Press release

Replicor révèle une poursuite de l’amélioration de la réponse antivirale chez les patients ayant une co-infection VHB / VHD et recevant une polythérapie à base de REP 2139-Ca

0 0
Sponsorisé par Business Wire

NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–Replicor Inc., une société biopharmaceutique privée cherchant à guérir les patients souffrant d’une co-infection par le virus de l’hépatite B (VHB) chronique et le virus de l’hépatite delta (VHD) chronique, a révélé des données d’innocuité et d’efficacité intermédiaires actualisées, issues de son essai REP 301 en cours (NCT02233075), à l’occasion de la rencontre

NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–Replicor Inc., une société biopharmaceutique privée cherchant à guérir
les patients souffrant d’une co-infection par le virus de l’hépatite B
(VHB) chronique et le virus de l’hépatite delta (VHD) chronique, a
révélé des données d’innocuité et d’efficacité intermédiaires
actualisées, issues de son essai REP 301 en cours (NCT02233075), à
l’occasion de la rencontre 2015 de l’Association américaine pour l’étude
des maladies hépatiques (AASLD) qui se tient du 13 au 17 novembre à San
Francisco, aux États-Unis. La mise à jour de l’essai REP 301 a été
présentée (extrait 31) le dimanche 15 novembre dans la session parallèle
4 intitulée : Hepatitis B: Novel Treatments and Treatment Targets
(Hépatite B : nouveaux traitements et objectifs de traitement).

Précédemment communiquées, les réductions de l’antigène de surface du
virus de l’hépatite B (AgHBs) avec la monothérapie REP 2139-Ca ont
poursuivi leur amélioration durant la polythérapie avec l’interféron
pégylé alpha-2a, devenant > 6 log chez 4 patients (0,01 UI / ml), > 5
log chez 2 patients, > 3 log chez 2 patients et comprise entre 0,5 et
2,78 log chez les 4 patients restants. L’ARN du VHD a continué de
baisser chez tous les patients et est maintenant indétectable chez 10
patients (réduction d’environ 5 à 8 log par rapport au début). Plus
important encore, l’ajout d’interféron pégylé alpha-2a au traitement a
été associé à des augmentations spectaculaires des antigènes de surface
du VHB libres (à des niveaux pouvant atteindre 20 665 mUI / ml) et des
poussées au niveau du foie, mais seulement chez les patients ayant
affiché un taux sérique d’AgHBs < 1 UI / ml (réduction > 4 log par
rapport au début) au début de l’immunothérapie. Ces résultats continuent
de démontrer le potentiel clinique de REP 2139-Ca en cas de co-infection
VHB / VHD et commencent à mettre en lumière l’importance de parvenir à
des réductions multilog des taux sériques d’AgHBs pour améliorer l’effet
antiviral de l’immunothérapie.

Un exemplaire de la présentation sera mis à disposition sur le site http://replicor.com/science/conference-presentations/.

À propos de Replicor

Replicor est une société biopharmaceutique privée qui dispose des
données cliniques animales et humaines les plus avancées pour le
développement de traitements pour le VHB et le VHD. La société s’engage
à accélérer le développement d’un traitement efficace pour les patients
souffrant d’une infection par le VHB ou d’une co-infection VHB/VHD. Pour
un complément d’information sur Replicor, consultez notre site www.replicor.com
ou suivez-nous sur Twitter @replicorinc.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Presse :
Pour Replicor Inc.
Alexandra Peterson,
212-508-9709
apeterson@makovsky.com