Press release

RESULTATS DE LAFARGEHOLCIM SUR LES NEUF PREMIERS MOIS DE 2015 ET OBJECTIFS 2018

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Un plan stratégique et des objectifs à moyen terme, en particulier une génération de cash-flow libre d’au moins 10 milliards de francs suisses au cours des trois prochaines années Une intégration post fusion et des synergies en bonne voie, avec des actions et des initiatives lancées au 3ème trimestre ; accélération de la mise en œuvre

  • Un plan stratégique et des objectifs à moyen terme, en particulier une
    génération de cash-flow libre d’au moins 10 milliards de francs
    suisses au cours des trois prochaines années
  • Une intégration post fusion et des synergies en bonne voie, avec des
    actions et des initiatives lancées au 3ème trimestre ;
    accélération de la mise en œuvre avec l’intégralité des synergies
    réalisée fin 2017
  • Des résultats sur neuf mois impactés par les coûts de fusion et de
    réorganisation, des taux de change défavorables, un ralentissement de
    l’économie en Chine et au Brésil, et la faiblesse du marché en France
    et en Suisse
  • De bonnes performances aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans la
    plupart des pays d’Asie-Pacifique et d’Amérique latine.

Dans ce communiqué de presse, les résultats 2014 et 2015 du Groupe sont
présentés comme si la fusion entre Lafarge et Holcim était intervenue en
janvier 2014. Ils excluent les sociétés cédées ou déconsolidées mais
incluent de nouvelles filiales consolidées (Unicem Nigeria, Bangladesh,
Lafarge Shui On Cement). Ces chiffres ne tiennent compte d’aucun impact
lié à la comptabilisation de l’acquisition (*voir détails en page 14).
L’Ebitda opérationnel retraité représente l’Ebitda opérationnel retraité
des coûts de fusion et de réorganisation.

ZURICH–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

CHIFFRES CLÉS SUR NEUF MOIS ET SUR LE 3ÈME
TRIMESTRE 2015

  • Chiffre d’affaires net 3ème trim : 7 825
    millions CHF, -8,7 % (-1,1 % sur base comparable)

    9
    mois : 22 042 millions CHF, -6,5 % (-0,6 % sur base comparable)
  • Ebitda opérationnel retraité 3ème trim :
    1 639 millions CHF, -16,1 % (-8,9 % sur base comp)


    9 mois : 4 355 millions CHF, -9 % (-3,2 % sur base comp.)

Eric Olsen, Directeur général de LafargeHolcim, a commenté ces
premiers résultats depuis la finalisation de la fusion : « Au
cours de ce trimestre, et en nous appuyant sur le rigoureux travail de
préparation effectué, nous avons rapidement lancé le processus
d’intégration afin que l’organisation, les plan d’actions et les
personnes nécessaires soient en place et assurer ainsi le succès de la
fusion.

Nous présenterons, lors de la Journée Investisseurs du 1er
décembre, le premier plan à trois ans du Groupe, avec une feuille de
route claire sur la manière dont nous prévoyons d’atteindre nos nouveaux
objectifs, dont une génération cumulée de cash-flow libre de
10 milliards de francs suisses au minimum sur la période 2016-2018. Ce
plan prendra effet le 1
er janvier 2016 et
deviendra notre référence pour mesurer la performance de LafargeHolcim,
y compris pour les plans d’intéressement du management
.

Les neufs premiers mois de l’année, et en particulier le 3ème
trimestre, ont été impactés par un contexte économique difficile sur
certains de nos grands marchés et par des fluctuations des taux de
change extrêmement négatives. Par ailleurs, la finalisation de la fusion
a induit des coûts non récurrents et des changements organisationnels,
dont nous verrons les premiers bénéfices l’année prochaine.
Parallèlement, nous avons constaté des tendances de marché solides qui,
combinées à nos efforts commerciaux, ont permis de réaliser une bonne
performance dans plusieurs pays comme l’Argentine, le Mexique, les
Philippines, le Royaume-Uni et les Etats-Unis 
», a ajouté Eric
Olsen.

« Nous avons donc commencé à poser les solides fondations sur
lesquelles nous construirons le futur succès de LafargeHolcim. J’ai
confiance en notre capacité à réaliser les synergies annoncées et, grâce
à notre discipline en matière d’allocation de capital et à une
excellente efficacité de réalisation, nous obtiendrons les meilleurs
résultats du secteur. Nous optimiserons le cash-flow et créerons
durablement de la valeur, avec pour objectif un retour de l’excédent de
cash aux actionnaires, tout en continuant à fournir à nos clients les
meilleurs produits et solutions innovants au monde
. »

PLAN STRATÉGIQUE 2016-2018

Le plan stratégique triennal 2016-18 de LafargeHolcim est fondé sur 5
piliers créateurs de valeur:

  • Synergies et maîtrise des coûts – accélérer les synergies liées
    à la fusion pour une réalisation complète à fin 2017 et conduire des
    réductions continues de coûts
  • Excellence commerciale – accélération de la réalisation
    complète des synergies, solutions centrées sur les clients permettant
    de se différencier, accent mis sur les projets fortement créateurs de
    valeur, ventes croisées, participation aux projets en amont et offres
    intégrées
  • Dépenses en capital optimisées – gestion stricte des
    investissements, modèle opérationnel peu consommateur en capital et
    tirant parti de la base d’actifs existante, et gestion maîtrisée du
    besoin en fonds de roulement
  • Gestion dynamique du portefeuille – optimiser le portefeuille
    et en extraire toute sa valeur, avec des cessions attendues de 3,5
    milliards1 de francs suisses en 2016
  • Stricte discipline en matière d’allocation de capital – engagement
    à une notation “investment grade” solide, politique de
    dividende progressive et retour aux actionnaires de l’excédent de
    cash, sous forme de dividendes ou de rachats d’actions

Ce plan ne repose pas sur une reprise du marché et est basé sur une
hypothèse de croissance de 2 % seulement. Si la reprise des marchés
mondiaux était plus rapide et solide, le Groupe bénéficierait d’un effet
de levier opérationnel plus important grâce à son portefeuille équilibré
et géographiquement diversifié.

Au-delà de notre engagement à avoir une notation « investment grade »
solide, ce plan stratégique se traduit par les objectifs à moyen terme
suivants2 :

  • Cash-flow libre3

    • Un cash-flow libre cumulé de 10 milliards de francs suisses au
      minimum sur la période 2016-2018, pour atteindre en 2018 au moins
      6 francs suisses par action sur une base annualisée
  • Investissements4

    • Investissements cumulés de 3,5 milliards de francs suisses au
      maximum sur 2016-2017
  • Ebitda opérationnel5

    • Plus de 8 milliards de francs suisses en 2018
  • Retour sur capitaux investis

    • Hausse d’au moins 300 points de base en 2018, comparé au niveau de
      2015, grâce à des améliorations opérationnelles
  • Retours aux actionnaires

    • Dividende par action proposé de 1,50 franc suisse en 2015
    • Objectif d’augmenter progressivement le dividende et d’atteindre
      un taux de distribution de 50 % sur le cycle
    • Retour de l’excédent de cash aux actionnaires sous réserve d’une
      solide notation « investment grade »

FAITS MARQUANTS SUR NEUF MOIS ET SUR LE 3ÈME
TRIMESTRE 2015

  • Les volumes vendus ont légèrement baissé dans toutes les lignes de
    produits sur les neuf premiers mois de 2015 en raison d’une demande
    moins importante que prévu dans un certain nombre de pays, avec
    l’impact d’un ralentissement économique, notamment au Brésil et en
    Chine, et d’une absence de projets d’infrastructures en Inde. Au 3ème
    trimestre, les tendances de volumes se sont stabilisées et la bonne
    performance de pays tels que l’Argentine, le Mexique, les Philippines
    et le Royaume-Uni s’est poursuivie. Aux Etats-Unis, où la reprise du
    marché est en bonne voie, nous augmentons notre capacité grâce à la
    modernisation et à la réouverture d’usines.
  • Les fluctuations des taux de change ont eu un impact négatif de 1,4
    milliard de francs suisses sur le chiffre d’affaires net et de 0,3
    milliard sur l’Ebitda opérationnel retraité sur les neuf premiers mois
    de 2015. Ceci est imputable à la disparition du taux plancher du franc
    suisse par rapport à l’euro en début d’année ainsi qu’à la dévaluation
    de la monnaie de plusieurs pays émergents sur la période.
  • Le chiffre d’affaires net sur neuf mois s’est élevé à 22 042 millions
    de francs suisses à taux de change constants, en relative stabilité
    (-0,6 %) et soutenu par une performance en amélioration en Amérique du
    Nord, en Amérique latine et dans la région Moyen-Orient et Afrique. La
    Chine, l’Inde et l’Europe ont, en revanche, eu un impact négatif sur
    le chiffre d’affaires net sur la période. Au 3ème
    trimestre, les tendances positives se sont poursuivies en Amérique
    latine et en Asie-Pacifique (hors Chine et Inde) tandis que la région
    Moyen-Orient et Afrique connaissait des conditions plus difficiles en
    Egypte, au Nigéria et en Zambie. Globalement, le chiffre d’affaires
    net a atteint 7 825 millions de francs suisses sur le trimestre, en
    baisse de 1,1 % sur base comparable.
  • L’Ebitda opérationnel retraité sur neuf mois est en baisse de 3,2 %
    sur base comparable, à 4 355 millions de francs suisses. Au 3ème
    trimestre, il s’est élevé à 1 639 millions de francs suisses, soit
    -8,9 % ou -7,2 % si on exclut les ventes de CO2 du 3ème
    trimestre 2014 (36 millions).
  • Les coûts de fusion et de réorganisation ainsi que les autres coûts
    non récurrents ont atteint 699 millions de francs suisses, dont 250
    millions de coûts de transaction et 320 millions de coûts de mise en
    œuvre de la fusion.
  • Le programme de synergies a commencé à porter ses fruits, avec 36
    millions de francs suisses générés au 3ème trimestre,
    provenant essentiellement des actions les plus immédiates mises en
    œuvre telles que l’optimisation des flux logistiques dans les pays où
    les deux Groupes étaient présents et le lancement de la révision de
    nos contrats d’approvisionnements.
  • Le cash-flow a décliné de 55 % sur les neuf premiers mois, à 697
    millions de francs suisses, et au 3ème trimestre, à 315
    millions. Ceci s’explique par les coûts de fusion, un Ebitda
    opérationnel en baisse et une performance décevante du fonds de
    roulement au 3ème trimestre. Des plans détaillés sont en
    place en vue d’améliorer la performance du fonds de roulement en fin
    d’année.
  • Au 3ème trimestre, les investissements ont atteint 581
    millions de francs suisses, soit un total de 1 688 millions sur neuf
    mois. L’endettement net s’élevait à 18,3 milliards de francs suisses
    fin septembre, impacté par la saisonnalité du fonds de roulement.

PERSPECTIVES 2015

LafargeHolcim s’attend à une poursuite de l’évolution contrastée de
l’économie globale. Un certain nombre de marchés dont la Chine, le
Brésil, la France, l’Inde et la Suisse demeureront difficiles tandis que
des marchés comme l’Argentine, le Mexique, les Philippines, le
Royaume-Uni et les Etats-Unis devraient rester sur des tendances
positives.

Sur l’année 2015, les volumes de ciment devraient être plus élevés dans
l’ensemble des régions, excepté en Europe. Les volumes de granulats
devraient être en hausse dans toutes les régions, excepté en Amérique
latine et en Europe. Ceux de béton prêt à l’emploi devraient diminuer
partout, excepté en Asie-Pacifique.

La dette nette telle que publiée devrait être inférieure à 17,5
milliards de francs suisses en fin d’année. Ce niveau correspondrait à
15,5 milliards de francs suisses hors impact de la procédure de retrait
obligatoire des actions de Lafarge S.A. et l’ajustement de valeur
enregistré sur les obligations Lafarge S.A. dans le bilan d’ouverture.
Il est légèrement supérieur aux estimations précédentes, en raison du
fléchissement du franc suisse par rapport au dollar US et à l’euro sur
le trimestre et au calendrier de la finalisation de la cession d’actifs
en Inde.

Les objectifs de synergies 2015 sont confirmés, avec 100 millions de
francs suisses attendus en fin d’année, et les investissements seront
limités à moins de 1,4 milliard de francs suisses sur le 2ème
semestre 2015.

RÉSULTATS 2015 SUR NEUF MOIS DÉTAILLÉS

Volumes vendus

Sur une base pro forma, les volumes consolidés de ciment pour le Groupe
sur les neuf premiers mois de 2015 ont légèrement diminué de 1,3 %, à
189,2 millions de tonnes, l’augmentation des livraisons en Amérique du
Nord et en Amérique latine étant contrebalancée par une baisse en Europe
et en Chine. De solides hausses sont cependant à noter dans de nombreux
marchés, dont l’Egypte, le Mexique, les Philippines, le Canada et les
Etats-Unis. Les volumes de granulats ont été inférieurs de 1,6 %, à
216,3 millions de tonnes. Les hausses enregistrées aux Etats-Unis et au
Moyen-Orient et Afrique n’ont pas pu compenser la baisse des volumes en
Europe sur neuf mois et dans l’Ouest du Canada au 3ème
trimestre. Dans le béton prêt à l’emploi, les volumes ont connu une
baisse de 3 %, à 42,6 millions de mètres cubes, due principalement à une
moindre performance au Brésil, aux Etats-Unis et en France.

Groupe – Informations Pro Forma                                      
             

Jan–Sept

2015

      Jan–Sept

2014

      ±%      

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

189,2

191,8 –1,3 –1,3
Ventes de granulats millions t

216,3

219,9 -1,6 -1,6
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

42,6

43,9 -3,0 -3,0
Chiffre d’affaires net millions CHF

22 042

23 562 –6,5 –0,6
Ebitda opérationnel millions CHF

3 657

4 506 –18,8 –14,4

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

4 355

4 785 –9,0 –3,2
Marge d’Ebitda opérationnel %

16,6

19,1    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

19,8

20,3    
Cash flow des activités opérationnelles     millions CHF      

697

      1 359       -48,7       -54,9

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 
Groupe                                      
             

Jul-Sept

2015

      Jul-Sept

2014

      ±%      

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

65,3

65,2 +0,2 +0,2
Ventes de granulats millions t

86,8

88,2 -1,7 –1,7
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

15,3

15,3 -0,4 –0,4
Chiffre d’affaires net millions CHF

7 825

8 570 –8,7 -1,1
Ebitda opérationnel millions CHF

1 311

1 837 –28,6 –23,2

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

1 639

1 953 -16,1 –8,9
Marge d’Ebitda opérationnel %

16,8

21,4    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

20,9

22,8    
Cash flow des activités opérationnelles     millions CHF      

315

      1 179       -73,3       –80,0

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 

Résultats financiers

Le chiffre d’affaires net consolidé s’est élevé à 22 042 millions de
francs suisses sur la période considérée, une légère baisse de 0,6 % à
taux de change constants, les performances en hausse en Amérique du
Nord, en Amérique latine et dans la région Moyen-Orient et Afrique
n’ayant pas suffi à compenser la baisse du chiffre d’affaire en Europe,
en Chine et en Inde. Au 3ème trimestre, le chiffre d’affaires
net était en diminution de 1,1 % sur base comparable, avec de meilleures
tendances observées en Amérique latine et en Asie-Pacifique, hors Chine
et Inde. Les ventes de la région Moyen-Orient et Afrique ont été
impactées par des conditions de marché plus difficiles au Nigeria, en
Zambie et en Egypte sur le trimestre. En Amérique du Nord, l’impact de
la baisse des prix du pétrole dans l’Ouest du Canada a limité le taux de
croissance de la région sur le trimestre.

Sur les neufs premiers mois de l’année, les taux de change ont eu un
effet négatif sur le chiffre d’affaires de -6 % (ou -1,4 milliard de
francs suisses), sous l’effet conjugué de l’ajustement du franc suisse
en début d’année, suite à la décision de Banque Nationale Suisse, et de
la dévaluation de la monnaie de plusieurs pays émergents sur la période.
Les impacts les plus significatifs ont été enregistrés en Europe (-667
millions de francs suisses), en Amérique latine (-280 millions, dont la
moitié au Brésil), au Moyen-Orient et Afrique (-363 millions avec les
impacts les plus importants en Algérie et au Nigéria), et en
Asie-Pacifique (-152 millions, principalement en Australie et en
Malaisie).

A taux de change constants et retraité des coûts de fusion et de
réorganisation, l’Ebitda opérationnel est en baisse de 3,2 % sur la
période. La marge d’Ebitda opérationnel est de 16,6 % et de 19,8 %
retraitée des coûts de fusion et de réorganisation.

Les coûts de fusion, de réorganisation et autres coûts non récurrents
ont atteint 699 millions de francs suisses sur neuf mois. Au 3ème
trimestre, ils se sont élevés à 328 millions de francs suisses, dont 272
millions engagés pour la mise en œuvre des plans de synergies (y compris
une provision de 220 millions pour la réorganisation des sièges). Les
coûts exceptionnels sur le trimestre incluent également 30 millions de
coûts de transaction liés à la fusion et 26 millions de coûts non
récurrents non liés à la fusion.

Le cash-flow lié aux activités opérationnelles a décliné de 54,9 %, à
697 millions de francs suisses à taux de change constants, au cours des
neufs premiers mois de l’année, principalement sous l’effet des coûts de
fusion et d’un Ebitda en baisse au Brésil, en Indonésie et en Inde. La
variation du fonds de roulement net a également impacté négativement ce
cash-flow. L’effet habituel de la saisonnalité à fin septembre a été
amplifié par une performance décevante en matière de fonds de roulement.
Exprimé en nombre de jours de chiffre d’affaires, le fonds de roulement
a augmenté de 4 jours. Des plans d’action sont en place en vue de
ramener ce dernier à un niveau normalisé en fin d’année.

Investissements

Avec une approche disciplinée en matière d’allocation de capital,
LafargeHolcim confirme son objectif de réaliser moins de 1,4 milliard de
francs suisses d’investissements au second semestre 2015. Au 3ème
trimestre, les investissements ont atteint 581 millions de francs
suisses. Sur neuf mois, ils se sont élevés à 1 688 millions, dont 643
millions d’investissements de maintenance. A 1 045 millions de francs
suisses, les investissements de développement ont été essentiellement
consacrés à de grands projets, lancés avant la fusion et en voie
d’achèvement. Ces derniers incluent des projets de modernisation en
Amérique du Nord ainsi que de nouvelles lignes en Algérie, en Indonésie,
au Brésil et au Nigéria.

CHIFFRES CLÉS PAR RÉGION

La moindre performance de la Chine, de l’Inde et de l’Indonésie
affectent la performance de la région Asie-Pacifique

                           
Asie Pacifique – Informations pro forma                                      
   

Jan–Sept

2015

Jan–Sept

2014

±%

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

90,1

91,1 -1,1 -1,1
Ventes de granulats millions t

25,4

25,8 -1,5 -1,5
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

11,9

11,8 +0,8 +0,8
Chiffre d’affaires net millions CHF

6 685

7 076 -5,5 -3,4
Ebitda opérationnel millions CHF

1 129

1 297 -12,9 -11,1

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

1 164

1 315 -11,5 -9,6
Marge d’Ebitda opérationnel %

16,9

18,3    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

17,4

18,6    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

562

564 -0,3 -0,1

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 

 

Asie Pacifique – Informations pro forma

                                     
             

Jul-Sept

2015

      Jul-Sept

2014

      ±%      

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

29,5

28,9 +2,1 +2,1
Ventes de granulats millions t

9,5

8,4 +12,6 +12,6
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

4,1

4,1 +1,2 +1,2
Chiffre d’affaires net millions CHF

2 136

2 337 -8,6 -2,3
Ebitda opérationnel millions CHF

345

406 -15,1 -8,7

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

344

414 -16,8 -10,5
Marge d’Ebitda opérationnel %

16,1

17,4    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

16,1

17,7    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

204

160 +27,7 +32,5

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 

La pression rencontrée en France, en Suisse et en Azerbaïdjan pèse
sur les résultats de l’Europe

                           
Europe – Informations pro forma                                      
   

Jan–Sept

2015

Jan–Sept

2014

±%

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

31,9

33,9 -5,7 -5,7
Ventes de granulats millions t

92,1

94,0 -2,0 -2,0
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

14,0

14,1 -0,7 -0,7
Chiffre d’affaires net millions CHF

5 573

6 411 -13,1 -2,7
Ebitda opérationnel millions CHF

863

1 101 -21,6 -12,7

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

961

1 160 -17,1 -7,3
Marge d’Ebitda opérationnel %

15,5

17,2    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

17,3

18,1    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

275

349 -21,2 -18,8

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 
                         
Europe – Informations pro forma                                    
   

Jul-Sept

2015

Jul-Sept

2014

±%

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

11,8

12,5 -5,2 -5,2
Ventes de granulats millions t

33,4

34,2 -2,3 -2,3
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

4,9

4,8 +3,6 +3,6
Chiffre d’affaires net millions CHF

1 999

2 271 -12,0 -1,8
Ebitda opérationnel millions CHF

360

496 -27,5 -18,5

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

377

507 -25,7 -14,1
Marge d’Ebitda opérationnel %

18,0

21,9    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

18,9

22,3    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

238

398 -40,1 -36,7

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 

Des tendances solides sur la plupart des marchés d’Amérique latine
font plus que compenser un environnement économique difficile au Brésil

                           
Amérique latine – Informations pro forma                                      
   

Jan–Sept

2015

Jan–Sept

2014

±%

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

21,2

21,1 +0,4 +0,4
Ventes de granulats millions t

5,8

8,2 -29,0 -29,0
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

5,5

5,9 -7,4 -7.4
Chiffre d’affaires net millions CHF

2 457

2 649 -7,3 +3,3
Ebitda opérationnel millions CHF

679

712 -4,7 +0,9

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

690

714 -3,4 +2,7
Marge d’Ebitda opérationnel %

27,6

26,9    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

28,1

26,9    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

202

173 +16,7 +8,6

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 
                           
Amérique latine – Informations pro forma                                      
   

Jul-Sept

2015

Jul-Sept

2014

±%

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

7,6

7,3 +3,5 +3,5
Ventes de granulats millions t

2,1

2,9 -28,1 -28,1
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

1,9

2,0 -3,5 -3,5
Chiffre d’affaires net millions CHF

840

924 -9,1 +7,0
Ebitda opérationnel millions CHF

233

253 -7,8 +1,2

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

238

254 -6,1 +3,3
Marge d’Ebitda opérationnel %

27,8

27,4    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

28,4

27,5    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

99

146 -32,0 -35,7

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 

Des situations de marché contrastées dans la région Moyen-Orient et
Afrique

                           
Moyen-Orient Afrique – Informations pro forma                                      
   

Jan–Sept

2015

Jan–Sept

2014

±%

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

32,0

32,7 -2,0 -2,0
Ventes de granulats millions t

8,5

8,2 +3,3 +3,3
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

4,1

4,5 -7,7 -7,7
Chiffre d’affaires net millions CHF

3 459

3 773 -8,3 +1,3
Ebitda opérationnel millions CHF

1 067

1 212 -12,0 -1,5

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

1 092

1 248 -12,5 -2,1
Marge d’Ebitda opérationnel %

30,8

32,1    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

31,6

33,1    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

644

801 -19,6 -9,7

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 
Moyen-Orient Afrique – Informations pro forma                                      
             

Jul-Sept

2015

     

Jul-Sept

2014

      ±%      

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

10,4

10,5 -1,7 -1,7
Ventes de granulats millions t

3,0

2,8 +9,0 +9,0
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

1,3

1,4 -2,2 -2,2
Chiffre d’affaires net millions CHF

1 070

1 264 -15,3 -5,1
Ebitda opérationnel millions CHF

300

404 -25,8 -15,3

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

311

418 -25,7 -15,1
Marge d’Ebitda opérationnel %

28,1

32,0    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

29,0

33,1    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

192

335 -42,7 -35,6

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 

Une performance solide aux Etats-Unis et au Canada

Amérique du Nord – Informations pro forma                                      
             

Jan–Sept

2015

     

Jan–Sept

2014

      ±%      

±% sur base
comparable

Ventes de ciment millions t

16,0

15,5 +3,3 +3,3
Ventes de granulats millions t

84,6

83,8 +1,0 +1,0
Ventes de béton prêt à l’emploi millions m3

7,0

7,5 -6,7 -6,7
Chiffre d’affaires net millions CHF

4 177

3 951 +5,7 +5,4
Ebitda opérationnel millions CHF

839

744 +12,8 +12,8

Ebitda opérationnel retraité1

millions CHF

857

760 +12,9 +12,8
Marge d’Ebitda opérationnel %

20,1

18,8    
Marge d’Ebitda opérationnel retraité1 %

20,5

19,2    
Cash flow des activités opérationnelles millions CHF

97

(40) +340,0 +373,4

1 Hors coûts de fusion et de réorganisation.

 

Contacts

LafargeHolcim
Relations presse: media@lafargeholcim.com
Zurich:
+41 (0) 58 858 87 10
Paris: +33 (0) 1 44 34 11 70
ou
Relations
Investisseurs:
investor.relations@lafargeholcim.com
Zurich:
+41 (0) 58 858 87 87
Paris: +33 (0) 1 44 34 92 00

Read full story here