Press release

Résultats annuels 2015 en hausse pour Groupe Eurotunnel

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Un chiffre d’affaires en hausse de 5% à 1,222 milliard1 d’euros, Un EBITDA en hausse à 542 millions d’euros, Un résultat net consolidé en augmentation à 100 millions d’euros, Augmentation de 22% du dividende proposée à l’Assemblée Générale des actionnaires du 27 avril 2016 à 22 centimes d’euros par action. PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Le conseil

  • Un chiffre d’affaires en hausse de 5% à 1,222 milliard1
    d’euros,
  • Un EBITDA en hausse à 542 millions d’euros,
  • Un résultat net consolidé en augmentation à 100 millions d’euros,
  • Augmentation de 22% du dividende proposée à l’Assemblée Générale
    des actionnaires du 27 avril 2016 à 22 centimes d’euros par action.

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Le conseil d’administration réuni le mercredi 17 février 2016 sous la
présidence de Monsieur Jacques Gounon a arrêté les comptes de l’exercice
clos le 31 décembre 2015.

Jacques Gounon, Président-directeur général de Groupe Eurotunnel
(Paris:GET),
a déclaré : « Dans un environnement 2015
perturbé, le Groupe a accompli une vraie mission de service public, avec
l’efficacité d’une entreprise privée. Grâce à la mobilisation de son
personnel, et en étroite liaison avec les Etats, il a fait preuve d’une
réactivité exemplaire.
 »

FAITS MARQUANTS DE L’ANNEE ECOULEE

  • Concession de la Liaison Fixe sous la Manche

    • En 2015, les Navettes d’Eurotunnel ont transporté 2,6 millions de
      véhicules de tourisme et 1,5 million de camions.
    • Le Shuttle a atteint en 2015, sur l’activité voitures de ses
      Navettes Passagers, une part de marché annuelle record de 52,6%.
      Le service des animaux domestiques a également connu une année
      record avec 260 000 animaux transportés (+13% par rapport à 2014).
    • Le service Navette Camions a conclu l’année 2015 par un nouveau
      record historique avec 1 483 741 camions transportés.
    • À 523 millions d’euros, l’EBITDA du segment de la Liaison Fixe
      connaît une amélioration de 2 millions d’euros par rapport à 2014
      à taux de change constant.
    • Le travail de concert avec les Etats français et britannique,
      responsables du contrôle des frontières et de l’ordre public, et
      les investissements réalisés dans des délais très courts pour la
      protection du terminal de Coquelles, ont permis à Eurotunnel
      d’offrir un service de transport sans aucune perturbation depuis
      octobre 2015.
    • Le Groupe a inauguré les deux nouveaux Terminaux français et
      anglais construits dans le cadre du projet Terminal 2015
      contribuant à accroitre et à améliorer la fluidité et la capacité
      d’accueil.
    • L’accord avec les réseaux ferroviaires et Eurostar, sur
      l’application du Railway Usage Contract (RUC) concernant les
      contributions aux coûts d’exploitation de la Liaison Fixe, a été
      renouvelé pour 5 ans.
    • Eurostar a enregistré en 2015, malgré le contexte, un record de
      trafic historique avec 10 399 267 passagers empruntant le Tunnel ;
      elle aura également démontré en 2015 sa capacité à faire voyager
      plus d’un million de passagers par mois, avec 1,038 million en
      juillet 2015.
  • Europorte et ses filiales

    • Contribution positive à la croissance du chiffre d’affaires 2015
      (307 millions d’euros soit une hausse de +9 %) grâce à la
      signature de nouveaux contrats et au renouvellement de contrats
      existants. L’activité d’Europorte représente, depuis cet exercice
      2015, plus du quart du chiffre d’affaires du Groupe.
    • La croissance de son EBITDA (+7%) valide la stratégie privilégiant
      les contrats à valeur ajoutée.
    • En France, Europorte a fêté en 2015, les 10 ans de partenariat
      avec son premier client, preuve de la grande qualité de service
      offerte et de son engagement et de son implication au quotidien
      dans l’économie locale et régionale.
    • GB Railfreight, le troisième opérateur de fret en Grande-Bretagne,
      poursuit également sur sa dynamique. Ses activités de trains
      intermodaux et de transport « vrac » ont su tirer profit de la
      poursuite de la reprise économique. Le nouveau contrat de traction
      du Caledonian Sleeper est également emblématique.
  • Activités Maritimes

Suite à la décision du Competition Appeal Tribunal du 9 janvier
2015 (confirmée par la Supreme Court le 16 décembre 2015),
portant sur l’interdiction d’accoster au port de Douvres pour les
navires de MyFerryLink à compter du 9 juillet 2015, le Groupe a été
contraint de se désengager de l’activité maritime.

Les navires Berlioz et Rodin sont loués à DFDS.

Etant traitées comme activités non poursuivies, seul le résultat net de
MyFerryLink (-7 millions d’euros) est pris en compte dans les chiffres
consolidés.

  • Eleclink

Après avoir obtenu les autorisations des régulateurs nationaux et
européens d’opérer une interconnexion électrique privée entre la
Grande-Bretagne et la France, le statut de fournisseur préférentiel a
été attribué aux partenaires sélectionnés pour la construction des deux
stations de conversion ainsi que la production et l’installation du
câble dans le Tunnel.

RESULTATS FINANCIERS

Le chiffre d’affaires consolidé2 du Groupe au titre de
l’exercice 2015 s’élève à 1,222 milliard d’euros, en augmentation de 54
millions d’euros (+5 %) par rapport à 2014.

Les charges d’exploitation s’élèvent à 680 millions d’euros (+8 %).

L’EBITDA consolidé s’établit à 542 millions d’euros, en amélioration de
3 millions d’euros par rapport à 2014 à taux de change constant. Une
réclamation de 29 millions d’euros a été adressée à la Commission
intergouvernementale, en compensation essentiellement des pertes de
revenus liées à la pression migratoire. Il est rappelé que la sûreté de
la Liaison Fixe est de la responsabilité des Etats. Aucun produit à
recevoir n’a été comptabilisé, au 31 décembre 2015, au titre de cette
réclamation.

Le résultat opérationnel, en augmentation de 6 millions d’euros,
s’établit à 387 millions d’euros (+2%).

Le résultat avant impôt des activités poursuivies de Groupe Eurotunnel
pour l’exercice 2015 est un profit de 115 millions d’euros, en
amélioration de 25 millions d’euros par rapport à 2014.

Le résultat net consolidé de Groupe Eurotunnel de l’exercice 2015, y
compris le résultat net des activités non poursuivies (perte de 7
millions d’euros), est un profit de 100 millions d’euros, contre 74
millions d’euros en 2014.

Le free cash-flow dégagé en 2015 s’élève à 157 millions d’euros, contre
155 millions d’euros en 2014. La trésorerie disponible au 31 décembre
2015 s’élève à 406 millions d’euros.

PERSPECTIVES

L’activité reste dynamique, tirée par la bonne tenue de l’économie en
Grande-Bretagne. Malgré une situation mondiale aléatoire, le Groupe
reste confiant dans sa capacité à générer tant pour le transmanche que
pour le fret ferroviaire une croissance rentable et à augmenter encore
sa résistance aux aléas économiques. Aussi Groupe Eurotunnel table sur
une croissance de son EBITDA (à taux de change constant, soit
1 £ = 1,375 €) avec les objectifs suivants :

  • 2016 : 560 millions d’euros d’EBITDA
  • 2017 : 605 millions d’euros d’EBITDA

A moyen terme, plusieurs facteurs favorables jouent pour Groupe
Eurotunnel :

  • Poursuite de la croissance des marchés camions et voitures sur le
    Détroit,
  • Gain de capacité avec 3 nouvelles Navettes Camions
  • Lancement de nouvelles dessertes ferroviaires à grande vitesse telles
    que Londres-Amsterdam,
  • Perspectives de croissance du fret ferroviaire.

EXAMEN DE LA SITUATION FINANCIERE ET DU
RESULTAT POUR L’EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2015

En application du règlement (CE) no 1606/2002 du 19 juillet
2002 sur l’application des normes comptables internationales, les
comptes consolidés de GET SE au titre de l’exercice clos le 31 décembre
2015 ont été établis conformément au référentiel IFRS (International
Financial Reporting Standards) tel qu’adopté par l’Union Européenne au
31 décembre 2015.

Les informations qui suivent, relatives à la situation financière et au
résultat consolidé de Groupe Eurotunnel SE, doivent être lues avec les
états financiers consolidés figurant en paragraphe 20.3.1 du Document
de Référence 2015.

1. COMPARAISON DES EXERCICES CLOS LES 31 DECEMBRE 2014 ET
31 DECEMBRE 2015

Compte tenu du contexte décrit à la note A.1 des états financiers
consolidés de Groupe Eurotunnel SE figurant en paragraphe 20.3.1 du
Document de Référence 2015, le Groupe considère qu’au cours du deuxième
semestre 2015, les conditions d’application de la norme IFRS 5 « Actifs
non courants destinés à la vente et activités non poursuivies » sont
applicables à son segment maritime « MyFerryLink » (voir note D des
états financiers consolidés de Groupe Eurotunnel SE figurant en
paragraphe 20.3.1 du Document de Référence 2015). En conséquence, le
résultat net du segment MyFerryLink réalisé sur l’exercice, ainsi que
sur la période comparative, sont présentés sur une seule ligne du compte
de résultat intitulée « Résultat net des activités non poursuivies ».

Afin de permettre une meilleure comparaison entre les deux exercices, le
compte de résultat consolidé 2014 présenté dans cette section a été
recalculé au taux de change utilisé pour le résultat de l’exercice 2015,
soit 1£=1,375€.

Synthèse

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe au titre de l’exercice 2015
s’élève à 1 222 millions d’euros, en augmentation de 54 millions d’euros
(+5 %) par rapport à 2014. Les charges d’exploitation s’élèvent à 680
millions d’euros, en augmentation de 51 millions d’euros (+8 %).
L’EBITDA s’établit à 542 millions d’euros, en progression de 3 millions
d’euros par rapport à 2014 ; ceci ne tient pas compte de la réclamation
de 29 millions d’euros adressée à la Commission intergouvernementale au
titre de l’impact des perturbations du trafic de la Liaison Fixe en
raison des tentatives d’intrusion de migrants au cours de l’année 2015.
Compte tenu d’une diminution des amortissements de 9 millions d’euros,
le résultat opérationnel courant est en amélioration de 12 millions
d’euros et s’établit à 390 millions d’euros. Le coût de l’endettement
financier net est en diminution de 22 millions d’euros en raison de la
baisse des taux d’inflation. Le résultat net des activités poursuivies
de Groupe Eurotunnel pour l’exercice 2015 est un profit de 107 millions
d’euros, en amélioration de 21 millions d’euros par rapport à 2014.

Le résultat consolidé net de l’exercice 2015, après prise en compte des
activités non poursuivies, est de 100 millions d’euros, en amélioration
de 26 millions d’euros par rapport au résultat net de 74 millions
d’euros (recalculé) pour l’exercice 2014.

Le Free Cash Flow(3) généré en 2015 s’élève à 157 millions
d’euros contre 155 millions d’euros en 2014. Au 31 décembre 2015, la
trésorerie et équivalents de trésorerie du Groupe s’élèvent à 406
millions d’euros contre 385 millions d’euros au 31 décembre 2014.

En millions d’euros   2015  

2014
recalculé(*,**)

  Variation   2014
publié(**)
Taux de change €/£   1,375   1,375   M€   %   1,258
Liaison Fixe 915 887 28   3 % 847
Europorte   307   281   26   9 %   267
Chiffre d’affaires 1 222 1 168 54 5 % 1 114
Liaison Fixe (392) (366) 26 7 % (354)
Europorte   (288)   (263)   25   10 %   (251)
Charges d’exploitation   (680)   (629)   51   8 %   (605)
Marge d’exploitation (EBITDA) 542 539 3 0 % 509
Amortissements   (152)   (161)   (9)   -6 %   (161)
Résultat opérationnel courant 390 378 12 3 % 348
Autres (charges) / produits opérationnels nets   (3)   3   6       3
Résultat opérationnel (EBIT) 387 381 6 2 % 351
Quote-part de résultat net des sociétés mises en équivalences (1) (1) (1)
Coût de l’endettement financier net (263) (285) (22) -8 % (272)
Autres charges financières nettes   (8)   (5)   (3)       (5)
Résultat avant impôts des activités poursuivies : profit   115   90   25   28 %   73
Impôts sur les bénéfices   (8)   (4)   (4)       (4)
Résultat net des activités poursuivies : profit   107   86   21       69
Résultat net des activités non poursuivies : perte   (7)   (12)   5       (12)
Résultat net consolidé : profit   100   74   26       57

* Recalculé à taux de change constant, celui utilisé
pour le compte de résultat 2015 (1£ =1,375€).

** Retraités suite à l’application d’IFRS 5 dans le
cadre de la cessation des activités du segment MyFerryLink.

 

L’évolution du résultat des activités poursuivies avant impôts par
segment d’activité par rapport à 2014 est détaillée ci-après :

En millions d’euros
Amélioration/(détérioration) du
résultat
  Liaison Fixe   Europorte   Total Groupe
Résultat avant impôts : 2014 recalculé au taux de change 2015   75   15   90
Amélioration/(détérioration) du résultat :
Chiffre d’affaires +28 +26 +54
Charges d’exploitation   -26   -25   -51
EBITDA +2 +1 +3
Amortissements   +10   -1   +9
Résultat opérationnel courant   +12     +12
Autres produits / (charges) opérationnels nets   +8   -14   -6
Résultat opérationnel (EBIT) +20 -14 +6
Coût de l’endettement financier net +22 +22
Autres produits / charges financiers nets   -3     -3
Total variations   +39   -14   +25
Résultat avant impôts des activités poursuivies : 2015   114   1   115
 

1.1. Segment Concession de la Liaison Fixe

Dans le segment de la Concession de la Liaison Fixe qui représente son
cœur de métier, Groupe Eurotunnel exploite et commercialise directement
un Service de Navettes dans le Tunnel et gère également la circulation
des Trains à Grande Vitesse Voyageurs (Eurostar) et des Services de
Trains de Fret des Entreprises Ferroviaires à travers le Réseau
Ferroviaire. Ce segment comprend également les activités des services
corporate du Groupe.

En millions d’euros       2015       2014       Variation    
Taux de change €/£       1,375       1,375       M€       %
Navettes 580 552 28       +5 %
Réseau Ferroviaire 319 319 +0 %
Autres revenus       16       16             +2 %
Chiffre d’affaires 915 887 28 +3 %
Achats et charges externes (215) (204) +11 +6 %
Charges de personnel       (177)       (162)       +15       +9 %
Charges d’exploitation       (392)       (366)       +26       +7 %
Marge d’exploitation (EBITDA)       523       521       +2       +0 %
EBITDA / chiffre d’affaires       57,1 %       58,8 %                
 

a) Chiffre d’affaires de la Concession de la Liaison Fixe

Le chiffre d’affaires du segment, qui en 2015 représente 75 % du chiffre
d’affaires du Groupe, s’élève à 915 millions d’euros, en hausse de 3 %
par rapport à l’année 2014.

i) Service Navettes

Trafic (en nombre de véhicules)   2015   2014   Variation
Navettes Camions   1 483 741   1 440 214   +3 %
Navettes Passagers :      
Voitures (*) 2 556 585 2 572 263 -1 %
Autocars   58 387   63 059   -7 %

* Y compris motos, véhicules avec remorques, caravanes et
camping-cars.

 

Le chiffre d’affaires du service Navettes pour l’année 2015 s’élève à
580 millions d’euros, en hausse de 5 % (28 millions d’euros) par rapport
à l’année précédente.

Navettes Camions

La forte progression du marché transmanche camions sur les lignes du
Détroit au premier semestre 2015 (+8%) s’est atténuée au second semestre
(+1%) en conséquence des problèmes liés à la situation migratoire en
Europe et dans le Calaisis en particulier, pour donner en année pleine
une croissance estimée à 4 % par rapport à 2014. Le trafic camions de la
Liaison Fixe a progressé de 3 % et sa part de marché s’établit à 37 %
sur l’année en dépit des perturbations liées aux tentatives d’intrusion
des migrants, notamment pendant la période de juin à octobre 2015. Suite
aux mesures de sécurisation du site de Coquelles à partir de la fin du
mois d’octobre, l’activité a connu une nette amélioration : les mois de
novembre et décembre ont été chacun des mois record en termes de trafic
camions. Les 1 483 741 poids lourds transportés sur l’année 2015
représentent le plus haut niveau de trafic jamais atteint par le service
Navettes Camions depuis l’ouverture du Tunnel en 1994.

Navettes Passagers

Le marché transmanche des voitures sur les lignes du Détroit, en
progression d’environ 3 % au premier semestre 2015, mais fortement
impacté par l’effet des migrants dans le Calaisis à partir de juin 2015
et par les attentats à Paris en novembre, a fini par reculer d’environ
3 % sur l’année 2015 par rapport à 2014. Malgré cette baisse du marché,
la part de marché de l’activité voitures de la Liaison Fixe a augmenté
de plus d’un point pour s’établir à 52,6 % pour l’année 2015, un niveau
record depuis le début d’exploitation.

Également touché par les événements perturbateurs de l’année, notamment
les attentats et les états d’urgence à Paris et à Bruxelles mi-novembre,
le marché des autocars a baissé d’environ 3 % par rapport à 2014 et la
part de marché autocars de la Liaison Fixe a diminué de deux points à
37,7 %.

ii) Réseau Ferroviaire

Trafic   2015   2014   Variation
Trains à Grande Vitesse Passagers (Eurostar) :      
Passagers (*)   10 399 267   10 397 894   +0 %
Services de Trains de Fret des Entreprises Ferroviaires (**)
:
Nombre de tonnes 1 420 826 1 648 047 -14 %
Nombre de trains   2 421   2 900   -17 %

* Seuls sont comptabilisés dans ce tableau les passagers
d’Eurostar qui empruntent le Tunnel, ce qui
exclut les
liaisons Paris-Calais et Bruxelles-Lille.

** Les trains des entreprises ferroviaires (DB Schenker pour le
compte de BRB, la SNCF et ses filiales,
et Europorte) ayant
emprunté le Tunnel.

 

L’utilisation du réseau ferroviaire du Tunnel par les Trains à Grande
Vitesse Voyageurs d’Eurostar et par les Services de Trains de Fret des
Entreprises Ferroviaires a généré un revenu de 319 millions d’euros en
2015.

Le nombre de voyageurs Eurostar empruntant le Tunnel est stable sur
l’année 2015 par rapport à 2014. Au début de l’année 2015, le trafic a
été impacté par les attentats à Paris au mois de janvier, mais ensuite a
bénéficié d’une croissance de la demande et du lancement des nouveaux
services directs depuis Londres vers Lyon et Marseille. Au troisième
trimestre 2015, le trafic a été impacté d’abord par la crise des
migrants, et puis, de manière plus importante à partir de mi-novembre,
par les attentats à Paris et les états d’urgence à Paris et à Bruxelles.

Le nombre de trains de marchandises empruntant le tunnel sous la Manche
a progressé de 4 % au premier semestre 2015, grâce notamment au
transport intermodal et à l’impact favorable du programme d’aide aux
nouvelles dessertes ETICA (Eurotunnel Incentive for Capacity Additions).
Cependant, les nombreux incidents liés aux intrusions de migrants
affectant le site SNCF de Calais Frethun à partir du mois de juin ont
fortement impacté l’activité de trains de marchandises et ont contraint
les entreprises ferroviaires à suspendre périodiquement le trafic de
fret ferroviaire de nuit. En conséquence, le nombre de trains de
marchandises a été en forte baisse, de 17 %, sur l’année.

b) Charges d’exploitation de la Concession de la Liaison Fixe

Les charges d’exploitation du segment Liaison Fixe sur l’exercice 2015
sont en augmentation de 7 % par rapport à 2014, à 392 millions d’euros.
Cette augmentation de 26 millions d’euros est générée principalement :

  • par l’impact de l’augmentation de l’activité sur les coûts de
    personnel, de maintenance et les autres coûts opérationnels, à hauteur
    de 15 millions d’euros, et
  • par des coûts supplémentaires de 8 millions d’euros résultant du
    renforcement des mesures de sûreté suite à l’afflux important des
    migrants à Calais (7 millions d’euros, nets des montants remboursés
    par les autorités) et à la mise en place des contrôles de passeports
    au départ du Royaume-Uni suite à la nouvelle réglementation
    britannique introduite en avril 2015 (1 million d’euros).

1.2. Segment Europorte

Le segment Europorte intervient sur l’ensemble de la chaîne logistique
du transport ferroviaire de marchandises sur le territoire français et
au Royaume-Uni. Il regroupe, notamment, GBRf au Royaume-Uni et Europorte
France et Socorail en France.

En millions d’euros       2015       2014       Variation    
Taux de change €/£       1,375       1,375       M€       %
Chiffre d’affaires 307 281 26       +9 %
Achats et charges externes (178) (163) +15 +9 %
Charges de personnel       (110)       (100)       +10       +10 %
Charges d’exploitation       (288)       (263)       25       +10 %
Marge d’exploitation (EBITDA)       19       18       +1       +7 %
 

a) Chiffre d’affaires d’Europorte

L’augmentation du chiffre d’affaires d’Europorte de 26 millions d’euros
(9 %) provient essentiellement de nouveaux contrats démarrés en 2015 et
de l’effet en année pleine des contrats démarrés en 2014.

b) Charges d’exploitation d’Europorte

Les charges d’exploitation ont augmenté de 10 % reflétant le
développement commercial, ainsi que les frais supplémentaires induits
par le démarrage de nouveaux contrats conclus en 2015.

1.3. Marge d’exploitation (EBITDA)

L’EBITDA par segment d’activité évolue comme suit :

En millions d’euros   Liaison Fixe   Europorte   Total Groupe
EBITDA 2014 recalculé   521   18   539
Amélioration/(détérioration) :
Chiffre d’affaires +28 +26 +54
Charges d’exploitation   -26   -25   -51
Total variations   +2   +1   +3
EBITDA 2015   523   19   542
 

La marge d’exploitation consolidée du Groupe de 542 millions d’euros est
en amélioration de 3 millions d’euros par rapport à 2014. L’EBITDA de la
Liaison Fixe a été impacté par les conséquences à la fois sur le chiffre
d’affaires et sur les charges d’exploitation des tentatives d’intrusions
des migrants, ainsi que par l’effet des attentats à Paris notamment sur
le trafic des Navettes Passagers et d’Eurostar. Une réclamation de 29
millions d’euros a été adressée à la Commission intergouvernementale au
titre de l’impact des perturbations du trafic de la Liaison Fixe en
raison des tentatives d’intrusion de migrants au cours de l’année 2015.
Aucun produit à recevoir n’a été comptabilisé, au 31 décembre 2015, au
titre de cette réclamation.

1.4. Résultat opérationnel (EBIT)

Les dotations aux amortissements sont en diminution de 9 millions
d’euros du fait de la fin de l’amortissement de certaines
immobilisations de la Liaison Fixe dont la durée de vie économique était
de 20 ans.

Le résultat opérationnel de l’année 2015 est positif de 387 millions
d’euros à comparer à 380 millions d’euros en 2014.

1.5. Résultat net des activités poursuivies

A 263 millions d’euros pour l’exercice 2015, le coût de l’endettement
financier net est en diminution de 22 millions d’euros par rapport à
2014 en raison de la baisse des taux d’inflation qui a eu un effet
favorable sur les intérêts et sur la revalorisation de la tranche
indexée de la dette financière. L’opération de la simplification de la
structure de la dette (voir note A.2 des états financiers consolidés
figurant en paragraphe 20.3.1 du Document de Référence 2015) étant
intervenue en fin de l’année 2015, n’a pas eu d’incidence sur les
intérêts financiers de la période.

Le rapport de l’EBITDA consolidé du Groupe sur le coût de l’endettement
financier brut (hors indexation) est à 2,1 au 31 décembre 2015 (2014 :
2,1).

En 2015, le poste « Autres (charges) / produits financiers nets »
intègre 17,5 millions d’euros de frais de consentement liés à
l’opération de simplification de la dette conclue en 2015 (voir note A.2
des états financiers consolidés figurant en paragraphe 20.3.1 du
Document de Référence 2015), ainsi que des gains de change nets à
hauteur de 3 millions d’euros contre des pertes de change nettes de 13
millions d’euros en 2014. Ce poste intègre également les intérêts reçus
sur les obligations à taux variable à hauteur de 7 millions d’euros
(2014 : 7 millions d’euros).

Le résultat avant impôt des activités poursuivies de Groupe Eurotunnel
pour l’exercice 2015 est un profit de 115 millions d’euros, en
augmentation de 25 millions d’euros par rapport à 2014 à taux de change
constant.

En 2015, le poste « Impôts sur les bénéfices » intègre une charge de 3
millions d’euros au titre de la taxe sur dividende (3 % sur les 97
millions d’euros de dividendes versés en 2015), des impôts sur les
bénéfices à hauteur de 12 millions d’euros et un produit net d’impôt
différé de 7 millions d’euros.

Le résultat consolidé après impôt des activités poursuivies de Groupe
Eurotunnel de l’exercice 2015 est un profit de 107 millions d’euros, en
amélioration de 21 millions d’euros à taux de change constant.

1.6. Résultat net des activités non poursuivies : segment
MyFerryLink

Les filiales du segment maritime « MyFerryLink » de Groupe Eurotunnel
avaient pour activité la location de leurs trois navires à la SCOP
SeaFrance (une société d’exploitation externe au Groupe Eurotunnel) et
la commercialisation des billets de traversées transmanche de véhicules
de tourisme et de fret.

Contacts

Contacts presse :
Anne-Laure
Desclèves : 01.40.98.04.67
ou
John Keefe : 03.21.00.44.91
ou
Romain
Dufour : 01.40.98.04.64
ou
Contacts
analystes et investisseurs

Michael Schuller :
03.21.00.87.49
ou
Jean-Baptiste Roussille : 01.40.98.04.81

Read full story here