Press release

Résultats financiers 2015 de Pixium Vision et point sur l’activité

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Position de trésorerie solide avec 24,4 millions d’euros Perspectives opérationnelles PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Le Conseil d’administration de Pixium Vision (Paris:PIX) (FR0011950641 – PIX), présidé par Bernard Gilly, s’est réuni le 28 janvier 2016 pour arrêter les comptes de l’année 2015 publiés aujourd’hui. Pour Khalid Ishaque, Directeur Général de Pixium Vision : « Nous avons accéléré notre développement

  • Position de trésorerie solide avec 24,4 millions d’euros
  • Perspectives opérationnelles

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Le Conseil d’administration de Pixium Vision (Paris:PIX) (FR0011950641 –
PIX), présidé par Bernard Gilly, s’est réuni le 28 janvier 2016 pour
arrêter les comptes de l’année 2015 publiés aujourd’hui.

Pour Khalid Ishaque, Directeur Général de Pixium Vision : « Nous
avons accéléré notre développement dans la seconde moitié de 2015 avec
les approbations de l’essai clinique d’IRIS
® II
en France et en Autriche. Nous avons continué à développer nos
partenariats de recherche cliniques avec des centres d’excellence dans
plusieurs pays, posant ainsi des bases solides pour la croissance.»
Khalid
Ishaque
a ajouté : « 2016 est une année clé pour Pixium Vision
avec l’approbation Européenne d‘IRIS
®II en
rétinite pigmentaire, attendue à la mi-année. En parallèle, nous
anticipons la première implantation chez l’Homme de PRIMA, notre
dispositif de deuxième génération, sous rétinien, sans fil, miniaturisé,
plus adapté à la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Nous sommes
déterminés à apporter des innovations significatives dans la
restauration de la vision bionique aux patients devenus aveugles et à
leur fournir une plus grande indépendance, autonomie et qualité de vie
au quotidien.»

Résultats de l’année 2015

Synthèse du compte de résultat                          
En milliers d’euros     2015               2014
Produits opérationnels     3 296,3               2 426,6
Recherche et Développement (15 169,0) (10 963,0)
Frais Généraux (3 823,9) (3 111,4)
Résultat opérationnel (15 696,5) (11 647,8)
Résultat net     (15 644,4)               (11 611,3)
Résultat par action     (1, 23) €               (1,18) €
 
                     
Synthèse du tableau de flux de trésorerie                      
En milliers d’euros     2015               2014
Trésorerie, équivalents de trésorerie à l’ouverture 42 131,7 9 420,2
(Diminution) / Augmentation de la trésorerie (17 777,9) 32 711,5
dont flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles     (15 532,1)               (8 389,5)
Trésorerie, équivalents de trésorerie à la clôture 24 353,8 42 131,7

Procédures d’audit en cours

 

Point sur l’activité de Pixium Vision

Pixium Vision est la seule société au monde à développer en parallèle
deux systèmes distincts de vision bionique rétiniens. IRIS®
II, premier système de la Société destiné aux patients atteint de
rétinite pigmentaire, et PRIMA, implant sous-rétinien destiné aux
patients souffrant de dégénérescence maculaire liée à l’âge positionnent
Pixium Vision sur un marché de plus de 4 millions de patients1
en Europe et en Amérique du Nord.

Au cours du dernier trimestre de 2015, le développement d’IRIS®
II a progressé de façon significative. IRIS®II est un système
technologiquement avancé, équipé d’un capteur d’image asynchrone innovant2.
IRIS®II est le premier système épi-rétinien au monde équipé
de 150 électrodes. Sur la période, deux centres cliniques
supplémentaires ont été ouverts et trois sont en cours d’ouverture. En
Décembre 2015, Pixium Vision a reçu l’autorisation de l’Agence Nationale
de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) pour démarrer
une étude clinique chez des patients devenus aveugles d’une rétinite
pigmentaire avec IRIS® II. La société a également reçu
l’autorisation en Autriche. D’autres autorisations nationales sont
attendues dans les prochains mois.

Au début de 2016, la société a annoncé des données précliniques de
sécurité et de faisabilité positives
pour PRIMA, son système
bionique de deuxième génération. L’Université de Stanford a démontré
la sécurité thermique de la stimulation proche-infrarouge
3
de PRIMA
dans un modèle animal établi pour l’évaluation des dommages
par traitement laser de la rétine. PRIMA répond aux exigences des normes
existantes pour les dispositifs médicaux implantables actifs qui
limitent l’augmentation de la température à 2°C. Ainsi, au niveau de
puissance permettant la stimulation in vivo de l’implant PRIMA,
l’augmentation de la température estimée est 4 fois inférieure aux
exigences normatives.

En parallèle, l’Institut de la Vision à Paris a démontré que l’implant
PRIMA, placé sous une rétine de primate où les photorécepteurs ont été
précédemment retirés, activait électriquement les cellules
ganglionnaires à la surface de la rétine (où débute le nerf optique)

à des intensités lumineuses bien en deçà des limites de sécurité
optique
.

Perspectives opérationnelles 2016

2016 est une année charnière pour Pixium Vision. La société anticipe une
actualité riche tout au long de l’année :

     

 

IRIS® II

– Première implantation chez l’Homme d’IRIS® II,
équipé de 150 électrodes et d’un capteur d’image asynchrone
innovant ATIS4

– Initiation de la procédure d’approbation avec la FDA

– Approbation d’IRIS® II en Europe

S1 2016

 

PRIMA

– Intégralité des résultats de données de sécurité précliniques

– Premiers échanges réglementaires avec la FDA

 

 

IRIS® II

– Lancement d’IRIS® II en Europe

S2 2016

PRIMA

– Première implantation chez l’Homme

– Préparation de l’étude clinique en DMLA

 

1

 

Rétinite pigmentaire (RP) et Dégénérescence maculaire liée à l’âge
(DMLA)

2

Comment les capteurs d’image Neuromorphique volent les astuces de
l’œil humain– IEEE Spectrum 26 Novembre 2015

3

Sécurité de la rétine soumise à un rayonnement lumineux proche
infrarouge dans la restauration photovoltaïque de la vision H.
Lorach, J. Wang, Y. Lee, R. Dalal, P. Huie and D. Palanker

4

ATIS – Asynchronous Time Image Sensor

 

Résultats financiers de l’année 2016

Les produits opérationnels se sont élevés respectivement à 2,43
millions d’euros et 3,30 millions d’euros en 2014 et 2015. Ces montants
comprennent le Crédit Impôt Recherche (CIR) (respectivement 2,0 millions
d’euros et 2, 26 millions d’euros pour les exercices 2014 et 2015), et
une subvention liée aux projets SIGHT AGAIN & Graphene d’un montant
total de 0,9 million d’euros en 2015. La hausse du CIR entre 2014 et
2015 est liée à l’augmentation des dépenses de R&D en 2015 avec en
particulier les développements cliniques, précliniques et réglementaires
d’IRIS® II ainsi que le développement industriel
et préclinique de PRIMA.

En 2015, le montant total des dépenses de recherche et développement
(R&D) s’est établit à 15,17 millions d’euros contre 10,96 millions
d’euros un an plus tôt. Ces efforts, en ligne avec plan de développement
de la société, portent principalement sur les dépenses de
sous-traitance, collaboration et consultants liées au développement
clinique, préclinique et réglementaire d’IRIS® II ainsi qu’au
développement industriel et préclinique de PRIMA. L’augmentation des
dépenses de R&D est aussi liée au renforcement de l’équipe qui passe de
26 à 32 employés sur la période.

En 2015, les frais généraux se sont élevés à 3,82 millions
d’euros contre 3,11 millions d’euros un an auparavant. Cette hausse
s’explique principalement par les frais liés au statut d’entreprise
cotée (communication, voyages…) en bourse sur l’intégralité de 2015, par
les nouveaux locaux de l’entreprise et la mise en place de jetons de
présence au Conseil d’Administration.

En conséquence, la perte nette s’est élevée respectivement à
11,61 millions d’euros et 15,64 millions d’euros au titre des exercices
2014 et 2015. La perte par action émise (nombre moyen pondéré d’actions
en circulation au cours de l’exercice) s’est élevée respectivement à
(1,18) euro et (1,23) euro en 2014 et 2015.

La consommation de trésorerie liée aux activités opérationnelles
en 2014 et 2015 s’est élevée respectivement à 8,39 millions d’euros et
15,53 millions d’euros. Cette augmentation s’explique notamment par les
efforts soutenus de R&D avec les développements cliniques, précliniques
et réglementaires d’IRIS® II et les développements
précliniques et industriels de PRIMA.

Les flux nets de trésorerie liés aux activités de financement se
sont élevés à 53 032 euros en 2015 contre 42,9 millions d’euros un an
auparavant. En Juin 2014, Pixium Vision s’est introduite en bourse sur
Euronext avec succès et a levé un montant brut de 39,5 millions d’euros.
La trésorerie nette au 31 décembre 2015 s’élevait à 24,4 millions
d’euros contre 42,1 millions d’euros un an auparavant.

A propos de Pixium Vision (www.pixium-vision.com,
@PixiumVision)

Pixium Vision développe des systèmes de vision bionique innovants pour
permettre aux personnes ayant perdu la vue de vivre de façon plus
autonome. Les systèmes de Pixium Vision sont des systèmes composés de
plusieurs éléments de haute technologie associés à une intervention
chirurgicale et à une période de rééducation. Ils visent à offrir à
terme aux patients une vision aussi proche que possible de la normale.

Le système IRIS® est actuellement en phase d’essais cliniques
dans plusieurs centres en Europe. Les patients supportent bien leur
implant à ce jour et des améliorations de la perception visuelle des
patients aveugles sont observées. La société a déposé le dossier de
Marquage CE à la fin 2015 et anticipe l’obtention du marquage CE vers la
mi-2016.

Pixium Vision développe également PRIMA, un implant sous-rétinien, qui
est actuellement à un stade préclinique. La société envisage de
commencer les essais cliniques de PRIMA en Europe en 2016.

La société est certifiée EN ISO 13485.

Pixium Vision travaille en étroite collaboration avec des partenaires
académiques de renommée mondiale tels que l’Institut de la Vision à
Paris et le Laboratoire de physique expérimentale Hansen à l’Université
Stanford.

Pixium Vision est coté sur Euronext (Compartiment C) à Paris.
ISIN:
FR0011950641 ; Mnemo: PIX
IRIS® est une
marque déposée de Pixium-Vision SA

Avertissement :

Le présent communiqué contient de manière implicite ou expresse
certaines déclarations prospectives relatives à Pixium Vision et à son
activité. Ces déclarations dépendent de certains risques connus ou non,
d’incertitudes, ainsi que d’autres facteurs, qui pourraient conduire à
ce que les résultats réels, les conditions financières, les performances
ou réalisations de Pixium Vision diffèrent significativement des
résultats, conditions financières, performances ou réalisations exprimés
ou sous-entendus dans ces déclarations prospectives.

Pixium Vision émet ce communiqué à la présente date et ne s’engage pas à
mettre à jour les déclarations prospectives qui y sont contenues, que ce
soit par suite de nouvelles informations, événements futurs ou autres.

Pour une description des risques et incertitudes de nature à entraîner
une différence entre les résultats réels, les conditions financières,
les performances ou les réalisations de Pixium Vision et ceux contenus
dans les déclarations prospectives, veuillez-vous référer au chapitre 4
« Facteurs de risques » du document de référence de la Société
enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers sous le numéro
R15-069 le 23 septembre 2015, lequel peut être consulté sur les sites de
l’Autorité des marchés – AMF (www.amf-france.org)
et de Pixium Vision (www.pixium-vision.com).

Annexes

Facteurs de risques

Les facteurs de risques affectant la Société ont été présentés au
chapitre 4 du document de référence enregistré le 23 septembre 2015 par
l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) sous le numéro R.15-069.
L’appréciation du management sur la nature et le niveau des risques n’a
pas changé au cours de l’année.

Le document de référence est disponible sur le site internet de la
société : http://www.pixium-vision.com/fr/investisseurs/financial-reports-and-documents

Faits marquants de l’année 2015

  • Le 7 janvier 2015, Pixium Vision annonce l’évolution de sa
    gouvernance avec la scission des fonctions de Président et de
    Directeur Général, conformément à la volonté du Conseil
    d’Administration. Bernard Gilly conserve ses fonctions de Président du
    Conseil d’Administration et Khalid Ishaque, jusqu’à présent Directeur
    Général Délégué devient Directeur Général de Pixium Vision. Cette
    nouvelle organisation a été décidée par le Conseil d’Administration du
    6 janvier 2015 ;
  • Le 7 janvier 2015, Pixium Vision a obtenu de nouveaux
    financements s’élevant jusqu’à 6,9 millions d’euros dans le cadre du
    projet SIGHT AGAIN. Ce montant fait partie de l’aide publique globale
    de 18,5 millions d’euros allouée au projet SIGHT AGAIN, mené en
    collaboration avec GenSight Biologics et la Fondation Voir et
    Entendre, au titre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) de
    l’Etat Français ;
  • Le 13 Avril 2015, Pixium Vision a annoncé le renforcement de la
    protection par brevet d’IRIS®, son premier système de
    vision bionique, à la suite de décisions récentes des Offices Européen
    et Américain des brevets ;
  • Le 22 Avril 2015, Pixium Vision a annoncé que son partenaire de
    recherche, le laboratoire Hansen de Physique Expérimentale de
    l’université de Stanford, fera aujourd’hui une présentation à la 7ème
    conférence IEEE EMBS Neural Engineering lors de la session sur les
    avancées et les défis des prothèses visuelles à Montpellier (France) ;
  • Le 22 Avril 2015, Pixium Vision a annoncé avoir reçu, à
    l’Institut de la Vision, la visite de Madame Marisol Touraine,
    Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes ;
  • Le 27 Avril 2015, Pixium Vision a annoncé la publication par
    Nature Medicine des résultats précliniques positifs de PRIMA, son
    implant photovoltaïque sous-rétinien sans fil ;
  • Le 04 Mai 2015, Pixium a annoncé que son partenaire de
    recherche a présenté trois posters scientifiques au congrès annuel de
    l’Association for Research in Vision and Ophthalmology (ARVO) sur
    PRIMA :

    • Interaction entre les visions naturelle et bionique dans un
      modèle de dégénérescence locale de la rétine
    • Mécanismes d’activation des cellules ganglionnaires avec une
      stimulation photovoltaïque sous rétinienne
    • Sensibilité au contraste d’une rétine dégénérée stimulée avec
      un implant photovoltaïque
  • Le 24 Juin 2015, a annoncé aujourd’hui la nomination de James
    A. Reinstein au conseil d’administration de la société. M. Reinstein
    rejoint Pixium Vision en qualité d’administrateur indépendant. Il a
    occupé le poste de Président Directeur Général d’Aptus Endosystems
    jusqu’à la vente récente de la société à Medtronic. Aptus Endosystems
    était une société de dispositifs médicaux engagée dans le
    développement et la fabrication de technologies de pointe pour le
    traitement de la maladie de l’aorte (anévrisme aortique abdominal);
  • Le 9 Juillet 2015, Pixium Vision a annoncé l’arrivée de Karine
    Chevrie au poste de Directrice Affaires Réglementaires et Qualité.
    Karine rejoint Pixium Vision pour diriger les équipes des Affaires
    réglementaires et de la Qualité, afin de mener à bien le processus
    réglementaire préalable à la commercialisation des produits de la
    Société ;
  • Le 7 octobre 2015, Pixium Vision annonce qu’elle a reçu le 7ème
    Prix de l’Innovation Universal Biotech, ex-aequo avec Procyrion, une
    société américaine développant un dispositif innovant d’assistance à
    la circulation sanguine pour insuffisance cardiaque ;
  • Le 21 octobre 2015, Pixium Vision a annoncé avoir implanté 3
    nouveaux patients depuis juillet 2015 dans le cadre de l’essai
    clinique d’IRIS®, son premier système de vision bionique ;
  • Le 28 octobre 2015, Pixium Vision a annoncé avoir reçu le Prix
    « Janus de la Santé » 2015, aux côtés de Caïman Design (aujourd’hui
    Pôle Design du Groupe Silamir), pour de la version commerciale de son
    premier système de vision bionique, IRIS® ;
  • Le 12 décembre 2015, Pixium a annoncé avoir reçu l’Etoile 2016
    de l’Observeur du design, aux côtés du Pôle Design du Groupe Silamir,
    pour la version commerciale de son premier système de vision bionique,
    IRIS® ;
  • Le 14 décembre 2015, Pixium annonce aujourd’hui avoir reçu
    l’autorisation de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des
    Produits de Santé (ANSM) pour démarrer une étude clinique chez des
    patients devenus aveugles d’une rétinite pigmentaire avec le système
    de vision bionique IRIS® II, doté d’un implant épi-rétinien
    innovant de 150 électrodes ;
  • Le 21 décembre 2015, Pixium Vision a annoncé avoir déposé le
    dossier de marquage CE auprès de son organisme notifié. Cette demande
    d’approbation constitue la dernière étape avant d’obtenir
    l’autorisation de commercialiser le système de vision bionique IRIS®
    II en Europe.

Après le 31 décembre 2015, les faits marquants incluent :

  • Le 7 janvier 2016 Pixium Vision a annoncé que de nouvelles
    données précliniques de sécurité thermique et de faisabilité positives
    de PRIMA, son deuxième système de vision bionique, ont été publiées et
    présentées.

Comparaison des résultats financiers pour les années 2015 et 2014

ETAT DU RESULTAT GLOBAL

                       
Au 31 décembre
2015             2014
(Montants en euros)
Produits opérationnels
Autres produits 3 296 305 2 426 576
Total des produits 3 296 305 2 426 576
 
Charges opérationnelles
Recherche et Développement (15 168 971) (10 962 963)
Frais Généraux (3 823 871) (3 111 421)
Total des charges 18 992 843 (14 074 384)
   
Résultat opérationnel (15 696 537) (11 647 808)
 
Produits financiers 247 797 82 277
Charges financières (195 687) (45 753)
Résultat financier 52 110 36 525
   
Résultat courant avant impôt (15 644 427) (11 611 283)
Impôt sur les sociétés
Résultat net (15 644 427) (11 611 283)
 
Autres éléments du résultat global non recyclable
Ecarts actuariels sur les régimes de retraite (34 216) (26 075)
   
Résultat global (15 678 644) (11 637 358)
 
Nombre moyen pondéré d’actions 12 731 795 9 804 490
 
Résultat net par action (1,23) (1,18)
 
Résultat dilué par action (1,23) (1,18)
 

Au cours des deux exercices présentés, la Société a été en phase de
recherche et développement (R&D) et n’a réalisé aucun chiffre d’affaires.

Produits opérationnels

Le montant des autres revenus s’élève respectivement à 2 426 576€ et
3 296 305 € au titre des exercices clos les 31 décembre 2014 et 2015.
Ces montants comprennent le Crédit Impôt Recherche (CIR) d’une part
(respectivement de 2 004 974 € et 2 261 854 € pour les exercices 2014 et
2015) et des subventions pour 908 745 € relatives à SIGHT AGAIN et
Graphene pour l’exercice 2015. La hausse du CIR entre 2014 et 2015
s’explique par l’augmentation de l’assiette de dépenses éligibles au
dispositif en raison d’une amplification des dépenses de R&D en 2015
avec en particulier les coûts cliniques et réglementaires d’IRIS®II
ainsi que le développement industriel et préclinique de PRIMA.

Le CIR est octroyé aux entreprises par l’administration fiscale afin de
les inciter à réaliser des recherches d’ordre technique et scientifique.
Les entreprises qui justifient des dépenses remplissant les critères
requis (dépenses de recherche localisées en France ou, depuis le 1er
janvier 2005, au sein de la Communauté européenne ou dans un autre État
partie à l’accord sur l’Espace économique européen et ayant conclu avec
la France une convention fiscale contenant une clause d’assistance
administrative) bénéficient d’un crédit d’impôt qui peut être utilisé
pour le paiement de l’impôt sur les sociétés dû au titre de l’exercice
de réalisation des dépenses et des trois exercices suivants ou, le cas
échéant, être remboursé pour sa part excédentaire. Les dépenses prises
en compte pour le calcul du crédit d’impôt recherche concernent
uniquement les dépenses de recherche.

Aucune dépense de R&D n’étant activée par la Société au titre des
exercices 2014 et 2015, le crédit d’impôt recherche afférent auxdits
programmes de recherche est pour sa part intégralement comptabilisé en
produit opérationnel pour l’exercice auquel se rattachent les dépenses
de recherche éligibles.

Charges opérationnelles

Le montant des charges opérationnelles s’élève respectivement à
14 074 384 € et 18 992 843 € au titre des exercices clos les 31 décembre
2014 et 2015. Ces montants correspondent :

  • pour l’essentiel aux dépenses de recherche et développement engagées
    par la Société, qui sont comptabilisées en charge,
  • ainsi qu’aux frais généraux.

Dépenses de recherche et développement

Les frais de recherche et développement comprennent notamment :

  • les frais de personnel incluant les coûts directs et indirects des
    équipes en charge des travaux de recherche et développement ;
  • les dépenses de sous-traitance, collaboration et consultants. Ils
    comprennent les frais d’études précliniques et cliniques, les frais de
    dépôt et maintien de brevets, les honoraires des experts scientifiques
    et cliniques et les dépenses liées aux affaires réglementaires et à
    l’assurance qualité ;
  • les achats de fournitures de recherche qui incluent les achats de
    consommables, les frais de conception et production ;
  • les dotations aux amortissements des brevets et des équipements
    utilisés pour les travaux de recherche et développement.

Les frais de recherche et développement se ventilent comme suit :

      31/12/2015             31/12/2014    
Frais de personnel 3 200 178 3 466 157
Sous-traitance, Collaboration et consultants 5 313 527 4 415 617
Fournitures de Recherche 3 650 288 1 521 253
Location immobilière 1 308 357 394 039
Congrès, Frais de déplacement 253 857 214 246
Frais de licences 192 934 141 785
Dotations aux provisions et amortissements 900 963 772 002
Autres 348 866 37 865
Total net 15 168 971 10 962 963
 

Le montant des dépenses de recherche et développement s’est élevé à
15 168 971 € au titre de l’exercice 2015 contre 10 962 963 € au titre de
l’exercice 2014. Cette augmentation est liée à éléments principaux :

  • la croissance des effectifs. En effet, afin de répondre aux besoins de
    ses programmes, la Société a accru ses effectifs en 2015. Les salariés
    affectés aux opérations de recherche sont ainsi passés de 26 personnes
    au 31 décembre 2014 à 32 personnes au 31 décembre 2015 ;
  • aux dépenses de sous-traitance, collaboration et consultants, incluant
    l’externalisation d’études précliniques, cliniques et réglementaires.
    Les dépenses de sous-traitance, collaboration et consultants ont
    augmenté avec les efforts de R&D de la société en raison du lancement
    d’études liées au développement préclinique, clinique réglementaire et
    d’assurance qualité de ses programmes de recherche ;
  • à la hausse des achats de fournitures de recherche incluant l’achat de
    consommables et de frais de production.
  • au transfert du siège social de la société, accueillant toutes les
    équipes de R&D dans ses nouveaux locaux.

Frais généraux

Les frais généraux sont principalement composés des frais de personnel
administratif, des charges externes comme les honoraires d’avocats,
d’audit ou de consultants ainsi que des frais de communication, de
représentation et de déplacement, et de location immobilière.

La répartition des frais généraux comptabilisés est la suivante :

                       
31/12/2015 31/12/2014
Frais de personnel 1 716 532 2 118 856
Honoraires 371 679 335 982
Location immobilière 328 370 127 167
Assurances 17 635 18 432
Communication, frais de représentation et déplacement 880 579 307 607
Frais postaux et de télécommunication 107 687 86 013
Fournitures administratives et locations mobilières 49 009 26 362
Autres 353 380 91 002
Total net 3 823 871 3 111 421
 

Leur montant s’établit respectivement à 3 111 421 € et 3 823 871 € au
titre des exercices clos les 31 décembre 2014 et 2015. Cette hausse
s’explique principalement par les frais liés au statut d’entreprise
cotée (communication, voyage…) en bourse sur l’intégralité de 2015.
Cette augmentation est partiellement compensée par une diminution des
frais de personnel sur la période. Elle s’explique par la non récurrence
de la charge non cash de 837 287 euros en 2014 au titre des
retraitements IFRS2 relatifs à l’attribution d’action gratuite.

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel est ainsi passé de (11 647 808) € au titre de
l’exercice 2014 à (15 696 537) € pour l’exercice 2015.

Résultat financier

Le résultat financier est de 36 525 € au titre de l’exercice 2014 contre
52 110 € pour l’exercice 2015.

Contacts

Pixium Vision
Pierre Kemula, +33 1 76 21 47 30
CFO
contact@pixium-vision.com

Read full story here