Press release

Résultats T1 2015-2016 : bon début d’exercice, confortant les perspectives annuelles

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Croissance du chiffre d’affaires de 4,5 %, dont 3,1 % de croissance organique hors effet des sorties volontaires de contrats Marge d’EBITDA en hausse de 20 points de base à 7,7 % Perspectives annuelles confirmées PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Elior Group (Paris:ELIOR) (Euronext Paris – ISIN : FR 0011950732), un des leaders mondiaux de la restauration et des

  • Croissance du chiffre d’affaires de 4,5 %, dont 3,1 % de croissance
    organique hors effet des sorties volontaires de contrats
  • Marge d’EBITDA en hausse de 20 points de base à 7,7 %
  • Perspectives annuelles confirmées

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Elior Group (Paris:ELIOR) (Euronext Paris – ISIN : FR 0011950732), un
des leaders mondiaux de la restauration et des services, publie ses
résultats au 31 décembre 2015, pour le 1er trimestre
2015-2016.

Philippe Salle, président-directeur général d’Elior Group,
commente : « Au cours du premier trimestre de ce nouvel exercice, Elior
Group a significativement progressé dans la mise en œuvre de sa
stratégie. Nous avons activement poursuivi notre développement en
restauration collective aux États-Unis avec l’acquisition d’ABL
Management. Nous avons avancé dans l’exécution du plan de transformation
Tsubaki, notamment sur le chantier ‘Portfolio review’ qui consiste à
revoir notre portefeuille d’activités et de contrats pour arrêter ou
vendre ceux qui ne génèrent pas une rentabilité suffisante. Ainsi, les
sorties volontaires de contrats ont eu un impact négatif de 2,1 % sur la
croissance du chiffre d’affaires au premier trimestre. Cet effet mis à
part, la croissance organique s’est élevée à 3,1 % dans un contexte plus
difficile que prévu en raison des attentats de Paris. L’amélioration de
20 points de base du taux de marge d’EBITDA au cours de la période
témoigne également de la bonne mise en œuvre de nos plans d’actions. La
performance du 1er trimestre et la dynamique positive dans
laquelle le Groupe s’est inscrit nous permettent de confirmer nos
perspectives financières pour l’ensemble de l’exercice ».

(en millions d’euros)

Q1 2015-2016 Q1 2014-2015 Variation
Chiffre d’affaires 1 483 1 420 + 4,5 %
EBITDA 114 106 + 6,9 %
En % du CA 7,7 % 7,5 % +0,2 pt
Résultat net part du Groupe 28 20 + 40,6 %

Développement commercial

Le développement commercial a été soutenu au 1er trimestre
2015-2016. Dans la restauration collective et les services, le taux de
rétention a été affecté par une plus grande sélectivité dans les
renouvellements de contrats, principalement en France et en Italie. Au
cours du trimestre, des contrats significatifs ont été signés en
restauration collective et services, notamment avec Accor, Airbus, la
ville de Le Raincy et les Galeries Lafayette en France, les
établissements de 3e âge Geriatros en Espagne, la
municipalité de Verbania en Italie, BG Group plc au Royaume-Uni. En
restauration de concession, Areas a remporté le très important appel
d’offres avec SNCF Gares & Connexions pour l’exploitation de 14 points
de vente de restauration situés dans la gare du Nord ainsi que de 20
points de vente dans des gares régionales pour un montant total
d’environ 700 millions d’euros sur 10 ans.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’élève à 1 483 millions
d’euros
pour le 1er trimestre 2015-2016. La progression
de 4,5 % par rapport à l’exercice précédent s’explique par la croissance
organique de 1,0 % sur la période – affectée par l’impact des sorties
volontaires de contrats pour 2,1 % – et par les effets positifs de la
croissance externe et des variations de taux de change pour
respectivement 1,5 % et 1,9 %.

La part du chiffre d’affaires réalisé à l’international atteint 51 %
pour le 1er trimestre 2015-2016, contre 49 % pour le 1er
trimestre 2014-2015.

Le chiffre d’affaires des activités restauration collective et
services
progresse de 53 millions d’euros, soit +5,1 % par rapport à
la même période de l’exercice précédent, pour s’élever à 1 096 millions
d’euros au 1er trimestre 2015-2016. Il représente 74 % du
chiffre d’affaires consolidé du Groupe.

La croissance organique au cours de la période est de 0,2 %, affectée
par la politique de sortie volontaire de contrats non ou peu profitables
dans tous les pays d’Europe.

L’impact des acquisitions1 réalisées aux États-Unis s’élève à
30 millions d’euros. Nette de la cession d’activités non stratégiques
dans l’enseignement, la croissance résultant des variations de périmètre
représente ainsi 2,9 % du chiffre d’affaires.

En France, la croissance organique est positive de 1,0 % et porte
le chiffre d’affaires à 561 millions d’euros. Elle est néanmoins
affectée par les sorties volontaires de contrats qui touchent tous les
marchés.

  • Le marché entreprises bénéficie du niveau soutenu de développement
    constaté en 2015 et d’une hausse du ticket moyen alors que le chiffre
    d’affaires lié aux prestations annexes est en repli.
  • Le chiffre d’affaires de l’enseignement progresse grâce à la hausse de
    la fréquentation et du ticket moyen sur la période.
  • Sur le marché de la santé, le chiffre d’affaires est en hausse, tiré
    par la performance sur les sites existants et un bon niveau de
    développement.

A l’international, le chiffre d’affaires progresse de 9,8 % pour
s’établir à 535 millions d’euros. La croissance organique est négative à
-0,9 %, notamment en raison des sorties volontaires de contrats en
Italie, au Royaume-Uni et en Espagne. Aux États-Unis, elle est en outre
affectée par un effet calendaire défavorable estimé à 5 millions de
dollars sur la période, ainsi que par un taux de rétention plus faible
que la moyenne historique début 2015, qui a conduit au renforcement des
équipes de ventes au cours du second semestre 2015. La croissance
externe provenant des acquisitions aux États-Unis et l’effet positif de
l’évolution des taux de change génèrent respectivement une croissance
supplémentaire de 6,2 % et 4,6 %.

  • Le marché entreprises est quasiment stable sur la période. Il
    bénéficie d’un développement soutenu en Espagne et aux États-Unis,
    notamment sur le marché des prisons, tandis que le chiffre d’affaires
    recule au Royaume-Uni du fait des sorties volontaires de contrats.
  • Sur le marché de l’enseignement, l’activité est en repli, notamment en
    Italie et en Espagne où le Groupe s’est volontairement désengagé de
    contrats non ou peu profitables, et aux États-Unis en raison d’une
    légère baisse de fréquentation des établissements scolaires.
  • Le marché de la santé affiche une forte croissance grâce au
    développement soutenu des activités et à la bonne performance des
    sites existants au Royaume-Uni et en Espagne.

Le chiffre d’affaires de l’activité restauration de concession progresse
de 2,7 % au 1er trimestre 2015-2016 pour s’élever à
387 millions d’euros. Il représente 26 % du chiffre d’affaires consolidé
du Groupe sur la période.

La croissance organique est de 3,4 %. Les variations de périmètre
résultant des cessions d’actifs non stratégiques réalisées ou à venir
dans le cadre de la revue du portefeuille d’activités entraînent une
baisse de 2,2 % du chiffre d’affaires. Les variations des taux de
change, notamment du dollar américain, ont un impact positif de 1,4 % au
cours de la période.

En France, le chiffre d’affaires recule de 3,8 % par rapport à la
même période de l’exercice précédent pour s’établir à 162 millions
d’euros. L’impact des attentats de novembre 2015 est estimé à 5 millions
d’euros sur le trimestre.

  • Le marché autoroutes souffre principalement d’une baisse du trafic des
    cars de tourisme en France sur la période et des conditions
    climatiques peu favorables à la montagne durant les vacances de Noël.
  • Le chiffre d’affaires du marché aéroports est affecté par la perte du
    contrat du terminal 1 de l’aéroport de Nice à compter de janvier 2015.
  • Le marché ville et loisirs recule en raison d’une fréquentation très
    ralentie au 1er trimestre 2015-2016 dans les gares et les
    musées parisiens et d’une base de comparaison défavorable en raison de
    la tenue au 1er trimestre 2014-2015 de salons biennaux. Ces
    effets sont partiellement compensés par l’activité supplémentaire
    générée par l’ouverture en juin 2015 du parc de loisirs de Bois aux
    Daims dans la Vienne.

A l’international, la croissance de 7,9 % porte le chiffre
d’affaires à 225 millions d’euros au 1er trimestre
2015-2016. La croissance organique s’élève à 9,2 % sur la période,
tandis que les cessions réalisées ou à venir d’actifs non stratégiques
entraînent une baisse de 3,9 % du chiffre d’affaires consolidé.

  • Le marché autoroutes bénéficie de la montée en puissance des aires
    d’autoroutes aux États-Unis, de l’ouverture de nouvelles aires en
    Italie et de l’augmentation du trafic en Espagne et au Portugal.
  • Le marché aéroports bénéficie de tendances positives d’évolution du
    trafic en Espagne et aux États-Unis, ainsi que de l’ouverture de
    nouveaux points de vente en Italie.

Excédent brut d’exploitation (EBITDA)

L’EBITDA consolidé du Groupe a augmenté de 7 millions d’euros par
rapport au 1er trimestre de 2014-2015 pour atteindre
114 millions d’euros, soit une marge de 7,7 % du chiffre d’affaires, en
progression de 20 points de base.

L’EBITDA de l’activité restauration collective et services
s’élève à 90 millions d’euros (contre 86 millions d’euros au 1er
trimestre 2014-2015), soit une marge de 8,2 % du chiffre d’affaires, en
léger retrait :

  • En France, il s’établit à 50 millions d’euros, soit une marge
    de 9,0 % du chiffre d’affaires, en hausse de 20 points de base par
    rapport à au 1er trimestre 2014-2015, grâce notamment à la
    bonne performance enregistrée dans l’enseignement.
  • A l’international, il progresse de 3 millions d’euros et
    s’élève à 40 millions d’euros, représentant une marge de 7,4 % du
    chiffre d’affaires, contre 7,6 % au 1er trimestre
    2014-2015. Cette légère baisse s’explique principalement par l’effet
    dilutif des sociétés récemment acquises aux États-Unis alors que le
    taux de marge s’améliore au Royaume-Uni et en Italie sur la période.

L’EBITDA de l’activité restauration de concession s’élève à
26 millions d’euros (contre 22 millions d’euros au 1er
trimestre 2014-2015), soit une marge de 6,7 % du chiffre d’affaires, en
hausse de 80 points de base par rapport au 1er trimestre
2014-2015 :

  • En France, il s’élève à 11 millions d’euros (contre 14 millions
    d’euros au 1er trimestre 2014-2015). Cette baisse
    s’explique par le recul du chiffre d’affaires sur la période,
    notamment sur les activités affectées par les attentats du 13 novembre
    2015.
  • A l’international, il progresse de 7 millions d’euros par
    rapport au 1er trimestre 2014-2015, à 15 millions d’euros,
    représentant une très forte amélioration de 270 points de base du taux
    de marge par rapport au 1er trimestre 2014-2015, tirée par
    une amélioration de la profitabilité sur l’ensemble des régions en
    Europe et en Amérique. Le taux de marge s’établit ainsi à 6,6 %.

Résultat net part du Groupe

Le résultat opérationnel non courant s’élève à -13 millions
d’euros. Il comprend d’une part des éléments non récurrents à hauteur de
10 millions d’euros tels que les frais de restructuration comptabilisés
en France, en Italie, en Espagne et aux États-Unis ainsi que les pertes
associées à la cession d’actifs non stratégiques ou à la fermeture de
sites non rentables, et d’autre part l’amortissement des goodwill liés
aux acquisitions pour un montant de 3 millions d’euros.

Le résultat financier est en nette amélioration par rapport au 1er
trimestre 2014-2015, à -14 millions d’euros grâce notamment aux
refinancements intervenus en décembre 2014 et mai 2015, à l’amélioration
des conditions financières de la dette senior en euros du Groupe en
décembre 2015 et à la baisse des taux d’intérêt.

La charge d’impôts enregistrée au 1er trimestre
2015-2016 s’élève à 19 millions d’euros, contre 14 millions d’euros pour
la même période de 2014-2015. Cette hausse s’explique par la croissance
du résultat taxable d’une année sur l’autre, le taux d’imposition
constaté restant stable à environ 40 %.

Le résultat net part du Groupe est en forte progression. Il
atteint 28 millions d’euros au 1er trimestre 2015-2016,
contre 20 millions d’euros pour la même période de 2014-2015. Ainsi sur
la période le résultat net par action ajusté2 ressort à 0,21
euro, contre 0,12 euro au 1er trimestre 2014-2015.

Cash flow et endettement

Le free cash flow3 est en progression de 13 millions
d’euros par rapport au 1er trimestre 2014-2015, à
-65 millions d’euros, en raison de l’amélioration de l’EBITDA et du
strict contrôle des flux de besoin en fonds de roulement saisonnier et
des investissements. Il est toutefois pénalisé par les éléments non
récurrents à hauteur de 19 millions d’euros (contre 32 millions d’euros
au 1er trimestre 2014-2015) et par des paiements d’impôts non
récurrents.

L’endettement net s’élève à 1 613 millions d’euros au 31 décembre
2015, en hausse de 161 millions d’euros par rapport au 30 septembre
2015, essentiellement en raison de la saisonnalité du besoin en fonds de
roulement et des acquisitions réalisées aux États-Unis et en France au
cours de la période (Cura Hospitality, ABL Management et Ducasse
Développement) pour un montant cumulé de 57 millions d’euros. Le ratio
d’endettement4 s’établit à 3,30x EBITDA, à comparer à 3,38x
un an plus tôt.

Perspectives

Dans le cadre du plan stratégique 2016-2020, le Groupe a entamé sa
transformation pour accélérer son développement. L’exercice 2015-2016
devrait permettre de récolter les premiers fruits de cette nouvelle
dynamique. La performance du 1er trimestre 2015-2016 permet
au Groupe de confirmer ses perspectives pour l’ensemble de l’exercice :

  • Une croissance organique5 supérieure à 3 % hors effet des
    sorties volontaires de contrats dont l’impact sera inférieur à
    150 points de base ;
  • Un taux de marge d’EBITDA supérieur à 8,6 %, représentant une
    amélioration d’au moins 20 points de base du taux de marge d’EBITDA
    par rapport à l’exercice 2014-2015 ;
  • Une croissance significative du résultat net par action et du résultat
    net par action ajusté6.

Compte tenu des discussions engagées avec des cibles d’acquisitions
potentielles en restauration collective aux États-Unis, le Groupe
prévoit de parvenir dans les prochains mois à la signature de nouvelles
transactions qui s’inscrivent dans le cadre du plan stratégique à
horizon 2020.

Evènements postérieurs à la clôture

  • En date du 9 février 2016, Elior Group a procédé à un remboursement
    partiel anticipé d’un montant nominal de 50 millions d’euros
    représentant 22 % de l’encours résiduel de l’emprunt obligataire Elior
    Finance SCA 6,5 % mai 2020. Le décaissement correspondant s’est élevé
    à 54 millions d’euros incluant une indemnité de remboursement anticipé
    de 3 millions d’euros. Ce remboursement a été financé par un tirage de
    50 millions d’euros effectué par Elior SA sur une nouvelle ligne de
    crédit bancaire syndiqué mise en place le 29 janvier 2016 à échéance
    en janvier 2023. Le coût de cette nouvelle dette est indexé sur
    l’Euribor avec une marge standard de 2,5 %.

Une conférence téléphonique aura lieu le vendredi 26 février 2016 à
9h00, heure de Paris. Elle sera également accessible par webcast via le
site Internet d’Elior Group et par téléphone au :

France : + 33 1 76 77 22 21

Royaume-Uni : + 44 20 3427 1907

États-Unis : + 1 646 254 3365

Agenda financier :

  • 11 mars 2016 : assemblée générale mixte des actionnaires
  • 27 mai 2016 : résultats du 1er semestre 2015-2016 –
    communiqué de presse avant bourse et conférence téléphonique

Annexe 1 : Évolution du chiffre d’affaires par activité et par zone
géographique

Annexe 2 : Évolution du chiffre d’affaires par zone géographique

Annexe 3 : Évolution du chiffre d’affaires par marché

Annexe 4 : EBITDA par activité et zone géographique

Annexe 5 : EBIT par activité et zone géographique

Annexe 6 : Tableau de flux de trésorerie simplifié

Annexe 7 : États financiers consolidés

Le présent communiqué de presse est publié en français et en anglais.
En cas de divergence entre ces versions, la version originale rédigée en
français fait foi.

Les comptes publiés dans le présent communiqué n’ont pas fait l’objet
de travaux de revue ou d’audit par les commissaires aux comptes.

À propos du groupe Elior

Créé en 1991, le groupe Elior, un des leaders mondiaux de la
restauration et des services, est aujourd’hui le restaurateur de
référence dans le monde de l’entreprise, de l’enseignement et de la
santé, ainsi que dans l’univers du voyage.

En 2015, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 5 674 millions
d’euros dans 13 pays. Ses 108 000 collaborateurs accueillent chaque jour
4 millions de clients dans 18 600 restaurants et points de vente. Leur
mission est d’accueillir et prendre soin de chacun grâce à des solutions
de restauration et des services personnalisés pour une expérience
consommateur innovante.

Particulièrement attentif à sa responsabilité sociétale, le groupe Elior
est adhérent au Pacte mondial des Nations unies depuis 2004. L’exigence
professionnelle de ses équipes, leur engagement quotidien pour la
qualité et à l’innovation, et leur attachement à proposer un moment
privilégié s’expriment dans la signature « Time savored ».

Pour plus de renseignements :

http://www.eliorgroup.com
Elior Group sur Twitter : @Elior_Group
/ @Elior_France

Annexe 1 : Evolution du chiffre d’affaires par activité et par zone
géographique

1er trim. 1er trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(En millions d’euros) 2015-2016 2014-2015 organique (1) périmètre change totale
France 561 555 1.0% 0.0% 0.0% 1.0%
International 535 487 -0.9% 6.2% 4.6% 9.8%
Restauration collective et Services 1,096 1,043 0.2% 2.9% 2.1% 5.1%
France 162 168 -3.8% 0.0% 0.0% -3.8%
International 225 209 9.2% -3.9% 2.6% 7.9%
Concessions 387 377 3.4% -2.2% 1.4% 2.7%
TOTAL GROUPE 1,483 1,420 1.0% 1.5% 1.9% 4.5%

Annexe 2 : Evolution du chiffre d’affaires par zone géographique

1er trim. 1er trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(En millions d’euros) 2015-2016 2014-2015 organique (1) périmètre change totale
France 723 724 -0.1% 0.0% 0.0% -0.1%
Reste Europe 543 530 1.9% -0.9% 1.6% 2.6%
Reste Monde 217 167 3.0% 16.0% 11.4% 30.4%
TOTAL GROUPE 1,483 1,420 1.0% 1.5% 1.9% 4.5%

Annexe 3 : Evolution du chiffre d’affaires par marché

1er trim. 1er trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(En millions d’euros) 2015-2016 2014-2015 organique (1) périmètre change totale
Entreprises et Administrations 500 474 -0.3% 3.9% 2.0% 5.6%
Enseignement 307 305 -1.1% 0.2% 1.5% 0.7%
Santé 288 264 2.3% 4.1% 2.9% 9.3%
Restauration collective et Services 1,096 1,043 0.2% 2.9% 2.1% 5.1%
Autoroutes 132 131 1.1% -1.7% 1.8% 1.3%
Aéroports 165 151 8.6% -1.6% 2.3% 9.2%
Ville et Loisirs 90 96 -1.7% -3.7% -0.3% -5.7%
Concessions 387 377 3.4% -2.2% 1.4% 2.7%
TOTAL GROUPE 1,483 1,420 1.0% 1.5% 1.9% 4.5%

1. Croissance organique : variation du chiffre d’affaires à périmètre
constant et hors effet de change

Annexe 4 : EBITDA par activité et zone géographique

1er trim. 1er trim. VAR. M€ VAR. %
(En millions d’euros) 2015-2016 2014-2015
France 50 49 1 2,2%
International 40 37 2 6,6%
Restauration collective et Services 90 86 4 4,1%
France 11 14 -3 -22,6%
International 15 8 7 83,5%
Concessions 26 22 4 15,8%
Corporate -2 -2 0 ns
TOTAL GROUPE 114 106 7 6,9%

Annexe 5 : EBITA par activité et zone géographique

1er trim. 1er trim. VAR. M€ VAR. %
(En millions d’euros) 2015-2016 2014-2015
France 41 39 2 4,1%
International 31 28 2 8,6%
Restauration collective et Services 71 67 4 6,0%
France 2 5 -3 -54,2%
International 3 -2 6 ns
Concessions 6 3 3 114,5%
Corporate -2 -3 0 ns
TOTAL GROUPE 75 67 7 11,0%

Annexe 6 : Tableau de flux de trésorerie simplifié

1er trim. 1er trim. VAR. M€
(En millions d’euros) 2015-2016 2014-2015
EBITDA 114 106 8
Variation du besoin en fonds de roulement -90 -90 0
Capex nets -40 -56 16
Impôts cash -29 -6 -23
Eléments non-recurrents -19 -32 13
Free cash flow -65 -78 13

Annexe 7 : Etats financiers consolidés

Compte de résultats consolidé    
(En millions d’euros) 1er trim 2015-2016 1er trim 2014-2015
Chiffre d’affaires 1,483 1,420
Achats consommés -464 -440
Charges de personnel -674 -649
Autres frais opérationnels -219 -211
Impôts et taxes -13 -14
Amortissements et provisions opérationnels courants -39 -39
Résultat opérationnel courant 74 67
Quote-part du Groupe dans les résultats des entreprises associées 0 0
Résultat opérationnel courant incluant la quote-part de résultat des
entreprises associées
75 67
Autres produits et charges opérationnels non courants -13 -2
Résultat opérationnel incluant la quote-part de résultat des
entreprises associées
61 66
Charges et produits financiers nets -14 -32
Résultat avant impôts 47 34
Impôts sur les résultats -19 -14
Résultat net des activités non poursuivies 0  
Résultat de la période 28 20
Dont résultat net part du Groupe 28 20
Dont part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle 0 0
Résultat net part du Groupe par action (en €) 0.16 0.12

 

 
 
 

Bilan – actif

   
(En millions d’euros) 12/31/2015 12/31/2014
Goodwill 2,431 2,385
Immobilisations incorporelles 317 272
Immobilisations corporelles 504 500
Actifs financiers non courants 38 32
Participation dans les entreprises associées 3 2
Juste valeur des instruments financiers dérivés
Impôts différés actifs 217 245
Actif non courant 3,510 3,437
Stocks 104 97
Clients et autres créances d’exploitation 960 973
Actif d’impôt exigible 31 22
Autres actifs courants 56 51
Créances financières court terme 9 7
Trésorerie et équivalents de trésorerie 180 154
Actifs classés comme détenus à la vente 6  
Actif courant 1,346 1,303
Total de l’Actif 4,856 4,740
 
 

Bilan – passif

   
(En millions d’euros) 12/31/2015 12/31/2014
Capital 2 2
Réserves et résultats accumulés 1,482 1,298
Participations ne donnant pas le contrôle 39 46
Total capitaux propres 1,523 1,346
Emprunts et dettes financières 1,666 1,565
Juste valeur des instruments financiers dérivés 8 22
Passifs sur acquisitions de titres 20 182
Impôts différés passifs 50 49
Engagements de retraite et avantages au personnel 105 105
Provisions non courantes 23 15
Total passif non courant 1,872 1,938
Fournisseurs et comptes rattachés 655 641
Dettes sur immobilisations 16 15
Dettes fiscales et sociales 560 550
Dette d’impôt sur le résultat 26 44
Emprunts et dettes financières 118 99
Dettes sur acquisition de titres 11 10
Provisions courantes 56 77
Autres passifs courants 17 20
Passifs comme classés comme détenus en vue de la vente 2
Total passif courant 1,461 1,456
Total passif 3,333 3,394
Total du passif et des capitaux propres 4,856 4,740
 
 
 

Tableau de flux de trésorerie consolidé

   
(En millions d’euros) 1er trim 2015-2016 1er trim 2014-2015
Flux de trésorerie liés à l’activité    
Excédent brut d’exploitation (EBITDA) 114 106
Variation des besoins en fonds de roulement liés à l’activité -90 -90
Intérêts versés -28 -22
Impôts versés -29 -6
Autres flux -19 -32
Flux nets de trésorerie liés à l’activité -53 -44
Flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement    
Acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et
corporelles
-40 -55
Acquisitions et cessions d’immobilisations financières -7 0
Acquisitions et cessions de sociétés consolidées -50 -18
Flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement -98 -74
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement    
Dividendes versés aux actionnaires de la société mère
Mouvements sur capitaux propres de la mère 0 0
Achats d’actions propres
Dividendes versés aux participations ne donnant pas le contrôle -1 -1
Émissions d’emprunts et dettes financières 132 1,048
Remboursements d’emprunts et dettes financières -41 -960
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement 90 88
Incidence de la variation des taux de change et autres variations -1 -22
Variation de la trésorerie nette -62 -52

1 Starr et Cura Hospitality consolidées à compter du 1er
octobre 2015, ABL Management consolidée à compter du 1er
décembre 2015

2 Retraité des éléments opérationnels non courants nets de
l’effet d’impôt calculé au taux normatif de 34 %

3 EBITDA + variation du BFR – dépenses d’investissements
opérationnels nettes – impôt cash – éléments cash non récurrents

4 Calculé se

Contacts

Contacts presse
Anna Adlewska, +33 (0)1 47 03 68 10
anna.adlewska@fticonsulting.com
ou
Caroline
Guilhaume, +33 (0)1 47 03 68 10
caroline.guilhaume@fticonsulting.com
ou
Contact
investisseurs
Marie de Scorbiac, +33 (0)1 40 19 51 09
marie.descorbiac@elior.com
eliorgroup.com

Read full story here