Press release

Réussir la mise en place de TOGAF dans les entreprises

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Nasdaq

4 axes clé de gains en maturité dans l'Architecture d'Entreprise Maîtriser l'Architecture d'Entreprise : Une compétence nécessaire et accessible La nécessité de maîtriser l'Architecture d'Entreprise apparaît souvent à travers des problèmes ou défis rencontrés par les entreprises : maîtriser la complexité des SI de l'entreprise en évitant les redondances et en rapprochant le SI du métier ; optimiser

4 axes clé de gains en maturité dans l'Architecture d'Entreprise

Maîtriser l'Architecture d'Entreprise :
Une compétence nécessaire et accessible

La nécessité de maîtriser l'Architecture d'Entreprise apparaît souvent à travers des problèmes ou défis rencontrés par les entreprises : maîtriser la complexité des SI de l'entreprise en évitant les redondances et en rapprochant le SI du métier ; optimiser le fonctionnement courant des entreprises ; gérer des transformations d'entreprises (changements dans le métier, fusion d'entreprises, .). La mise en place d'une Architecture d'Entreprise est une action continue, qui nécessite une organisation dédiée, transversale des DSI, MOA et départements métier. Pour garantir le succès d'un tel effort, il est ainsi recommandé de s'appuyer sur du conseil extérieur, d'assurer la formation du personnel impliqué, et de s'appuyer sur un outillage central de référentiel.

Le succès est conditionné par l'implication des parties prenantes et par une approche pragmatique, centrée sur la recherche du ROI.

Le choix du standard le plus répandu – TOGAF® – fournit un cadre générique, qui moyennant le support approprié de conseil externe et la mise en oeuvre d'un outillage support, rend accessible la mise en place d'une capacité opérationnelle d'Architecture d'Entreprise pour toute entreprise en ayant la volonté partagée.

L'Architecture d'Entreprise TOGAF :
Rationaliser le métier et le SI pour supporter la stratégie de l'entreprise

L'Architecture d'Entreprise recouvre les dimensions de la stratégie d'entreprise, du métier et du SI. Elle assiste le pilotage des projets, pour les aligner sur des plans de transformation d'entreprise cohérents.

Mettre en place une Architecture d'Entreprise nécessite de maitriser plusieurs éléments cruciaux dans chaque entreprise, avec un accroissement progressif de leur niveau de maturité.

TOGAF® est un cadre d'Architecture d'Entreprise publié par « The Open Group », qui s'est imposé internationalement comme le standard phare de l'Architecture d'Entreprise. Mais TOGAF est un cadre architectural très générique. Il nécessite d'être adapté pour chaque contexte d'entreprise. Ainsi, le livre « TOGAF en Pratique » (Philippe Desfray, Gilbert Raymond – Editions Dunod, également publié en anglais), fournit des exemples d'Architecture d'Entreprise et décrit des cas d'adaptation du cadre général de TOGAF au contexte d'entreprises ou de démarches spécifiques.

TOGAF est centré sur l'ADM (Architecture Development Method) qui définit les différentes phases de l'architecture d'entreprise (Vision, Architecture métier, Architecture du SI, .).

L'appropriation pratique de ce standard de 700 pages, très générique, et la mise en oeuvre dans le contexte d'une entreprise nécessitent de l'expertise. Cette appropriation peut être grandement facilitée par l'assistance de consultants experts externes, mais leur intervention ne peut être efficace que sur la base d'une stratégie initiale établie, et une implication des décideurs concernés. Il est en effet important de fixer des axes d'amélioration et d'adaptation prioritaires,  pour d'une part focaliser les efforts, et d'autre part déterminer comment des intervenants externes experts en Architecture d'Entreprise peuvent accompagner efficacement l'entreprise. Parmi les axes essentiels, on trouvera : l'axe organisationnel et méthodologique, l'assistance pratique aux fonctions de l'Architecture d'Entreprise, la formation et la montée en compétence des ressources internes de l'entreprise, l'outillage support du référentiel d'architecture.

L'axe organisationnel et méthodologique :
Identifier les parties prenantes, établir les priorités

Il s'agit de réussir la mise en place de TOGAF au niveau de l'organisation et de la démarche. Comment, en partant de l'Entreprise, de ses points forts et de ses axes de progrès, faire évoluer l'organisation et la démarche de l'entreprise pour tirer avantage de TOGAF ? La réflexion est centrée sur les bénéfices attendus, pour avoir des résultats atteignables et à forte valeur ajoutée. La question de la gouvernance de l'Architecture d'Entreprise est immédiate. Elle assure le cadrage de la mission d'intervenant extérieurs éventuels. TOGAF fournit des indications sur la mise en place d'une bonne gouvernance. Le point clé sera l'identification des parties prenantes au sein de l'entreprise, qui détermine un comité mariant la direction générale, la DSI et les directions métier.

L'assistance pratique aux fonctions de l'Architecture d'Entreprise :
Assurer la mise en marche

Il s'agit de conforter la mise en pratique des activités d'Architecture d'Entreprise, par l'intervention de consultants opérationnels dans les activités courantes d'Architecture d'Entreprise. Ces activités peuvent par exemple porter sur la définition de la vision, de l'architecture métier, de l'architecture applicative, de l'architecture technique, ou sur le suivi de projets, la conduite du changement, .

Le renfort de consultants externes chevronnés est un accélérateur de montée en maturité des équipes. Là encore, la question d'une gouvernance appropriée est un préalable nécessaire.

La formation et la montée en compétence des ressources internes de l'entreprise :
Conduire le changement

La formation des équipes est fortement recommandée pour garantir une connaissance partagée sur les pratiques, et pour éviter les erreurs d'interprétation du standard. L'emploi d'un standard reconnu facilite l'adhésion des équipes, qui valorisent leurs acquis. Les formations certifiantes TOGAF sont un moyen utile de valoriser les participants en les impliquant. Ce type de formation est générique. Il faut savoir que l'organisme formateur doit être agréé par « The Open Group ». Nous recommandons de mettre en place une formation complémentaire interne, dédiée à la mise en oeuvre de TOGAF au sein de l'entreprise, selon les procédures et adaptations de TOGAF pour l'entreprise.

L'outillage support du référentiel d'architecture :
L'outil, colonne vertébral de la transformation

Le référentiel d'architecture occupe une place centrale dans TOGAF comme instrument de capitalisation, réutilisation et structuration des informations. L'objectif consiste à retrouver les pratiques accumulées au cours des cycles ADM (Architecture Development Method) précédents, de façon à constituer progressivement un patrimoine disponible pour toute l'entreprise. L'outillage joue un rôle clé et centralisateur dans  la pratique de l'architecture d'entreprise. TOGAF utilise la notion de « continuum d'architecture » dont le rôle majeur est d'être le réceptacle et la base de réutilisations dans le cadre de l'exécution d'un cycle ADM. Cet outillage comprend les outils de modélisation de l'architecture, spécialisés pour chaque domaine d'architecture (métier, applicatif, technique, données). Il doit disposer de fonctions pour assurer la traçabilité globale entre les éléments de l'architecture, réaliser des analyses d'impacts, et produire les livrables et artefacts requis (documents, matrices, .). Il doit intégrer la gestion des exigences, au coeur de cycle de vie TOGAF (ADM), élément majeur pour la traçabilité.

Il doit être adaptable au contexte de l'entreprise : en fonction des pratiques de celle-ci, des éléments jugés les plus essentiels, des livrables (documents, modèles) que l'on veut produire, et des intervenants à qui ceux-ci sont adressés, l'outillage doit offrir des modèles et des générations documentaires adaptées à la culture des intervenants, et à ce qui apporte une forte valeur ajoutée. Face aux 32 types de modèles que propose le standard TOGAF, illustrés dans le livre « TOGAF en Pratique », un filtrage sur les modèles et notions jugés utiles peut être rapidement effectué, ainsi que des extensions relatives à des notions propres aux pratiques de l'entreprise. Par exemple, la gestion du risque est-elle un point important pour l'entreprise ? Les objectifs doivent-ils être modélisés et tracés ? Souhaite-t-on disposer d'un dictionnaire métier ? Veut-on gérer les règles métier ? .

L'atelier doit aussi prendre en compte les organisations distribuées des entreprises en proposant un mécanisme de fédération de référentiels, permettant une distribution et un partage du référentiel vers chacun des intervenants selon son domaine d'expertise. Les participants à l'effort d'Architecture d'Entreprise sont en effet souvent distribués géographiquement, relevant de départements (ou « BU ») différents, parfois nomades. L'outillage doit permettre un accès partagé à tous les intervenants au modèle, et publier des documentations de l'architecture.

Un effort orienté sur la transformation d'entreprise :
Piloter les projets

Par opposition à l'approche statique de type « schéma directeur », TOGAF s'inscrit dans une démarche de transformation d'entreprise. C'est-à-dire que au lieu de se focaliser sur l'existant pour en produire des descriptions jamais à jour, et de chercher à prendre en compte les changements incessants opérés par les projets, un effort d'Architecture d'Entreprise sera déterminé en fonction d'objectifs identifiés, pour lesquels une transformation d'entreprise sera décidée. L'effort est cadré sur la transformation ciblée (l'existant et la cible déterminent les éléments existants et futurs à représenter ou définir). Un cycle ADM TOGAF est initié, qui alimentera le référentiel d'architecture, ainsi progressivement enrichi. Cet effort fera participer les parties prenantes, déterminera les projets à réaliser, et effectuera le suivi de leur bon déroulement.

Piloter le changement, et non pas subir

Ainsi mise en place, avec une gouvernance appropriée impliquant les parties prenantes liées à la stratégie, au métier, et au SI, l'Architecture d'Entreprise est alors un outil continu pour affiner la stratégie de l'entreprise, la décliner en actions et opérer le suivi. C'est le point central pour étudier l'impact d'une stratégie, faire les choix budgétaires, organisationnels et techniques , puis piloter les projets. Elle permet également de formaliser le métier et le SI, assurant alors une gestion des connaissances de l'entreprise, et facilitant les reprises et évolutions des étapes antérieures.

Un ROI substantiel est obtenu par le gain en maturité ainsi obtenu dans les entreprises.

Philippe Desfray – Directeur R&D Softeam Cadextan

Représentant de SOFTEAM Cadextan auprès de l'OMG et de « The Open Group »

Co-Auteur du livre « TOGAF en pratique – Dunod »



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: SOFTEAM via GlobeNewswire

HUG#1889366