Press release

SAB Biotherapeutics annonce avoir signé un contrat avec la BARDA, pour faire avancer le premier traitement contre le MERS

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Des fonds ont été débloqués pour fabriquer des produits thérapeutiques et conduire des tests à partir d’une plateforme à réponse rapide SIOUX FALLS, Dakota du Sud–(BUSINESS WIRE)–SAB Biotherapeutics, Inc. (SAB), une société de développement biopharmaceutique de stade clinique, a annoncé aujourd’hui qu’un contrat d’une valeur de 5,3 millions USD lui avait été octroyé par la Biomedical Advanced

Des fonds ont été débloqués pour fabriquer des produits
thérapeutiques et conduire des tests à partir d’une plateforme à réponse
rapide

SIOUX FALLS, Dakota du Sud–(BUSINESS WIRE)–SAB
Biotherapeutics, Inc. (SAB),
une société de développement
biopharmaceutique de stade clinique, a annoncé aujourd’hui qu’un contrat
d’une valeur de 5,3 millions USD lui avait été octroyé par la Biomedical
Advanced Research and Development Authority (BARDA), qui dépend du
Bureau du secrétaire adjoint chargé de la préparation et de la réponse
au sein du ministère américain de la Santé et des Services Sociaux
(Health and Human Services, HHS). Ces fonds seront utilisés pour la
fabrication et les tests cliniques avancés autour du nouveau traitement
thérapeutique à base d’anticorps de SAB (SAB-301) contre le MERS-CoV.

« SAB a conçu une plateforme unique de production permettant de répondre
rapidement à des menaces de maladies infectieuses émergentes », a
déclaré le Dr Eddie Sullivan, président et chef de la direction de SAB.
« Ce partenariat avec la BARDA est essentiel au progrès du traitement
contre le MERS, et crée dans le même temps une voie de développement
clinique vers d’autres traitements produits à partir de notre plateforme
innovante à réponse rapide. »

Le SAB-301 a été produit en utilisant la plateforme DiversitAb™, qui
travaille à partir de bétail transchromosomique (Tc Bovine™). Ce bétail
a été génétiquement conçu pour produire de grandes quantités d’anticorps
polyclonaux humains (immunoglobuline G) en réponse à un antigène tel que
le MERS dans un court laps de temps.

Il n’existe actuellement aucun vaccin approuvé ou traitement spécifique
contre le MERS, maladie respiratoire grave et comparable au Syndrome
respiratoire aigu sévère (SRAS), qui présente un taux de mortalité
élevé. Depuis qu’il a été identifié pour la première fois en Arabie
saoudite en  2012, le MERS a infecté plus de 1 700 personnes, dont près
de 40 % ont succombé à l’infection. D’après l’Organisation mondiale de
la santé, des cas ont désormais été confirmés dans 27 pays, au
Moyen-Orient, en Europe, en Asie et aux États-Unis. L’épidémie observée
en 2015 en Corée du Sud est la plus importante qui soit survenue en
dehors du Moyen-Orient.

La BARDA, qui gère l’approvisionnement et le développement avancé de
contre-mesures médicales visant à faire face aux pandémies de grippe et
à d’autres maladies infectieuses émergentes, fournira un montant initial
de 2,4 millions USD en vue d’un produit de catégorie clinique destiné
aux essais chez l’être humain, avec la possibilité d’un montant
supplémentaire de 2,9 millions USD pour la production de davantage de
doses si nécessaire.

Des essais cliniques de phase I portant sur le SAB-301 sont actuellement
en cours auprès des National Institutes of Health (NIH) afin d’évaluer
le dosage et l’innocuité du produit, un rapport final devant être rendu
au premier trimestre 2017. Une fois que ces essais réalisés auprès de
candidats en bonne santé seront achevés et qu’ils auront conclu à
l’absence de préoccupations significatives en termes d’innocuité, la
puissance et le dosage du traitement pourront être évalués lors d’essais
de phase II chez des patients atteints du MERS au sein de pays
endémiques, en utilisant le produit spécifié dans le contrat de la
BARDA. Ces essais seront également conduits par les NIH.

« Nous travaillons également à l’avancée de traitements contre la
maladie à virus Ebola, la grippe et le virus Zika, avec pour objectif
d’exploiter notre plateforme en tant que contre-mesure pour faire face
aux maladies infectieuses émergentes, » a ajouté le Dr Sullivan. « SAB
travaille à la conclusion de partenariats auprès de gouvernements et
d’autres organisations, afin de répondre aux menaces actuelles et
futures pour la santé humaine. »

À
propos de SAB Biotherapeutics, Inc. (SAB)

SAB Biotherapeutics, Inc. (SAB), dont le siège social est situé à Sioux
Falls, dans le Dakota du Sud, est une société de développement
biopharmaceutique de stade clinique, leader dans la recherche et la
fabrication de traitements à base d’anticorps. SAB, qui s’appuie sur la
science des anticorps la plus avancée au monde, met à disposition la
première plateforme mondiale à grande échelle permettant de créer des
immunoglobulines. Cette plateforme de production naturelle pourrait
permettre de traiter des problèmes de santé publique, des maladies
rares, des maladies à long terme et des menaces de pandémie mondiale.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

SAB Biotherapeutics, Inc.
Melissa Ullerich, 605-695-8350
media@sabbiotherapeutics.com