Press release

SAB Biotherapeutics crée un nouveau traitement à base d’anticorps humains contre le MERS-CoV

0 0
Sponsorisé par Business Wire

La plateforme DiversitAb™ apporte une réponse rapide aux maladies infectieuses émergentes SIOUX FALLS, Dakota du Sud–(BUSINESS WIRE)–SAB Biotherapeutics, Inc. (SAB), une grande société de développement biopharmaceutique, a annoncé aujourd’hui avoir produit un nouveau traitement thérapeutique à base d’anticorps humains permettant de traiter le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), une maladie mortelle, grâce à

La plateforme DiversitAb™ apporte une réponse rapide aux maladies
infectieuses émergentes

SIOUX FALLS, Dakota du Sud–(BUSINESS WIRE)–SAB
Biotherapeutics, Inc. (SAB),
une grande société de développement
biopharmaceutique, a annoncé aujourd’hui avoir produit un nouveau
traitement thérapeutique à base d’anticorps humains permettant de
traiter le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient
(MERS-CoV), une maladie mortelle, grâce à sa nouvelle plateforme de
production DiversitAb™. Le MERS-CoV a été identifié pour la première
fois en Arabie Saoudite en 2012 ; l’Organisation mondiale de la santé
l’a identifié comme une « menace pour la santé mondiale ».

Jusqu’à présent, il n’existait aucun traitement contre cette maladie. En
outre, à ce jour, la capacité à traiter les menaces émergentes est
limitée par la longueur des délais de développement. La plateforme
DiversitAb de SAB utilise des bovins transchromosomiques (Tc Bovine™)
qui ont été génétiquement conçus afin de produire de grandes quantités
d’anticorps humains (immunoglobuline G) en réaction à un antigène
immunogène.

Les efforts de recherche permettant l’efficacité du traitement ont été
dirigés par des experts mondiaux des maladies infectieuses du Naval
Medical Research Center (NMRC) et un expert du MERS-CoV, Matthew B.
Frieman, PhD, Professeur associé de microbiologie et d’immunologie de la
Faculté de médecine de l’Université du Maryland (UM, SOM) ; les
résultats ont été publiés dans l’édition en ligne d’aujourd’hui de Science
Translational Medicine
.

« Ces résultats sont très prometteurs », a affirmé le Dr Frieman. « Cela
nous offre un moyen potentiel d’attaquer le MERS et donne des preuves
que l’utilisation de vaches transgéniques peut permettre la production
rapide de traitements. »

Cette recherche constitue une collaboration entre l’UM, SOM, le NMRC et
Novavax, une société de biotechnologie qui a fourni le vaccin qui a
déclenché la production d’anticorps.

La plateforme de SAB a également généré des résultats positifs dans une
étude de validation de concept datant de 2014 portant sur le genre
Hantavirus et le virus Ébola lors de tests en laboratoire.

« Les nouvelles maladies émergentes se répandent rapidement dans
diverses parties du monde », a confié pour sa part le Dr Eddie Sullivan,
PDG de SAB. « À l’heure où que nous achevons des études avec succès,
nous réalisons la vaste application potentielle et la signification de
la plateforme DiversitAb dans le traitement de ces menaces. »

Les tests humains confirmeront si l’immunisation passive à l’aide ces
anticorps peut traiter les personnes infectées. SAB travaille
actuellement avec les Instituts nationaux de la santé (National
Institutes of Health ou NIH) afin de soumettre une demande initiale de
nouveau médicament pour des essais cliniques de Phase I à la Food and
Drug Administration (FDA) américaine, au cours du premier trimestre de
2016.

Référence : Human polyclonal immunoglobulin G from transchromosomic
bovines inhibits MERS-CoV in vivo. Luke, Thomas; Frieman, Matthew B., et
al: Sci Translational Med, 17 février 2016, Vol 8 Issue 326
326ra21.

À
propos de SAB Biotherapeutics, Inc. (SAB)

SAB Biotherapeutics, Inc. (SAB), dont le siège social est situé à Sioux
Falls, dans le Dakota du Sud, est une société biopharmaceutique établie,
leader dans la science et la production de traitements par
immunoglobuline. Utilisant la science des anticorps la plus avancée au
monde, SAB possède la première plateforme à grande échelle au monde
permettant de créer des immunoglobulines entièrement humaines. Cette
plateforme de production naturelle pourrait permettre de traiter des
problèmes de santé publique, des maladies rares, des maladies à long
terme et des menaces de pandémie mondiale.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

SAB Biotherapeutics, Inc.
Melissa Ullerich, 605-695-8350
media@sabbiotherapeutics.com