Press release

Séché Environnement : Résultats consolidés au 31 décembre 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Croissance de l’activité en ligne avec les objectifsSensible progression des indicateurs de rentabilitéSolidité financière confirmée 2016 Acquisition de HPS Nuclear Services Croissance organique renforcée par la croissance externeHausse confirmée des résultats CHANGÉ, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Séché Environnement (Paris:SCHP) : Exercice 2015 dynamique Activité solide dans la plupart des métiers, notamment sur les marchés de traitement Développements

Croissance de l’activité en ligne avec les objectifs
Sensible
progression des indicateurs de rentabilité

Solidité
financière confirmée

2016

Acquisition de HPS Nuclear Services

Croissance organique renforcée par la croissance externe
Hausse
confirmée des résultats

CHANGÉ, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Séché Environnement (Paris:SCHP) :

Exercice 2015 dynamique

  • Activité solide dans la plupart des métiers, notamment sur les marchés
    de traitement
  • Développements ciblés sur les marchés des déchets techniques en France
    et à l’International : déchets médicaux (DASRI), déchets faiblement
    radioactifs (TFA), …
  • Refinancement anticipé de la dette bancaire senior : flexibilité
    financière accrue et baisse du coût de la dette
  • Evolution de la gouvernance : actionnariat familial conforté ;
    indépendance renforcée du Conseil d’administration

Résultats consolidés en forte hausse

  • Croissance conforme aux attentes CA contributif : +2% à 440,0 M€
  • Bonne performance opérationnelle ROC : +14% à 40,6 M€
  • Sensible progression du résultat net RNPG +72% à 16,8 M€

Dividende proposé : 0,95 € par action

Perspectives : poursuite de la stratégie de croissance sur les
marchés à forte valeur ajoutée

  • Croissance externe sur le marché des TFA : acquisition de HPS Nuclear
    Services, spécialiste de la radioprotection (mars 2016)
  • Croissance organique et hausse de la rentabilité confirmées en 2016

Lors du Conseil d’administration du 29 février 2016 qui a arrêté les
comptes au 31 décembre 2015, Joël Séché a déclaré :

« L’exercice 2015 se caractérise par une croissance satisfaisante de
la plupart de nos métiers et par la forte progression de tous nos
indicateurs de rentabilité. L’activité a été soutenue par la solidité
des marchés de traitement et par une dynamique commerciale favorable.

La bonne performance opérationnelle et l’amélioration sensible du
résultat financier, consécutive aux refinancements anticipés de notre
dette obligataire et bancaire en 2014 et 2015, ont permis une très forte
hausse du résultat net ; la situation financière en est confortée et
affiche des ratios bilanciels maîtrisés.

Par ailleurs, le Groupe a su saisir des opportunités de croissances
externes sur les marchés de DASRI : la création de Séché Healthcare, la
prise de contrôle de Sodicome en région Bretagne et l’acquisition de
Moringa en Martinique renforcent les positions du Groupe sur ce marché à
valeur ajoutée en France, tandis que la prise de participation dans
Kanay au Pérou lui offre de nouvelles perspectives à l’International.

Avec la création de Séché Energies, début 2015, le Groupe a affiché
sa volonté de se développer sur les marchés des déchets faiblement
radioactifs en France et à l’International. Cette démarche se trouve
confortée aujourd’hui avec l’acquisition de HPS Nuclear Services, qui
nous ouvre les marchés de la radioprotection, incontournables dans le
domaine du nucléaire.

Acteur de l’économie verte, Séché Environnement poursuivra en 2016
son développement sur les marchés porteurs de l’économie circulaire et
du développement durable et devrait connaître une légère croissance
organique de son activité consolidée renforcée par la contribution de
ces récentes croissances externes.

Cette stratégie de croissance sur les marchés des déchets à forte
expertise, en France et à l’International, permet au Groupe d’envisager
avec confiance la poursuite de la progression de ses résultats en 2016. »

Commentaires sur les comptes consolidés au 31 décembre 2015

Au 31 décembre 2015, Séché Environnement extériorise un résultat net
consolidé part du Groupe en très forte progression : +72% à 16,8 M€
(vs.
9,8 M€ un an plus tôt). Cette performance reflète la bonne orientation
de la plupart des métiers du Groupe sur la période et l’amélioration
sensible des résultats opérationnels et financiers.

Le chiffre d’affaires consolidé contributif1 a
connu une progression en ligne avec les objectifs, à 440,0 M€ au
31 décembre 2015 vs. 433,2 M€ un an plus tôt, porté par la bonne tenue
des activités de traitement et en dépit du décalage affiché en fin
d’année par les métiers d’éco-services dans le démarrage de certains
chantiers importants en dépollution.

L’EBE progresse fortement à 88,1 M€, soit 20,0% du CA contributif
(vs. 82,1 M€ soit 19,0% du CA contributif il y a un an en données pro
forma). Cette évolution favorable reflète pour partie (+3,1 M€), la
contribution de la croissance organique et les effets mix positifs
résultant de la bonne tenue des activités de traitement, et pour partie
(+2,9 M€), le solde de divers éléments (baisse des charges externes en
lien avec une évaluation affinée des charges de gros entretien-, effets
des reports d’activités ou de la baisse du prix de l’énergie …). En
ligne avec la progression de l’EBE, le ROC est porté à 40,6 M€, soit
9,2% du CA contributif
(vs. 35,7 M€, soit 8,2% du CA contributif
2014 pro forma).

Le résultat financier bénéficie de la baisse du coût de
l’endettement brut résultant des refinancements obligataires et
bancaires opérés respectivement en mai 2014 et mai 2015 : ce solde s’améliore
sensiblement, à (12,1) M€
en 2015 contre (14,0) M€ un an plus
tôt.

L’amélioration du résultat net des sociétés intégrées et de la
quote-part dans les entreprises associées portent le résultat net
consolidé à 16,8 M€, soit 3,8% du CA contributif
en 2015 (vs.
9,8 M€ soit 2,3% du CA contributif 2014).

La situation financière est solide et affiche des ratios bilanciels
maîtrisés
 : au 31 décembre 2015, la dette financière nette s’établit
à 258,8 M€ extériorisant un gearing (DFN/FP) de 1,06x
et un leverage (DFN/EBE) de 2,94x.

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 28 avril
2016 appelée à statuer sur les comptes 2015, le versement d’un dividende
de 0,95 € par action inchangé
par rapport à l’an passé.

Au 31 décembre

En M€

 

2014
publié

 

2014
pro forma

  En %   2015   En %  

Variation
brute

CA contributif   433,2   433,2   100%   440,0   100%   +1,6%
EBE   82,3   82,1   19,0%   88,1   20,0%   +7,3%
ROC   35,7   35,6   8,2%   40,6   9,2%   +14,1%
RO 32,9 32,8 7,6% 38,5 8,8% +17 ,4%
Résultat financier (14,0) (14,0) (12,1) -13,7%
RN des stés intégrées 11,8 11,7 2,7% 17,9 4,1% +53,3%
RN (pdG)   9,8   9,8   2,3%   16,8   3,8%   +72,2%

Pro forma 2014 : application rétroactive de l’interprétation IFRIC
21à la C3S 2014 et 2013

  • Impact sur l’EBE 2014 : (0,2) M€
  • Impact sur les fonds propres d’ouverture 2015 : +0,5 M€

Analyse des comptes consolidés au 31 décembre 2015

Croissance de l’activité conforme aux attentes

  • CA contributif : +1,6% à 440,0 M€
  • Evolution différenciée des filières non significative

Au 31 décembre 2015, Séché Environnement publie un chiffre d’affaires
consolidé de 460,9 M€, en progression de 3,6% par rapport au chiffre
d’affaires publié au 31 décembre 2014 (444,7 M€).

Retraité du chiffre d’affaires IFRIC 12, représentant le montant des
investissements réalisés pour le compte des collectivités sur les actifs
concédés, soit 6,6 M€ en 2015 (vs. 8,1 M€ en 2014), le chiffre
d’affaires hors IFRIC 12 s’établit à 454,3 M€ au 31 décembre 2015 (vs.
436,6 M€ un an plus tôt) marquant une progression de 4,1% sur la période.

A noter que le chiffre d’affaires intègre également des indemnités de
détournement perçues, nettes de l’économie de charges variables, pour
couvrir les coûts engagés pour assurer la continuité du service public
pendant la durée du désamiantage de l’incinérateur de
Strasbourg-Sénerval.
Au 31 décembre 2015, le montant de ces
indemnités non contributives à la marge s’élèvent à 14,3 M€ (vs. 3,4 M€
en 2014).

Net de ces indemnités de détournement et du CA IFRIC 12, le chiffre
d’affaires contributif
de Séché Environnement au 31 décembre 2015
s’établit donc à 440,0 M€ (vs. 433,2 M€ un an plus tôt), marquant une progression
de 1,6%
, en ligne avec les attentes.

Données consolidées en M€

Au 31 décembre  

2014

pro forma

  2015  

Variation
brute

 

Variation
organique

Filière Déchets Dangereux (DD)   271,4   265,7   -2,1%   -2,5%
Filière Déchets Non Dangereux (DND)   161,8   174,3   +5,5%   +5,5%
Chiffre d’affaires contributif   433,2   440,0   +1,6%   +1,3%
Indemnités de détournement

CA IFRIC 12

3,4

8,1

14,3

6,6

Chiffre d’affaires consolidé publié   444,7   460,9   +3,6%   +3,4%

Au 31 décembre 2014, le chiffre d’affaires contributif à taux de
change constant se serait établi à 433,2 M€, reflétant l’absence d’effet
de change significatif sur la période.

En 2015, les filières ont connu une évolution différenciée mais non
représentative de la résilience de leurs principaux marchés et des gains
commerciaux réalisés sur l’exercice :

  • La filière Déchets Dangereux (DD) réalise au 31 décembre 2015,
    un chiffre d’affaires de 265,7 M€, marquant un recul de 2,1% par
    rapport à l’exercice 2014 (271,4 M€).

    Cette évolution
    intègre un effet de périmètre à hauteur de 1,0 M€, reflétant
    essentiellement la consolidation au 1er octobre 2015, de
    nouvelles activités de DASRI (entrée de Séché Healthcare, Sodicome et
    Moringa dans le périmètre de consolidation). A périmètre constant,
    le chiffre d’affaires de la filière s’affiche en retrait de -2,5%.

    Alors
    que la filière a connu un bon niveau d’activité dans ses métiers de
    traitement (incinération notamment), elle a été pénalisée par des
    reports sur 2016 de mises en chantier de certains contrats de
    dépollution importants.

    A l’International, le chiffre
    d’affaires
    s’affiche en croissance soutenue de 8,7%, à
    23,4 M€ au 31 décembre 2015 (vs. 21,5 M€ l’an passé), porté par la
    bonne performance des activités PCB en Amérique Latine et l’évolution
    positive des activités de régénération en Espagne. A noter l’absence
    d’effet de change significatif.

  • Le chiffre d’affaires publié de la filière Déchets Non Dangereux
    (DND) ressort à 195,2 M€ au 31 décembre 2015 (vs. 173,3 M€ en 2014).

    Retraité
    du chiffre d’affaires IFRIC 12 (6,6 M€ en 2015 vs. 8,1 M€ en 2014) et
    des indemnités de détournement (14,3 M€ en 2015 vs. 3,4 M€ en 2014),
    le chiffre d’affaires contributif de la filière s’établit à 174,3 M€,
    affichant une progression sensible de 5,5% par rapport au
    chiffre d’affaires contributif réalisé l’an passé (161,1 M€).

    L’ensemble
    des métiers a contribué à la croissance de la filière, cette dernière
    pouvant s’appuyer sur la résilience de ses marchés avec les
    collectivités notamment dans l’incinération, alors que les métiers de
    stockage ont été soutenus par des effets commerciaux positifs.

Vive progression de la rentabilité opérationnelle

  • EBE à 20,0% CA contributif (vs. 19,0% en 2014 en données pro forma)
  • ROC à 9,2% CA contributif (vs. 8,2% en 2014 en données pro forma)

L’excédent brut d’exploitation du Groupe (EBE) s’établit à 88,1 M€ au
titre de l’exercice 2015, soit une progression de 7,3% par rapport à
l’EBE 2014 (82,1 M€ en données pro forma). Il atteint 20,0% du
chiffre d’affaires contributif
contre 19,0% en 2014 (données pro
forma).

Cette bonne performance reflète :

  • à hauteur de +3,1 M€ : la contribution de la croissance organique et
    les effets mix positifs résultant de bonne tenue des activités de
    traitement ;
  • à hauteur de +2,9 M€, le solde de divers éléments tels que la baisse
    des charges externes résultant d’une comptabilisation (à hauteur de
    5,8 M€) des dépenses de gros entretien sur les incinérateurs DD en
    tant que composants de l’actif immobilisé, l’impact négatif des
    reports d’activité (dépollution …) ou la contribution favorable de la
    baisse des prix de l’énergie…

Le résultat opérationnel courant ressort en forte progression
(+14,1%) à 40,6 M€
en 2015 soit 9,2% du chiffre d’affaires
contributif (contre 35,6 M€ soit 8,2% du chiffre d’affaires contributif
en 2014, en données pro forma).

La hausse du résultat opérationnel courant résulte essentiellement de la
progression de l’EBE et du retour à leur niveau normatif après un
exercice 2014 fort, des dotations aux provisions pour suivi trentenaire.

En conséquence, le résultat opérationnel s’établit à 38,5 M€
contre 32,8 M€ en 2014, à 8,8% du chiffre d’affaires contributif (vs.
7,6% il y a un an). A noter que ce solde enregistre la disparition des
éléments exceptionnels de l’exercice 2014.

Amélioration sensible du résultat financier

  • Baisse du coût de l’endettement brut
  • Effets des charges ponctuelles de refinancement anticipé

Le résultat financier s’établit en 2015 à (12,1) M€ contre (14,0) M€ en
2014.

Il bénéficie de l’amélioration du coût de la dette nette, à 3,86% en
2015 contre 4,84% en 2014, grâce aux refinancements opérés, en mai 2014
pour la dette obligataire et en mai 2015 pour la dette bancaire senior.

Le résultat financier enregistre également, à hauteur de (1,2) M€,
l’impact ponctuel du refinancement de son crédit senior alors que sur
l’exercice 2014, il supportait pour (2,4) M€, l’impact du refinancement
de la ligne obligataire.

Résultat net (pdG) en hausse de 72%

  • Résultat net des entreprises intégrées : +53%
  • Résultat net des activités poursuivies : +67%

Après comptabilisation de la charge d’impôt (-8,5 M€ en 2015 contre
-7,1 M€ en 2014 données pro forma), le résultat des sociétés intégrées
(RSI) s’établit à 17,9 M€ en 2015, vs. 11,7 M€ en 2014 (données
pro-forma), marquant une hausse de 53% par rapport à l’an passé.

La quote-part dans le résultat des entreprise associées s’améliore
compte tenu de la disparition de la provision supportée en 2014 au titre
de la restructuration des activités de Gerep (1 M€).

Après prise en compte du résultat des activités abandonnées (-0,4 M€ en
2015 vs. -0,6 M€ en 2014 en données pro forma), le résultat net
s’affiche en très forte progression : +72% à 16,8 M€ (vs. 9,8 M€ en 2014
données pro forma) marquant une vive hausse de la rentabilité nette,
à 3,8% du CA contributif
(vs. 2,3% en 2014 données pro forma).

Structure financière solide

  • Capex industriels de développement
  • Autofinancement en progression
  • Ratios bilanciels maîtrisés

En 2015, les investissements industriels comptabilisés représentent
49,5 M€,
dont 6,7 M€ au titre des investissements IFRIC 12 (vs.
respectivement 42,4 M€ et 8,4 M€ en 2014).

Les investissements comptabilisés pour compte propre totalisent 9,7% du
chiffre d’affaires contributif en 2015 (vs. 7,8% en 2014). A noter qu’en
2015, Séché Environnement a porté un investissement de 10,6 M€ pour la
reconstruction du centre de tri de Changé sinistré en 2014.

La MBA progresse sensiblement, en ligne avec la performance
opérationnelle, à 75,7 M€ (vs. 62,9 M€ en 2014 en données pro forma) et
représente 153% des investissements décaissés (49,3 M€ dont 6,2 M€
d’investissements financiers). Les investissements financiers reflètent
essentiellement les investissements de croissance externe réalisés sur
le marché des DASRI (5,9 M€).

L’endettement net bancaire2 s’établit à
258,8 M€
au 31.12.2015 (vs. 210,2 M€ fin 2014 données pro
forma). L’évolution de l’endettement net bancaire reflète
essentiellement la variation non récurrente du BFR et les effets du
rachat d’actions opéré en mai 2015.

Les ratios bilanciels sont maîtrisés, avec un gearing
(Dettes Financières Nettes/Fonds Propres) à 1,06x –vs. 0,81x au
31 décembre 2014 données pro forma- et un leverage (Dettes
Financières Nettes / Excédent brut d’exploitation) à 2,94x –vs.
2,56x au 31 décembre 2014 données pro forma-.

Evénements récents et perspectives

Croissance externe sur le marché des déchets TFA : acquisition de HPS
Nuclear Services

Séché Environnement conforte ses positions sur les marchés des déchets
radioactifs par l’acquisition réalisée début mars 2016, de HPS Nuclear
Services.

A travers son bureau d’études, (conception-réalisation,
modélisation, calculs de tenue aux séismes…) et son usine de
production et de fusion des métaux
(en particulier le plomb), HPS
Nuclear Services intervient, pour une clientèle des secteurs de
l’énergie ou de l’industrie, dans les domaines de la maintenance et de
la logistique nucléaire, des protections biologiques de toutes
dimensions fixes ou mobiles, de la décontamination, du démantèlement, du
traitement des déchets, du désamiantage et de la formation nucléaire.

Spécialiste de la radioprotection (calculs d’atténuation et
blindage liés aux problématiques de rayonnements), HPS Nuclear
Services conçoit, fabrique et installe des protections biologiques
adaptées aux structures et équipements sur les sites nucléaires
.
L’entreprise se développe ainsi sur un marché de niche à forte valeur
ajoutée et à fort potentiel, car incontournable pour tous les acteurs du
nucléaire. De plus, HPS Nuclear Services est le seul fabricant de
conteneurs ISO de type A certifiés et agréés par l’Autorité de Sûreté
Nucléaire.

HPS Nuclear Services dispose de nombreuses certifications telles
que CEFRI-E, AREVA Domaines 3 et 4, CEA Domaines D3-1 / D3-2 / D4.2-E,
EDF UTO Cas 2, ou encore Confidentiel Défense, qui complètent celles
déjà obtenues par Séché Energies pour intervenir en milieu à
rayonnements ionisants.

Disposant de 2 établissements, HPS Nuclear Services compte environ 40
salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de 4 millions
d’euros en 2015.

Cette acquisition conforte le positionnement de Séché Environnement sur
le marché français et international des déchets radioactifs et renforce
l’offre que le Groupe entend déployer à travers sa filiale Séché
Energies. Elle illustre la stratégie de développement du Groupe sur les
marchés de niches à fort potentiel et à forte expertise.

Modèle solide

En 2016, Séché Environnement s’appuiera sur la solidité de ses
marchés industriels et la récurrence de ses marchés avec les
collectivités pour poursuivre son développement sur les métiers à forte
expertise des marchés de valorisation et de traitement des déchets
techniques en France, et aussi à l’International où le Groupe vise plus
particulièrement des marchés de niches à forte valeur ajoutée.

Dans ce contexte, le Groupe anticipe pour l’exercice en cours une légère
croissance de son chiffre d’affaires contributif
, à périmètre
constant, et vise à maintenir, voire améliorer, le niveau de
rentabilité opérationnelle courante atteint en 2015
(ROC/CA
contributif).

Séché Environnement prévoit un niveau d’investissements industriels (hors
investissements IFRIC) de l’ordre de 50 M€ en 2016. Ce
montant, du même ordre que celui de 2015, résulte notamment des
investissements nécessaires à la réalisation des infrastructures
relatives à la mise en œuvre du projet LEN (fourniture d’énergie issue
du CSR au réseau de chaleur de Laval), pour un total de 11 M€ environ en
2016.

Prochaines communications

   

Chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2016

25 avril 2016 après bourse

Assemblée générale des actionnaires

28 avril 2016

A propos de Séché Environnement

Séché Environnement est l’un des principaux acteurs français
de la valorisation et du traitement de tous les types de déchets, qu’ils
soient d’origine industrielle ou issus des collectivités territoriales.

Premier opérateur indépendant en France, Séché Environnement
se caractérise par un positionnement de spécialiste des risques
techniques, au cœur des marchés fermés et à barrière à l’entrée de la
valorisation et du traitement de déchets.

Ses outils et ses savoir-faire lui permettent d’offrir à sa clientèle
d’industriels et de collectivités, des solutions à haute valeur ajoutée,
ciblant les problématiques de l’économie circulaire et les exigences de
développement durable, telles que :

  • les valorisations matières ou énergétique des déchets dangereux et
    non dangereux ;
  • tous types de traitement pour les déchets solides, liquides, gazeux
    (traitements thermiques, physico-chimiques, biologiques …) ;
  • le stockage des résidus ultimes de déchets dangereux ou non
    dangereux ;
  • les éco-services de dépollution, de déconstruction, de désamiantage
    et de réhabilitation.

Fort de son expertise globale, Séché Environnement se développe avec
succès dans les métiers des services à l’Environnement, sur les marchés
de l’externalisation des problématiques Déchets pour des clientèles de
grandes collectivités et d’industriels de premier plan, en France comme
à l’International.

Séché Environnement est coté sur l’Eurolist d’Euronext depuis
le 27 novembre 1997.

Le titre est éligible au PEA-PME et appartient aux indices CAC
Mid&Small et Enternext PEA-PME 150.

Avis important
Ce communiqué peut contenir des
informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit
des tendances, soit des objectifs à la date de publication du présent
communiqué et ne sauraient être regardées comme des prévisions de
résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations
sont soumises par nature à des risques et incertitudes difficilement
prévisibles et généralement en dehors du contrôle de la Société, qui
peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent
significativement des tendances et objectifs énoncés. Ces risques
comprennent notamment ceux décrits dans le Document de Référence de la
Société disponible sur son site internet (
www.groupe-seche.com).
Ces informations ne reflètent donc pas les performances futures de la
Société, qui peuvent en différer sensiblement et aucune garantie ne peut
être donnée quant à la réalisation de ces éléments prospectifs. La
Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces
informations. Des informations plus complètes sur la Société peuvent
être obtenues sur son site internet (
www.groupe-seche.com),
rubrique Information Réglementée. Ce communiqué ne constitue ni une
offre de titres ni une sollicitation en vue d’une offre de titres dans
un quelconque Etat, y compris aux Etats-Unis. La distribution du présent
communiqué peut être soumise aux lois et règlements en vigueur en France
ou à l’Etranger. Les personnes en possession du présent communiqué de
presse doivent s’informer de ces restrictions et s’y conformer.

ANNEXES :

Compte de résultat

  Décembre     Décembre  
    2014 PF       2015    
CHIFFRE D’AFFAIRES PUBLIE   444 737  

 

  460 910  

 

                 
Chiffre d’affaires hors IFRIC12   436 623       454 329    
                 
EBE   82 135   18,8%   88 106   19,4%
                 
RESULTAT OPERATIONNEL COURANT (ROC)   35 554   8,1%   40 580   8,9%
                 
RESULTAT OPERATIONNEL (RO)   32 829   7,5%   38 528   8,5%
                 
RESULTAT FINANCIER   (14 035)   -3,2%   (12 116)   -2,7%
 
Impôts (7 092) -1,6% (8 472) -1,9%
                 
RESULTAT DES ENTREPRISES INTEGREES   11 703   2,7%   17 940   3,9%
Quote-part dans les Rsts des entreprises associées (1 332) -0,3% (664) -0,1%
Activités abandonnées (550) (417)
intérêts des minoritaires   (54)   0,0%   (38)   0,0%
RESULTAT NET (Part du Groupe)   9 767   2,2%   16 822   3,7%

Bilan

    Décembre 2014 PF   Décembre 2015
ACTIF NON COURANT   504 148 550 021
ACTIF COURANT (hors trésorerie et équivalents de trésorerie)   180 716 182 597
Trésorerie et équiv. de trésorerie   38 756 30 640
Actifs destinés à être cédés   351 352
TOTAL ACTIF   723 971 763 610
CAPITAUX PROPRES   258 785 243 726
AUTRES FONDS PROPRES   131 146
DETTES FINANCIERES   271 653 321 077
INSTRUMENTS DE COUVERTURE PASSIF   1 143 580
PROVISIONS   12 775 14 932
AUTRES PASSIFS   179 133 182 796
Passifs destinés à la vente   351 352
TOTAL PASSIF   723 971 763 610

Tableau de flux de trésorerie

    Décembre 2014 PF   Décembre 2015
MARGE BRUTE D’AUTOFINANCEMENT avant impôt et frais financiers   62 919 75 667
Variation du BFR -8 503 -31 758
Impôts décaissés   -224 -2 761
FLUX NETS DE TRESORERIE GENERES PAR LES ACTIVITES OPERATIONNELLES   54 192 41 148
Investissements corporels et incorporels -46 877 -48 233
Encaisst / cession d’immobilisations 9 036 5 177
Investissements financiers nets -1 413 -603
Tréso.nette /acquisitions & cessions de filiales   -175 -5 647
FLUX NETS DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS D’INVESTISSEMENTS   -39 429 -49 306
Dividendes versés aux actionnaires de la mère -8 145 -7 413
Encaissements et remboursement d’emprunts 17 031 44 069
Intérêts décaissés -12 373 -13 011
Autres flux de trésorerie   -70 -23 374
FLUX NETS DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS DE FINANCEMENT   -3 557 271
       
VARIATION DE TRESORERIE DES ACTIVITES POURSUIVIES   11 205 -7 888
       
VARIATION DE TRESORERIE DES ACTIVITES ABANDONNEES   -182 -5
       
VARIATION DE TRESORERIE   11 023 -7 893
       
Incidences des variations de taux de change -127 -283
TRESORERIE A L’OUVERTURE 27 733 38 629
TRESORERIE A LA CLOTURE   38 629 30 453

Contacts

Séché Environnement
Manuel Andersen, +33 (0)1 53 21 53 60
Directeur
des Relations Investisseurs
m.andersen@groupe-seche.com

Read full story here