Press release

Schneider Electric: Les Produits, Logiciels et Services en hausse organique d’environ +2% sont les moteurs de la croissance organique du Groupe qui s’établit à +0,1% dans un environnement contrasté

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Buildings & Partner poursuit sa croissance, grâce à l’activité Retail. IT est en hausse grâce à l’Amérique du Nord La sélectivité accrue sur les projets commence à impacter Infrastructure. Dans des marchés faibles, Industry est en baisse, cependant plus modérée grâce aux activités de Logiciels et de Process automation L’Amérique du Nord et l’Europe de

  • Buildings & Partner poursuit sa croissance, grâce
    à l’activité Retail. IT est en hausse grâce à l’Amérique
    du Nord
  • La sélectivité accrue sur les projets commence à impacter Infrastructure.
    Dans des marchés faibles, Industry est en baisse, cependant
    plus modérée grâce aux activités de Logiciels et de Process
    automation
  • L’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest sont en croissance. La
    Chine baisse mais de façon moins marquée. Le Reste du monde est
    contrasté
  • Les initiatives stratégiques progressent bien : croissance des
    Produits, Services & Logiciels, focalisation sur les coûts et sur la
    sélectivité des projets
  • Le Groupe reste centré sur l’exécution de ses initiatives
    stratégiques. Objectifs 2016 confirmés

RUEIL-MALMAISON, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Schneider Electric (Paris:SU) publie aujourd’hui un chiffre d’affaires
de 5 773 million d’euros pour le premier trimestre de l’exercice
2016, en hausse organique de +0,1% par rapport à l’an
dernier.

Le chiffre d’affaires par activité se répartit comme suit :

En millions d’euros   T1 2016
Chiffre d’affaires   Croissance organique   Croissance publiée
Buildings & Partner 2 615 +1,4% -3,2%
Industry 1 301 -2,6% -5,1%
Infrastructure 1 083 -0,1% -5,7%
IT 774 +0,7% -0,1%
Groupe 5 773 +0,1% -3,7%

Jean-Pascal Tricoire, Président-Directeur Général, commente: « Nous
progressons sur nos initiatives stratégiques au T1, et nous réalisons
près de +2% de croissance organique dans les Produits, Logiciels &
Services. Ceci tire la croissance organique de notre chiffre d’affaires,
en hausse de +0,1% dans un environnement contrasté. Nous observons de la
croissance en Europe de l’Ouest et sur le marché de la construction aux
Etats-Unis, une faiblesse continue sur le marché pétrolier & gazier et
ses segments adjacents, et des tendances contrastées dans les nouvelles
économies hors de Chine. La Chine baisse de façon moins marquée, avec
quelques premiers signes d’amélioration sur le marché de la construction
des grandes métropoles (« Tier 1 cities »), cependant ces signes
d’amélioration restent encore à confirmer.

Les tendances du premier trimestre sont dans l’ensemble en ligne avec
nos attentes, nous confirmons donc nos objectifs 2016. Nous restons
concentrés sur la mise en œuvre de nos initiatives stratégiques centrées
sur l’optimisation des coûts, la croissance des Produits, Logiciels et
Services et l’amélioration de la marge des Solutions.

I. CROISSANCE ORGANIQUE PAR ACTIVITÉ

Buildings & Partner (45% du C.A. au T1) est en
croissance organique de +1,4% au premier trimestre. L’Amérique du
Nord est en hausse grâce à la forte croissance du Mexique et des
Etats-Unis. La performance aux Etats-Unis provient notamment du
lancement de nouvelles offres dans un marché de la construction
favorable. En Europe de l’Ouest, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne sont
en hausse, notamment grâce aux initiatives portant sur les canaux de
distribution et à l’exécution de projets. La France est en baisse, mais
l’activité croît sur le marché de la construction résidentielle. L’Asie
Pacifique est quasi-stable, la croissance de l’Inde compensant la baisse
de la Chine. La Chine est en baisse modérée, avec quelques premiers
signes d’une amélioration, encore à confirmer, sur le marché de la
construction des grandes métropoles (Tier 1 cities). Le Reste du
Monde est en hausse, bénéficiant du succès des offres de milieu de gamme
et de hausses de prix dans certains pays.

Industry (23% du C.A. au T1) affiche une baisse
organique de –2,6%, en amélioration grâce à une croissance des
activités de Logiciels et de Process Automation, alors même que
les marchés industriels restent faibles. Les Etats-Unis continuent
d’être impactés par la baisse des investissements pétroliers et gaziers
et le Groupe continue de se concentrer sur l’utilisation de ses canaux
de distribution et le lancement de nouvelles offres. En Europe de
l’Ouest, l’Espagne et l’Italie bénéficient encore de la demande des
constructeurs de machines (« OEMs ») exportateurs tandis que
l’activité OEM croît en Allemagne malgré un marché faible grâce
aux initiatives portant sur les canaux de distribution. Les marchés en
France restent difficiles. En Chine, la faiblesse des marchés
industriels traditionnels persiste, notamment du fait d’ajustements de
capacité et la priorité reste au rééquilibrage de l’exposition aux
marchés finaux. L’activité Process Automation est en hausse grâce
à l’exécution solide de projets et aux services dans des marchés
difficiles.

Infrastructure (19% du C.A. au T1) est stable à -0,1%
en organique au premier trimestre, grâce une forte croissance en Europe
de l’Ouest. L’impact de la sélectivité accrue sur les projets est estimé
entre 20 et 30 millions d’euros sur le chiffre d’affaires. En Europe de
l’Ouest, la France, le Royaume Uni et l’Allemagne sont en croissance
grâce à l’exécution de projets, alors que l’Espagne est impactée par une
base de comparaison élevée. En Amérique du Nord, le Canada bénéficie de
l’exécution de projets, alors que les Etats-Unis sont impactés par la
faiblesse des investissements industriels. L’Asie Pacifique est
pénalisée par une base de comparaison élevée en Australie et par une
sélectivité accrue sur les projets en Inde. Le Reste du Monde se
caractérise par une baisse de la croissance au Moyen-Orient et par la
faiblesse continue de l’activité en Russie. Les services sont en hausse
à deux-chiffres (« double-digits »).

IT (13% du C.A. au T1) est en hausse organique de +0.7%,
la croissance de l’Amérique du Nord compensant la baisse de l’Europe de
l’Ouest. Les Etats-Unis sont en hausse sur une base de comparaison
favorable. De plus, quelques signes d’amélioration sur certains segments
de centres de données sont observés. L’Europe de l’Ouest est en baisse,
due à l’affaiblissement des marchés IT. L’Asie Pacifique est
quasi-stable, la croissance en Inde compensant presque la baisse de la
Chine et du Japon. Les Produits et les Services enregistrent une hausse
solide.

En organique, les Solutions sont presque stables avec les Services en
croissance de +8% et les Logiciels industriels affichant une
progression moyenne à un chiffre (« mid-single digit »). Les
Solutions représentent 42% du C.A. au premier trimestre.

II. CROISSANCE ORGANIQUE PAR GÉOGRAPHIE

EN MILLIONS D’EUROS   T1 2016
CHIFFre d’affaires   Croissance organique   Croissance publiée
Europe de l’Ouest 1 643 +1% -1%
Asie-Pacifique 1 577 -2% -5%
Amérique du Nord 1 597 +1% -1%
Reste du Monde 956 +1% -9%
Groupe 5 773 +0,1% -3,7%

L’Europe de l’Ouest (28% du C.A. au T1) est en hausse organique
de +1% au premier trimestre. L’Italie continue sa croissance,
alors que l’Espagne est impactée par une base de comparaison élevée et
l’échelonnement de plusieurs projets. La bonne performance en Allemagne
provient de la mise en œuvre des initiatives de croissance dans un
marché de la construction favorable et de l’exécution de projets. La
France est en baisse dans des marchés atones, même si le marché de la
construction résidentielle commence à montrer des premiers signes
d’amélioration. La priorité pour la France reste la conquête de nouveaux
clients et le renforcement des métiers cœurs.

L’Asie-Pacifique (27% du C.A. au T1) affiche une baisse de
la croissance organique de -2%, tout en étant stable en dehors de
la Chine. La Chine baisse mais de façon moins marquée. Dans l’ensemble,
le marché chinois continue d’être difficile et la priorité reste le
rééquilibrage de l’exposition aux marchés finaux. Les nouvelles
économies hors Chine sont en hausse, tirées par la croissance de l’Inde
et de l’Asie du Sud-est. L’Australie est pénalisée par une base de
comparaison élevée et la faiblesse de ses marchés liés aux matières
premières, alors que le marché résidentiel reste favorable.

L’Amérique du Nord (28% du C.A. au T1) affiche une croissance
organique de +1%. Les Etats-Unis sont en hausse grâce la forte
croissance sur le marché de la construction, alors que les marchés
industriels sont impactés par la faiblesse des investissements
pétroliers et gaziers. De plus, les marchés IT sont faibles, avec
des signes d’amélioration de certains segments de centres de données. Le
Canada est en hausse, bénéficiant de l’exécution de projets et le
Mexique poursuit sa croissance.

Le Reste du Monde (17% du C.A. au T1) est en hausse organique de +1%
au premier trimestre. Le Moyen-Orient enregistre une croissance plus
modérée, les investissements étant impactés par la faiblesse continue du
prix du pétrole. L’Amérique du Sud est presque stable : la croissance en
Argentine, Colombie et au Chili compensent la faiblesse du Brésil. La
CEI (« CIS ») est en hausse, grâce à l’exécution de
projets en dehors de la Russie où les conditions restent difficiles.

Les nouvelles économies affichent une croissance organique du C.A. quasi
stable et représentent 41% du chiffre d’affaires du Groupe publié
pour le premier trimestre 2016.

III. PÉRIMÈTRE1 ET EFFET DE CHANGE
SUR LE CHIFFRE D’AFFAIRES

La contribution nette des acquisitions s’élève à –85 millions d’euros
soit un impact de -1,4% sur le chiffre d’affaires, principalement
due à la cession de Juno Lighting (consolidé dans Building & Partner)
et quelques acquisitions et cessions mineures dans d’autres activités.

L’évolution des taux de change a un impact négatif de -144 millions
d’euros,
soit une baisse de -2,4%, principalement du
fait de la dépréciation de plusieurs devises de nouvelles économies face
à l’euro.

Aux taux de change actuels, l’impact négatif des devises sur le C.A.
2016 est estimé à environ -1 milliard d’euros, lié à
l’appréciation de l’euro par rapport à plusieurs devises.

IV. RACHAT D’ACTIONS

En ligne avec son objectif de rachat d’actions pour un montant d’environ 1,5
milliard
d’euros d’ici fin 2016, le Groupe a procédé au
rachat de 2 123 370 actions, pour un montant total d’environ 105
millions d’euros
au premier trimestre. Ainsi, le nombre cumulé
d’actions rachetées entre 2015-2016 s’élève à 12 746 834
actions pour un montant total d’environ 705 millions d’euros
(soit un prix moyen de 55 euros par action). Le capital en circulation
se composait de 588 757 922 actions à fin mars 2016.

V. OBJECTIFS 2016

Comme attendu, le Groupe a observé au premier trimestre de la croissance
en Europe de l’Ouest et sur le marché de la construction aux Etats-Unis,
une faiblesse continue sur le marché pétrolier & gazier et ses segments
adjacents, et des tendances contrastées dans les nouvelles économies
hors de Chine. La Chine baisse de façon moins marquée, avec quelques
premiers signes d’amélioration sur le marché de la construction des
grandes métropoles (« Tier 1 cities »), ces signes
d’amélioration restent cependant encore à confirmer.

La sélectivité accrue sur les projets a commencé à impacter le C.A. du
T1 comme attendu et le Groupe anticipe que cet impact s’accélérera au
cours de l’année.

Pour le reste de l’année, les priorités du Groupe restent l’optimisation
des coûts, la croissance des Produits, Services et Logiciels et une
amélioration de la marge des Solutions.

Par conséquent, le Groupe confirme ses objectifs 2016:

  • Une croissance organique du chiffre d’affaires allant de la stabilité
    à une baisse modérée à un chiffre (« low single-digit »),
    impactée par une sélectivité accrue sur l’activité de projets.
  • Une amélioration de la marge d’EBITA ajusté comprise entre +20 et +60
    points de base, avant effet de change, dont l’impact négatif est
    estimé entre -40 et -50 points de base aux taux de change actuels.

*******************

La présentation du chiffre d’affaires T1 2016 est disponible sur
le site

www.schneider-electric.com/finance/fr

L’Assemblée Générale des actionnaires aura lieu le 25 avril 2016.

Les résultats du S1 2016 seront présentés le 28 Juillet 2016.

A propos de Schneider Electric

Schneider Electric est le spécialiste mondial de la gestion de l’énergie
et des automatismes et a réalisé 27 milliards d’euros de chiffre
d’affaires en 2015. Nos 160 000 collaborateurs répondent aux besoins de
clients dans plus de 100 pays en les aidant à gérer leur énergie et
leurs processus de manière sûre, fiable, efficace et durable. Des
interrupteurs les plus simples aux systèmes d’exploitation les plus
complexes, nos technologies, logiciels et services permettent à nos
clients d’optimiser la gestion et l’automatisation de leurs activités.
Nos technologies connectées contribuent à repenser les industries, à
transformer les villes et à enrichir les vies de leurs habitants. Chez
Schneider Electric, nous appelons cela : Life Is On.

www.schneider-electric.com/fr

Suivez-nous sur:

https://twitter.com/SchneiderElec
https://www.facebook.com/SchneiderElectricUS/?brand_redir=248492308506194
https://www.linkedin.com/company/schneider-electric
https://plus.google.com/+schneiderelectric/posts
https://www.youtube.com/user/SchneiderCorporate
http://tv.schneider-electric.com/site/schneidertv/index.cfm
http://blog.schneider-electric.com/

Annexe – Répartition du chiffre d’affaires par
activité

En millions d’euros   T1 2016
CA   Croissance organique   Effet de périmètre   Effet de change   Croissance publiée
Buildings & Partner 2 615 +1,4% -2,0% -2,6% -3,2%
Industry 1 301 -2,6% -0,4% -2,1% -5,1%
Infrastructure 1 083 -0,1% -2,3% -3,3% -5,7%
IT 774 +0,7% 0,0% -0,8% -0,1%
Groupe 5 773 +0,1% -1,4% -2,4% -3,7%

Annexes – Impact de
consolidation sur CA

En nombre de mois   2015

T1

 

T2

 

T1

 

T4

  2016

T1

 

T2

 

T1

 

T4

                 
Günsan Elektrik

Activité Buildings & Partner
C.A de 100 million de
livres turques en 2013

3m 3m 3m 3m        
Juno Lighting

Activité Buildings & Partner

C.A de 230 million de $ en 2014

      1m 3m 3m 3m 2m
Telvent Transportation

Activité Infrastructure

C.A de125 million d’€ en 2015

          3m 3m 3m

1 . Les changements de périmètre de consolidation incluent
également certains reclassements mineurs d’offres entre les activités

Contacts

Communication financière :
Schneider Electric
Anthony Song
Tél.
: +33 (0) 1 41 29 83 29
Fax : +33 (0) 1 41 29 71 42
www.schneider-electric.com
ou
Contact
presse :
Schneider Electric
Véronique Roquet-Montégon
Tél.
: +33 (0)1 41 29 70 76
Fax : +33 (0)1 41 29 88 14
ou
Contact
presse :
DGM
Michel Calzaroni
Olivier Labesse
Tél. :
+33 (0)1 40 70 11 89
Fax : +33 (0)1 40 70 90 46