Press release

Seal Software organise une rencontre populaire en Suède, afin d’explorer les progrès réalisés en matière d’apprentissage automatique et de traitement du langage naturel

0 0
Sponsorisé par Business Wire

L’événement suscite un formidable intérêt de la part des leaders en technologie de pointe SAN FRANCISCO–(BUSINESS WIRE)–Seal Software a annoncé aujourd’hui que la séance de sa première rencontre sur les concepts de pointe en apprentissage automatique (Machine Learning, ML) et en traitement du langage naturel (Natural Language Processing, NLP) a été un énorme succès ; des

L’événement suscite un formidable intérêt de la part des leaders
en technologie de pointe

SAN FRANCISCO–(BUSINESS WIRE)–Seal
Software
a annoncé aujourd’hui que la séance de sa première
rencontre sur les concepts de pointe en apprentissage automatique
(Machine Learning, ML) et en traitement du langage naturel (Natural
Language Processing, NLP) a été un énorme succès ; des séances
supplémentaires sont d’ailleurs en cours de programmation pour répondre
à la forte demande de participation. La rencontre, dirigée par l’équipe
ML de Seal basée à Gothenburg, en Suède, a été conçue afin de rassembler
certains des meilleurs cerveaux en ML, de décrire et d’explorer les
techniques les plus récentes dans le domaine et d’aider à cultiver la
nouvelle génération d’avancées dans ce secteur. L’intérêt pour la
rencontre était également suscité par les forts liens de Seal avec
l’université Chalmers de Gothenburg, un centre technologique de premier
ordre en avancée de la science des données.

La rencontre a suscité une demande incroyablement importante, avec un
nombre d’inscrits plus de deux fois supérieur aux places prévues. Seal
prévoit de ce fait de programmer des séances supplémentaires afin
d’ouvrir le débat à tous les membres de la communauté intéressés par la
technologie de pointe. La rétroaction des participants de la première
séance a été extrêmement positive.

« Nous sommes ravis de rassembler certains des plus brillants cerveaux
dans le domaine, pour débattre des technologies les plus récentes dans
le secteur de l’extraction des données et des sentiments », a déclaré
Kevin Gidney, directeur de la technologie et cofondateur de Seal
Software. « Ces réunions entre l’équipe dédiée à l’apprentissage
automatique de Seal et les scientifiques des données à Gothenburg, nous
aident à progresser et à explorer davantage le domaine sans cesse
changeant de la science des données et à faire en sorte que Seal
Software soit le chef de file du secteur dans les applications de NLP et
de ML pour l’extraction précise d’informations à partir de quantités
importantes de contenu non structuré ».

Les thèmes abordés par l’équipe ML de Seal et par d’autres leaders en
technologie de pointe lors de la rencontre ont notamment porté sur les
paradigmes proposés pour le développement de bonnes hypothèses avec
moins de données et sur une compréhension de l’apprentissage humain et
sur le processus de sa formalisation mathématique. Le thème global de
l’événement était la prévention du « surapprentissage », en économisant
sur la quantité d’informations extraite à partir d’une série de mesures.

Un autre débat portait sur les algorithmes d’apprentissage en profondeur
et sur la façon dont ils ont été appliqués à l’extraction d’informations
et à l’analyse des sentiments, avec des degrés variés de complexité et
de réussite. Seal a également fait part de ses travaux dans les
variations sur l’architecture des réseaux de neurones convolutifs
(Convolutional Neural Networks, CNN) appliquées par-dessus des fonctions
terme-vecteur et de ses expériences issues de l’application des CNN à
l’extraction d’informations au sein de la plateforme Seal.

Début mars, Seal a annoncé la sortie de sa V4.1, qui présentait des
améliorations importantes à son cadre d’apprentissage automatique,
notamment par l’ajout de nouveaux algorithmes afin d’améliorer
notablement la capacité d’entraînement de la plateforme et
d’accroître la précision et la vitesse globales. Le développement du
nouveau cadre ML a été mis en place par l’équipe ML de Seal basée à
Gothenburg, équipe composée de scientifiques des données et de leaders
dans le domaine de la technologie de l’apprentissage automatique.

Plus spécifiquement, la version V4.1 de Seal comprenait l’ajout de
modèles ML, notamment de machines à vecteurs de support, Word2Vec avec
CBOW, K-NN et d’apprentissage en profondeur au sein de son cadre Java.
La société a également mis au point un algorithme d’ensemble exclusif,
afin d’optimiser les résultats issus des couches d’algorithmes utilisées
conjointement, afin d’identifier des données contractuelles. Le résultat
de ce travail a considérablement amélioré la manière dont fonctionne le
système pour extraire des termes et des dispositions définis par
l’utilisateur et en particulier, la façon dont il identifie comment différentes
combinaisons de mots
s’adaptent le mieux à un type de disposition
particulier au sein d’un contrat.

À propos de Seal Software

Seal Software, principal fournisseur de solutions contractuelles de
découverte, d’extraction et d’analyse, permet aux sociétés du monde
entier de gérer efficacement leur portefeuille de contrats, en
comprenant exactement où sont leurs contrats lorsqu’ils en ont besoin et
surtout, ce qu’ils renferment, afin de maximiser les opportunités de
revenus, d’atténuer les risques et de réduire les dépenses.

Seal Contract Discovery trouve les documents contractuels en quelques
minutes, où qu’ils résident au sein d’une entreprise et peut être
déployé rapidement ; en extrayant des clauses et des termes contractuels
clés, en les rendant faciles à examiner et en alimentant les
référentiels de l’entreprise, notamment, la gestion de la relation
client (Customer Relationship Management, CRM), la gestion des contrats
tout au long de leur durée (Contract Lifecycle Management, CLM) et la
planification des ressources de l’entreprise (Enterprise Resource
Planning, ERP).

Seal Contract Analytics donne aux clients la responsabilité d’analyser
les contrats, en découvrant des combinaisons de langage et de clause
spécifiques, qui sont les plus pertinentes pour votre activité. La
plateforme Seal est utilisée par 8 des 10 premiers fournisseurs
d’externalisation des processus juridiques (Legal Process Outsourcing,
LPO), cabinets de conseil et d’examen juridique, offrant une meilleure
visibilité sur les opportunités et les risques à durée critique, tout en
atténuant les processus d’examen de contrat et les défis techniques.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Seal Software à
l’adresse : www.seal-software.com.
Connectez-vous avec Seal Software sur Facebook,
LinkedIn
et Twitter.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Finn Partners pour Seal Software
Taylor Trovillion, 312-329-3983
Taylor.Trovillion@finnpartners.com