Press release

SES : RESULTATS AU TITRE DES NEUF PREMIERS MOIS ET DU TRIMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

LUXEMBOURG–(BUSINESS WIRE)–SES S.A. (NYSE Paris:SESG)  (LuxX:SESG) publie ses résultats financiers au titre des neuf premiers mois et du troisième trimestre clos le 30 septembre 2015. FAITS MARQUANTS Croissance du chiffre d’affaires et du résultat, générée par le segment international de SES Le chiffre d’affaires publié sur les neuf premiers mois ressort à 1 492,6 millions d’euros, en

LUXEMBOURG–(BUSINESS WIRE)–SES S.A. (NYSE Paris:SESG)  (LuxX:SESG) publie ses résultats financiers
au titre des neuf premiers mois et du troisième trimestre clos le 30
septembre 2015.

FAITS MARQUANTS

Croissance du chiffre d’affaires et du résultat, générée par le
segment international de SES

  • Le chiffre d’affaires publié sur les neuf premiers mois ressort à
    1 492,6 millions d’euros, en hausse de 6,1 % (-2,9 % à taux de change
    constants1) par rapport à l’exercice précédent
  • L’EBITDA sur les neuf premiers mois s’établit à 1 106,5 millions
    d’euros, en progression de 5,4 % (-3,6 % à taux de change constants)
    par rapport à l’exercice précédent
  • La marge d’EBITDA sur les neuf premiers mois s’élève à 74,1 % (74,6 %
    pour la même période de 2014)
  • Le résultat après impôt sur les neuf premiers mois est en hausse de
    3,7 % à 473,5 millions d’euros

De solides leviers de croissance à moyen terme dans les
applications vidéo internationales, données de nouvelle génération (Next
Generation Data ou NGD) et connectivité internet par satellite

  • Les chaînes de télévision haute définition (TVHD) enregistrent une
    progression de 18,6 % (en glissement annuel) à 2 178 ; la part de la
    télévision haute définition est passée de 28,6 % à 30,6 % de
    l’ensemble des chaînes
  • Six contrats relatifs à des chaînes commerciales Ultra HD ont été
    signés depuis le début de l’année 2015, cinq chaînes diffusant déjà
    leurs programmes
  • Extension du partenariat avec StarTimes portant sur un ensemble
    différencié de solutions de services et d’infrastructure
  • L’alliance créée à l’initiative de SES autour de la technologie SAT>IP
    remporte une adhésion de plus en plus large dans le secteur
  • Développement de l’activité données de nouvelle génération dans le
    cadre de partenariats avec Post Telecom et Softwire
  • O3b Networks compte désormais 40 clients raccordés au réseau à l’issue
    de la première année d’exploitation commerciale

Karim Michel Sabbagh, Président et Directeur général, commente ainsi
ces résultats :
« SES a continué de faire preuve d’un grand
dynamisme au troisième trimestre 2015. A l’avant-garde de l’introduction
commerciale de l’Ultra HD, SES a su capitaliser sur le lancement réussi
de pearl.tv, la première chaîne de télé-achats européenne, pour conclure
d’autres contrats en Europe et en Amérique du Nord avec Sky Deutschland,
NASA TV, Fashion One, High 4K et TERN.

D’intéressantes opportunités s’offrent à SES, qui est bien positionné
pour générer une croissance soutenue de moyen à long terme. La mise en
œuvre sans faille de la stratégie différenciée du Groupe lui permet de
capitaliser sur la forte demande enregistrée dans ses quatre verticales
de marché.

Les satellites SES-9 et SES-10 offriront d’importantes capacités de
croissance supplémentaires pour répondre à la forte demande de services
vidéo sur les marchés internationaux ; nous sommes par ailleurs en train
de mondialiser les capacités de services de SES, parallèlement aux
infrastructures, pour fournir une solution satellitaire mondiale à
valeur ajoutée.

Les satellites SES-12, SES-14 et SES-15 permettront d’apporter une
réponse optimale aux exigences multiples des applications données de
nouvelle génération (Next Generation Data ou NGD) et de mobilité en
conjuguant la couverture large faisceau à une plate-forme mondiale haut
débit (High Throughput Satellite ou HTS). L’amélioration des niveaux de
prix des satellites haut débit favorise l’essor d’applications nouvelles
et génère des opportunités de croissance pour SES auprès de clients
stratégiques.

Le programme SES-16/GovSat, premier satellite de SES dédié aux
liaisons gouvernementales, va permettre d’élargir notre base mondiale de
clients institutionnels et administrations publiques, tandis que les
perspectives à long terme de SES Government Solutions restent
prometteuses.

Ces investissements complètent par ailleurs parfaitement les
solutions de connectivité internet par satellite proposées par O3b, dont
la première année d’exploitation commerciale a été un succès. L’offre de
solutions satellitaires différenciées et complémentaires en orbite
géostationnaire et en orbite terrestre moyenne constitue un atout unique
pour le développement ultérieur de l’activité de SES ».

_______________________

1 L’expression « à taux de change constants » fait référence
au retraitement opéré pour neutraliser les effets des variations du taux
de change et faciliter ainsi la comparaison des chiffres

RÉSULTATS FINANCIERS

Résultats financiers sur les neuf premiers mois de 2015

Le chiffre d’affaires du Groupe, tel que publié, s’inscrit à
1 492,6 millions d’euros, en hausse de 6,1 % par rapport à la même
période de l’exercice précédent, compte tenu des gains de change liés à
l’appréciation du dollar des Etats-Unis. Le chiffre d’affaires est en
repli de 2,9 % à taux de change constants, principalement en raison de
la baisse des ventes de répéteurs dans le cadre de l’accord global avec
Eutelsat et de l’impact du contrat de renouvellement de capacités avec
EchoStar sur les satellites AMC-15/AMC-16 jusqu’à l’entrée en service de
SES-11 (dont le lancement est prévu au deuxième semestre 2016).

Retraité de ces facteurs, la croissance du chiffre d’affaires est
positive (à taux de change constants), la croissance générée par les
infrastructures et les services dans trois des quatre verticales de
marché de SES (Vidéo, Mobilité et Administrations publiques), ayant été
compensée par le repli enregistré dans les services de données fixes.

L’EBITDA publié progresse de 5,4 % à 1 106,5 millions d’euros (en
baisse de 3,6 % à taux de change constants). Les charges
d’exploitation
s’établissent à 386,1 millions d’euros, en hausse de
8,2 %, en raison de l’impact lié au raffermissement du dollar US sur la
part des coûts du groupe, libellée dans cette monnaie. Les charges
d’exploitation restent stables à taux de change constant, l’augmentation
des coûts variables associée au chiffre d’affaires supplémentaire généré
par les activités de services étant compensée par la baisse des coûts
des infrastructures. La marge d’EBITDA ressort à 74,1 % (74,6 %
pour les neuf premiers mois de 2014).

Les dotations aux amortissements, soit 440,1 millions d’euros,
augmentent de 12,0 % par rapport à la même période de l’exercice
précédent en raison, exclusivement, de l’impact lié au raffermissement
du dollar US. À taux de change constants, les dotations aux
amortissements baissent de 3,3 millions d’euros (0,7 %) par rapport aux
neuf premiers mois de 2014.

Le résultat après impôt progresse de 3,7 % à 473,5 millions
d’euros, à la faveur de la baisse de 20,8 millions d’euros (16,8 %) des charges
financières nettes
à 103,7 millions d’euros, compte tenu des gains
de change de 31,6 millions d’euros, principalement liés à l’impact
positif de l’appréciation du dollar US.

La charge fiscale s’élève à 89,2 millions d’euros (75,2 millions
d’euros pour les neuf premiers mois de 2014), soit un taux
d’imposition effectif
de 15,9 % (14,1 % pour la même période de
2014).

La quote-part du Groupe dans les pertes des co-entreprises et
sociétés mises en équivalence
s’établit à 95,5 millions d’euros
(perte de 17,2 millions d’euros pour la même période de 2014). Cette
perte est principalement due à l’effet des variations non monétaires
liées à l’entrée en service commercial d’O3b Networks. En conséquence,
le résultat net part du Groupe s’inscrit à 375,5 millions d’euros
(437,9 millions d’euros pour la même période de 2014).

Le ratio d’endettement net sur EBITDA du Groupe au 30 septembre
2015 s’établit à 2,62 fois (2,87 fois au 30 septembre 2014).

Résultats financiers au troisième trimestre 2015

Le chiffre d’affaires publié au troisième trimestre, soit 493,5
millions d’euros, progresse de 5,5 % par rapport à la même période de
l’exercice précédent. À taux de change constants, le chiffre d’affaires
est en repli de 3,3 % par rapport au troisième trimestre 2014, la
croissance générée par les nouveaux contrats de services et
infrastructures étant compensée par l’impact du raffermissement du
dollar des Etats-Unis sur certains clients des services données fixes
dans le segment international et le transfert des capacités contractées
par ARSAT sur son propre satellite.

L’EBITDA du Groupe, tel que publié, est en hausse de 3,0 % à
366,5 millions d’euros (-5,8 % à taux de change constants), la
croissance du chiffre d’affaires étant compensée par l’augmentation des charges
d’exploitation
due à l’appréciation du dollar des Etats-Unis et par
l’accroissement des coûts variables liés à la croissance du chiffre
d’affaires dans les services. La marge d’EBITDA s’établit à
74,3 % (T3 2014 : 76,1 %), en ligne avec les trimestres précédents ainsi
qu’avec celle de l’exercice 2014 (74,4 %).

Le résultat opérationnel pour le troisième trimestre ressort à
216,5 millions d’euros (T3 2014 : 219,0 millions d’euros).

MARCHÉS RÉGIONAUX

Depuis le 30 septembre 2014, le nombre total de chaînes de télévision
diffusées par la flotte de SES a progressé de 10,9 % à 7 115. Les
chaînes de télévision haute définition (TVHD), dont le nombre a augmenté
de 18,6 % à 2 178 chaînes (30,6 % du nombre total de chaînes de
télévision), ont été un puissant contributeur à la croissance globale.
Désormais, plus de 25 % des chaînes de télévision haute définition
(TVHD) diffusées par satellite dans le monde le sont à partie de la
flotte SES, qui se taille ainsi la plus grosse part de marché.

Le carnet de commandes de SES, qui reste robuste à 7,1 milliards
d’euros, bénéficie d’un certain nombre de nouveaux contrats et
renouvellements conclus au cours de la période.

Europe

Le chiffre d’affaires de la région Europe s’établit à 760,1 millions
d’euros au titre des neuf premiers mois de 2015, en progression de 0,3 %
par rapport à la même période de l’exercice précédent (en hausse de
0,4 % à taux de change constants où la différence est principalement due
à l’impact du mouvement Euro/SEK), dont la vente de quatre répéteurs à
Eutelsat (contre huit répéteurs vendus sur les neuf premiers mois de
2014). Retraité de la vente des répéteurs, le chiffre d’affaires de la
région Europe est encore plus élevé, suite aux nouveaux contrats conclus
dans le segment des infrastructures et dans les services en Europe.

Au troisième trimestre 2015, SES a franchi de nouvelles étapes décisives
en accélérant l’introduction commerciale de la diffusion en Ultra Haute
Définition (Ultra HD), un important levier de croissance pour l’activité
vidéo de SES. En juillet 2015, SES a ainsi signé un nouveau contrat de
capacités commerciales avec Sky Deutschland, leader de la télévision
payante en Allemagne et en Autriche, pour les programmes diffusés en
Ultra HD à partir de la position orbitale de 19,2 degrés Est.

En septembre 2015, SES a également signé un contrat à long terme avec TV
Entertainment Reality Network (TERN) portant sur la fourniture de
capacités satellitaires à 19,2 degrés Est en vue du lancement d’une
nouvelle chaîne non cryptée en HD et en Ultra HD. La chaîne, INSIGHT,
qui a commencé à émettre en octobre 2015, diffuse des documentaires
créatifs, des séries de téléréalité accessibles et des programmes
d’info-divertissement à la pointe de l’innovation, ainsi que nombre de
nouveaux formats interactifs afin de permettre le partage de contenus
sur les médias sociaux. En septembre 2015 également, la chaîne pearl.tv
(qui a signé en mai 2015 le premier contrat commercial de diffusion en
Ultra HD) a commencé à émettre à partir de la position orbitale de 19,2
degrés Est.

SES reste à l’avant-garde de la diffusion en Ultra HD : en septembre
2015, le groupe a procédé à deux démonstrations réussies de transmission
d’un signal Ultra HD avec imagerie à grande gamme dynamique (High
Dynamic Range
ou HDR). Ces transmissions, réalisées en partenariat
avec LG Electronics et Dolby Laboratories, ont permis de présenter deux
technologies, le HDR et le Wide Colour Gamut, qui améliorent la qualité
de l’image en Ultra HD, offrant plus de contraste et une colorimétrie
plus étendue.

Technologie nouvelle et innovante, le standard SAT>IP a été développé
pour répondre à la demande grandissante des consommateurs, qui
souhaitent compléter leur expérience téléspectateur par la réception,
sur un ensemble d’appareils connectés, de programmes vidéo diffusés par
satellite et convertis au format IP (Internet Protocol ou IP). En
avril 2015, SES a conclu une alliance avec HISPASAT, Panasonic, NAGRA,
Ali Corporation et MaxLinear autour du standard SAT>IP pour encourager
le développement et l’adoption de cette technologie ; en septembre 2015,
Eutelsat a annoncé à son tour son adhésion à cette alliance en vue de
soutenir l’initiative SAT>IP.

En août 2015, SES Techcom Services s’est associé avec Post Telecom,
grand spécialiste de solutions TIC (Technologies de l’information et des
communications) en vue de mettre au point et de lancer des solutions TIC
intelligentes basées sur le cloud à l’échelle mondiale. Ce partenariat
tirera profit des principales compétences des deux entreprises pour
développer et commercialiser conjointement des services de communication
par satellite et basés sur le cloud, l’objectif étant de satisfaire aux
exigences futures des clients dans le secteur des télécommunications.

Amérique du Nord

Le chiffre d’affaires en Amérique du Nord a augmenté de 15,8 % en publié
à 292,8 millions d’euros depuis le début de l’année 2015. À taux de
change constants, le chiffre d’affaires s’inscrit en baisse de 4,1 %,
principalement en raison de l’impact du contrat de renouvellement des
capacités avec EchoStar sur les satellites AMC-15/AMC-16 après
expiration des engagements initiaux sur dix ans.

Après plusieurs essais et démonstrations réussis de transmission en
Ultra HD en Amérique du Nord, SES a remporté trois contrats portant sur
la diffusion de programmes en Ultra HD en septembre 2015, dont la
première chaîne mondiale en Ultra HD.

La chaîne Fashion One 4K (Fashion 4K en Europe), appartenant au premier
groupe de télévision consacré à la mode, au style de vie et au
divertissement, est diffusée en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et
en Europe via les satellites SES. La chaîne est également diffusée en
Asie-Pacifique, au Moyen-Orient, en Australie et en Afrique de l’Est. De
plus, SES Platform Services (SES PS) fournit des services de playout
totalement gérés, ainsi que des services de segment terrestre et de
distribution pour la chaîne en Ultra HD.

Hight 4K TV, la chaîne de télévision par câble Ultra HD linéaire
multigenre fonctionnant 24h/24 et 7j/7, propose un large éventail de
contenus, allant des films Ultra HD et émissions de télévision aux
programmes de sport et documentaires, entre autres. SES-3, qui opère à
103 degrés Ouest, est l’un des trois satellites (avec SES-1 à 101 degrés
Ouest et AMC-18 à 105 degrés Ouest) composant le voisinage Ultra HD de
SES au centre de l’arc orbital en Amérique du Nord. Ces trois satellites
permettent collectivement aux programmateurs d’accéder à plus de 100
millions de foyers américains équipés d’un téléviseur par le biais de
presque tous les fournisseurs de services de télévision par câble, IPTV
et DTH (diffusion directe par satellite) de la région.

De plus, le satellite AMC-18 de SES distribue la nouvelle chaîne Ultra
HD de l’agence spatiale américaine, produite par Harmonic, leader des
infrastructures et services vidéo. Les téléspectateurs pourront admirer
la beauté du cosmos grâce à des images et contenus vidéo haute
résolution générés par la Station spatiale internationale et autres
missions de la NASA ; des images plus anciennes de missions historiques
seront par la suite remastérisées.

La mobilité est un important nouveau secteur de croissance pour SES. Au
cours des deux derniers trimestres, SES a davantage renforcé ses
relations commerciales avec Global Eagle Entertainment (GEE), un client
majeur pour la flotte actuelle de SES et les futures capacités HTS (à
bord des satellites SES-12, SES-14 et SES-15). En doublant l’utilisation
globale de ses capacités, GEE est en mesure de fournir une expérience
passager nettement améliorée à ses clients. SES continue à accélérer le
développement de ses capacités et ses investissements dans le segment
Mobilité afin d’assister au mieux les prestataires de service principaux
pour livrer une expérience utilisateur inégalée aux compagnies aériennes
dans cet important marché vertical.

SES Government Solutions (SES GS) a remporté de nouveaux marchés auprès
des administrations publiques américaines au cours de la période. Suite
au contrat de 14 ans, conclu en avril 2014 et portant sur l’hébergement
d’une charge utile équipée du système WAAS (Wide Area Augmentation
System
), SES GS a renforcé sa relation avec Raytheon Integrated
Defense Systems et la FAA (Federal Aviation Administration)
américaine par la signature d’un contrat de développement et de
construction de deux stations de liaison montante afin de soutenir le
réseau WAAS de nouvelle génération. Les stations de liaison montante
transmettront des données destinées à améliorer l’exactitude,
l’intégrité et la disponibilité des signaux de positionnement mondial
(GPS) et à aider les avions dans toutes les phases de vol.

International

Dans les activités internationales, le chiffre d’affaires ressort à
439,7 millions d’euros (depuis le début de l’année 2015), en hausse de
11,1 % en publié. À taux de change constants, le chiffre d’affaires est
en repli de 7,3 % en raison du transfert sur son propre satellite des
capacités contractées par ARSAT et de l’impact du raffermissement du
dollar US sur certains clients des services de données fixes. Ce repli a
été partiellement compensé par la croissance générée par les nouveaux
contrats de services et capacités destinés à des applications vidéo et
données multiples, conclus notamment avec StarTimes et au sein de la
société YahLive de SES.

En juillet 2015, StarTimes a signé un contrat avec SES Platform Services
portant sur la distribution de chaînes de télévision en réception
directe à ses abonnés d’Afrique subsaharienne, via le centre de
diffusion de SES PS en Allemagne. Aux termes du nouveau contrat
pluriannuel, SES PS fournira des services de redressement du signal, de
traitement vidéo et de liaison montante à StarTimes, qui compte plus de
cinq millions d’abonnés dans 16 pays africains. StarTimes a, en juin
2015, signé un contrat d’extension des capacités à bord de SES-5 à 5
degrés Est afin d’enrichir l’expérience téléspectateur en fournissant
des contenus de meilleure qualité et plus de chaînes de télévision dans
le cadre de son offre de programmes en réception directe.

En octobre 2015, SES a signé un contrat de capacités pluriannuel avec
Softwire Digital Solutions pour le déploiement de solutions
d’apprentissage en ligne à l’échelle du Nigeria. Softwire se servira de
capacités à bord du satellite NSS-10, à 37,5 degrés Ouest, afin de
combler les lacunes numériques et en matière d’information que
connaissent les zones rurales du pays et d’offrir davantage
d’installations d’apprentissage en ligne dans les régions mal desservies.

O3b Networks

O3b Networks, dont le capital est détenu à 45 % par SES, a terminé, en
septembre 2015, sa première année d’exploitation commerciale et
continue, depuis, d’afficher une dynamique soutenue. Le réseau O3b a
connu une expansion sans précédent dans l’histoire des satellites avec
40 clients dans 31 pays, désormais raccordés au système et bénéficiant
de son offre unique de connectivité Internet par satellite. Le service
fourni offre les avantages d’un débit élevé et d’une latence faible
grâce à la constellation actuelle en orbite terrestre moyenne.

O3b permet aux opérateurs de réseaux mobiles d’étendre les services 3G
et 4G/LTE dans les zones rurales, aux FAI de fournir un accès aux
services à large bande et haut débit sur les archipels isolés ainsi
qu’aux croisiéristes, aux sociétés pétrolières et gazières de réduire
leurs coûts et d’améliorer le bien-être des équipages, enfin, aux
administrations publiques de renforcer la souplesse de leurs services et
d’acquérir un avantage stratégique significatif.

En août 2015, SES Government Solutions a signé un contrat d’un an avec
la National Oceanic and Atmospheric Agency (NOAA) des Etats-Unis. Le
National Weather Service Office (WSO), installé à Pago Pago, dans les
îles Samoa américaines, pourra ainsi bénéficier des services et de
l’équipement terrestre d’O3B Networks. Ce contrat permettra à la NOAA de
développer sa connectivité hors du territoire continental des Etats-Unis
pour faciliter la diffusion plus large des bulletins et des données
météorologiques. La NOAA pourra aussi mettre à jour ses modèles
météorologiques et générer des alertes quasiment en temps réel grâce à
une communication haut débit ininterrompue.

ÉVOLUTION DE LA FLOTTE ET UTILISATION

Au 30 septembre 2015, la flotte mondiale de SES comprenait 53 satellites
géostationnaires. A cela s’ajoute la constellation de 12 satellites HTS
en orbite terrestre moyenne grâce à la participation de 45 % de SES dans
le capital d’O3b, qui fournit des capacités de différenciation
supplémentaires pour répondre de manière optimale à la demande de
services de données de nouvelle génération (Next Generation Data
ou NGD).

Utilisation et état de santé des satellites

Au 30 septembre 2015, la flotte de SES comptait 1 502 répéteurs
disponibles (30 septembre 2014 : 1 534 répéteurs disponibles), dont
1 086 répéteurs utilisés (30 septembre 2014 : 1 110 répéteurs utilisés).
Au troisième trimestre, le stock de SES a diminué de 16 répéteurs, par
rapport au troisième trimestre 2014, ARSAT ayant achevé la migration de
capacités à 72 degrés Ouest, d’AMC-6 sur son satellite ARSAT-1. ARSAT-1
exploite à présent l’intégralité de la capacité en bande Ku pour
l’Amérique latine à cette position orbitale et ces fréquences ne peuvent
plus désormais être utilisées par SES sur AMC-6. AMC-6 continue
néanmoins d’assurer sa mission à 72 degrés Ouest pour l’Amérique du Nord.

Au 30 septembre 2015, le taux d’utilisation de la flotte satellitaire du
Groupe s’établissait à 72,3 % (30 septembre 2014 : 72,4 %). Le chiffre
d’affaires moyen par répéteur utilisé est resté inchangé tous segments
et marchés desservis.

L’impact de la perte de puissance observée sur les satellites AMC-8 et
AMC-10 au premier semestre 2015 a été atténué grâce aux capacités
existantes de la flotte. Aucune autre réduction notable des capacités
commerciales n’a été observée au cours de la période.

Prochains lancements

Entre la fin 2015 et la fin 2017, SES procédera au lancement de sept
nouveaux satellites, qui augmenteront les capacités disponibles de 180
répéteurs (36 MHz), soit une hausse de 12 % de la capacité totale
actuellement disponible, alors que les capacités du segment
international augmenteront de 21 %. Trois de ces satellites (SES-12,
SES-14 et SES-15) fourniront également une capacité totale haut débit
(HTS) de 36 GHz, soit l’équivalent d’environ 250 répéteurs (36 MHz).

             
Satellite   Région   Application  

Date de

lancement

SES-91   Asie-Pacifique   Vidéo, Données, Mobilité   T4 2015
SES-10 Amérique latine Vidéo, Données S2 2016
SES-11 Amérique du Nord Vidéo S2 2016
SES-121 Asie-Pacifique Vidéo, Données, Mobilité S2 2017
SES-141 Amérique latine Vidéo, Données, Mobilité S2 2017
SES-151 Amérique du Nord Données, Mobilité, Administrations publiques S1 2017
SES-16/GovSat2   Europe/MENA   Administrations publiques   S1 2017

1 SES-9, SES-12, SES-14 et SES-15 seront
positionnés à l’aide d’un système de propulsion électrique pour mise en
orbite ; l’entrée en service intervient en général de quatre à six mois
après le lancement

2 Acheté par LuxGovSat

PRÉVISIONS FINANCIÈRES

Le Groupe confirme ses prévisions financières, publiées le 24 juillet
2015 avec les résultats du premier semestre 2015.

Contacts

SES
Mark Roberts, +352 710 725 490
Relations Investisseurs
Mark.Roberts@ses.com
ou
Markus
Payer, +352 710 725 500
Relations Médias
Markus.Payer@ses.com

Read full story here