Press release

STMicroelectronics annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l’exercice 2014

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Nasdaq

Quatrième trimestre conforme aux prévisions avec un chiffre d'affaires net de 1,83 milliard de dollars et une marge brute de 33,8% Retour à un résultat net positif de 128 millions de dollars en 2014 Retour à un free cash-flow* positif de 197 millions de dollars en 2014 Genève, le 28 janvier 2015 – STMicroelectronics (NYSE

  • Quatrième trimestre conforme aux prévisions avec un chiffre d'affaires net de 1,83 milliard de dollars et une marge brute de 33,8%
  • Retour à un résultat net positif de 128 millions de dollars en 2014
  • Retour à un free cash-flow* positif de 197 millions de dollars en 2014

Genève, le 28 janvier 2015 – STMicroelectronics (NYSE : STM)
, un leader mondial des semi-conducteurs dont les clients couvrent toute la gamme des applications électroniques, publie ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice 2014, clos le 31 décembre 2014.

Le chiffre d'affaires net du quatrième trimestre s'élève à 1,83 milliard de dollars, la marge brute à 33,8% et le résultat net à 0,05 dollar par action. Le chiffre d'affaires net de l'exercice 2014 s'établit à 7,40 milliards de dollars, la marge brute à 33,7% et le résultat net à 0,14 dollar par action.

« Au total, nous avons réalisé en 2014 des avancées importantes
, a déclaré Carlo Bozotti, Président et CEO de STMicroelectronics.

Grâce au talent et aux produits leaders conçus par nos collaborateurs, nous avons construit un portefeuille de produits plus resserré et mieux adapté à nos différents marchés – dans les domaines des capteurs, de la gestion de puissance, de l'automobile et les solutions de traitement embarquées. Nos microcontrôleurs 32 bits (multi-usages ou pour applications automobiles), nos microphones MEMS, nos contrôleurs pour écrans tactiles, nos produits ultra-HD pour décodeurs, MOSFET basse tension et IGBT font partie des nouveaux produits phares de cette année 2014. Les ventes des Groupes Microcontrôleurs et Automobile ont augmenté respectivement de 10 et 8% par rapport à 2013, et les ventes du groupe Industriel & Produits discrets de puissance ont augmenté elles aussi.

Nous avons obtenu de nombreuses qualifications majeures auprès de clients existants, avec de nouveaux produits et fonctionnalités. Nous avons également enrichi notre base clients en élargissant notre pénétration de marché et grâce à notre capacité à diversifier les applications de nos produits, notamment dans le domaine de l'Internet des Objets. L'élargissement de notre base clients est reflété par la performance solide de nos ventes réalisées via la distribution, qui représente 31% du chiffre d'affaires en 2014 contre 26% en 2013.

Les performances et ratios financiers clés de ST sont en nets progrès. Nous avons atteint nos objectifs de charges d'exploitation plus tôt que prévu ; notre résultat d'exploitation, notre résultat net et notre cash-flow se sont considérablement redressés
; nous avons amélioré notre marge brute et notre marge d'exploitation et maintenu notre flexibilité financière. »

—–


(*) Le free cash flow est une mesure non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires, veuillez vous référer à l'Annexe A qui explique pourquoi la Société pense que ces mesures sont importantes et pour une réconciliation en normes US GAAP.


Synthèse des principaux résultats financiers

US GAAP


(En millions de dollars US)
T4 2014 T3 2014 T4 2013 2014
2013
(a)
Chiffre d'affaires net 1 829 1 886 2 015 7 404 8 082
Marge brute 33,8% 34,3% 32,9% 33,7% 32,3%
Résultat (Perte) d'exploitation publié(e) 38 37 (11) 168 (465)
Résultat net (Perte) part du groupe 43 72 (36) 128 (500)

(a)
Le chiffre d'affaires net intègre les ventes de ST-Ericsson, tel que consolidé par ST. La déconsolidation de ST-Ericsson a pris effet le 1er septembre 2013.

Non-US GAAP*


Avant charges liées aux dépréciations et restructurations (en millions de dollars)
T4 2014 T3 2014 T4 2013 2014 2013
Résultat d'exploitation (Perte) 58 75 18 258 (173)
Marge d'exploitation 3,2% 4,0% 0,9% 3,5% (2,1%)


Analyse des résultats financiers du quatrième trimestre

Le chiffre d'affaires a baissé de 3,0% par rapport au troisième trimestre 2014. Les ventes par région de livraison des produits ont progressé de 3,2% dans la zone Chine-Asie du Sud mais reculé de 6,8% dans la zone Amériques, de 8,1% dans la zone Japon-Corée et de 8,9% dans la zone EMEA par rapport au trimestre précédent. Comme prévu, le chiffre d'affaires net du quatrième trimestre a bénéficié d'un paiement exceptionnel de licences de 13 millions de dollars. 

Par rapport au quatrième trimestre 2013, le chiffre d'affaires net affiche une baisse de 9,2% qui s'explique par l'arrêt planifié des ventes de produits hérités de ST-Ericsson mais aussi par un recul des ventes du Groupe Digital Convergence (DCG), spécifiquement dans le domaine des décodeurs numériques, et du Groupe AMS, du fait d'un élagage du portefeuille et de la transition vers des produits de nouvelle génération.

La marge brute du quatrième trimestre s'établit à 619 millions de dollars en valeur absolue et à 33,8% en pourcentage des ventes. En rythme séquentiel, la marge brute affiche un recul de 50 points de base, essentiellement du fait de pressions sur les prix et de charges de capacités de production inutilisées plus élevées dans les technologies numériques, qui ont été partiellement compensées par des efficiences opérationnelles et des effets de change favorables. Par rapport à l'exercice 2013, la marge brute a progressé de 90 points de base, principalement grâce aux effets conjugués des efficiences opérationnelles et des effets de change favorables, en partie compensés par des pressions sur les prix et des charges de capacités de production inutilisées.

Les dépenses de R&D et les frais commerciaux, généraux et administratifs ont augmenté de 1,3% au quatrième trimestre pour s'établir à 611 millions de dollars, contre 603 millions de dollars au troisième trimestre, essentiellement du fait d'un calendrier plus long. Par rapport à l'exercice 2013, les dépenses de R&D et les frais commerciaux, généraux et administratifs sont en baisse de 6,9%, principalement en raison de la cessation des activités de ST-Ericsson, des initiatives de réduction de coûts et d'effets de change favorables.

Le poste Autres produits et charges opérationnelles nets est passé de 32 millions de dollars au troisième trimestre 2014 à 50 millions de dollars au quatrième trimestre 2014. Cette progression de 18 millions de dollars provient essentiellement du rattrapage dû au titre du financement de la  R&D.

—–


(*)
Le résultat d'exploitation (perte) avant dépréciations et restructurations et la marge d'exploitation avant dépréciations et restructurations sont des mesures non US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A
.

Les dépréciations, restructurations et autres coûts liés à la fermeture de sites s'élèvent à 20 millions de dollars au quatrième trimestre, à comparer à 38 millions de dollars au troisième trimestre et 29 millions de dollars au quatrième trimestre 2013.

La quote-part du bénéfice des sociétés mises en équivalence ressort à 17 millions de dollars au quatrième trimestre et provient essentiellement de la vente de certains brevets par ST-Ericsson SA dans le cadre de sa liquidation.

Le résultat net du quatrième trimestre ressort à 43 millions de dollars, ou 0,05 dollar par action, à comparer à un résultat net de 0,08 dollar par action au troisième trimestre 2014 et une perte nette de (0,04) dollar par action au quatrième trimestre 2013. Sur une base ajustée et après déduction des impôts applicables, ST publie au quatrième trimestre un résultat net non-US GAAP* de 0,07 dollar par action si l'on exclut les charges liées aux dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, contre un résultat net de 0,13 dollar par action au troisième trimestre 2014 et une perte nette de (0,01) dollar par action au quatrième trimestre 2013.

Pour le quatrième trimestre 2014, la Société a retenu un taux de change moyen effectif d'environ 1,29 dollar pour 1,00 euro, à comparer à 1,34 dollar pour 1,00 euro au troisième trimestre 2014 et 1,34 dollar pour 1,00 euro au quatrième trimestre 2013.

Au quatrième trimestre 2014, ST a également informé IBM de son intention de ne plus participer à l'alliance pour le développement technologique (
IBM Technology Development Alliance
).


Chiffre d'affaires net du quatrième trimestre 2014

Conformément à ce qui avait été annoncé, les Groupes DCG (Digital Convergence Group) et IBP (Imaging, Bi-CMOS and Silicon Photonics) sont réunis depuis le quatrième trimestre dans une seule et même entité, Digital Product Group (DPG). DPG se concentre sur : les ASSP (produits standard pour applications spécifiques) destinés aux décodeurs numériques et gateways ; les ASIC (produits spécifiques à un client) en technologie FD-SOI destinés aux applications grand public ; et les ASIC FD-SOI et en technologies mixtes, dont la photonique sur silicium, destinés aux infrastructures de communication, et les produits différenciés pour l'imaging. DPG sera comptabilisé comme un Groupe produits à part entière dans les comptes de la Société à partir du premier trimestre 2015.


Chiffre d'affaires net par ligne de produits


et segment de marché (En millions de dollars US)
T4 2014 T3 2014 T4 2013
AMS : Produits analogiques et MEMS 266 268 337
APG : Automobile 436 464 449
IPD : Industriel et Produits discrets de puissance 462 486 447

SP&A : Produits de détection et de puissance


& Produits pour l'automobile
1 164 1 218 1 233
DCG : Digital Convergence Group

(a)
166 202 307
IBP : Imagerie, Bi-CMOS ASIC et Photonique sur silicium

(a)
93 84 112
MMS : Microcontrôleurs, Mémoires et Microcontrôleurs sécurisés 388 377 357
Autres EPS 13
EPS : Solutions de traitement embarquées 660 663 776
Autres 5 5 6
Total 1 829 1 886 2 015


(a)

Pour refléter le rattachement des produits pour téléphones cellulaires (hérités de ST-Ericsson) et de l'activité de processeur de signal d'image d'IBP à DCG à compter du 1er janvier 2014, les chiffres d'affaires des périodes antérieures ont fait l'objet d'un reclassement.


(*) Le résultat net ajusté par action est une mesure non US GAAP.  Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A.

Chiffre d'affaires net par Segment de marché / Canal (%) T4 2014 T3 2014 T4 2013
Total Equipementiers 68% 68% 73%
Distribution 32% 32% 27%


Chiffre d'affaires et résultat d'exploitation par Segment de produits


Segment opérationnel 


(en millions de dollars


US)

T4 2014


Chiffre


d'affaires


net

T4 2014


Résultat


d'exploitation


(Perte)

T3 2014


Chiffre


d'affaires


net

T3 2014


Résultat


d'exploitation


(Perte)

T4 2013


Chiffre


d'affaires


net

T4 2013


Résultat


d'exploitation


(Perte)
SP&A : Produits de


détection et de puissance


et pour l'automobile
1 164 102 1 218 114 1 233 96
EPS : solutions de


traitement embarquées
660 (10) 663 (27) 776 (66)
Autres

(a)(b)
5 (54) 5 (50) 6 (41)
TOTAL 1 829 38 1 886 37 2 015 (11)


(a)

Le chiffre d'affaires net du Segment « Autres » comprend le chiffre d'affaires provenant des ventes de Sous-systèmes, de services d'assemblage ainsi que d'autres chiffres d'affaires.



(b)

Le résultat (perte) d'exploitation du segment « Autres » comprend des éléments tels que les charges de capacités inutilisées, les dépréciations et frais de restructuration et autres coûts liés aux fermetures, frais de démarrage et arrêts planifiés, ainsi que d'autres frais non alloués, tels que : le coût de certains programmes de Recherche et Développement stratégiques ou spéciaux, certaines charges d'exploitation engagées au niveau du siège, le coût des litiges et réclamations au titre des brevets et divers frais non affectés aux Groupes de produits, ainsi que les résultats d'exploitation du segment « Sous-systèmes et Autres Groupes de Produits ».  Le segment « Autres » intègre des charges de capacités inutilisées (29 millions de dollars au quatrième trimestre 2014, 14 millions de dollars au troisième trimestre 2014 et 7 millions de dollars au quatrième trimestre 2013) ainsi que des charges de restructuration et des provisions pour dépréciations et autres coûts liés à des fermetures de sites (20 millions de dollars au quatrième trimestre 2014, 38 millions de dollars au troisième trimestre 2014 et 29 millions de dollars au quatrième trimestre 2013). 

Au quatrième trimestre 2014, le chiffre d'affaires net du segment Sense & Power and Automotive Products (SP&A) a diminué de 4,4% par rapport au troisième trimestre, reflétant le  ralentissement du marché du Groupe IPD et des délais de production temporaires qui ont affecté les ventes du Groupe APG. De plus, le chiffre d'affaires du Groupe AMS est resté quasiment inchangé, la croissance des ventes de microphones MEMS acoustiques ayant été compensée par le recul des ventes de produits analogiques et de MEMS de détection de mouvement de génération antérieure. La baisse de 5,7% du chiffre d'affaires du segment SP&A par rapport au quatrième trimestre 2013 reflète le recul des ventes dans le Groupe AMS. La marge d'exploitation du segment SP&A s'établit à 8,8% au quatrième trimestre 2014, contre 9,4% au troisième trimestre 2014 et 7,7% au quatrième trimestre 2013.   

Le chiffre d'affaires net du segment EPS (Embedded Processing Solutions) a reculé de 0,4% au quatrième trimestre 2014 par rapport au troisième trimestre. Ce recul est essentiellement lié à un fléchissement des ventes du Groupe DCG, en grande partie compensé par la croissance des ventes des Groupes IBP (imagerie, Bi-CMOS ASIC et photonique sur silicium) et MMS (microcontrôleurs, mémoires et microcontrôleurs sécurisés). Le recul de 14,9% par rapport au quatrième trimestre 2013 s'explique pour l'essentiel par la réduction des ventes de produits hérités de ST-Ericsson. Si l'on exclut ces dernières, le chiffre d'affaires net du segment EPS ressort en baisse de 2,6% par rapport au quatrième trimestre 2013. Le segment EPS enregistre une marge d'exploitation négative de 1,5% au quatrième trimestre 2014, en amélioration par rapport au troisième trimestre 2014 (-4,1%) et au quatrième trimestre 2013 (-8,5%). 


Flux de trésorerie et Bilan – Faits marquants du quatrième trimestre et de l'année 2014

La trésorerie nette générée par les activités d'exploitation s'élève à 311 millions de dollars au quatrième trimestre 2014, à comparer à 281 millions de dollars au trimestre précédent et à 270 millions de dollars au quatrième trimestre 2013.  Pour l'année 2014, la trésorerie nette générée par les activités d'exploitation s'élève à 715 millions de dollars, à comparer à 366 millions de dollars en 2013.

Les dépenses d'investissement après déduction des produits de cession ressortent à 108 millions de dollars au quatrième trimestre 2014, à comparer à 137 millions de dollars au troisième trimestre 2014 et 133 millions de dollars au quatrième trimestre 2013. Pour l'année 2014, les dépenses d'investissement après déduction des produits de cession ressortent à 496 millions de dollars, à comparer à 531 millions de dollars en 2013. En 2014, le ratio des dépenses d'investissement rapportées au chiffre d'affaires net est resté stable à 6,7%, contre 6,6% en 2013.

Le free cash flow* s'élève à 208 millions de dollars au quatrième trimestre 2014, à comparer à 140 millions de dollars au trimestre précédent et à 91 millions de dollars au quatrième trimestre 2013. Pour l'année 2014, le free cash flow* a progressé significativement – en hausse de 376 millions de dollars – et s'établit en positif à 197 millions de dollars, à comparer à un free cash flow* négatif de 179 millions de dollars pour l'année 2013.

Les stocks s'élevaient à 1,27 milliard de dollars à la fin du quatrième trimestre 2014, soit une hausse de 6 millions de dollars par rapport au troisième trimestre 2014. Le taux de rotation des stocks était de 3,8 ou 95 jours, contre 3,9 ou 92 jours au troisième trimestre.

Au quatrième trimestre, la Société a distribué 90 millions de dollars de dividendes en numéraire et utilisé 63 millions de dollars de trésorerie disponible pour le rachat d'actions. En 2014, ST a distribué 354 millions de dollars de dividendes en numéraire et utilisé 156 millions de dollars de trésorerie disponible pour racheter 20 millions d'actions ordinaires.

ST a amélioré sa situation financière nette**, qui s'établit à 546 millions de dollars au 31 décembre 2014 contre 494 millions de dollars au 27 septembre 2014. Ses ressources financières s'élevaient à 2,35 milliards de dollars et son endettement total était de 1,80 milliard de dollars au 31 décembre 2014.

En incluant les participations ne donnant pas le contrôle, le montant total des fonds propres s'élevait à 5,06 milliards de dollars à la fin du trimestre.


Résultats financiers de l'exercice 2014

Le chiffre d'affaires net de l'exercice 2014 s'élève à 7,40 milliards de dollars, en baisse de 8,4% par rapport à 2013. Si l'on exclut les ventes des produits hérités de ST-Ericsson, la baisse se limite à 1,8% du fait de la solide croissance des ventes enregistrée par les Groupes MMS et APG, soutenus par IPD.

La marge brute s'est améliorée de 140 points de base et s'élève à 33,7% du chiffre d'affaires net en 2014, contre 32,3% en 2013, reflétant des efficiences opérationnelles et des effets de change favorables.

Le résultat d'exploitation s'est amélioré significativement, s'établissant en positif à 168 millions de dollars en 2014, à comparer à un montant négatif de 465 millions de dollars en 2013. Cette amélioration est essentiellement due à la baisse des charges d'exploitation occasionnée par la sortie de la co-entreprise ST-Ericsson et à des initiatives de réduction de coûts.

Le chiffre d'affaires du segment SP&A s'élève à 4,77 milliards de dollars en 2014, stable par rapport à 2013. La croissance des ventes des Groupes APG et IPD a été compensée par un recul des ventes du Groupe AMS du fait d'un élagage du portefeuille et de la transition vers des produits de nouvelle génération. La marge d'exploitation du segment SP&A s'est améliorée à 9,4% en 2014, en comparaison des 5,7% de l'exercice 2013, essentiellement grâce à une amélioration marquée des ventes de plusieurs familles de produits.

—–


(*) Le free cash flow est une mesure non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A.


(**) La situation financière nette et le résultat net ajusté par action sont des mesures non US GAAP.  Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A.

Le chiffre d'affaires du segment EPS ressort à 2,61 milliards de dollars, en baisse de 20,2% si l'on tient compte de l'arrêt des ventes de produits hérités de ST-Ericsson, et en baisse de 4,4% si l'on n'en tient pas compte. La forte croissance des ventes enregistrée par le Groupe MMS a été compensée par un recul significatif des ventes des Groupes DCG et IBP. Bien qu'encore négative en 2014 (-3,9%), la marge d'exploitation du segment EPS s'est améliorée par rapport à 2013 (-12,2%) essentiellement du fait de la cessation des activités de ST-Ericsson, des initiatives de réductions de coûts et du financement lié à Nano2017.

Le résultat net publié au titre de l'exercice 2014 s'élève à 128 millions de dollars, ou 0,14 dollar par action, à comparer à une perte nette de 500 millions de dollars, ou (0,56) dollar par action en 2013. Sur une base ajustée et après déduction de l'impact fiscal applicable, le résultat net non US GAAP* publié par ST au titre de l'exercice 2014 ressort à 0,29 dollar par action si l'on exclut les charges liées aux dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, contre une perte nette de (0,23) dollar par action en 2013.

Le taux de change moyen effectif pour la Société était d'environ 1,34 dollar pour 1,00 euro en 2014, contre 1,31 dollar pour 1,00 euro en 2013.


Chiffre d'affaires net de l'exercice 2014

Chiffre d'affaires net par ligne de produits et segment de marché


(En millions de dollars US)
2014 2013
AMS : Produits analogiques et MEMS 1 102 1 306
APG : Automobile 1 807 1 668
IPD : Industriel et Produits discrets de puissance 1 865 1 801

SP&A : Produits de détection et de puissance


et Produits pour l'automobile
4 774 4 775
DCG : Digital Convergence Group 756 1 492
IBP : Imagerie, Bi-CMOS ASIC et Photonique sur silicium 330 409
MMS : Microcontrôleurs, Mémoires et microcontrôleurs sécurisés 1 507 1 367
Autres EPS 15 1
EPS : Solutions de traitement embarquées 2 608 3 269
Autres 22 38
Total 7 404 8 082


Chiffre d'affaires et résultat d'exploitation par Segment de produits pour l'exercice 2014


Segment opérationnel


(en millions de dollars US)

Exercice 2014


Chiffre d'affaires


net

Exercice 2014


Résultat


d'exploitation


(Perte)

Exercice 2013


Chiffre d'affaires


net

Exercice 2013


Résultat


d'exploitation


(Perte)
SP&A : Produits de détection


et de puissance et Produits pour


l'automobile
4 774 447 4 775 270
EPS : solutions de traitement embarquées

(a)
2 608 (103) 3 269 (399)
Autres 22 (176) 38 (336)
TOTAL 7 404 168 8 082 (465)


(a)

Les Solutions de traitement embarquées regroupent le segment des produits pour téléphones cellulaires (Wireless) qui intègre une part du chiffre d'affaires et du résultat d'exploitation de ST-Ericsson consolidée dans le chiffre d'affaires et le résultat d'exploitation de la Société jusqu'au 1er septembre 2013, ainsi que d'autres éléments affectant le résultat d'exploitation lié à l'activité produits pour téléphones cellulaires.


—–


(*)
Le résultat net ajusté par action sont des mesures non US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A


Perspectives relatives à l'activité du premier trimestre 2015

M. Bozotti a déclaré
: « Compte tenu de notre carnet de commandes, des projets actuels de nos clients et de l'environnement général du marché des semiconducteurs, nous attendons pour le premier trimestre 2015 un chiffre d'affaires en baisse séquentielle d'environ 5% au point médian, ce qui est une évolution plus favorable que notre saisonnalité habituelle.

Notre objectif principal en 2015 est de continuer à progresser par rapport à l'année précédente avec un retour à la croissance de notre chiffre d'affaires et la poursuite de l'amélioration de notre structure de coûts ».

Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2015 est attendu en baisse d'environ 5% sur une base séquentielle, à plus ou moins 3.5 points de pourcentage près, et reflète l'absence des revenus de licence exceptionnels enregistrés au quatrième trimestre 2014, l'exposition importante de ST aux congés du Nouvel An asiatique et un calendrier comptable plus court au premier trimestre. Au premier trimestre 2015, la 
marge brute devrait s'établir autour de 33,2%, à plus ou moins 2.0 points de pourcentage près, reflétant des charges de capacités de production inutilisées encore élevées, dont l'impact négatif est estimé à environ 120 points de base.

Ces perspectives reposent sur une hypothèse de taux de change effectif d'environ 1,25 dollar pour 1 euro pour le premier trimestre 2015 et comprend l'impact des contrats de couverture existants. Le premier trimestre se clôturera le 28 mars 2015.


Informations institutionnelles

  • Le 10 novembre ST a annoncé la conclusion du rachat de 20 millions d'actions ordinaires pour un total de 156 millions de dollars, dans le cadre du programme de rachat d'actions annoncé le 26 juin 2014. Les actions rachetées sont conservées sous la forme d'actions détenues en propre et utilisées pour couvrir les plans d'attribution d'actions aux employés.


     
  • Le 20 novembre ST a été reconnu comme l'une des entreprises les plus innovantes au monde avec sa nomination dans le classement Top 100 Global Innovator de Thomson Reuters pour la troisième année consécutive. Cette distinction récompense les entreprises du monde entier pour leurs efforts en faveur de l'innovation, la protection des idées et la commercialisation des inventions.


     
  • Le 4 décembre le Conseil de surveillance de ST a déclaré un dividende en numéraire de 0.10 dollar par action ordinaire pour chacun des quatrième trimestre 2014 et premier trimestre 2015, respectivement payé en décembre 2014 et payable en mars 2015 aux actionnaires inscrits à la date d'enregistrement pour chaque versement trimestriel. 


Produits et technologies – Faits marquants du quatrième trimestre 2014

Au cours du trimestre, ST a réalisé de solides progrès avec d'importantes introductions de nouveaux produits et des qualifications significatives.


Solutions de traitement embarquées (EPS)

Convergence numérique (DCG)

  • Présentation d'un écosystème UltraHD complet, nécessaire pour le marché émergent de la résolution 4Kp60 et fonctionnant sur les derniers SoC Cannes/Monaco.
  • Adoption et démonstration de l'intégration réussie d'une nouvelle stack logicielle RDK actuellement en cours de développement pour les appareils large bande fonctionnant avec le SoC Alicante.
  • Démonstration du prototype matériel en temps réel d'un modem DOCSIS 3.1 utilisant un CMTS (Cable Modem Termination System) fourni par des équipementiers américains de premier plan.
  • Lancement de la première plateforme au monde compatible avec Android TV 5.0 Lollipop basée sur la famille de produits famille Cannes/Monaco.

Microcontrôleurs, Mémoires et Microcontrôleurs sécurisés (MMS)

  • Qualifications obtenues auprès de plusieurs clients pour l'utilisation du microcontrôleur STM32F4 comme hub de capteurs.
  • Montée en volume de la production du microcontrôleur ultra-basse consommation STM32 dans de nombreuses applications de l'Internet des objets et d'électronique portée, y compris dans le système de contrôle d'accès domestique August Smart Lock et le système de surveillance de la fréquence cardiaque porté PulseOn.
  • Lancement des licences Open Development Environnement et Open.MEMS pour accélérer le développement d'applications basées sur des microcontrôleurs STM32 avec fonctions avancées de détection, de contrôle, de connectivité, de gestion d'énergie et autres composants.
  • Extension de la famille STM32 leader sur le marché avec de nouveaux modèles hautes performances, dotés de mémoires flash compactes (série F4) et de mémoires plus importantes pour applications au coût optimisé (série F0).
  • Enregistrement d'un contrat avec un équipementier chinois important pour l'intégration d'une mémoire EEPROM sans contact (NFC) dans un hub domotique.
  • Début du déploiement à grande échelle de microcontrôleurs sécurisés dans le cadre du projet américain de migration vers le système de cartes à puce Europay, Mastercard, Visa.


    Annonce de la sélection par Sony du microcontrôleur sécurisé ST31, doté de fonctions RF d'auto-détection hors pair, pour les cartes de paiement de prochaine génération au Japon.


Applications Sense & Power et pour le secteur Automobile (SP&A)

Circuits analogiques, MEMS et Capteurs (AMS)

  • Montée en production d'un capteur UV pour l'appareil-phare de Samsung dans le domaine de l'électronique portée.
  • Montée en production du capteur de mouvements 6 axes le plus petit, le plus performant et le moins gourmand en énergie du marché pour un client chinois de premier plan.
  • Lancement de la production en série d'un microphone numérique destiné à une télécommande de télévision pour le compte d'un fabricant européen.
  • Qualification d'un combo MEMS de détection de mouvements pour des applications de sécurité active de véhicules automobiles auprès d'un important fournisseur en Europe.
  • Qualification d'un comparateur de puissance pour détecteurs de fumée auprès d'un important fabricant mondial de produits grand public.
  • Présentation de la plus petite centrale inertielle  6 axes du marché qualifiée pour des applications automobiles, dont l'aide à la navigation embarquée.
  • Annonce de la technologie THELMA 60, conçue pour optimiser la sensibilité et le coût des capteurs inertiels adaptés aux dispositifs médicaux implantables et aux applications d'exploration sismique.

Électronique automobile (APG)

  • Obtention du contrat relatif à la fonction de contrôle électronique de la stabilité pour une application de freinage de la part d'un équipementier japonais de rang 1 leader.
  • Qualification d'une plateforme-clé comprenant le processeur pour autoradio, le tuner analogique et le coprocesseur radio numérique auprès d'un équipementier européen de rang 1.
  • Qualification d'une solution intégrée pour un système de contrôle et de gestion du moteur auprès d'un équipementier chinois de rang 1.
  • Qualification d'un circuit de commande de moteur pour contrôle de l'accélérateur auprès d'un équipementier japonais de rang 1 leader.
  • Qualification auprès d'un fabricant européen de premier plan pour un circuit des commandes de moteur pas à pas pour une application d'éclairage frontal.
  • Qualification d'un ASIC pour une application dans les modules de portière d'un important constructeur coréen.
  • Qualification pour 100 % du marché obtenue pour un amplificateur commutation à découpage (Classe D) auprès d'un constructeur automobile premium japonais. .
  • Annonce de la coopération avec Autotalks pour la fourniture d'un chipset de communications entre véhicules (V2V) et entre les véhicules et l'infrastructure routière (V2I), optimisé pour le marché de masse, en vue d'un déploiement étendu d'ici 2017.

Produits discrets de puissance et applications industrielles (IPD)

  • Qualifications de circuits RF passifs et discrets intégrés (iPAD) obtenues auprès  d'un fabricant-clé de modules.
  • Qualifications pour l'intégration du plus petit circuit de protection standard dans les appareils mobiles de grandes marques américaines.
  • Qualifications d'une diode pour le chargeur du smartphone de nouvelle génération d'un fabricant mondial.
  • Qualifications de convertisseurs de puissance économes en énergie et fonctionnant en tensions élevées (VIPerPlus) pour une application de lave-linge par un grand fabricant de produits blancs de la région EMEA.
  • Qualifications d'alimentations isolées, de produits à isolation galvanique et de circuits de commande de grille pour plusieurs plateformes d'un important leader industriel.
  • Qualifications pour des alimentations de serveur auprès d'importants fabricants de Taïwan pour des MOSFET en tensions élevées.
  • Plusieurs qualifications pour des MOSFET basse tension destinés à des modules de portières et des bougies de préchauffage auprès de clients du secteur automobile de la région EMEA.
  • Qualification pour des IGBT en tensions élevées destinés à une application de soudure pour le compte d'un grand client chinois.

Utilisation d'informations financières complémentaires non-US GAAP

Ce communiqué de presse contient des informations financières complémentaires non-US GAAP comme le résultat (perte) d'exploitation avant charges liées aux dépréciations et restructurations, la marge d'exploitation avant dépréciations et restructurations, le résultat net ajusté par action, le free cash flow et la situation financière nette.

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que ces mesures ne sont ni auditées, ni préparées selon les normes comptables américaines US GAAP et qu'elles ne doivent donc pas être considérées comme des substituts aux mesures financières US GAAP. De plus, de telles mesures financières non-US GAAP pourraient également ne pas être comparables à d'autres informations de même intitulé, utilisées par d'autres sociétés.

Vous trouverez dans l'Annexe A de ce communiqué de presse un tableau permettant de réconcilier les mesures financières non-US GAAP utilisées par la Société avec leurs mesures financières correspondantes en normes US GAAP. Pour remédier à ces limites, les informations financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que les états financiers consolidés de la Société préparés selon les normes américaines US GAAP.

Informations à caractère prévisionnel

Certaines des déclarations contenues dans ce communiqué de presse, autres que celles renvoyant aux données historiques, sont des déclarations sur les attentes futures et autres déclarations à caractère prévisionnel (au sens de la Section 27A de la Securities Act de 1933 ou de la Section 21E de la Securities Exchange Act de 1934 et de leurs modifications). Fondées sur les opinions et hypothèses actuelles de la direction, ces dernières dépendent et impliquent des risques connus et non connus ainsi que des incertitudes qui pourraient faire différer de manière significative les résultats, performances ou événements réels de ceux anticipés dans les présentes déclarations, en raison de divers facteurs comme :

  • le caractère incertain des tendances industrielles et macroéconomiques ;
  • la demande et l'adhésion des clients pour les produits que nous concevons, fabriquons et vendons ;
  • des événements ou circonstances imprévus susceptibles d'altérer notre capacité à mettre en oeuvre la réduction planifiée de nos charges d'exploitation nettes et / ou à atteindre les objectifs de nos programmes de R&D bénéficiant de fonds publics ;
  • le plan de charge et les performances manufacturières de nos installations de production ;
  • les fonctionnalités et performances de nos systèmes d'information sous-tendant nos activités opérationnelles critiques, activités manufacturières, financières et commerciales incluses ;
  • les variations des marchés des changes, et surtout, du taux de change du dollar des États-Unis par rapport à l'Euro et aux autres grandes devises que nous utilisons dans le cadre de nos activités ;
  • l'impact des revendications de propriété intellectuelle (IP) par nos concurrents ou autres tierces parties, et notre capacité à obtenir les licences nécessaires dans des conditions et termes raisonnables ;
  • le montant et le calendrier des charges de restructuration et des économies de coûts associées susceptibles de différer par rapport à nos estimations ;
  • une modification de notre situation fiscale globale suite à des changements au niveau des lois fiscales, des conclusions des contrôles fiscaux ou des traités fiscaux internationaux susceptibles d'avoir un impact sur les résultats de nos activités, et sur notre capacité à évaluer avec précision les crédits d'impôts, les avantages fiscaux, les déductions d'impôts et les provisions fiscales, et notre capacité à utiliser les actifs d'impôts différés ;
  • le dénouement de litiges et l'impact de tout autre nouveau procès dans lequel nous pourrions être impliqués ;
  • des événements naturels tels que des conditions climatiques sévères, des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques ou d'autres phénomènes de la nature, des risques sanitaires et des épidémies, dans des pays où s'exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs ;
  • une modification de l'environnement économique, social, politique ou infrastructurel dans les pays où s'exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs, y compris du fait d'événements macroéconomiques ou régionaux, de conflits militaires, de troubles sociaux et/ou d'actes de terrorisme ;
  • la disponibilité et les coûts des matières premières, du gaz, de l'eau et de l'électricité, des services de sous-traitance industrielle ou de toutes autres fournitures nécessaires à nos activités.

Compte tenu de tous les risques et incertitudes qui pèsent sur ces informations à caractère prévisionnel, les performances et résultats réels de nos activités pourraient différer de ces prévisions de manière significative et défavorable. Certaines déclarations relatives aux perspectives d'avenir peuvent être identifiées comme telles par l'utilisation de verbes tels que « croire », « prévoir », « pouvoir », « être attendu », « devrait », « serait », « vise » ou « anticipe » et autres variations de ces mots ou expressions comparables ou leur négation, ou par la discussion de stratégie, plans ou d'intentions.

Certains de ces facteurs de risques sont présentés et discutés en détail dans « Item 3. Key Information – Risk Factors » de notre rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2013, déposé auprès de la SEC le 5 mars 2014. Si l'un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se réalisaient ou si les hypothèses sous-jacentes se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient varier significativement de ceux décrits dans ce communiqué de presse, tels qu'anticipés, crus ou attendus. Nous n'avons pas l'intention d'assumer et n'assumons aucune obligation de mise à jour des informations ou déclarations à caractère prévisionnel présentées dans ce communiqué de presse pour refléter des événements ou circonstances à venir.


Informations sur la présentation des résultats, la conférence téléphonique et la retransmission sur internet (webcast)

Le 28 janvier 2015, la direction de STMicroelectronics tiendra une conférence téléphonique afin de commenter la performance opérationnelle de la Société au cours du quatrième trimestre et de l'exercice fiscal 2014.

La conférence téléphonique se tiendra à 9h30 (heure de Paris). Le webcast et les supports visuels seront accessibles sur la page
http://investors.st.com
. Pour accéder au webcast, nous vous suggérons de vous connecter 15 minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer les logiciels audio nécessaires. Cette retransmission sera disponible jusqu'au 13 février 2015.

À propos de STMicroelectronics

ST est un leader mondial sur le marché des semiconducteurs, dont les clients couvrent toute la gamme des technologies Sense & Power, les produits pour l'automobile et les solutions de traitement embarquées. De la gestion de la consommation aux économies d'énergie, de la confidentialité à la sécurité des données, de la santé et du bien-être aux appareils grand public intelligents, ST est présent partout où la technologie microélectronique apporte une contribution positive et novatrice à la vie quotidienne. ST est au coeur des applications professionnelles et de divertissements à la maison, au bureau et en voiture. Par l'utilisation croissante de la technologie qui permet de mieux profiter de la vie, ST est synonyme de « life.augmented ».

En 2013, ST a réalisé un chiffre d'affaires net de 8,08 milliards de dollars. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site :
www.st.com

Contacts relations investisseurs :

Céline Berthier


Tél : +41 22 929 58 12


celine.berthier@st.com

Contacts presse :

Nelly Dimey


Tél : 01.58.07.77.85


Mobile : 06. 75.00.73.39


nelly.dimey@st.com

Alexis BretonTél : 01.58.07.78.62


Mobile : 06.59.16.79.08


alexis.breton@st.com

STMicroelectronics


Informations financières complémentaires non-US GAAP


Réconciliation entre normes non-US GAAP – US GAAP


En millions de dollars US sauf pour les données par action

Les données financières complémentaires non-US GAAP présentées dans ce communiqué de presse ne sont pas auditées et sont donc sujettes à des limites inhérentes.  De telles données non-US GAAP ne reposent pas sur un ensemble de règles ou principes comptables et ne doivent donc pas être considérées comme un substitut aux mesures comptables US GAAP.  En outre, nos données financières non-US GAAP complémentaires peuvent ne pas être comparables à des mesures non-US GAAP de même intitulé, utilisées par d'autres sociétés. De plus, un certain nombre de limites spécifiques relatives à ces mesures non-US GAAP individuelles et les raisons de présenter des informations financières non-US GAAP sont détaillées dans les paragraphes ci-après.  Pour remédier à ces limites, les données financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que nos états financiers consolidés préparés selon les normes comptables américaines US GAAP.

Le résultat d'exploitation (perte) avant dépréciations, charges de restructurations et éléments non-récurrents est utilisé par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et expliquer l'impact des éléments qui n'ont pas été pris en compte tels que les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures. Le résultat net et le résultat par action (EPS) ajustés sont utilisés par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et communiquer sur l'impact des éléments exclus comme les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures attribuables à ST et les autres coûts exceptionnels, nets de l'impact de l'impôt applicable.

La Société pense que ces mesures financières non-US GAAP fournissent des informations utiles aux investisseurs et à la direction parce qu'elles mesurent la capacité de la Société à générer une rentabilité issue de ses activités, en excluant l'effet des acquisitions et des dépenses relatives à la rationalisation de ses activités et sites qu'elle ne considère pas comme faisant partie de son résultat d'exploitation en cours, permettant ainsi, lorsque lues en conjonction avec les données financières de la Société en normes GAAP : (i) de réaliser des comparaisons de période à période plus pertinentes du résultat d'exploitation en cours de la Société, (ii) de mieux identifier les tendances de l'activité de la Société et d'analyser lesdites tendances, et (iii) de comparer plus facilement les résultats des opérations de la Société avec les modèles des analystes financiers et des investisseurs et les valorisations, qui ne tiennent généralement pas compte de ces éléments.

T4 2014



(en millions de dollars US et


cents par action)

Marge


brute

Résultat


d'exploitation


(perte)

Résultat


net





 

Résultat par


action


correspondant
US GAAP 619 38 43 0,05
Dépréciations et restructurations   20 20  
Estimation de l'impact fiscal     (2)
Non-US GAAP 619 58 61 0,07


T3 2014



(en millions de dollars US et


cents par action)

Marge


brute

Résultat


d'exploitation


(perte)

Résultat


net





 

Résultat par


action


correspondant
US GAAP 646 37 72 0,08
Dépréciations et restructurations   38 38  
Estimation de l'impact fiscal     7
Non-US GAAP 646 75 117 0,13


T4 2013



(en millions de dollars US et


cents par action)
Marge


brute

Résultat


d'exploitation


(perte)

Résultat


net





 

Résultat par


action


correspondant
US GAAP 662 (11) (36) (0,04)
Dépréciations et restructurations   29 29  
Estimation de l'impact fiscal     (6)
Non-US GAAP 662 18 (13) (0,01)


(Annexe A Suite)

Situation financière nette : les ressources (dettes) représentent le solde de nos ressources financières totales et de notre dette financière totale.  Le total de nos ressources financières comprend la trésorerie et équivalents de trésorerie, les valeurs mobilières de placement, les dépôts à court terme et la trésorerie soumise à restriction, tandis que la dette financière totale comprend les emprunts à court terme, la portion courante de la dette à long terme plus la dette à long terme, comme indiqué dans notre bilan consolidé.  Nous pensons que notre situation financière nette est une information utile pour les investisseurs car elle leur permet d'analyser plus aisément notre situation globale soit en termes d'endettement net ou de situation de trésorerie nette en mesurant nos ressources en capital à partir de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des valeurs mobilières de placement ainsi que le niveau total de notre endettement financier.  La situation financière nette n'est pas une mesure US GAAP.


Situation financière nette


(en millions de dollars US)

31 décembre


2014

27 septembre


2014

31 décembre


2013
Trésorerie et équivalents de trésorerie 2 017 2 130 1 836
Valeurs mobilières de placement 334 330 57
Dépôts à court terme 1
Total des ressources financières
2 351

2 460

1 894
Dette à court terme (202) (223) (225)
Dette financière à long terme (1 603) (1 743) (928)
Dette financière totale
(1 805)

(1 966)

(1 153)
Situation financière nette  546 494 741

Le Free cash flow se définit comme la trésorerie nette générée par les activités d'exploitation moins la trésorerie nette absorbée par les opérations d'investissement, hors achats et cessions de valeurs mobilières de placement et variation de la trésorerie nette liée à la déconsolidation de coentreprises. Nous pensons que le free cash flow est une information utile pour les investisseurs et la direction car il mesure la capacité de nos activités opérationnelles et d'investissement à générer de la trésorerie à même de soutenir nos activités opérationnelles. Le free cash flow n'est pas une mesure reconnue par les normes comptables US GAAP et ne correspond pas au cash flow total étant donné qu'il n'inclut pas les flux de trésorerie générés ou absorbés par les activités de financement.  Il est à noter également que notre définition de free cash flow peut différer des définitions retenues par d'autres sociétés.

Free cash flow (en millions de dollars US) T4 2014 T3 2014 T4 2013
Trésorerie nette générée par les opérations d'exploitation 311 281 270
Trésorerie nette absorbée par les opérations d'investissement (103) (424) (145)
Achats et cessions de valeurs mobilières, dépôts à court terme, trésorerie nette soumise à restriction et variation nette dans le cadre de la déconsolidation des co-entreprises. 283 (34)
Free cash flow 208 140 91

Fin

STMicroelectronics NV
Compte de résultat consolidé
En millions de dollars US à l'exception des montants par action
     
  Trimestre clos le
  (Non audité) (Non audité)
  31 décembre 31 décembre
  2014 2013
     
Ventes nettes 1 806 2 008
Autres produits  23  7
CHIFFRE D'AFFAIRES 1 829 2 015
Coût des ventes  (1 210)  (1 353)
MARGE BRUTE 619  662
Frais commerciaux, généraux et administratifs (235)  (249)
Frais de recherche et développement  (376)  (407)
Autres produits et charges opérationnels, nets 50 12
Perte de valeur des actifs corporels et incorporels,


coûts de restructuration et autres coûts de fermeture liés
 (20)  (29)
Total charges d'exploitation  (581)  (673)
RÉSULTAT D'EXPLOITATION (PERTE) 38  (11)
Charges financières nettes  (6)  (3)
Quote-part de résultat (perte) des sociétés mises en équivalence 17  (12)
Moins-values de cession sur actifs financiers, nettes  (3)  –
RÉSULTAT (PERTE) AVANT IMPÔTS ET PART REVENANT 46  (26)
AUX PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE    
Charge d'impôt sur les bénéfices  (3)  (8)
RÉSULTAT NET (PERTE)   43   (34)
Perte nette (résultat) attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle (2)
RÉSULTAT NET (PERTE) PART DU GROUPE 43  (36)
     
RÉSULTAT NET (PERTE) PART DU GROUPE PAR ACTION 0,05  (0,04)
RÉSULTAT NET (PERTE) PART DU GROUPE PAR ACTION DILUÉE 0,05  (0,04)
     
MOYENNE PONDÉRÉE DU NOMBRE D'ACTIONS    
RETENUE POUR LE CALCUL DU RÉSULTAT PAR ACTION 878,8 890,6


STMicroelectronics NV
Compte de résultat consolidé
En millions de dollars US à l'exception des montants par action
     
  Exercice clos le
  (Non audité) (Audité)
  31 décembre 31 décembre
  2014 2013
     
Ventes nettes 7 335 8 050
Autres produits   69    32
CHIFFRE D'AFFAIRES 7 404 8 082
Coût des ventes  (4 906)  (5 468)
MARGE BRUTE 2 498 2 614
Frais commerciaux, généraux et administratifs  (927)  (1 066)
Frais de recherche et développement  (1 520)  (1 816)
Autres produits et charges opérationnels, nets 207 95
Perte de valeur des actifs corporels et incorporels,


coûts de restructuration et autres coûts de fermeture liés
 (90)  (292)
Total charges d'exploitation  (2 330)  (3 079)
RÉSULTAT D'EXPLOITATION (PERTE) 168  (465)
Charges financières nettes  (18)  (5)
Quote-part de la perte des sociétés mises en équivalence  (43)  (122)
Moins-values de cession sur actifs financiers, nettes  (1)
RÉSULTAT (PERTE) AVANT IMPÔTS ET PART REVENANT 106  (592)
AUX PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE    
Produit (charge) d'impôt sur les bénéfices 23  (37)
RÉSULTAT NET (PERTE) 129  (629)
Perte nette (résultat) attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle  (1) 129
RÉSULTAT NET (PERTE) PART DU GROUPE 128  (500)
     
RÉSULTAT NET (PERTE) PART DU GROUPE PAR ACTION 0,14  (0,56)
RÉSULTAT NET (PERTE) PART DU GROUPE PAR ACTION DILUÉE 0,14  (0,56)
     
MOYENNE PONDÉRÉE DU NOMBRE D'ACTIONS    
RETENUE POUR LE CALCUL DU RÉSULTAT PAR ACTION 889,8 889,5


STMicroelectronics NV      
Bilan consolidé      
Au 31 décembre 27 septembre 31 décembre
En millions de dollars US 2014 2014 2013
  (Non audité) (Non audité) (Audité)

ACTIFS
     
Actifs courants      
Trésorerie et équivalents de trésorerie 2 017 2 130 1 836
Dépôts à court terme 1
Valeurs mobilières de placement 334 330 57
Créances clients, nettes 911 1 046 1 049
Stocks et en-cours, nets 1 269 1 263 1 336
Impôts différés actifs 97 168 123
Actifs détenus en vue de leur revente 33 31 16
Autres créances et actifs 390 508 389
Total actifs courants 5 051 5 476 4 807
Goodwill 82 85 90
Autres immobilisations incorporelles, nettes 193 199 217
Immobilisations corporelles, nettes 2 647 2 785 3 156
Actifs d'impôts différés à long terme 386 242 227
Placements à long terme 69 60 76
Autres actifs non courants 580 564 600
  3 957 3 935 4 366
Total actifs 9 008 9 411 9 173
       

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
     
Passifs courants      
Dette à court terme 202 223 225
Dettes fournisseurs 597 632 694
Autres dettes et charges à payer 841 883 937
Dividendes à payer aux actionnaires 87 4 89
Impôts courants à court terme 39 39 48
Total passifs courants 1 766 1 781 1 993
Dette financière à long terme 1 603 1 743 928
Pensions et indemnités de départ à la retraite 392 342 366
Passif d'impôts différés à long terme 10 9 11
Autres passifs non courants 182 136 158
  2 187 2 230 1 463
Total passifs 3 953 4 011 3 456
Engagements hors bilan et passifs éventuels      
Capitaux propres      
Capital émis et réserves attribuables aux propriétaires de la société mère      
Capital social (actions de préférence : 540 000 000 actions autorisées mais non émises ; actions ordinaires :  1,04 euro de valeur nominale, 1 200 000 000 actions autorisées, 910 797 305 actions émises, 873 939 583 actions en circulation) 1 157 1 157 1 156
Primes 2 741 2 727 2 581
Résultat consolidé 817 950 1 076
Autre résultat global accumulé 613 781 1 042
Actions propres (334) (278) (212)
Capital émis et réserves attribuables aux propriétaires de la société mère 4 994 5 337 5 643
Participations ne donnant pas le contrôle 61 63 74
Total capitaux propres 5 055 5 400 5 717
Total passif et capitaux propres 9 008 9 411 9 173


STMicroelectronics NV      
       
CERTAINES DONNÉES DES FLUX DE TRÉSORERIE      
       
Flux de trésorerie (en millions de dollars US) T4 2014 T3 2014 T4 2013
       
Trésorerie nette générée par les opérations d'exploitation 311 281  270
Trésorerie nette absorbée par les opérations d'investissement  (103)  (424)  (145)
Trésorerie nette générée (absorbée) par les opérations de financement  (317) 776  270
Augmentation (diminution) de la trésorerie  (113) 628  402
       

Certaines données des flux de trésorerie


(en millions de dollars US)
T4 2014 T3 2014 T4 2013
       
Dotations aux amortissements 199 199  225
Dépenses d'investissement immobilier  (108)  (137) (133)
Dividendes versés aux actionnaires  (90)  (89) (89)
Variation nette des stocks  (30) 22 .- 



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: STMicroelectronics via GlobeNewswire

HUG#1889952