Press release

STMicroelectronics annonce ses résultats financiers pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de l’exercice 2015

0 0
Sponsorisé par Nasdaq

Chiffre d'affaires net de 1,76 milliard de dollars et marge brute de 34,8% au troisième trimestre Résultat net de 90 millions de dollars au troisième trimestre Free cash flow de 85 millions de dollars au troisième trimestre ; 179 millions de dollars pour les neuf premiers mois* Genève, le 29 octobre 2015 – STMicroelectronics (NYSE

  • Chiffre d'affaires net de 1,76 milliard de dollars et marge brute de 34,8% au troisième trimestre
  • Résultat net de 90 millions de dollars au troisième trimestre
  • Free cash flow de 85 millions de dollars au troisième trimestre ; 179 millions de dollars pour les neuf premiers mois*

Genève, le 29 octobre 2015 – STMicroelectronics (NYSE : STM),
un leader mondial des semi-conducteurs, dont les clients couvrent toute la gamme des applications électroniques, annonce la publication de ses résultats financiers pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de l'exercice 2015 (clôture au 26 septembre 2015).

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires net ressort à 1,76 milliard de dollars, la marge brute à 34,8%, la marge opérationnelle à 5,8% (hors coûts de restructuration et provisions pour dépréciation), le résultat net à 90 millions de dollars et le free cash flow est positif à 85 millions de dollars.

« 
Au troisième trimestre, ST a amélioré sa marge brute, sa marge opérationnelle, son résultat par action et son free cash flow par rapport au deuxième trimestre. La croissance du chiffre d'affaires a été limitée et plus faible que prévu en raison d'un ralentissement progressif de la demande du marché au fil du trimestre et d'un problème de production chez un sous-traitant qui a affecté nos ventes de microphones »
a déclaré Carlo Bozotti, Président et CEO de ST

« En revanche, trois de nos cinq groupes produits ont vu leur chiffre d'affaires progresser par rapport au deuxième trimestre. Le groupe Microcontrôleurs
a fourni une bonne performance avec des ventes en croissance de 6,1% et un nouveau record de facturations grâce à la famille STM32.  Le groupe Automobile a vu son chiffre d'affaires progresser de 1,9% essentiellement grâce aux microcontrôleurs et à la demande de systèmes avancés d'aide à la conduite, un secteur sur lequel ST est un leader. Enfin, le chiffre d'affaires du groupe DPG (Digital Products Group) a augmenté de 23 millions de dollars, tiré par l'imaging. 

Au cours du troisième trimestre, le marché s'est progressivement détérioré : la baisse de la consommation en Chine a eu un impact sur la dynamique de nos ventes via la distribution dans la région et plus globalement, sur la dynamique de toute l'industrie, et de l'automobile en particulier. »


Synthèse des principaux résultats financiers

US GAAP




(En millions de dollars US)
T3 2015 T2 2015 T3 2014
Chiffre d'affaires net 1 764 1 760 1 886
Marge brute 34,8% 33,8% 34,3%
Résultat d'exploitation publié 91 12 37
Résultat net part du groupe 90 35 72


Non-US GAAP*




Avant charges liées aux dépréciations et restructurations




(en millions de dollars US)
T3 2015 T2 2015 T3 2014
Résultat d'exploitation 102 33 75
Marge d'exploitation 5,8% 1,9% 4,0%

—-


(*) Le free cash flow, le résultat d'exploitation avant dépréciations et restructurations et la marge d'exploitation avant dépréciations et restructurations sont des mesures non US GAAP.  Pour des informations supplémentaires, veuillez-vous référer à l'Annexe A qui explique pourquoi la Société pense que cette mesure est importante et pour une réconciliation en normes US GAAP.


Analyse des résultats financiers du troisième trimestre 2015

Le chiffre d'affaires net du troisième trimestre 2015 est en hausse de 0.3% par rapport au deuxième trimestre et s'établit à 1,76 milliard de dollars. 

Sur une base séquentielle, le chiffre d'affaires net de ST par région de livraison des produits a progressé de 7,2% dans les Amériques et de 1,0% dans la région Chine-Asie du Sud. Dans les zones Japon-Corée et EMEA, les ventes ont respectivement reculé de 5,3% et 2,4%.

Sur une base annuelle, le chiffre d'affaires net a diminué de 6,5% ou de 3,8% si l'on exclut les effets de change négatifs et les produits hérités de ST-Ericsson.

La marge brute du troisième trimestre s'établit à 613 millions de dollars en valeur absolue et à 34,8% en pourcentage des ventes. L'amélioration séquentielle de 100 points de base de la marge brute est essentiellement due aux efficiences opérationnelles, au mix produits et à des effets de change positifs après couverture, qui ont été en grande partie compensés par des pressions sur les prix. Sur une base annuelle, la marge brute a progressé de 50 points de base, principalement grâce à des effets de change favorables, après couverture, à des efficiences opérationnelles et à une baisse des charges de capacités de production inutilisées, en grande partie compensés par des pressions sur les prix.

Les frais commerciaux, généraux et administratifs et les dépenses de R&D s'élèvent au total à 549 millions de dollars, contre 599 millions de dollars au deuxième trimestre et 603 millions de dollars au troisième trimestre 2014.  Sur une base séquentielle, les dépenses de R&D et frais commerciaux, généraux et administratifs ont baissé de 8,3%, principalement du fait de la saisonnalité, des effets de change favorables, après couverture, et des économies issues du plan de restructuration du segment EPS.

Le poste Autres produits et charges, nets, affiche un résultat positif de 38 millions de dollars au troisième trimestre, contre 37 millions de dollars au deuxième trimestre 2015 et 32 millions de dollars au troisième trimestre 2014, pour l'essentiel dû aux aides à la R&D liées à Nano2017.

Les charges de dépréciations, restructurations et autres coûts de fermeture liés ressortent à 11 millions de dollars au troisième trimestre, contre 21 millions de dollars au deuxième trimestre et se rapportent principalement à la dépréciation de certaines immobilisations incorporelles. Au troisième trimestre 2014, les charges de dépréciations, restructurations et autres coûts de fermeture liés s'élevaient à 38 millions de dollars.

La marge d'exploitation avant charges liées aux dépréciations et restructurations* s'est améliorée à 5,8% au troisième trimestre, contre 1,9% au deuxième trimestre 2015 et 4,0% au troisième trimestre 2014.

Le produit d'impôt sur les bénéfices de 8 millions de dollars comptabilisé au troisième trimestre inclut un produit non récurrent de 14 millions de dollars lié à la ré-évaluation d'une provision fiscale locale. De ce fait, le résultat net du troisième trimestre ressort à 90 millions de dollars, ou 0,10 dollar par action, à comparer à un résultat net de 35 millions de dollars, ou 0,04 dollar par action au trimestre précédent et à un résultat net de 72 millions de dollars, ou 0,08 dollar par action au troisième trimestre 2014. Sur une base ajustée, ST publie au troisième trimestre un résultat net non-US GAAP* de 0,12 dollar par action, hors charges liées aux dépréciations et restructurations, contre un résultat net de 0,06 dollar par action au trimestre précédent et de 0,13 dollar par action au troisième trimestre 2014.

Pour le troisième trimestre 2015, le taux de change moyen effectif retenu par la Société était d'environ 1,16 dollar pour 1,00 euro, à comparer à 1,17 dollar pour 1,00 euro au deuxième trimestre 2015 et 1,34 dollar pour 1,00 euro au troisième trimestre 2014.


—–


(*) La marge d'exploitation avant dépréciations et restructurations et le résultat net ajusté par action sont des mesures non US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A.


Chiffre d'affaires net du troisième trimestre 2015

Chiffre d'affaires net par ligne de produits et segment de marché




(En millions de dollars US)
T3 2015 T2 2015 T3 2014
AMS : Produits analogiques et MEMS 233 273 268
APG : Automobile 447 438 464
IPD : Industriel et Produits discrets de puissance 437 448 486

SP&A : composants de détection et de puissance


(Sense & Power) et composants pour l'automobile
1 117 1 159 1 218
DPG : Groupe Produits numériques

(a)
230 207 286
MMS : Microcontrôleurs, Mémoires et Microcontrôleurs sécurisés 412 388 377
Autres EPS
EPS : solutions de traitement embarquées 642 595 663
Autres 5 6 5
Total 1 764 1 760 1 886


(a)

Depuis le 1er janvier 2015, le groupe DCG (Digital Convergence Group) et le groupe IBP (Imagerie, BiCMOS et Photonique sur silicium) sont regroupés dans un seul et même groupe appelé DPG (Digital Product Group). Les périodes précédentes ont été recalculées sur cette base.


Chiffre d'affaires net par Segment de marché / Canal

Chiffre d'affaires net par Segment de marché / Canal (%) T3 2015 T2 2015 T3 2014
Total Equipementiers 67% 67% 68%
Distribution 33% 33% 32%


Chiffre d'affaires et résultat d'exploitation par Segment de produits


Segment opérationnel 


(en millions de dollars US)
T3 2015 Chiffre d'affaires net T3 2015 Résultat d'exploitation (Perte) T2 2015 Chiffre d'affaires net T2 2015 Résultat d'exploitation (Perte) T3 2014 Chiffre d'affaires net T3 2014 Résultat d'exploitation (Perte)
SP&A : composants


de détection et


de puissance et et composants


pour l'automobile
1 117 102 1 159 76 1 218 111
EPS :  solutions de traitement embarquées 642 595 (42) 663 (38)
Autres

(a)
5 (11) 6 (22) 5 (36)
TOTAL 1 764 91 1 760 12 1 886 37


(a)

Le chiffre d'affaires net du Segment « Autres » comprend le chiffre d'affaires provenant des ventes de Sous-systèmes, de services d'assemblage ainsi que d'autres chiffres d'affaires. Le résultat (perte) d'exploitation du segment « Autres » comprend des éléments tels que les dépréciations et frais de restructuration et autres coûts liés aux fermetures, frais de démarrage et arrêts planifiés, ainsi que d'autres frais non alloués, tels que : le coût de certains programmes de Recherche et Développement stratégiques ou spéciaux, certaines charges d'exploitation engagées au niveau du siège, le coût des litiges et réclamations au titre des brevets et divers frais non affectés aux Groupes de produits, ainsi que les résultats d'exploitation du segment « Sous-systèmes et Autres Groupes de Produits ».  Le segment « Autres » intègre des charges de restructuration et des provisions pour dépréciations et autres coûts liés à des fermetures de sites (11 millions de dollars au troisième trimestre 2015, 21 millions de dollars au deuxième trimestre 2015 et 38 millions de dollars au troisième trimestre 2014).

Le chiffre d'affaires net du segment SP&A (Composants de détection et de puissance & composants pour applications automobiles) au troisième trimestre 2015 est en baisse séquentielle de 3,6%. La croissance des ventes des produits numériques d'APG a été compensée par IPD, reflétant les conditions de marché qui ont impacté les ventes de produits discrets et de puissance, et par AMS, suite à un problème de production chez un fournisseur qui a affecté les ventes de microphones MEMS. Sur une base annuelle, le chiffre d'affaires de SP&A a baissé de 8,3%, essentiellement en raison de conditions de marché plus faibles, d'une baisse des ventes des groupes AMS et IPD et des effets de change défavorables qui ont spécifiquement touché le groupe APG.

La marge d'exploitation du segment SP&A s'est améliorée, à 9,2% au troisième trimestre 2015 contre 6,6% au trimestre précédent malgré un chiffre d'affaires plus faible, essentiellement grâce à des effets de change favorables après couverture, à une baisse des charges d'exploitation due à la saisonnalité et à des efficiences opérationnelles en partie compensées par les habituelles pressions sur les prix. La marge d'exploitation de SP&A était de 9,1% au troisième trimestre 2014.

Le chiffre d'affaires net du segment EPS (Solutions de Traitement Embarquées) au troisième trimestre 2015, est en hausse séquentielle de 7,8 %. Cette progression a été tirée par les ventes de microcontrôleurs polyvalents du groupe MMS et des capteurs de proximité du groupe DPG.  Sur une base annuelle, le chiffre d'affaires net du segment EPS a baissé de 3,2 %, essentiellement du fait de la baisse de 19,6% des ventes du groupe DPG causée par le déclin des ventes des produits hérités de l'ancienne société ST-Ericsson, des produits d'ancienne génération destinés aux décodeurs numériques ainsi que des modules caméra standardisés, tandis que le chiffre d'affaires du groupe MMS a progressé de 9,1%.  Le segment EPS a également été impacté par des effets de change défavorables.

La marge d'exploitation  du segment EPS s'est améliorée, revenant à l'équilibre au troisième trimestre 2015 après les -7% du trimestre précédent. Cette amélioration est due  au mix produits et à une baisse significative des charges d'exploitation en raison de la saisonnalité et des effets de change favorables après couverture. Par rapport au troisième trimestre 2014, EPS a réduit sa perte d'exploitation de 38 millions de dollars grâce à l'amélioration du mix produits, à des effets de change positifs après couverture et à un recul significatif des charges nettes.


Flux de trésorerie et Bilan – Faits marquants

La trésorerie nette générée par les activités d'exploitation s'élève à 225 millions de dollars au troisième trimestre 2015, à comparer à 223 millions de dollars au trimestre précédent et à 281 millions de dollars au troisième trimestre 2014.

Les dépenses d'investissement après déduction des produits de cession ressortent à 128 millions de dollars au troisième trimestre 2015 et à 378 millions de dollars sur les neuf premiers mois de l'année 2015.

Le free cash flow* est positif de 85 millions de dollars au troisième trimestre 2015, contre un free cash flow de 53 millions de dollars au deuxième trimestre 2015 et de 140 millions de dollars au troisième trimestre 2014. Pour les neuf premiers mois de 2015, le free cash flow a enregistré un retournement positif significatif et ressort à 179 millions de dollars, à comparer à une situation négative de 11 millions de dollars sur les neuf premiers mois de  2014.*

Les stocks ont augmenté de 11 millions de dollars pour atteindre 1,25 milliard de dollars à la fin du trimestre. Au troisième trimestre 2015, le taux de rotation des stocks était de 3,7 ou 97 jours, c'est-à-dire similaire au taux de 3,8 ou 95 jours constaté au deuxième trimestre.

Au troisième trimestre, la Société a distribué 83 millions de dollars de dividendes en numéraire.

La situation financière nette* de ST au 26 septembre 2015 était stable par rapport au deuxième trimestre à 459 millions de dollars, avec 2,21 milliards de dollars de ressources financières et un endettement total de 1,75 milliard de dollars.

En incluant les participations ne donnant pas le contrôle, le montant total des fonds propres s'élevait à 4,73 milliards de dollars à la fin du trimestre.

—–


(*) Le free cash flow et la situation financière nette sont des mesures non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A. 


Résultats financiers des neuf premiers mois de l'exercice 2015

Le chiffre d'affaires net des neuf premiers mois de 2015 a baissé de 6,2 %, s'établissant à 5,23 milliards de dollars contre 5,58 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de 2014. Le chiffre d'affaires net, hors effets de change négatifs et produits hérités dans le mobile, a baissé de 2,6% par rapport aux neuf premiers mois de 2014. Le chiffre d'affaires du groupe MMS a progressé de 4,9% alors que tous les autres groupes ont vu leur chiffre d'affaires baisser.

La marge brute s'est améliorée à 33,9% du chiffre d'affaires net contre 33,7% sur les neuf premiers mois de 2014, principalement grâce aux efficiences opérationnelles, aux effets de change favorables après couverture et au mix produits, largement compensés par des pressions sur les prix.

Le chiffre d'affaires du segment SP&A ressort à 3,39 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de 2015, en baisse de 6% par rapport à la même période de 2014 en raison d'un recul des ventes de tous les groupes de produits.  La marge d'exploitation du segment SP&A a baissé à 7,4% sur les neuf premiers mois de 2015, contre 8,9% sur les neuf premiers mois de 2014, hors rattrapage exceptionnel des aides liées au programme Nano2017. Cette baisse s'explique essentiellement par une baisse du chiffre d'affaires partiellement compensée par des effets de change favorables.

Le chiffre d'affaires du segment EPS ressort à 1,82 milliard de dollars, reflétant des résultats mitigés. Le chiffre d'affaires de MMS a augmenté de 4,9% pour s'établir à 1,17 milliard de dollars, tandis que le chiffre d'affaires net de DPG a diminué de manière significative, essentiellement en raison d'une baisse des ventes des produits de l'ancienne société ST-Ericsson, des produits d'ancienne génération destinés aux décodeurs numériques ainsi que des modules caméra standardisés. La marge d'exploitation du segment EPS sur les neuf premiers mois de 2015 est négative à -5,8%  en amélioration par rapport à la marge négative de -9,8% hors rattrapage exceptionnel des aides liées au programme Nano2017 comptabilisée sur les neuf premiers mois de 2014. Cette amélioration s'explique essentiellement par un mix produits amélioré, des effets de change favorables et une baisse des charges nettes d'exploitation.

Le résultat net des neuf premiers mois de 2015, tel que publié, ressort à 102 millions de dollars, ou 0,12 dollar par action, à comparer à un résultat net de 85 millions de dollars, ou 0,10 dollar par action sur les neuf premiers mois de 2014, qui incluait le rattrapage non récurrent des 97 millions d'aides liées au programme Nano2017. Sur une base ajustée, le résultat net par action (mesure non US GAAP) ressort à 0,18 dollar si l'on exclut les charges de dépréciation et restructuration et les éléments exceptionnels des neuf premiers mois de 2015, à comparer à un résultat net par action de 0,23 dollar pour les neuf premiers mois de 2014.*

Le taux de change moyen effectif pour la Société était d'environ 1,19 dollar pour 1,00 euro pour les neuf premiers mois de 2015, contre 1,35 dollar pour 1,00 euro pour les neuf premiers mois de 2014.

—–

(*)Le résultat net ajusté par action est une mesure non US GAAP.  Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A. 


Chiffre d'affaires et résultat d'exploitation par Segment pour les 9 premiers mois de l'exercice 2015


Segment opérationnel


(en millions de dollars US)
Neuf premiers mois 2015  Chiffre d'affaires net Neuf premiers mois 2015 Résultat d'exploitation (Perte) Neuf premiers mois 2014  Chiffre d'affaires net Neuf premiers mois 2014 Résultat d'exploitation (Perte)
SP&A : Produits de détection




et de puissance et Produits




pour l'automobile 
3 395 250 3 610 337
EPS : solutions de traitement embarquées 1 818 (106) 1 947 (110)
  Autres

(a)
16 (60) 18 (97)
 TOTAL 5 229 84 5 575 130


(a)

Le chiffre d'affaires net du Segment « Autres » comprend le chiffre d'affaires provenant des ventes de Sous-systèmes, de services d'assemblage ainsi que d'autres chiffres d'affaires. Le résultat (perte) d'exploitation du segment « Autres » comprend des éléments tels que les dépréciations et frais de restructuration et autres coûts liés aux fermetures, frais de démarrage et arrêts planifiés, ainsi que d'autres frais non alloués, tels que : le coût de certains programmes de Recherche et Développement stratégiques ou spéciaux, certaines charges d'exploitation engagées au niveau du siège, le coût des litiges et réclamations au titre des brevets et divers frais non affectés aux Groupes de produits, ainsi que les résultats d'exploitation du segment « Sous-systèmes et Autres Groupes de Produits ». 


Perspectives relatives à l'activité du quatrième trimestre 2015

M. Bozotti a commenté :
« La demande plus faible durant le troisième trimestre nous a amenés à revoir à la baisse notre plan de production pour le quatrième trimestre.

Nous prévoyons pour le quatrième trimestre une baisse séquentielle du chiffre d'affaires d'environ 6% au point médian et une marge brute d'environ 33,5% au point médian.  Le point médian de la marge brute anticipée intègre environ 2 points de pourcentage liés à la sous-utilisation des capacités de production des usines, et à une nouvelle progression de la marge brute sous-jacente.

En ce qui concerne le groupe DPG (Digital Product Group), nous avons progressé et réduit le nombre d'options. Notre objectif est d'annoncer
une décision finale début 2016. »

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre est attendu en baisse d'environ 6% sur une base séquentielle, à plus ou moins 3,5 points de pourcentage près. La marge brute devrait s'établir à environ 33,5%, à plus ou moins 2,0 points de pourcentage près.

Ces perspectives reposent sur une hypothèse de taux de change effectif d'environ 1,13 dollar  pour 1 euro pour le quatrième trimestre 2015 et incluent l'impact des contrats de couverture existants.  Le quatrième trimestre se clôturera le 31 décembre 2015.


Informations institutionnelles 

  • Le 20 août, ST a annoncé la publication de son rapport financier IFRS pour le premier semestre 2015, clos le 27 juin 2015, sur son site web. Le rapport a été enregistré auprès de l'Authority for the Financial Markets néerlandaise.


Produits et technologies – Faits marquants du troisième trimestre 2015


Solutions de traitement embarquées (EPS)

Microcontrôleurs, Mémoires et Microcontrôleurs sécurisés (MMS)

  • Lancement du microcontrôleur ultra-basse consommation STM32L4 pour le marché de masse et montée de la production en volume pour le bracelet électronique porté (
    wearable
    ) d'un équipementier majeur ;
  • Qualification du microcontrôleur STM32F0 par un grand équipementier japonais spécialisé dans les produits grand public ;
  • Poursuite de l'expansion de l'environnement de développement STM32 avec le lancement de l'écosystème STM32L4, de la plate-forme logicielle STM32Cube(TM) avec couche d'abstraction matérielle (HAL), et d'un pack de commande de moteur Nucleo STM32F3 ;
  • Entrée en production des microcontrôleurs STM32F0 et STM32F4 pour plusieurs drones grand public pour un grand équipementier asiatique ;
  • Qualification et certification du microcontrôleur à contact sécurisé ST31H320 pour cartes à puce bancaires, d'identification et de télévision payante ;
  • Contribution au déploiement d'un vaste programme de cartes à puce pour télévision payante sur le marché de la télévision numérique en Chine ;
  • Participation au programme de validation de cartes CVP (
    Card Validation Program
    ) du groupe Entrust Datacard pour les solutions cartes à puce EMV STPay.

Produits numériques (DPG)

  • Poursuite de l'expansion des ventes de capteurs photoniques « Time-of-flight » en Asie, aujourd'hui intégrés dans plus de 20 modèles de téléphones disponibles auprès de plusieurs grands fabricants de smartphones asiatiques ;
  • Annonce d'un chipset DOCSIS 3.1 ;
  • Présentation d'une nouvelle famille de systèmes sur puce HD HEVC connectés et broadcast destinés au marché des décodeurs numériques d'entrée de gamme ;
  • Lancement du premier système sur puce au monde pour décodeur numérique avec Wi-Fi intégré avec prise en charge d'une plage dynamique élevée (HDR).


Applications Sense & Power et Produits Automobiles (SP&A

)

Circuits analogiques, MEMS et Capteurs (AMS)

  • Annonce de l'intégration dans le smartphone OnePlus 2 d'un gyroscope de ST pour la stabilisation optique des images ;
  • Poursuite des livraisons en fort volume pour le dernier modèle phare de la gamme de smartphones Samsung Galaxy : contrôleurs d'écrans tactiles FingerTip, capteurs de pression et centrales inertielles MEMS 6 axes (accéléromètre et gyroscope) ultra-basse consommation ;
  • Confirmation de la présence d'un gyroscope faible bruit dans une tablette leader sur le marché commercialisée par un fabricant majeur ;
  • Livraisons supplémentaires en volume de micromiroirs MEMS destinés aux initiatives d'informatique perceptive lancées par plusieurs fabricants d'ordinateurs ;
  • Introduction de la centrale inertielle 6 axes (gyroscope/accéléromètre) double canal conjuguant la consommation la plus basse et le conditionnement le plus compact de l'industrie ; cette centrale est capable de gérer à la fois la détection de gestes et la stabilisation des images ;
  • Disponibilité en volume d'un accéléromètre triaxial ultra-basse consommation spécialement conçu pour des applications médicales, et notamment les dispositifs implantables ;
  • Qualification d'un accéléromètre hautes performances (« high-g ») obtenue auprès d'un important fournisseur automobile de rang 1 pour des applications airbags en Chine ;
  • Finalisation d'un kit électronique pour airbag avec le lancement de deux détecteurs d'impact pour airbag central ; ces capteurs sont conçus pour être montés dans l'unité de commande d'airbags et évaluer les données collectées et déclencher le système de retenue approprié ;
  • Lancement des livraisons en volume du processeur réseau BlueNRG-MS pour connexion/échange de données dans les services télématiques automobiles en Chine et pour appareils d'électronique portés (
    wearables
    ) pour le compte d'une entreprise de premier plan spécialisée dans la surveillance d'activités ;
  • Qualification de l'émetteur-récepteur RF SPIRIT1 fonctionnant à une fréquence inférieure au GHz pour le système de distribution/concentration de chaleur intelligent pour la maison proposé par un fabricant européen ;
  • Extension de notre présence auprès d'une grande marque internationale avec les premières livraisons de circuits intégrés analogiques et de microphones haut de gamme pour une télécommande de télévision ;
  • Élargissement de notre catalogue de composants analogiques avec l'entrée en production d'un nouvel ampli-op BiCMOS 36 V de haute performance.

Automobile (APG)

  • Premiers livraisons de microcontrôleurs 32 bits en technologie Power Architecture pour l'unité de conversion de puissance d'un véhicule hybride ;
  • Progrès effectués dans les applications radar pour ADAS avec une qualification obtenue auprès d'un leader mondial pour sa plateforme de prochaine génération en 24Ghz ;
  • Qualification obtenue auprès d'un important fournisseur chinois de rang 1 pour un chipset comprenant des actuateurs de puissance intelligente, un circuit de traitement de signal analogique et un microcontrôleur 32 bits etdestiné à une application de gestion de moteur conforme à la nouvelle réglementation chinoise en matière de pollution ;
  • Lancement de la production en volume des processeurs pour autoradios de la famille Accordo pour les applications OEM et aftermarket de grands fabricants chinois et japonais de systèmes d'infodivertissement automobile ; qualification additionnelle importante obtenue auprès d'un grand fabricant coréen de produits d'infodivertissement.

Produits discrets de puissance et applications industrielles (IPD)

  • Qualification des modules SLLIMM(TM)-nano pour une nouvelle plate-forme d'appareil électroménager  par un leader mondial ;
  • Qualification de chargeurs embarqués pour véhicules électriques par de grands fabricants avec nos redresseurs de puissance & redresseurs commandés (SCR) ;
  • Lancement des premiers circuits de commande à haut potentiel (« high-side ») pour applications automobiles à être conformes au programme de test le plus strict de l'industrie automobile allemande ; ces solutions sont idéales pour les véhicules équipés de la technologie stop-start ;
  • Plusieurs qualifications par un fabricant européen pour des MOSFET basse tension destinés à des modules de portières automobiles;
  • Qualification d'une solution de gestion de l'énergie pour le système d'affichage d'une tablette par un important leader sur le marché américain ;
  • Qualification par Kingston Technology d'un circuit intégré de gestion de l'alimentation pour la famille de SSD HyperX Savage;
  • Maintien de la croissance des qualifications de filtres en mode commun protégés contre les décharges électrostatiques (ESD) et des protections ESD ultra-rapides dans les smartphones, ordinateurs portables, tablettes et autres applications de l'Internet des objets auprès de nombreux leaders de l'industrie ;
  • Qualification de contrôleurs numériques pour applications d'alimentation numérique par plusieurs fabricants asiatiques ;
  • Annonce d'IGBT 650 V augmentant l'efficacité des circuits de commande de moteur pour applications de climatisation, chauffage et ventilation, alimentations sans interruption, convertisseurs d'énergie solaire, et autres applications de conversion de puissance jusqu'à 20 kHz dans des topologies de circuits à commutation dure ;
  • Poursuite du succès des diodes de puissance récemment introduites en boîtier PowerFlat avec une qualification par un leader européen dans le domaine des communications ;
  • Qualifications obtenues pour les convertisseurs AMOLED pour smartphones Samsung Galaxy ;
  • Lancement sur le marché de condensateurs à accordage électronique pour smartphones, qui optimisent le transfert signal-alimentation entre l'antenne et l'amplificateur de puissance pour maximiser les vitesses de téléchargement mobiles et la qualité des appels.


Utilisation d'informations financières complémentaires non-US GAAP 

Ce communiqué de presse contient des informations financières complémentaires non-US GAAP comme le résultat (perte) d'exploitation avant charges liées aux dépréciations et restructurations, la marge d'exploitation avant dépréciations et restructurations, le résultat net ajusté par action, le free cash flow et la situation financière nette.

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que ces mesures ne sont ni auditées, ni préparées selon les normes comptables américaines US GAAP et qu'elles ne doivent donc pas être considérées comme des substituts aux mesures financières US GAAP.  De plus, de telles mesures financières non-US GAAP pourraient également ne pas être comparables à d'autres informations de même intitulé, utilisées par d'autres sociétés.

Vous trouverez dans l'Annexe A de ce communiqué de presse un tableau permettant de réconcilier les mesures financières non-US GAAP utilisées par la Société avec leurs mesures financières correspondantes en normes US GAAP.  Pour remédier à ces limites, les informations financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que les états financiers consolidés de la Société préparés selon les normes américaines US GAAP.


Informations à caractère prévisionnel

Certaines des déclarations contenues dans ce communiqué de presse, autres que celles renvoyant aux données historiques, sont des déclarations sur les attentes futures et autres déclarations à caractère prévisionnel (au sens de la Section 27A de la Securities Act de 1933 ou de la Section 21E de la Securities Exchange Act de 1934 et de leurs modifications). Fondées sur les opinions et hypothèses actuelles de la direction, ces dernières dépendent et impliquent des risques connus et non connus ainsi que des incertitudes qui pourraient faire différer de manière significative les résultats, performances ou événements réels de ceux anticipés dans les présentes déclarations, en raison de divers facteurs comme :

  • le caractère incertain des tendances industrielles et macroéconomiques ;
  • la demande et l'adhésion des clients pour les produits que nous concevons, fabriquons et vendons ; 
  • des événements ou circonstances imprévus susceptibles d'altérer notre capacité à mettre en oeuvre la réduction planifiée de nos charges d'exploitation et / ou à atteindre les objectifs de nos programmes de R&D bénéficiant de fonds publics ;
  • les difficultés financières de n'importe lequel de nos grands distributeurs ou la réduction significative des achats de nos clients clés ;
  • le plan de charge, le mix produits et les performances manufacturières de nos installations de production ;
  • les fonctionnalités et performances de nos systèmes d'information sous-tendant nos activités opérationnelles critiques, activités manufacturières, financières et commerciales, et la pénétration de nos systèmes d'information ou de ceux de nos clients ou fournisseurs ; 
  • les variations des marchés des changes, et surtout, du taux de change du dollar des États-Unis par rapport à l'Euro et aux autres grandes devises que nous utilisons dans le cadre de nos activités ;
  • l'impact des revendications de propriété intellectuelle (IP) par nos concurrents ou autres tierces parties, et notre capacité à obtenir les licences nécessaires dans des conditions et termes raisonnables ;
  • la possibilité de restructurer avec succès nos activités sous-performantes, les charges de restructuration et les économies susceptibles de différer par rapport à nos estimations ;
  • une modification de notre situation fiscale globale suite à des changements au niveau des lois fiscales, des conclusions des contrôles fiscaux ou des traités fiscaux internationaux susceptibles d'avoir un impact sur les résultats de nos activités, et sur notre capacité à évaluer avec précision les crédits d'impôts, les avantages fiscaux, les déductions d'impôts et les provisions fiscales, et notre capacité à utiliser les actifs d'impôts différés  ;
  • le dénouement de litiges et l'impact de tout autre nouveau procès dans lequel nous pourrions être impliqués ;
  • les responsabilités ou garanties ou rappels par nos clients de produits comportant nos composants ; 
  • des événements naturels tels que des conditions climatiques sévères, des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques ou d'autres phénomènes de la nature, des risques sanitaires et des épidémies, dans des pays où s'exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs ;
  • une modification de l'environnement économique, social, politique, du droit du travail, ou infrastructurel dans les pays où s'exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs, y compris du fait d'événements macroéconomiques ou régionaux, de conflits militaires, de troubles sociaux, d'actions de salariés et/ou d'actes de terrorisme ; 
  • la disponibilité et les coûts des matières premières, du gaz, de l'eau et de l'électricité, des services de sous-traitance industrielle ou de toutes autres fournitures nécessaires à nos activités.

Compte tenu de tous les risques et incertitudes qui pèsent sur ces informations à caractère prévisionnel, les performances et résultats réels de nos activités pourraient différer de ces prévisions de manière significative et défavorable.  Certaines déclarations relatives aux perspectives d'avenir peuvent être identifiées comme telles par l'utilisation de verbes tels que « croire », « prévoir », « pouvoir », « être attendu », « devrait », « serait », « vise » ou « anticipe » et autres variations de ces mots ou expressions comparables ou leur négation, ou par la discussion de stratégie, plans ou d'intentions.

Certains de ces facteurs de risques sont présentés et discutés en détail dans « Item 3.  Key Information – Risk Factors » de notre rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2014, déposé auprès de la SEC le 3 mars 2015. Si l'un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se réalisaient ou si les hypothèses sous-jacentes se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient varier significativement de ceux décrits dans ce communiqué de presse, tels qu'anticipés, crus ou attendus. Nous n'avons pas l'intention d'assumer et n'assumons aucune obligation de mise à jour des informations ou déclarations à caractère prévisionnel présentées dans ce communiqué de presse pour refléter des événements ou circonstances à venir.


Informations sur la présentation des résultats, la conférence téléphonique et la retransmission sur internet (webcast)

Le 29 octobre 2015, la direction de STMicroelectronics tiendra une conférence téléphonique afin de commenter la performance opérationnelle de la Société au cours du troisième trimestre 2015.

La conférence téléphonique se tiendra à 9h30 (heure de Paris). Le webcast et les supports visuels seront accessibles sur la page http://investors.st.com. Pour accéder au webcast, nous vous suggérons de vous connecter 15 minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer les logiciels audio nécessaires.  Cette retransmission sera disponible jusqu'au 13 novembre 2015.


A propos de STMicroelectronics



ST, un leader mondial sur le marché des semi-conducteurs, fournit des solutions et produits intelligents qui consomment peu d'énergie et sont au coeur de l'électronique que chacun utilise au quotidien.  Les produits de ST sont présents partout, et avec nos clients, nous contribuons à rendre la conduite automobile, les usines, les villes et les habitations plus intelligentes et à développer les nouvelles générations d'appareils mobiles et de l'Internet des objets. Par l'utilisation croissante de la technologie qui permet de mieux profiter de la vie, ST est synonyme de « life.augmented ».

En 2014, ST a réalisé un chiffre d'affaires net de 7,40 milliards de dollars auprès de plus de 100 000 clients à travers le monde. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site
: www.st.com.

.


(tableaux joints)

Contacts presse :

Nelly Dimey


Tél : 01.58.07.77.85


Mobile : 06. 75.00.73.39


nelly.dimey@st.com

Alexis Breton


Tél : 01.58.07.78.62


Mobile : 06.59.16.79.08


alexis.breton@st.com

Relations avec les Investisseurs
:

 


Céline Berthier


Tél : +41.22.929.58.12


celine.berthier@st.com

STMicroelectronics NV    
Compte de résultat consolidé    
En millions de dollars US à l'exception des montants par action    
     
  Trimestre clos le
  (Non audité) (Non audité)
  26 septembre 27 septembre
  2015 2014
     
Ventes nettes   1 755   1 870
Autres produits   9   16
CHIFFRE D'AFFAIRES   1 764   1 886
Coût des ventes   (1 151)   (1 240)
MARGE BRUTE   613   646
Frais commerciaux, généraux et administratifs   (218)   (226)
Frais de recherche et développement   (331)   (377)
Autres produits et charges opérationnels, nets   38   32
Perte de valeur des actifs corporels et incorporels, coûts de restructuration


et autres coûts de fermeture liés
  (11)   (38)
Total charges d'exploitation   (522)   (609)
RÉSULTAT D'EXPLOITATION   91   37
Charges financières nettes   (5)   (7)
Quote-part de la perte des sociétés mises en équivalence   (1)   –
RÉSULTAT AVANT IMPÔTS  ET PART REVENANT   85   30
AUX PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE    
Produit d'impôt sur les bénéfices   8   42
RÉSULTAT NET   93   72
Perte nette (résultat) attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle   (3)   –
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE   90   72
     
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION   0,10   0,08
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION DILUÉE   0,10   0,08
     
MOYENNE PONDÉRÉE    
DU NOMBRE D'ACTIONS RETENUE    
POUR LE CALCUL DU RÉSULTAT PAR ACTION 880,7 891,3


STMicroelectronics NV    
Compte de résultat consolidé    
En millions de dollars US à l'exception des montants par action    
     
  Période de 9 mois close le
  (Non audité) (Non audité)
  26 septembre 27 septembre
  2015 2014
     
Ventes nettes   5 202   5 529
Autres produits   27   46
CHIFFRE D'AFFAIRES   5 229   5 575
Coût des ventes   (3 455)   (3 696)
MARGE BRUTE   1 774   1 879
Frais commerciaux, généraux et administratifs   (666)   (691)
Frais de recherche et développement   (1 073)   (1 144)
Autres produits et charges opérationnels, nets   110   157
Perte de valeur des actifs corporels et incorporels, coûts de restructuration


et autres coûts de fermeture liés
  (61)   (71)
Total charges d'exploitation   (1 690)   (1 749)
RÉSULTAT D'EXPLOITATION   84   130
Charges financières nettes   (16)   (11)
Quote-part de la perte des sociétés mises en équivalence   1   (60)
Plus-values de cession sur actifs financiers, nettes   –   1

RÉSULTAT AVANT IMPÔTS ET PART REVENANT


AUX PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE
  69   60
     
Produit d'impôt sur les bénéfices   38   26
RÉSULTAT NET   107   86
Perte nette (résultat) attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle   (5)   (1)
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE   102   85
     
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION   0,12   0,10
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION DILUÉE   0,12   0,10
     
MOYENNE PONDÉRÉE    
DU NOMBRE D'ACTIONS RETENUE    
POUR LE CALCUL DU RÉSULTAT PAR ACTION 880,0 889,2


STMicroelectronics NV      
Bilan consolidé      
Au 26 septembre 27 juin 31 décembre
En millions de dollars US 2015 2015 2014
  (Non audité) (Non audité) (Audité)

ACTIFS
     
Actifs courants      
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 869 1 887 2 017
Trésorerie soumise à restriction 20
Valeurs mobilières de placement 338 334 334
Créances clients, nettes 989 983 911
Stocks et en-cours, nets 1 253 1 242 1 269
Impôts différés actifs 92 83 97
Actifs détenus en vue de leur revente 14 33 33
Autres créances et actifs 518 469 390
Total actifs courants 5 073 5 051 5 051
Goodwill 77 78 82
Autres immobilisations incorporelles, nettes 162 179 193
Immobilisations corporelles, nettes 2 432 2 518 2 647
Actifs d'impôts différés à long terme 441 452 386
Placements à long terme 56 57 69
Autres actifs non courants 445 505 576
  3 613 3 789 3 953
Total actifs 8 686 8 840 9 004
       

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
     
Passifs courants      
Dette à court terme 191 201 202
Dettes fournisseurs 701 785 597
Autres dettes et charges à payer 739 791 841
Dividendes à payer aux actionnaires 190 271 87
Impôts différés passifs 1
Impôts courants à court terme 52 26 39
Total passifs courants 1 874 2 074 1 766
Dette financière à long terme 1 557 1 581 1 599
Pensions et indemnités de départ à la retraite 373 376 392
Passif d'impôts différés à long terme 10 10 10
Autres passifs non courants 139 187 182
  2 079 2 154 2 183
Total passifs 3 953 4 228 3 949
Engagements hors bilan et passifs éventuels      
Capitaux propres      
Capital émis et réserves attribuables aux propriétaires de la société mère      
Capital social (actions de préférence : 540 000 000 actions autorisées mais non émises ; actions ordinaires : 1,04 euro de valeur nominale, 1 200 000 000 actions autorisées,


910 949 920 actions émises, 878 506 477 actions en circulation)
1 157 1 157 1 157
Primes 2 768 2 760 2,741
Résultat consolidé 523 435 817
Autre résultat global accumulé 508 486 613
Actions propres (289) (289) (334)
Capital émis et réserves attribuables aux propriétaires


de la société mère
4 667 4 549 4 994
Participations ne donnant pas le contrôle 66 63 61
Total capitaux propres 4 733 4 612 5 055
Total passif et capitaux propres 8 686 8 840 9 004


STMicroelectronics NV      
       
CERTAINES DONNÉES DES FLUX DE TRÉSORERIE      
       
Flux de trésorerie (en millions de dollars US) T3 2015 T2 2015 T3 2014
       


Trésorerie nette générée par les opérations d'exploitation
 


225
 


223
 


281


Trésorerie nette absorbée par les opérations d'investissement
  (120)  


 (190)
  (424)


Trésorerie nette générée (absorbée) par les opérations de financement
  (121)  


(94)
  776


Augmentation (diminution) de la trésorerie
  (18)  


(62)
  628
       
Certaines données des flux de trésorerie (en millions de dollars US) T3 2015 T2 2015 T3 2014
       


Dotations aux amortissements
  186

181


199


Dépenses d'investissement immobilier
  (128)  


(161)
  (137)


Dividendes versés aux actionnaires
  (83)  


(93)
  (89)


Variation nette des stocks
  (14)  


(32)
  22


Annexe A

STMicroelectronics

Informations financières complémentaires non-US GAAP


U. S.
Réconciliation entre normes non-US GAAP – US GAAP


En millions de dollars US sauf pour les données par action

Les données financières complémentaires non-US GAAP présentées dans ce communiqué de presse ne sont pas auditées et sont donc sujettes à des limites inhérentes.  De telles données non-US GAAP ne reposent pas sur un ensemble de règles ou principes comptables et ne doivent donc pas être considérées comme un substitut aux mesures comptables US GAAP.  En outre, nos données financières non-US GAAP complémentaires peuvent ne pas être comparables à des mesures non-US GAAP de même intitulé, utilisées par d'autres sociétés. De plus, un certain nombre de limites spécifiques relatives à ces mesures non-US GAAP individuelles et les raisons de présenter des informations financières non-US GAAP sont détaillées dans les paragraphes ci-après.  Pour remédier à ces limites, les données financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que nos états financiers consolidés préparés selon les normes comptables américaines US GAAP.

Le résultat d'exploitation (perte) avant dépréciations, charges de restructurations et éléments non-récurrents est utilisé par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et expliquer l'impact des éléments qui n'ont pas été pris en compte tels que les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures. Le résultat net et le résultat par action (EPS) ajustés sont utilisés par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et communiquer sur l'impact des éléments exclus comme les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures attribuables à ST et les autres coûts exceptionnels, nets de l'impact de l'impôt applicable.

La Société pense que ces mesures financières non-US GAAP fournissent des informations utiles aux investisseurs et à la direction parce qu'elles mesurent la capacité de la Société à générer une rentabilité issue de ses activités, en excluant l'effet des acquisitions et des dépenses relatives à la rationalisation de ses activités et sites qu'elle ne considère pas comme faisant partie de son résultat d'exploitation en cours, permettant ainsi, lorsque lues en conjonction avec les données financières de la Société en normes GAAP : (i) de réaliser des comparaisons de période à période plus pertinentes du résultat d'exploitation en cours de la Société, (ii) de mieux identifier les tendances de l'activité de la Société et d'analyser lesdites tendances, et (iii) de comparer plus facilement les résultats des opérations de la Société avec les modèles des analystes financiers et des investisseurs et les valorisations, qui ne tiennent généralement pas compte de ces éléments.

T3 2015




(en millions de dollars US et cents par action)
Marge brute Résultat d'exploitation Résultat net




 
Résultat par action correspondant
US GAAP 613 91 90 0,10
Dépréciations et restructurations   11 11  
Estimation de l'impact fiscal    
Non-US GAAP 613 102 101 0,12


T2 2015




(en millions de dollars US et cents par action)
Marge brute Résultat d'exploitation Résultat net




 
Résultat par action correspondant
US GAAP 595 12 35 0,04
Dépréciations et restructurations   21 21  
Estimation de l'impact fiscal     (1)
Non-US GAAP 595 33 55 0,06


T3 2014




(en millions de dollars US et cents par action)
Marge brute Résultat d'exploitation Résultat net




 
Résultat par action correspondant
US GAAP 646 37 72 0,08
Dépréciations et restructurations   38 38  
Estimation de l'impact fiscal     7
Non-US GAAP 646 75 117 0,13

 
                                                                                                                   
Annexe A
Suite

Situation financière nette : les ressources (dettes) représentent le solde de nos ressources financières totales et de notre dette financière totale.  Le total de nos ressources financières comprend la trésorerie et équivalents de trésorerie, les valeurs mobilières de placement, les dépôts à court terme et la trésorerie soumise à restriction, tandis que la dette financière totale comprend les emprunts à court terme, la portion courante de la dette à long terme plus la dette à long terme, comme indiqué dans notre bilan consolidé.  Nous pensons que notre situation financière nette est une information utile pour les investisseurs car elle leur permet d'analyser plus aisément notre situation globale soit en termes d'endettement net ou de situation de trésorerie nette en mesurant nos ressources en capital à partir de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des valeurs mobilières de placement ainsi que le niveau total de notre endettement financier.  La situation financière nette n'est pas une mesure US GAAP.

Situation financière nette (en millions de dollars US) 26 septembre 2015 27 juin 2015 27 septembre 2014
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 869 1 887 2 130
Trésorerie soumise à restriction 20
Valeurs mobilières de placement 338 334 330
Dépôts à court terme
Total des ressources financières
2 207

2 241

2 460
Dette à court terme (191) (201) (223)
Dette financière à long terme (1 157) (1 581) (1 743)
Dette financière totale
(1 748)

(1 782)

(1 966)
Situation financière nette  459 459 494


Free cash flow (en millions de dollars US) T3 2015 T2 2015 T3 2014
Trésorerie nette générée par les opérations d'exploitation 225 223 281
Trésorerie nette absorbée par les opérations d'investissement (120) (190) (424)
Achats et cessions de valeurs mobilières, dépôts à court terme, trésorerie nette soumise à restriction et variation nette dans le cadre de la déconsolidation des co-entreprises. (20) 20 283
Free cash flow 85 53 140

Le Free cash flow se définit comme la trésorerie nette générée par les activités d'exploitation moins la trésorerie nette absorbée par les opérations d'investissement, hors achats et cessions de valeurs mobilières de placement et variation de la trésorerie nette liée à la déconsolidation de coentreprises. Nous pensons que le free cash flow est une information utile pour les investisseurs et la direction car il mesure la capacité de nos activités opérationnelles et d'investissement à générer de la trésorerie à même de soutenir nos activités opérationnelles. Le free cash flow n'est pas une mesure reconnue par les normes comptables US GAAP et ne correspond pas au cash flow total étant donné qu'il n'inclut pas les flux de trésorerie générés ou absorbés par les activités de financement.  Il est à noter également que notre définition de free cash flow peut différer des définitions retenues par d'autres sociétés.

Fin



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: STMicroelectronics via GlobeNewswire

HUG#1962233