Press release

Teleperformance : Résultats du 1er semestre 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Le conseil d’administration du groupe Teleperformance (Paris:RCF), leader mondial de la gestion multimédia de l’expérience client externalisée, s’est réuni ce jour et a examiné les comptes consolidés du groupe pour le 1er semestre 2015. Le groupe annonce aujourd’hui ses résultats semestriels. CROISSANCE DES RÉSULTATS ET DES MARGES AU 1ER SEMESTRE 2015 Par

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Le conseil d’administration du groupe Teleperformance (Paris:RCF),
leader mondial de la gestion multimédia de l’expérience client
externalisée, s’est réuni ce jour et a examiné les comptes consolidés du
groupe pour le 1er semestre 2015. Le groupe annonce
aujourd’hui ses résultats semestriels.

CROISSANCE DES RÉSULTATS ET DES MARGES AU 1ER
SEMESTRE 2015

Par rapport au 1er semestre 2014 :

  • Chiffre d’affaires (CA) : 1 658 millions d’euros, + 33,2 %
    Croissance
    à données comparables* : + 7,8 %
  • EBITA courant : 144 millions d’euros, + 43,6 %
    Marge sur
    CA : 8,7 % contre 8,1 % au 1er semestre 2014
  • Résultat net dilué par action : 1,45 €, + 45,1 %
  • Cash flow disponible 95 millions d’euros contre 15 millions d’euros au
    1er semestre 2014

OBJECTIFS ANNUELS 2015 INCHANGÉS

  • Croissance du CA supérieure ou égale à + 7 % à données comparables
  • Marge d’EBITA courant sur CA supérieure ou égale à 10,3 %, contre 9,7
    % en 2014

LEADERSHIP MONDIAL CONFIRMÉ

  • Présence mondiale unique dans plus de 60 pays
  • Poursuite du développement de l’implantation du groupe au 1er semestre
    2015 avec la création de 8 000 stations de travail sur des marchés
    clés du groupe, notamment aux Philippines, en Chine et en Europe du Sud
  • Un mix géographique solide : près de 50 % du chiffre d’affaires
    réalisé en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique, 26 % en Amérique
    Latine et 25 % en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique

*à taux de change et périmètre constants

RÉSUMÉ DES RÉSULTATS SEMESTRIELS

en millions d’euros   S1 2015   S1 2014   variation
    €1=US$ 1,12   €1=US$ 1,37    
Chiffre d’affaires (CA)   1 658   1 245   + 33,2 %
À données comparables + 7,8 %
EBITA courant* 144 100 + 43,6 %
% CA 8,7 % 8,1 %
Résultat opérationnel 126 89 + 41,3 %
Résultat net – part du groupe 83 57 + 45,1 %
Résultat net dilué par action (€)   1,45   1,00   + 45,1 %

* EBITA courant : résultat opérationnel avant amortissement des actifs
incorporels liés aux acquisitions et éléments non récurrents

Paulo César Salles Vasques, directeur général du groupe
Teleperformance, a déclaré :

“Nous avons réalisé un bon
1
er semestre avec une croissance de nos
activités à données comparables de + 7,8 % et une nouvelle hausse de
notre marge opérationnelle courante à 8,7 %, en ligne avec nos objectifs
2015 annuels. Fort de performances solides dans les trois régions du
groupe, Teleperformance conforte de nouveau son leadership mondial. En
Amérique du Nord, la croissance est particulièrement soutenue en raison
de l’acquisition stratégique d’Aegis USA Inc. réalisée en 2014, dont
l’intégration est aujourd’hui achevée. En Amérique Latine, l’activité au
Brésil est bien orientée. En Europe, où le groupe demeure le leader
inconstesté, la croissance est surtout soutenue dans les régions Sud et
Est.

La croissance du groupe a non seulement été rentable mais également
maîtrisée, avec une génération de cash flow élevé reflétant amélioration
des marges et discipline en matière de gestion de la liquidité.

Pour l’année 2015, dans un contexte d’accroissement des coûts lié aux
actions de renforcement de la sécurité des données, et malgré l’effet
mix géographique d’une moindre croissance des activités offshore du
groupe, nous confirmons notre objectif annuel de croissance du chiffre
d’affaires, supérieure ou égale à + 7 % à données comparables, ainsi que
notre objectif de marge opérationnelle courante qui devrait être
supérieure ou égale à 10,3 %. ”

Daniel Julien, président exécutif du groupe Teleperformance, a
ajouté :

“Avec un bilan et des cash flows solides, les
opportunités restent nombreuses pour Teleperformance pour se développer
et créer de la valeur pour ses actionnaires et ses clients. Le marché de
l’expérience client est encore faiblement externalisé et très fragmenté.

La poursuite du développement du groupe sera par ailleurs soutenue
par la complexité croissante de nos métiers liée non seulement aux
nouveaux besoins de la révolution digitale, mais aussi aux défis de la
sécurité des données, qui constituent à terme une véritable opportunité
de différenciation pour gagner des parts de marchés.”

—————————–

ACTIVITÉ DU 1ER SEMESTRE ET
DU 2
ÈME TRIMESTRE 2015

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDÉ

Au 1er semestre 2015, le chiffre d’affaires consolidé
du groupe s’est élevé à 1 658 millions d’euros, soit une progression de
+ 7,8 % à données comparables (à devises et périmètre constants) par
rapport à la même période de l’exercice précédent.

La croissance est de + 33,2 % à données publiées. Elle comprend un effet
périmètre positif de 190 millions d’euros sur le semestre, provenant de
la consolidation d’Aegis USA Inc. depuis le 7 août 2014, et de City Park
Technologies (CPT) depuis le 1er juillet 2014. Elle comprend
également un effet devises positif de 117 millions d’euros provenant de
l’appréciation de certaines devises par rapport à l’euro, principalement
le dollar US et la livre sterling.

Au 2ème trimestre 2015, le chiffre d’affaires consolidé du
Groupe s’est élevé à 827 millions d’euros, soit une progression à
données publiées de + 30,2 %. À périmètre et taux de change constants,
la progression s’établit à + 5,7 %.

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ZONE

Au 1er semestre 2015, toutes les régions du groupe
enregistrent une croissance satisfaisante à données comparables,
supérieure à la croissance du secteur au niveau mondial.

Le mix géographique du groupe demeure très solide avec 75 % du chiffre
d’affaires réalisé sur des marchés prédominants affichant rentabilité et
croissance, contre 65 % en 2010. Au 1er semestre 2015, la
zone anglophone & Asie-Pacifique représentait près de 50 % du chiffre
d’affaires du Groupe, la zone ibérico-LATAM 26 %, et l’Europe
continentale, Moyen-Orient et Afrique, 25 %.

en millions d’euros   2015   2014   variation
      à données

publiées

  à devises et

périmètre constants

1ER SEMESTRE                
Anglophone & Asie-Pacifique   815   495   + 64,7 %   + 6,4 %
Ibérico-LATAM   422   367   + 15,0 %   + 8,1 %
Europe continentale & MEA   421   383   + 9,9 %   + 9,8 %
TOTAL   1 658   1 245   + 33,2 %   + 7,8 %
                 
2ÈME TRIMESTRE                
Anglophone & Asie-Pacifique   399   249   + 59,8 %   + 3,0 %
Ibérico-LATAM   214   188   + 13,8 %   + 7,9 %
Europe continentale & MEA   214   198   + 8,4 %   + 7,8 %
TOTAL   827   635   + 30,2 %   + 5,7 %
1ER TRIMESTRE                
Anglophone & Asie-Pacifique   416   245   + 69,7 %   + 9,9 %
Ibérico-LATAM   209   180   + 16,3 %   + 8,3 %
Europe continentale & MEA   206   185   + 11,5 %   + 12,0 %
TOTAL   831   610   + 36,3 %   + 10,0 %
  • Zone anglophone & Asie-Pacifique

Le chiffre d’affaires de la zone a progressé de + 6,4 % à données
comparables au 1er semestre 2015 par rapport à la même
période de l’exercice précédent. Compte tenu principalement de
l’acquisition réalisée aux États-Unis et d’un effet devises positif, la
croissance à données publiées s’établit à + 64,7 % sur la même période.

Au 2ème trimestre 2015, le chiffre d’affaires a progressé de
+ 3,0 % à données comparables. À données publiées, il progresse de +
59,8 % en raison d’un environnement de change favorable mais aussi des
acquisitions.

L’activité de la région devrait continuer de se développer à un bon
rythme au 2nd semestre, portée par les succès commerciaux
récemment engrangés aux États-Unis dans les secteurs de la santé, des
services financiers et des assurances, et ce, après une croissance moins
forte au 2ème trimestre marqué par une base de comparaison
particulièrement élevée en 2014 et un ralentissement de la croissance de
l’activité offshore, auprès de certains clients.

La région Asie-Pacifique continue d’enregistrer un développement rapide
de ses activités, notamment en Chine où Teleperformance a développé des
relations de partenariat privilégiées avec des multinationales
nord-américaines implantées dans le pays. Le groupe continue d’y
renforcer son implantation avec des créations et des extensions de
nouveaux sites.

  • Zone ibérico-LATAM

Au 1er semestre 2015, les activités du groupe sur la zone ont
progressé à un rythme soutenu, + 8,1 % à données comparables et + 15,0 %
à données publiées, la différence s’expliquant principalement par un
environnement de change favorable marqué par l’appréciation du dollar US.

Au 2ème trimestre 2015, le chiffre d’affaires a progressé de
+ 7,9 % à données comparables. À données publiées, il progresse de +
13,8 % en raison d’un environnement de change favorable.

Alors que le contexte économique reste morose au Brésil, l’activité du
groupe y est la plus dynamique de la région Ibérico-LATAM.
Teleperformance continue notamment de bénéficier au 1er
semestre de la montée en puissance de nouveaux contrats remportés auprès
de clients premium existants dans la seconde partie de l’année dernière.

Les activités au Portugal continuent de se développer à un rythme
satisfaisant, toujours portées par le succès des plateformes
multilingues implantées à Lisbonne.

  • Zone Europe continentale & MEA

Le chiffre d’affaires de la zone a progressé au cours du 1er
semestre de + 9,8 % à données comparables et de + 9,9 % à données
publiées, et au cours du 2ème trimestre de + 7,8 % à données
comparables et de + 8,4 % à données publiées.

Le ralentissement de la croissance dans la région au 2ème
trimestre 2015 par rapport au 1er trimestre 2015 résulte pour
l’essentiel d’une base de comparaison plus élevée liée au démarrage au 2ème
trimestre 2014 d’un important contrat gagné dans le domaine de la
gestion externalisée des demandes de visas.

Le groupe continue de bénéficier de la bonne dynamique commerciale
auprès de clients globaux, notamment aux Pays-Bas, en Europe de l’Est
(Russie, Pologne, Roumanie) et en Europe du Sud (Grèce, Turquie, Égypte).

L’Allemagne, et, dans une moindre mesure, les pays nordiques, restent
des marchés très concurrentiels et plus difficiles pour le développement
rentable des solutions du groupe.

Grâce au bon développement des activités offshore au Maroc et en
Tunisie, les performances en France s’améliorent comme attendu par
rapport à la même période de l’année précédente. Les plans d’actions
visant en priorité la restauration de la rentabilité en France se
poursuivent de manière satisfaisante, conformément aux objectifs du
groupe.

RÉSULTATS DU 1ER SEMESTRE
2015

L’EBITA courant atteint 144 millions d’euros au 1er semestre
2015 contre 100 millions d’euros sur la même période de l’année
précédente, soit une progression de + 43,6 %. L’EBITA courant rapporté
au chiffre d’affaires progresse pour s’élever à 8,7 % contre 8,1 % au 1er
semestre 2014.

EBITA COURANT PAR ZONE – HORS HOLDINGS

en millions d’euros S1 2015 S1 2014
     

Anglophone & Asie-Pacifique

75

47

 

% CA 9,2 % 9,4 %

Ibérico-LATAM

44

37

% CA 10,4 % 9,8 %

Europe continentale & MEA

9

4

% CA 2,1 % 1,0 %

Total – Holdings inclus

144

100

% CA 8,7 % 8,1 %

L’EBITA courant de la zone anglophone & Asie-Pacifique s’élève
à 75 millions d’euros au 1er semestre 2015 contre 47 millions
d’euros sur la même période de l’année dernière. Cette croissance
soutenue résulte du bon développement des activités, de la contribution
de la société Aegis USA Inc. acquise en août 2014 et de l’appréciation
significative du dollar US par rapport à l’euro. Le taux de marge EBITA
courant demeure élevé au 1er semestre 2015 à 9,2 % contre 9,4
% sur la même période de l’exercice précédent. Ce léger recul résulte
notamment de coûts de démarrage de contrats significatifs aux
États-Unis, d’un effet mix défavorable lié à l’évolution de l’activité
auprès de certains clients, et de l’impact sur les charges salariales du
groupe de la réforme du système de protection sociale aux États-Unis en
matière de santé (Patient Protection and Affordable Care Act ou Obama
Care).

La zone Ibérico-LATAM enregistre un EBITA courant de 44 millions
d’euros au 1er semestre 2015 contre 37 millions d’euros sur
la même période de l’année dernière. Le taux de marge EBITA courant
demeure élevé et progresse pour atteindre 10,4 %, contre 9,8 % au 1er
semestre 2014, en raison notamment du développement dynamique et
rentable des activités au Brésil, ainsi que de l’évolution des devises
favorable aux activités offshore au Mexique servant le marché américain.

Dans la zone Europe continentale & MEA, l’EBITA courant
s’élève à 9 millions d’euros, soit un taux de marge de 2,1 %, contre 1,0
% au 1er semestre de l’année dernière. Cette progression
reflète le succès de la stratégie de redressement de la rentabilité dans
la région, amorcée par Teleperformance depuis quelques années. Le groupe
a bénéficié d’une bonne croissance de ses activités dans un certain
nombre de pays en Europe du Sud et du Nord et du développement à un bon
rythme des activités de gestion externalisée des demandes de visas de
TLScontact.

Le résultat opérationnel publié (EBIT) s’établit à 126 millions d’euros
contre 89 millions d’euros sur la même période de l’année précédente,
soit une progression de + 41,3 %.

L’EBIT tient compte au 1er semestre 2015 de l’amortissement
des actifs incorporels qui s’élève à 12 millions d’euros contre 4
millions d’euros au 1er semestre 2014, la hausse étant liée à
l’acquisition d’Aegis USA Inc. en août 2014, et à des charges
non-récurrentes composées essentiellement de la charge comptable
relative aux plans d’actions de performance mis en place en 2013, pour
un montant de 6 millions d’euros.

Le résultat financier fait ressortir une charge nette de 4 millions
d’euros contre 5 millions l’année dernière. Alors que la charge de la
dette financière a progressé suite au financement de l’acquisition
américaine en 2014, le résultat financier a bénéficié de gains de change
résultant d’une politique active de couverture des flux financiers au
sein du groupe.

La charge d’impôt s’établit à 38 millions d’euros. Le taux d’imposition
moyen du groupe est de 31,6 % contre 31,4 % l’année précédente.

La part revenant aux minoritaires dans le résultat s’élève à 1 million
d’euros.

Le résultat net de 83 millions d’euros progresse de + 45,1 % par rapport
à l’année précédente (57 millions d’euros). Le résultat net dilué par
action s’élève à 1,45 euro, en hausse de + 45,1 % par rapport au 1er
semestre 2014.

FLUX DE TRÉSORERIE ET STRUCTURE FINANCIÈRE

Le cash-flow après impôts s’est établi à 158 millions d’euros au 1er
semestre 2015, contre 108 millions d’euros sur la même période de
l’année précédente.

La variation du BFR du groupe a constitué une ressource de 23 millions
d’euros au 1er semestre 2015 contre un emploi de 17 millions
d’euros sur la même période de l’exercice précédent. Cette bonne
performance traduit la réussite de la politique d’amélioration de la
liquidité du groupe.

Les investissements opérationnels nets s’élèvent à 86 millions d’euros,
soit 5,2 % du chiffre d’affaires, contre 76 millions d’euros, soit 6,1 %
du chiffre d’affaires, au 1er semestre 2014 qui intégrait
d’importantes dépenses liées au démarrage du contrat signé avec le
gouvernement britannique dans la gestion des demandes de visas. Les
investissements du groupe concernent des créations et agrandissements de
centres de contacts sur des marchés clés en Asie, en Amérique du Nord et
en région CEMEA.

Au total, le cash-flow disponible du groupe progresse fortement pour
atteindre 95 millions d’euros contre 15 millions d’euros sur la même
période de l’exercice précédent.

Après décaissement du dividende pour un montant de 53 millions d’euros,
l’endettement net s’élève à 429 millions d’euros au 30 juin 2015. La
structure financière du groupe demeure ainsi très solide avec des
capitaux propres de 1 701 millions d’euros à fin juin 2015.

DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS

Au 1er semestre 2015, Teleperformance a poursuivi la mise en
œuvre de sa stratégie en se développant dans un grand nombre de pays
clés, avec l’ouverture de nouveaux sites en Asie (Philippines et Chine),
en Amérique Latine (Guyana et Surinam), et dans la région CEMEA (Albanie
et Dubaï). La plupart de ces développements viennent renforcer le réseau
offshore mondial de Teleperformance.

Le groupe a également accru le nombre de postes de travail sur des sites
déjà existants, au Canada, aux Philippines, au Salvador, au Mexique et
dans la région CEMEA (Grèce, Italie, Maroc, Pays-Bas et Russie).

Au total, ce sont 8 000 nouvelles stations de travail que le groupe a
mises en place au cours du semestre.

PERSPECTIVES 2015

Pour l’année 2015, compte tenu des chiffres semestriels et malgré un
accroissement des coûts lié aux actions de renforcement de la sécurité
des données et d’un effet de mix géographique négatif lié à
l’évolution de l’activité auprès de certains clients, l’objectif annuel
de croissance du chiffre d’affaires, supérieure ou égale à + 7 % à
données comparables, ainsi que l’objectif de marge opérationnelle
courante supérieure ou égale à 10,3 %, sont confirmés.

Le groupe par ailleurs prévoit d’augmenter significativement le niveau
de son cash-flow disponible par rapport à 2014.

RÉUNION D’INFORMATION – ANALYSTES/INVESTISSEURS

Date : mardi 28 juillet 2015 à 18h30 (heure de Paris)
Le
support de présentation sera également disponible sur le site internet
de Teleperformance (www.teleperformance.com).

AGENDA INDICATIF DE COMMUNICATION FINANCIÈRE

Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2015 : jeudi 12 novembre
2015

À PROPOS DU GROUPE TELEPERFORMANCE

Teleperformance, leader mondial de la gestion multimédia de l’expérience
client externalisée, apporte ses services aux entreprises du monde
entier dans le domaine des services de relations clients, de
l’assistance technique, de l’acquisition clients et du recouvrement de
créances. En 2014, Teleperformance a publié un chiffre d’affaires
consolidé de 2,758 milliards d’euros (3,665 milliards de dollars sur la
base d’un taux de change de 1 € pour 1,33 $).

Le groupe dispose d’environ 135 000 stations de travail
informatisées et compte près de 182 000 collaborateurs
répartis sur plus de 270 centres de contacts dans 62 pays et servant
plus de 160 marchés. Il gère des programmes dans 75 langues et dialectes
pour le compte d’importantes sociétés internationales opérant dans de
multiples secteurs d’activité.

Les actions Teleperformance, cotées sur Euronext Paris, compartiment A,
sont éligibles au service de règlement différé et appartiennent aux
indices suivants : STOXX 600, SBF 120, Next 150, CAC Mid 60 et CAC
Support Services. Symboles : RCF – ISIN : FR0000051807 – Reuters :
ROCH.PA – Bloomberg : RCF FP

Pour plus d’informations : www.teleperformance.com
Pour
nous suivre sur Twitter : @teleperformance

ANNEXES

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ
en millions d’euros

  1er sem 2015   1er sem 2014
 
Chiffre d’affaires 1 658 1 245
Autres produits de l’activité 3 3
Charges de personnel -1 124 -868
Charges externes -317 -226
Impôts et taxes -8 -6
Dotations aux amortissements -68 -50
Amortissements des incorporels liés aux acquisitions -12 -4
Charges liées aux paiements fondés sur des actions -6 -3
Autres produits (charges) d’exploitation -2
Résultat opérationnel 126 89
Produits de trésorerie et d’équivalents de trésorerie 1
Coût de l’endettement financier brut -12 -6
Coût de l’endettement financier net -12 -5
Autres produits financiers 44 15
Autres charges financières -36 -15
Résultat financier -4 -5
Résultat avant impôt 122 84
Charge d’impôt -38 -27
Résultat net après impôt 84 57
Résultat net après impôt – Part du groupe 83 57
Résultat net après impôt – Participations ne conférant pas le
contrôle
1 0
Résultat de base par action (en €) 1,45 1,00
Résultat dilué par action (en €) 1,45 1,00

TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ
en
millions d’euros

Flux de trésorerie liés à l’activité opérationnelle   1er sem 2015   1er sem 2014
 
Résultat net après impôt – Part du groupe 83 57
Résultat participation ne conférant pas le contrôle 1 0
Charges d’impôts comptabilisées 38 27
Charges (produits) sans effet sur la trésorerie 85 53
Impôt décaissé -49 -29
Marge brute d’autofinancement 158 108
Variation du besoin en fonds de roulement 23 -17
Flux de trésorerie générés par l’activité 181 91
 
Flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement
 
Acquisition d’immobilisations inc. et corporelles -88 -77
Prêts accordés -1 0
Cession d’immobilisations inc. et corporelles 2 1
Remboursement de prêts 2 1
Flux de trésorerie liés aux investissements -85 -75
 
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement
 
Acquisition/cession de titres d’autocontrôle -2 -1
Changement de parts d’intérêts dans les sociétés contrôlées -2 -7
Dividendes versés aux actionnaires de la société mère -53 -46
Augmentation des dettes financières 415 127
Remboursement des dettes financières -381 -84
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement -23 -11
 
Variation de trésorerie 73 5
incidence des variations de change et reclassements -31 4
Trésorerie à l’ouverture 214 160
Trésorerie à la clôture 256 169

BILAN CONSOLIDÉ
en millions d’euros

ACTIF   30.06.2015   31.12.2014
 
Actifs non courants
Goodwill 1 120 1 019
Autres immobilisations incorporelles 287 323
Immobilisations corporelles 422 391
Actifs financiers 43 43
Impôts différés 55 41
Total actifs non courants 1 927 1 817
Actifs courants
Actifs impôts exigibles 36 37
Clients 699 693
Autres actifs courants 132 113
Autres actifs financiers 46 51
Trésorerie et équivalents 261 216
Total actifs courants 1 174 1 110
Total actif 3 101 2 927
 
PASSIF 30.06.2015 31.12.2014
 
Capitaux propres
Capital 143 143
Prime d’émission 575 575
Réserves de conversion 103 32
Autres réserves groupe 874 845
Total part du groupe 1 695 1 595
Participations ne conférant pas le contrôle 6 5
Total capitaux propres 1 701 1 600
Passifs non courants
Provisions 12 10
Passifs financiers 450 425
Impôts différés 119 125
Total passifs non courants 581 560
Passifs courants
Provisions 63 43
Dettes d’impôts 46 49
Fournisseurs 119 123
Autres passifs courants 351 338
Autres passifs financiers 240 214
Total passifs courants 819 767
Total des passifs et des capitaux propres 3 101 2 927

Information : les données
semestrielles aux 30 juin 2014 et 30 juin 2015 ont fait l’objet d’un
examen limité des commissaires aux comptes.

Contacts

Teleperformance
RELATIONS INVESTISSEURS ET MÉDIA
QUY
NGUYEN-NGOC, Tél : +33 1 53 83 59 87
quy.nguyen@teleperformance.com