Press release

The New England Journal of Medicine publie une étude historique sur les cigarettes à très faible teneur en nicotine de 22nd Century

0 0
Sponsorisé par Business Wire

CLARENCE, New York–(BUSINESS WIRE)–22nd Century Group inc. (NYSE MKT : XXII), un leader dans le domaine de la réduction des dommages causés par le tabac, a annoncé que le The New England Journal of Medicine (NEJM) avait consacré un article à une étude remarquable sur ses cigarettes expérimentales SPECTRUM (N Engl J Med 2015; 373:1340-1349).

CLARENCE, New York–(BUSINESS WIRE)–22nd Century Group inc. (NYSE MKT : XXII),
un leader dans le domaine de la réduction des dommages causés par le
tabac, a annoncé que le The New England Journal of Medicine
(NEJM) avait consacré un article à une étude remarquable sur ses
cigarettes expérimentales SPECTRUM (N
Engl J Med
2015; 373:1340-1349
). Le
Center for the Evaluation of Nicotine in Cigarettes a mené un essai
clinique randomisé à double insu avec contrôle parallèle auprès de 840
fumeurs en dix emplacements. Les auteurs ont conclu que les résultats de
l’étude indiquent qu’en comparaison avec les cigarettes à teneur de
nicotine habituelle, les cigarettes SPECTRUM à faible teneur en nicotine
de 22nd Century étaient « associées à des réductions du tabagisme, de
l’exposition à la nicotine et de la dépendance à la nicotine, mais à
pratiquement aucune manifestation notable d’un syndrome de sevrage à la
nicotine, d’une recrudescence du tabagisme ou de graves effets
secondaires. »

L’étude, financée par le National Institute on Drug Abuse (NIDA) et le
Center for Tobacco Products de la Food and Drug Administration (FDA) des
États-Unis a porté sur six types de cigarettes expérimentales SPECTRUM
de 22nd Century. Les cigarettes SPECTRUM ont une teneur en nicotine
variant de 15,8 mg par gramme de tabac (similaire à celle des marques
commerciales) à 0,4 mg par gramme (« très faible teneur en nicotine »).
Les cigarettes SPECTRUM à très faible teneur en nicotine contiennent 95
% moins de nicotine que les cigarettes traditionnelles. 22nd Century est
la seule entreprise du monde apte à cultiver du tabac à si faible teneur
en nicotine.

Les chercheurs ont découvert que durant la sixième et dernière semaine
de l’essai, les participants qui fumaient les cigarettes SPECTRUM de
22nd Century à teneur en nicotine de 0,4 mg/g fumaient moins de
cigarettes par jour (14,9) que ceux qui fumaient des cigarettes de leur
marque habituelle (22,2). En fait, il a été démontré que les cigarettes
à très faible teneur en nicotine réduisaient l’exposition et la
dépendance à la nicotine ainsi que l’état de manque, et que les effets
secondaires étaient généralement légers et similaires d’un groupe à un
autre. En outre, au cours des 30 jours qui ont suivi la fin de l’essai,
les fumeurs de cigarettes à très faible teneur en nicotine ont déclaré
avoir tenté de cesser de fumer deux fois plus souvent que les
participants qui fumaient des cigarettes dont la teneur en nicotine
s’élevait à 15,8 mg/gramme (34,7 % contre 17 %).

L’auteur d’un article sur l’étude affiché sur usatoday.com, Dr Eric
Donny, a expliqué : « Les données tendent de plus en plus à confirmer
qu’une réduction du taux de nicotine permet de réduire le tabagisme et
la dépendance à la cigarette, ce qui peut les aider à arrêter de fumer.
» Afin de tester cette théorie, les cigarettes SPECTRUM de 22nd Century
sont utilisées dans un essai clinique de phase III qui suit 1 250
fumeurs pendant cinq mois (ClinicalTrials.gov
NCT02139930
).

Les études
antérieures
qui ont utilisé des cigarettes à très faible teneur en
nicotine ont démontré une foule de résultats souhaitables, notamment une
réduction du tabagisme, de l’exposition à la nicotine et de la
dépendance à la nicotine, un taux d’abstinence accru, une réduction de
l’exposition à des substances toxiques et peu d’effets secondaires. En
outre, peu de signes de malaise lié au sevrage ou de préoccupations de
santé ont été constatés. Contrairement aux cigarettes dites « légères »
(par les sociétés productrices de tabac traditionnelles), lesquelles
réduisent la teneur en nicotine en diluant la fumée plutôt que la teneur
en nicotine du tabac lui-même, les cigarettes à très faible teneur en
nicotine n’entraînent pas une consommation accrue de cigarettes.

Au cours de huit dernières années, la perspective de réduire
l’accoutumance aux cigarettes a retenu l’attention de nombreux
organismes sanitaires, notamment l’Institute of Medicine, l’Organisation
mondiale de la Santé et l’Office of the U.S. Surgeon General. La Tobacco
Control Act (loi de lutte contre le tabagisme), édictée en 2009, confère
à la FDA le pouvoir d’établir des normes visant à réduire la teneur en
nicotine de toutes les cigarettes en vente aux États-Unis.

« L’étude menée par Donny et ses collègues s’ajoute à une abondante
documentation à l’appui de la faisabilité et des avantages potentiels
d’une politique nationale de réduction du tabagisme…, ont déclaré des
promoteurs d’une réforme des politiques en santé publique, Dr Michael
Fiore et Dr Timothy Baker, dans un article connexe publié dans le même
numéro du NEJM. Réduire la teneur en nicotine des produits du tabac à un
niveau qui n’entretient pas la dépendance nous semble la meilleure
approche à la réglementation pour prévenir [au moins] 20 millions de
morts prématurées. »

À propos de 22nd Century Group

22nd Century est une entreprise de biotechnologies végétales dont la
technologie propriétaire permet de réduire ou d’augmenter la teneur en
nicotine des plants de tabac au moyen du génie génétique et de la
sélection des plantes. La société a pour mission de réduire les dommages
causés par le tabagisme. 22nd Century détient 185 brevets ou licences
exclusives et compte plus de 50 demandes de brevet en instance à travers
le monde. La solide position de l’entreprise en matière de propriété
intellectuelle a mené à un contrat de licence avec la British American
Tobacco (BAT), qui se classe au deuxième rang mondial des sociétés
productrices de tabac. Pour de plus amples renseignements, consultez le
site www.xxiicentury.com.

Avis concernant les énoncés prospectifs : Le présent communiqué de
presse contient énoncés prospectifs, c’est-à-dire des déclarations qui
ne constituent pas des faits historiques, à propos des intentions, des
opinions et des attentes de 22nd Century Group, ses cadres et ses
administrateurs. L’emploi de termes et d’expressions comme « peut », «
pourrait », « sera », « s’attend à », « estime », « prévoit », « croit
», « a l’intention de » ainsi que leurs variantes et les expressions
similaires dénote des énoncés prospectifs. Nous ne pouvons pas garantir
les résultats, le niveau d’activité ou le rendement à venir. Il est
conseillé aux lecteurs de ne pas se fier outre mesure à ces énoncés
prospectifs, lesquels ne sont valides qu’à la date du présent
communiqué. Ces avertissements doivent être pris en considération en
parallèle à toutes les déclarations prospectives écrites ou orales que
nous pourrions émettre à l’avenir. Sauf dans la mesure exigée par les
lois applicables, y compris les lois sur les valeurs mobilières des
États-Unis, nous ne mettrons pas à jour ces énoncés prospectifs en
fonction des résultats réels, de circonstances ou événements futurs ou
de la survenance d’événements imprévus. Il est conseillé au lecteur de
soigneusement étudier et évaluer l’information qui figure dans notre
rapport annuel sur formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre
2014, déposé le 6 février 2015, y compris la section intitulée «
Facteurs de risque », et les autres rapports déposés auprès de la
Securities and Exchange Commission des États-Unis qui décrivent les
risques et les facteurs qui peuvent avoir un effet sur les activités, la
situation financière, les résultats d’exploitation et le flux de
trésorerie de notre société. Si l’un ou plusieurs de ces risques ou
incertitudes venaient à se concrétiser, ou si les hypothèses
sous-jacentes s’avéraient inexactes, les résultats réels pourraient
s’écarter sensiblement des prévisions.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Relations avec les investisseurs :
Au nom de 22nd Century
Group
Andrew Haag, 866-976-4784
xxii@irthcommunications.com
ou
Redington
inc.
Tom Redington, 203-222-7399