Press release

Total Gabon: RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PORT-GENTIL, République Gabonaise–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Total Gabon (Paris:EC): Principales données financières           2T15   1T15   2T15 vs 1T15   1S15   1S14   1S15 vs 1S14 Prix moyen du Brent     $/b   61,9   53,9   +15%   57,8   108,9   -47% Prix moyen des brutsTotal Gabon

PORT-GENTIL, République Gabonaise–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Total Gabon (Paris:EC):

Principales données financières

          2T15   1T15   2T15

vs

1T15

 

1S15

 

1S14

  1S15

vs

1S14

Prix moyen du Brent     $/b   61,9   53,9   +15%   57,8   108,9   -47%
Prix moyen des bruts
Total Gabon
    $/b   56,5   50,0   +13%   53,2   104,6   -49%
Production de pétrole brut des champs opérés par Total Gabon     kb/j (1)   54,4   53,2   +2%   53,8   57,4   -6%
Production de pétrole brut liée aux participations de Total Gabon (2)     kb/j   44,7   43,7   +2%   44,2   47,7   -7%
Volumes de brut vendus par Total Gabon     Mb (3)   3,90   4,21   -7%   8,11   7,29   +11%
Chiffre d’affaires     M$   241   225   +7%   466   789   -41%
Capacité d’autofinancement
globale
    M$   85   -12   na   73   450   -84%
Investissements pétroliers     M$   72   78   -8%   150   362   -59%
Résultat net     M$   1   -27   na   -27   117   na

(1) kb/j : milliers de barils par jour
(2) Chiffres comprenant
les barils de fiscalité revenant à l’État dans le cadre des contrats de
partage de production
(3) Mb : millions de barils

Résultats du deuxième trimestre 2015

Prix de vente

Au deuxième trimestre 2015, le prix moyen du Brent a atteint 61,9
dollars par baril ($/b), en hausse de 15% par rapport au premier
trimestre 2015 (53,9 $/b). Le prix de vente moyen des deux qualités de
pétrole brut commercialisées par Total Gabon (Mandji et Rabi Light)
s’est élevé à 56,5 $/b au deuxième trimestre 2015, soit une augmentation
de 13% par rapport au trimestre précédent (50,0 $/b).

Production

Au deuxième trimestre 2015, la part de production de pétrole brut
(opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon(1)
s’est établie à 44 700 barils par jour (b/j), en hausse de 2% par
rapport au premier trimestre 2015 (43 700 b/j). Cette augmentation
s’explique principalement par :

  • l’amélioration de la stabilité du réseau gaz HP d’Anguille et la
    résolution des difficultés opérationnelles du premier trimestre ;
  • la fin, au 1er février 2015, du mouvement de grève lancé
    par le syndicat ONEP le 2 décembre 2014.

Partiellement compensée par :

  • l’arrêt planifié du secteur Anguille pour travaux sur la torche ;
  • l’arrêt planifié du champ de Gonelle pour maintenance préventive du
    compresseur.

Chiffre d’affaires

Au deuxième trimestre 2015, le chiffre d’affaires s’élève à 241 millions
de dollars (M$), en hausse de 16 M$ (+7%) par rapport au premier
trimestre 2015 (225 M$). Cette augmentation s’explique par la hausse du
prix de vente des qualités de brut commercialisées par Total Gabon (+28
M$), du négoce de pétrole brut pour le compte de tiers (+9 M$) et des
prestations fournies aux tiers (+7 M$), partiellement compensée par la
baisse des volumes vendus sur la période liée au planning des
enlèvements (-28 M$).

Capacité d’autofinancement globale

La capacité d’autofinancement globale ressort à 85 M$ au deuxième
trimestre 2015 à comparer à -12 M$ au premier trimestre 2015. Cette
hausse s’explique principalement par :

  • la hausse du chiffre d’affaires ;
  • la hausse du volume des productions stockées ;
  • l’évolution positive de l’ écart de change sur les créances et les
    dettes libellées en euros et francs CFA.

Partiellement compensée par :

  • un programme plus important de travaux de gros entretien fond et
    surface.

______________________________
(1) Y compris les barils
de fiscalité revenant à l’État dans le cadre des contrats de partage de
production

Investissements

Au deuxième trimestre 2015, les investissements s’élèvent à 72 M$,
comparés à 78 M$ au premier trimestre 2015. Ils concernent
principalement les travaux suivants :

  • la campagne de forage de la phase 3 du redéveloppement du champ
    d’Anguille (puits AGMN080 et AGMN081) ;
  • la fin de la campagne de reprise de puits sur les champs de Torpille
    (Work Over TRM014 et Work Over TRM015) ;
  • et les travaux d’intégrité/pérennité sur les installations offshore
    (Anguille, Torpille et Grondin).

Résultat net

Le résultat net au deuxième trimestre 2015 s’établit à 1 M$ contre -27
M$ au premier trimestre 2015, soit une hausse de 28 M$. Cette
augmentation s’explique principalement par :

  • la hausse du chiffre d’affaires ;
  • la hausse du volume des productions stockées ;
  • la baisse de l’effort d’exploration ;
  • l’évolution positive de l’écart de change sur les créances et les
    dettes libellées en euros et francs CFA.

Partiellement compensée par :

  • une hausse des amortissements ;
  • un programme plus important de travaux de gros entretien fond et
    surface.

Résultats du premier semestre 2015

Prix de vente

Au premier semestre 2015, le prix moyen du Brent s’est établi à 57,8
$/b, en baisse de 47% par rapport au premier semestre 2014 (108,9 $/b).
Le prix de vente moyen des deux qualités de pétrole brut commercialisées
par Total Gabon (Mandji et Rabi Light) s’est élevé au premier semestre
2015 à 53,2 $/b, en baisse de 49% par rapport au premier semestre 2014
(104,6 $/b).

Production

Au premier semestre 2015, la part de production de pétrole brut (opérée
et non opérée) liée aux participations de Total Gabon(1) s’est
élevée à 44 200 b/j contre 47 700 b/j au premier semestre 2014, soit une
baisse de 7%. Cette baisse s’explique principalement par :

  • l’instabilité du réseau gaz HP d’Anguille et les difficultés
    opérationnelles au premier semestre 2015 ;
  • l’impact, sur le premier trimestre 2015, du mouvement de grève lancé
    par le syndicat ONEP du 2 décembre 2014 au 1er février
    2015 ;
  • l’arrêt planifié du secteur Anguille pour travaux sur la torche ;
  • l’arrêt planifié du champ de Gonelle pour maintenance préventive du
    compresseur.

_________________________
1 Y compris les barils de
fiscalité revenant à l’Etat dans le cadre des contrats de partage de
production

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du premier semestre 2015 s’élève à 466 M$ contre
789 M$ au premier semestre 2014, soit une diminution de 323 M$ (41%). Ce
recul s’explique principalement par la baisse du prix de vente des
qualités de brut commercialisées par Total Gabon (-373 M$) partiellement
compensée par la hausse des volumes vendus sur la période liée au
planning des enlèvements (+44 M$), du négoce de pétrole brut pour le
compte de tiers (+4 M$) et des prestations aux tiers (+2 M$).

Capacité d’autofinancement globale

La capacité d’autofinancement globale ressort à 73 M$ au premier
semestre 2015 contre 450 M$ au premier semestre 2014. Cette baisse
s’explique principalement par :

  • le recul du chiffre d’affaires ;
  • la baisse du volume des productions stockées.

Partiellement compensée par :

  • la baisse des coûts d’exploitation liée à un programme moins important
    de gros entretien fond et surface.

Investissements

Au premier semestre 2015, les investissements s’élèvent à 150 M$ contre
362 M$ au premier semestre 2014. Les investissements du premier semestre
2015 concernent principalement :

  • la campagne de forage de la phase 3 du redéveloppement du champ
    d’Anguille (puits AGMN078, AGMN079, AGMN080 et AGMN081) ;
  • la fin de la campagne de reprise de puits sur les champs d’Anguille
    (Work Over AGMN512) et de Torpille (Work Over TRM014 et Work Over
    TRM015) ;
  • et les travaux d’intégrité/pérennité sur les installations offshore
    (Anguille, Torpille et Grondin).

Résultat net

Le résultat net du premier semestre 2015 ressort à -27 M$ contre 117 M$
au premier semestre 2014. Cette baisse s’explique principalement par :

  • le recul du chiffre d’affaires ;
  • la baisse du volume des productions stockées .

Partiellement compensée par :

  • une baisse des amortissements ;
  • la baisse des coûts d’exploitation liée à un programme moins important
    de travaux de gros entretien fond et surface ;
  • la baisse de l’effort d’exploration.

Faits marquants depuis le début du deuxième trimestre 2015

Assemblée générale et dividende

L’Assemblée générale ordinaire et extraordinaire des actionnaires de
Total Gabon s’est réunie le 27 mai 2015 à Libreville et a approuvé le
versement d’un dividende net d’impôt de 10,00 dollars par action au
titre de l’exercice 2014. Le service du dividende en 2015, au titre de
l’exercice 2014, s’est établi à 45 M$.

Le dividende a été mis en paiement le mercredi 17 juin 2015 pour une
contre valeur de 9,21 euros par action sur la base du cours du dollar de
la Banque centrale européenne du 27 mai 2015 fixé à 0,9206 euro pour un
dollar.

Exploration

Sur le permis Diaba, les données sismiques acquises fin 2014 sur la zone
ouest du permis sont en cours de traitement et devraient permettre un
inventaire complet de la prospectivité de ce permis. Les résultats
préliminaires de l’interprétation sismique confirment la présence
d’objets prospectifs à l’ante-sel, à l’ouest de la structure de Mango
forée par le puits Diaman-1.

Sur le permis Nziembou (opéré par Perenco), le puits Igongo-1ST a été
connecté aux installations d’Echira opérées par Perenco. Les tests de
production ont commencé en juin 2015.

Développement

Re-développement du champ d’Anguille

Le puits AGMN081, dix-huitième puits (sur les vingt-et-un) de la phase 3
du projet de redéveloppement du champ d’Anguille, a été livré et sera
mis en production fin juillet 2015. Les trois derniers puits ont été
reportés en 2017.

Société anonyme de droit gabonais avec Conseil d’Administration au
capital de 76 500 000 dollars US

Siège social : Boulevard
Hourcq – Port-Gentil BP 525 (République Gabonaise)

www.total.ga/fr
RCCM
Port-Gentil 2000 B 00011

Contacts

Contact Presse Gabon :
Mathurin Mengue-Bibang, + 241
1 55 63 29