Press release

TxCell et l’hôpital San Raffaele de Milan démarrent une collaboration pour le développement de CAR-Tregs dans le lupus rénal

0 0
Sponsorisé par Business Wire

La collaboration entre TxCell et l’hôpital San Raffaele comprend également un programme de recherche dédié à la biologie des CAR-Tregs VALBONNE, France & MILAN–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: TxCell SA (FR0010127662 – TXCL), société de biotechnologies qui développe des immunothérapies cellulaires personnalisées innovantes à partir de cellules T régulatrices (Treg) pour le traitement de maladies inflammatoires et

La collaboration entre TxCell et l’hôpital San Raffaele comprend
également un programme de recherche dédié à la biologie des CAR-Tregs

VALBONNE, France & MILAN–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

TxCell SA (FR0010127662 – TXCL), société de biotechnologies qui
développe des immunothérapies cellulaires personnalisées innovantes à
partir de cellules T régulatrices (Treg) pour le traitement de maladies
inflammatoires et auto-immunes chroniques sévères, et Ospedale San
Raffaele
(OSR, Milan, Italie), l’un des instituts de recherche les
plus prestigieux en Europe dans le domaine de la thérapie génique et
cellulaire, annoncent avoir signé un accord stratégique de recherche et
développement. La collaboration comprend une partie développement
ciblant le lupus rénal et une partie recherche dédiée à la biologie des
cellules CAR-Tregs.

La partie développement de la collaboration portera sur le développement
non-clinique de cellules T régulatrices modifiées génétiquement pour
exprimer un récepteur à l’antigène de type chimérique (CAR-Tregs) pour
le traitement du lupus rénal. Le lupus rénal est l’une des complications
les plus graves du lupus, une pathologie auto-immune chronique touchant
plus de 5 millions de personnes par an dans le monde. Les chercheurs de
TxCell ont déjà identifié une première cible antigénique pertinente pour
créer un produit de thérapie cellulaire basé sur des CAR-Tregs. Ils sont
parvenus à créer un candidat médicament CAR-Treg en modifiant par génie
génétique des cellules Treg FoxP3+ avec un CAR (Chimeric Antigen
Receptor 
: récepteur à l’antigène chimérique). Ce CAR contient
un domaine de liaison à l’antigène issu d’un anticorps auto-immun
provenant de patients souffrant de lupus rénal.

Selon les termes de l’accord annoncé ce jour, TxCell et l’OSR conduiront
des études de pharmacologie et de toxicologie avec les cellules CAR-Treg
en vue de réaliser à terme une première étude clinique chez des patients
souffrant de lupus rénal.

« Le démarrage de cette collaboration de recherche et
développement avec le prestigieux hôpital San Raffaele est une étape
importante pour TxCell. Nous avons déjà
réalisé de rapides
progrès avec ENTrIA, notre nouvelle plateforme CAR-Treg. TxCell
bénéficiera d’une part de cette nouvelle collaboration avec l’OSR, et
d’autre part de son nouveau Conseil scientifique, pour accélérer son
développement 
» déclare Arnaud Foussat, Directeur Scientifique
(CSO) de TxCell. « Le lupus rénal est parmi les maladies les
plus dévastatrices au monde et pour lesquelles peu de traitements sont
disponibles. Pouvoir mettre notre technologie unique au monde au service
des patients souffrant de cette pathologie est pour nous une motivation
exceptionnelle. Au-delà de ce premier programme de développement dans le
lupus rénal, nous prévoyons également de démarrer deux autres programmes
de développement CAR-Treg dès cette année, sur la base de données in
vitro et in vivo supplémentaires. »

En parallèle, la collaboration comprendra également une partie
recherche, dans laquelle l’OSR mènera pour TxCell des travaux de
recherche portant sur la conception et la biologie d’autres récepteurs
chimériques CAR, lesquels pourraient être utilisés dans des produits à
base de cellules Treg ciblant d’autres maladies auto-immunes.

Le Dr Attilio Bondanza, Chef de l’Unité Immunothérapies Innovantes de
l’OSR, dirigera l’équipe OSR à la fois pour la partie développement de
CAR-Tregs dans le lupus rénal et pour la partie recherche sur la
biologie des CAR-Tregs. Le Prof Fabio Ciceri, chef de l’Unité
Hématologie et Greffe de Moelle Osseuse et Directeur Adjoint de la
Division Médecine Régénerative, Cellules souches et Thérapie Génique de
l’OSR, fera également partie de l’équipe collaborative. Grâce à son
expérience de pionnier dans le domaine de la thérapie clinique génique
des cellules T, le Prof Ciceri pourra piloter la collaboration en vue
d’initier une première étude chez l’homme.

« Nous sommes très heureux de démarrer cette collaboration avec
TxCell, qui constitue sans aucun doute une étape sans précédent en vue
de la validation hors oncologie de la technologie basée sur les
récepteurs CAR
 », a déclaré le Dr Attilio Bondanza. « Nous
acceptons avec enthousiasme les défis liés à la conception de CARs
adaptés à la biologie distincte des Tregs. Nous sommes vraiment
déterminés à développer des protocoles robustes pour la production de
produits cellulaires sûrs et efficaces pouvant aider des patients
souffrant de maladies auto-immunes sévères comme le lupus rénal. 
»

Les termes financiers de cette collaboration n’ont pas été divulgués.

A propos du lupus rénal

Le lupus rénal (également appelé lupus néphrétique) est une des
complications les plus graves du lupus (également appelé lupus
érythémateux systémique, LES). Le lupus est une maladie auto-immune
chronique impliquant de nombreux systèmes et organes dans le corps, y
compris les articulations, les reins, le système nerveux central, le
cœur et le système hématologique. Le fondement biologique du lupus est
un défaut dans le système immunitaire (système de défense de
l’organisme). Ce défaut conduit à la production d’auto-anticorps
attaquant les organes normaux et causant des dommages irréversibles. On
parle de lupus rénal quand le lupus systémique provoque une inflammation
dans le rein, notamment en raison de la formation et du dépôt de
complexes immuns dans le rein. Si cette inflammation n’est pas
contrôlée, le lupus rénal peut conduire à une insuffisance rénale. Selon
la fondation américaine du lupus (Lupus Foundation of America),
au moins 5 millions de personnes dans le monde souffrent de lupus, avec
plus de 16 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année aux États-Unis.
La plupart des patients sont des femmes en âge de procréer. On estime
que jusqu’à 60% des patients atteints de lupus développeront une forme
cliniquement significative de lupus rénal à un moment ou à un autre
pendant leur maladie.

À propos d’ENTrIA

ENTrIA (Engineered Treg for Inflammation and Autoimmunity), la
deuxième plateforme propriétaire de produits d’immunothérapie cellulaire
de TxCell, est composée de cellules T régulatrices FoxP3+ modifiées par
génie génétique (CAR-Treg). Après leur isolement à partir de sang
périphérique du patient, les cellules Treg FoxP3+ sont génétiquement
modifiées par transduction de gènes codant pour des récepteurs
chimériques spécifiques d’antigènes (CAR pour Chimeric Antigen
Receptor
). Les CARs introduits dans les cellules Treg FoxP3+ sont
conçus pour permettre leur activation par la reconnaissance d’une
protéine présente dans les tissus inflammatoires et donc permettent de
moduler la réaction immunitaire chez les patients souffrant de maladies
auto-immunes et inflammatoires chroniques.

A propos de TxCell – www.txcell.com

TxCell est une société de biotechnologies cotée qui développe des
plateformes d‘immunothérapies cellulaires T personnalisées innovantes
pour le traitement de maladies inflammatoires et auto-immunes chroniques
sévères présentant un fort besoin médical non satisfait. TxCell est la
seule société de thérapie cellulaire au stade clinique qui soit
focalisée exclusivement sur les lymphocytes T régulateurs (Tregs). Les
Tregs sont une population cellulaire récemment découverte et dont les
propriétés anti-inflammatoires sont désormais établies. Ovasave®, le
premier candidat médicament de TxCell, est actuellement dans un essai
clinique de Phase IIb dans la maladie de Crohn réfractaire. Col-Treg,
son deuxième candidat médicament développé pour le traitement de
l’uvéite auto-immune, devrait entrer en phase clinique prochainement.
Basée à Sophia-Antipolis, TxCell est cotée sur le marché réglementé
d’Euronext à Paris et compte actuellement 49 salariés.

A propos d’Ospedale San Raffaele – www.hsr.it

Ospedale San Raffaele est un Centre Hospitalier Universitaire (CHU)
établi en 1971 et est l’un des instituts de recherche les plus
prestigieux d’Europe. Le San Raffaele doit sa renommée internationale
aux soins spécialisés de très haut niveau appliqués sur les pathologies
les plus complexes. Depuis 2012, le San Raffaele fait partie intégrante
de Gruppo Ospedaliero San Donato, le plus important groupe hospitalier
d’Italie. Le San Raffaele est une polyclinique avec plus de 50
spécialités et plus de 1300 lits. L’activité de recherche du San
Raffaele se concentre sur l’intégration de la recherche de base, de la
recherche translationnelle et des activités cliniques pour fournir les
soins les plus avancés. Le centre compte plus de 1800 médecins,
chercheurs, techniciens et en outre est muni d’installations et
plateformes technologiques de pointe. L’OSR est reconnu comme une
autorité mondiale en médecine moléculaire et en thérapie génique, et est
à la pointe de la recherche dans de nombreux autres domaines.

Déclarations prospectives – TxCell

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations
ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent
des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur
lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets,
des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats
financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le
développement de produits et leur potentiel ou les performances futures.

Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les
mots « s’attendre à » « anticiper », « croire », « avoir l’intention de
», « estimer » ou « planifier », ainsi que par d’autres termes
similaires. Bien que la direction de TxCell estime que ces déclarations
prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le
fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux
risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en
dehors du contrôle de TxCell qui peuvent impliquer que les résultats et
événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui
sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations
prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les
incertitudes inhérentes aux développements des produits de la Société,
qui pourraient ne pas aboutir, ou à la délivrance par les autorités
compétentes des autorisations de mise sur le marché ou plus généralement
tous facteurs qui peuvent affecter la capacité de commercialisation des
produits développés par TxCell ainsi que ceux qui sont développés ou
identifiés dans les documents publics déposés par TxCell auprès de
l’Autorité des marchés financiers y compris ceux énumérés dans le
chapitre 4 « Facteurs de risque » du document de référence 2014 de
TxCell qui a été enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers
le 11 juin 2015 sous le numéro R.15-049 et dans la section 5.1 de son
actualisation déposée auprès de l’Autorité des marchés financiers le 25
janvier 2016 sous le numéro D.15-0402-A01. TxCell ne prend aucun
engagement de mettre à jour les informations et déclarations
prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les
articles 223-1 et suivants du règlement général de l’Autorité des
marchés financiers.

Contacts

TxCell
Caroline Courme, Tel: +33(0) 4 97 21 83 00
IR &
Communication Director
caroline.courme@txcell.com
ou
Image
Box – Relations Presse

Neil Hunter / Michelle Boxall
Tel:
+44(0) 20 8943 4685
neil.hunter@imageboxpr.co.uk
michelle.boxall@imageboxpr.co.uk
ou
NewCap
– Relations Investisseurs

Julien Perez / Pierre Laurent
Tel:
+33 (0)1 44 71 98 52
txcell@newcap.eu
ou
Ospedale
San Raffaele
Press Office
Gea Gardini, Tel: +39
0226436255 / 4466
ufficio.stampa@hsr.it