Press release

Un groupe emmené par Westinghouse obtient un soutien de l’UE pour diversifier l’approvisionnement des réacteurs VVER en combustible nucléaire

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

BRUXELLES–(BUSINESS WIRE)–Westinghouse Electric Company et huit partenaires européens rassemblées dans le cadre de d’un consortium ont annoncé aujourd’hui avoir reçu un financement de 2 millions d’euros (soit 2.240.400 de dollars) de la part de l’Union Européenne (UE) afin d’établir la sécurité d’approvisionnement en combustible nucléaire de réacteurs de conception russe en service dans l’UE. Cinq

BRUXELLES–(BUSINESS WIRE)–Westinghouse
Electric Company
et huit partenaires européens rassemblées dans le
cadre de d’un consortium ont annoncé aujourd’hui avoir reçu un
financement de 2 millions d’euros (soit 2.240.400 de dollars) de la part
de l’Union Européenne (UE) afin d’établir la sécurité
d’approvisionnement en combustible nucléaire de réacteurs de conception
russe en service dans l’UE. Cinq états-membres de l’UE (Bulgarie,
République tchèque, Finlande, Hongrie et Slovaquie) exploitent au total
18 réacteurs de ce type, qui dépendent aujourd’hui à 100% du combustible
fourni par des fabricants russes. Ces réacteurs assurent jusqu’à 52% de
l’approvisionnement électrique dans l’état-membre respectif. Le
financement de l’UE a pour objectif de diversifier les sources de
combustible nucléaire à court/moyen terme, dans le strict respect des
normes internationales en matière de sûreté nucléaire. L’énergie
nucléaire fournit 55% de l’électricité à faible intensité carbonique de
l’UE.

« Financer ce projet est une décision importante prise par l’UE », a
déclaré Yves Brachet, Président de Westinghouse pour la région Europe,
Moyen-Orient et Afrique. « Elle montre que l’UE entend réellement
prendre des mesures pour améliorer sa sécurité énergétique en
diversifiant ses sources de combustible nucléaire. À l’heure actuelle,
tous les réacteurs de conception russe en service dans l’UE devait s’en
remettre au combustible nucléaire russe. Ce projet contribuera à
renforcer et à sécuriser l’approvisionnement européen en combustible »,
a déclaré M. Brachet.

Le financement de l’UE provient du Programme Euratom de recherche et de
formation, qui fait partie intégrante d’Horizon 2020, le programme de
recherche et d’innovation de l’UE. Le projet, connu sous le nom ESSANUF
(European Supply of Safe Nuclear Fuel), porte sur l’octroi
d’autorisations alternatives pour l’approvisionnement en combustible
nucléaire des réacteurs VVER (réacteurs à eau pressurisée de conception
russe) en service dans l’UE.

Westinghouse assurera la coordination du projet. Les partenaires de
Westinghouse dans le cadre du consortium sont : VUJE,
ÚJV
Řež
, Lappeenranta
University of Technology
(LUT), National
Nuclear Laboratory
(NNL), NucleoCon,
National
Science Center Kharkov Institute of Physics and Technology
(NSC
KIPT), l’Institut
européen des transuraniens, établissement du Centre commun de recherche
de la Commission européenne
(JRC-ITU) et Enusa
Industrias Avanzadas
(ENUSA).

Chaque partenaire apporte son expertise de pointe dans son domaine :
Westinghouse (Suède et Royaume-Uni), ENUSA (Espagne) et NNL
(Royaume-Uni) possèdent une énorme expérience dans le développement,
l’autorisation et la fabrication de combustible Westinghouse VVER-440,
ainsi qu’une expérience opérationnelle à la centrale nucléaire
finlandaise Loviisa. VUJE (Slovaquie), ÚJV Řež (République tchèque), LUT
(Finlande) et NSC KIPT (Ukraine) ont une excellente connaissance de
l’analyse de sûreté, de l’autorisation et de la collaboration avec les
autorités locales dans leurs pays respectifs. JRC-ITU (UE) et NucleoCon
(Slovaquie) sont des experts dans le développement et l’adaptation du
code TRANS-URANUS, largement utilisé et couramment disponible pour
l’analyse des défauts durant le processus d’autorisation des réacteurs à
eau pressurisée.

Il y a actuellement 131 centrales nucléaires dans l’UE, dont plus de 60%
sont basées sur la technologie de Westinghouse (de conception américaine
ou européenne). Cinq états-membres (Bulgarie, République tchèque,
Finlande, Hongrie et Slovaquie) exploitent des réacteurs russes (quatre
de type VVER-1000 et 14 de type VVER-440).

Westinghouse, avec ENUSA, avait déjà fourni du combustible VVER-440 à
Loviisa (Finlande) entre 2001 et 2007 à partir de son usine de
fabrication de combustible de Preston, au Royaume-Uni, par charges
annuelles de combustible, après une conception de combustible réussie et
un programme LTA (assemblage d’essai principal). Le combustible avait
parfaitement fonctionné, en conformité avec toutes les exigences
réglementaires aux niveaux de sûreté les plus élevés. Depuis 2008, tout
le combustible de la centrale nucléaire de Loviisa a été fourni par la
Russie.

Westinghouse est un fournisseur international de combustible nucléaire
aux réacteurs à eau pressurisée (REP), y compris aux réacteurs VVER
russes, ainsi qu’aux réacteurs à eau bouillante (REB) et aux réacteurs
avancés refroidis au gaz (AGR). Westinghouse fournit du combustible
nucléaire à 143 centrales dans le monde, dont 65 en Europe, et dispose
de 10 sites de fabrication de combustible nucléaire à l’échelle
mondiale, dont deux en Europe : Springfields Fuels à Preston, au
Royaume-Uni, et Westinghouse Electric Sweden à Västerås, en Suède.
Westinghouse est le plus gros fournisseur de combustible nucléaire en
Europe et c’est aussi le seul autre fabricant de combustible pour les
réacteurs de type VVER. En décembre 2014, Westinghouse et Energoatom,
l’exploitant des centrales nucléaires ukrainiennes, ont signé une prolongation
de contrat
pour les réacteurs VVER-1000 de ce dernier. Le
combustible sera livré depuis le site Westinghouse Electric Sweden.

Westinghouse Electric Company, une société du groupe Toshiba
Corporation
(TKY:6502), est un pionnier mondial de l’énergie
nucléaire et l’un des principaux fournisseurs de produits et
technologies pour centrales nucléaires destinés aux services publics à
travers le monde. Westinghouse a fourni le premier réacteur à eau
pressurisée au monde en 1957 à Shippingport, en Pennsylvanie
(États-Unis). Aujourd’hui, la technologie de Westinghouse sert de base à
près de la moitié des centrales nucléaires en activité dans le monde, y
compris plus de 50% des centrales européennes.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Westinghouse Europe, Moyen-Orient & Afrique
Hans Korteweg,
Directeur des Communications
+32 (0)2 645-7162 (bureau) / +32
(0)479-75-13-60 (mobile)
kortewh@westinghouse.com