Press release

Un milliard de nouveaux abonnés mobiles uniques d’ici à 2020

0 0
Sponsorisé par Business Wire

GSMA Intelligence prévoit une pénétration mondiale de 72 % d’ici à 2020 BARCELONE, Espagne–(BUSINESS WIRE)–Selon la dernière étude menée par GSMA Intelligence, le service d’étude de marché de la GSMA, près des trois quarts de la population mondiale seront connectés à un réseau mobile d’ici à 2020. Cette nouvelle étude indique qu’un milliard de nouveaux abonnés

GSMA Intelligence prévoit une pénétration mondiale de 72 % d’ici à
2020

BARCELONE, Espagne–(BUSINESS WIRE)–Selon la dernière étude menée par GSMA Intelligence, le service d’étude
de marché de la GSMA, près des trois quarts de la population mondiale
seront connectés à un réseau mobile d’ici à 2020. Cette nouvelle étude
indique qu’un milliard de nouveaux abonnés mobiles viendront rejoindre
le marché au cours des cinq prochaines années, portant le total des
abonnés à 5,6 milliards, ce qui équivaudra alors à 72 % de la population
mondiale selon les prévisions. Toutefois, la croissance des abonnés
uniques devrait ralentir au cours de cette période par comparaison aux
années précédentes car de nombreux marchés approchent du point de
saturation, ce qui souligne la nécessité pour les opérateurs mobiles de
débloquer de nouvelles opportunités de croissance dans des domaines tels
que la 5G, les solutions M2M et l’Internet des objets.

« Au cours des cinq prochaines années, un milliard de personnes
supplémentaires pourront bénéficier des opportunités socio-économiques
de la connectivité mobile. Nous entrons néanmoins dans une nouvelle ère
qui recèle à la fois de nouvelles opportunités et de nouveaux défis pour
les opérateurs mobiles », explique Hyunmi Yang, directeur stratégique de
la GSMA. « Nous pouvons déjà observer que les opérateurs des marchés
développés à forte pénétration cherchent à compenser le ralentissement
de la croissance des abonnés uniques en faisant évoluer et en
élargissant leurs modèles d’activité et en investissant dans des
technologies réseau, des services et des écosystèmes numériques
innovants. À mesure que de nouveaux services continuent de se développer
sur les plateformes mobiles, les opérateurs du monde entier doivent
veiller à exploiter les opportunités que recèle le vaste écosystème en
pleine croissance créé par une connectivité mobile mondiale quasiment
universelle ».

Ralentissement de la croissance des abonnés et nouvelles opportunités
en termes de connectivité

Selon les calculs de GSMA Intelligence, les abonnés uniques mondiaux
étaient au nombre de 4,7 milliards fin 2015, soit 63 % de la population
mondiale. Le secteur a bénéficié d’une rapide croissance du nombre des
abonnés au cours des cinq dernières années, soit 1,4 milliards de
nouveaux abonnés entre 2010 et 2015. Toutefois, de nombreuses régions
économiquement développées, principalement l’Europe et les marchés
développés de la région Asie-Pacifique (par exemple, Corée du Sud, Japon
et Australie) ont déjà atteint un niveau extrêmement élevé de
pénétration mobile et ont à présent atteint un stade où les opportunités
de croissance du nombre des abonnés sont limitées. Cela signifie que le
nouveau milliard d’abonnés attendu au cours des cinq prochaines années
proviendra en grande majorité des marchés en développement.

Les deux plus importants marchés mobiles du monde, à savoir la Chine et
l’Inde, devraient selon les prévisions représenter 45 % de
l’augmentation du nombre des abonnés attendue au cours des cinq
prochaines années. Néanmoins, d’ici à 2020, de nombreux grands marchés
développés qui ont été les principaux moteurs de la récente croissance
du nombre des abonnés, principalement la Chine et le Brésil, pourraient
également approcher du point de saturation. En outre, les opportunités
de croissance du nombre des abonnés qui se profilent impliqueront dans
une grande mesure la connexion de populations principalement rurales et
à faibles revenus, ce qui pourra nécessiter une collaboration entre les
opérateurs, les gouvernements et d’autres intervenants de l’écosystème
afin de surmonter les importants défis socio-économiques qui se posent
afin de répondre aux besoins de ces collectivités.

Toutefois, l’étude relève que les opportunités naissantes dans des
domaines tels que les solutions M2M permettront aux opérateurs de
poursuivre l’expansion des connexions sans avoir à passer par
l’acquisition de nouveaux abonnés. Les connexions M2M représentent une
part croissante de l’augmentation nette sur de nombreux marchés
développés. Le développement et le déploiement de la 5G va également
permettre aux opérateurs une couverture croissante de secteurs toujours
plus nombreux, à mesure que chacun fait son entrée dans l’écosystème
mobile.

Évaluer la véritable portée des solutions mobiles

GSMA Intelligence calcule le nombre des abonnés uniques mobiles
sur la base du nombre de cartes SIM actives utilisées par un individu,
qui peuvent correspondre à de multiples connexions mobiles.
L’évaluation du nombre d’abonnés uniques est par conséquent une mesure
plus significative de la véritable portée et de l’impact des solutions
mobiles que le nombre de connexions. On dénombrait 7,3 milliards de
connexions mobiles (hors M2M) fin 2015, ce qui signifie que les
4,7 milliards d’abonnés atteints à ce stade représentaient en moyenne
1,46 connexions (cartes SIM) chacun.

La possession de plusieurs cartes SIM a légèrement reculé ces dernières
années, et cette tendance va se poursuivre après l’augmentation stable
observée dans les premières phases de croissance du marché des
communications mobiles. Ceci s’explique par différents facteurs. Tout
d’abord, la pénétration croissante des smartphones et l’adoption de
l’Internet mobile ont favorisé l’utilisation des services de
communication en ligne, ce qui a éliminé la nécessité pour les
consommateurs de disposer de plusieurs cartes SIM afin de tirer parti
des différences de prix entre les services fournis par des opérateurs
concurrents. Ensuite, l’amélioration de la couverture réseau signifie
que les abonnés ont de moins en moins souvent besoin d’une carte SIM
différente pour garantir la connectivité lorsqu’ils se déplacent à
travers un pays. Enfin, de nombreux marchés disposent à présent de
politiques qui permettent de déconnecter les cartes SIM inactives. Quant
aux utilisateurs qui figurent parmi les derniers à adopter les solutions
mobiles, il s’agit le plus souvent d’utilisateurs « légers », qui auront
fort peu tendance à utiliser plusieurs cartes SIM.

Les dernières statistiques de la GSMA concernant les abonnés mobiles
uniques s’appuient sur une vaste enquête menée par GSMA Intelligence en
2015 auprès des consommateurs mondiaux, et qui a permis d’interroger
plus de 50 000 personnes représentatives dans plus de 50 pays à propos
de leurs habitudes d’utilisation des solutions mobiles. Les marchés non
étudiés ont fait l’objet d’une référenciation par rapport à différents
marchés comparables.

Un nouveau rapport de GSMA Intelligence publié aujourd’hui et intitulé « Moving
beyond subscriber growth: Emerging opportunities as mobile adoption
approaches saturation »
(Après la croissance : les opportunités
naissantes des solutions mobiles à l’approche de la saturation) met en
lumière les tendances mondiales et les prévisions de croissance du
marché. Ce rapport est disponible pour les abonnés au service GSMA
Intelligence ainsi que sur demande pour les journalistes accrédités.

-FIN-

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans
le monde entier. Elle réunit près de 800 opérateurs appartenant à plus
de 250 sociétés de l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants de
téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs
d’équipement, des fournisseurs de services Internet et des organismes
œuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA organise
également les plus grands événements du secteur, tels le Mobile World
Congress, le Mobile World Congress Shanghai et les conférences Mobile
360 Series.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la GSMA (www.gsma.com).
Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour la GSMA
Charlie Meredith-Hardy
+44 7917 298428
CMeredith-Hardy@webershandwick.com
ou
Service
presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com