Press release

Un montant de 9,6 millions de dollars décerné à l’IHI pour améliorer les conditions de santé des mères et des nouveau-nés en Ethiopie

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

Avec le financement fourni par la Fondation Bill & Melinda Gates, l’IHI entre en partenariat avec le ministère de la Santé éthiopien pour accélérer les progrès des soins de santé nationaux de bonne qualité CAMBRIDGE, Mass.–(BUSINESS WIRE)–L’Institute for Healthcare Improvement (IHI) a annoncé aujourd’hui qu’il a reçu une subvention de 9,6 millions de dollars de

Avec le financement fourni par la Fondation Bill & Melinda Gates,
l’IHI entre en partenariat avec le ministère de la Santé éthiopien pour
accélérer les progrès des soins de santé nationaux de bonne qualité

CAMBRIDGE, Mass.–(BUSINESS WIRE)–L’Institute
for Healthcare Improvement
(IHI) a annoncé aujourd’hui qu’il a reçu
une subvention de 9,6 millions de dollars de la part de la Fondation
Bill & Melinda Gates pour réduire la mortalité maternelle et néonatale
en Ethiopie. Pour plus de deux ans et demi, L’IHI et ses partenaires
vont soutenir le ministère fédéral de la Santé éthiopien (FMoH) dans sa
poursuite d’un programme ambitieux visant à combler rapidement les
lacunes dans les résultats nationaux de la santé grâce à la coordination
de la planification de la qualité, l’assurance de la qualité, et
l’amélioration de la qualité (AQ).

“Au cours des dernières années, l’Éthiopie a réalisé des gains
remarquables dans la prestation des soins de santé», a déclaré Nneka
Mobisson-Etuk, Directeur Exécutif des Opérations à l’IHI en Afrique.
«Nous œuvrons à travailler avec le Ministère Fédéral de la Santé
Ethiopien, les partenaires, les communautés, ainsi que les patients afin
d’améliorer considérablement et durablement la santé des mères et des
bébés éthiopiens. Nous ne pouvons pas surestimer l’importance de ce
travail. L’investissement dans la santé et la qualité de la prestation
des soins pour les femmes et les nouveau-nés signifie l’investissement
dans la vie des générations éthiopiennes à venir”.

Malgré les progrès constants en matière de la santé maternelle et
infantile globale en Ethiopie au cours de la dernière décennie, les taux
de mortalité des mères et des nouveau-nés restent élevés. Une série
d’initiatives ambitieuses menées par le ministère de la Santé en
collaboration avec plusieurs partenaires mondiaux et locaux a conduit à
une diminution de deux tiers dans la mortalité infantile depuis 1990,
réalisant ainsi l’objectif de développement du Millénaire Quatre (OMD
4). Malgré les énormes efforts épuisés et les réalisations accomplies
pour augmenter l’assistance accoucheuse qualifiée dans le pays, la
réduction des taux de mortalité maternelle et néonatale a été minime
avec un ratio de mortalité maternelle de 420 pour 100.000 naissances
vivantes [1]. Quarante-deux pour cent de cas de décès
d’enfants de moins de cinq ans en Ethiopie sont néonatales, survenant
dans les 28 premiers jours de vie [2]..

En se basant sur la vaste expérience de soutien du gouvernement et des
grands systèmes de santé basés sur la population, L’IHI appuiera le
ministère de la Santé dans l’élaboration d’une stratégie nationale et
unifiée éthiopienne sur la Qualité des Soins de la Santé. Cette
stratégie repose sur les initiatives existantes, afin d’améliorer la
qualité et l’équité des soins à tous les niveaux du système des soins
sanitaires. Un modèle évolutif d’amélioration du système de santé sera
lancé et testé dans les installations sanitaires et les communautés dans
quatre régions dans le pays, avec l’objectif ultime de s’élargir à
toutes les 9 régions et aux 2 administrations de la ville en Ethiopie.

«Nous avons travaillé en partenariat avec l’IHI depuis 2013, grâce à une
subvention de planification fournie par la Fondation Bill & Melinda
Gates, pour explorer la façon dont les méthodes d’AQ pourraient
renforcer nos efforts visant à améliorer les résultats pour les mères et
les nouveau-nés. Le plan qui en résulte est la feuille de route dont
nous avons besoin afin d’atteindre nos objectifs, renforcer et
développer la culture et les capacités durables et autosuffisantes
éthiopiennes de la qualité des soins de santé”, a déclaré Dr Abraham
Endeshaw, Directeur de la Direction des Services Médicaux, au Ministère
Fédéral de la Santé éthiopien. «Ce projet est élaboré au moment opportun
lorsque le Ministère Fédéral de la Santé éthiopien a privilégié la
qualité et l’équité à travers le plan de transformation du secteur de la
santé. Nous visons à poursuivre notre travail avec l’IHI, et nous baser
sur l’histoire de l’organisation qui a réussi à soutenir les
gouvernements à travers des initiatives transformatrices d’AQ”.

Le travail de l’IHI à travers l’Afrique, y compris le Nigeria, le
Malawi, le Ghana, le Libéria, l’Afrique du Sud, et maintenant,
l’Ethiopie, aide les gouvernements et les partenaires puisqu’ils visent
à combler l’écart entre les résultats actuels et optimaux de la santé de
la population. Globalement, l’IHI vise à travailler avec des partenaires
pour améliorer rapidement et durablement les résultats de santé à
l’échelle, ce qui démontre que, d’importantes améliorations rapides sont
possibles à une grande échelle, même dans les régions pauvres en
ressources.

Plus récemment, en Afrique, l’IHI a travaillé avec les patients, les
communautés et les dirigeants des établissements des soins de santé, les
quartiers et les régions à travers le Ghana, pour construire leur
compréhension et l’utilisation de méthodes d’AQ afin d’accélérer les
réductions significatives des décès évitables chez les enfants de moins
de cinq ans. L’initiative, connue par Project
Fives Alive!,
et touchant 134 hôpitaux au Ghana (80% des hôpitaux
publics du Ghana) a permis une réduction de 31% de la mortalité des
enfants de moins de 5 ans, une réduction de 37% de la mortalité
infantile post-néonatale, et une réduction de 35% du taux de mortalité
des enfants de moins de 5 ans souffrant de paludisme sur une période de
six ans. Le travail a été réalisé en partenariat avec le Service
National Catholique de Soins de Santé du Ghana, et avec le soutien de la
Fondation Bill & Melinda Gates.

Concernant le projet en Ethiopie, l’IHI travaillera en étroite
collaboration avec le Ministère Fédéral de la Santé éthiopien, les
bureaux régionaux de la santé et avec d’autres partenaires locaux et
internationaux travaillant en Ethiopie pour améliorer la santé de la
population éthiopienne.

À propos de l’Institute for Healthcare Improvement

L’IHI est un chef de file mondial de l’innovation en matière de
l’amélioration de la santé et de services de santé à travers le monde.
Depuis plus de 25 ans, l’IHI travaille en partenariat avec une
communauté toujours croissante de visionnaires, de dirigeants et de
praticiens de première ligne du monde entier pour stimuler des
initiatives audacieuses et novatrices, susceptibles d’améliorer la santé
des populations. Reconnue comme un innovateur, rassembleur, partenaire
de confiance, et le principal moteur de résultats, nous sommes la
première entité vers laquelle tous ceux qui aspirent à changer
profondément la santé et les soins de santé pour le mieux, doivent se
tourner pour bénéficier de l’expertise, de l’aide et de l’encouragement,
où qu’ils soient. Pour faire avancer notre mission, le travail de l’IHI
se concentre sur cinq domaines clés: l’amélioration des capacités; les
soins axés sur les individus et les familles; la sécurité des patients;
la qualité, le coût, la valeur; et le triple objectif pour les
populations. Pour en savoir davantage sur l’IHI, veuillez visiter le
site : ihi.org.

[1] L’OMS, l’UNICEF, l’UNFPA, la Banque mondiale et la
Division de la population des Nations Unies. Tendances de la mortalité
maternelle de 1990 à 2013. Genève, Organisation mondiale de la Santé,
2014

[2] Mesure des Enquêtes démographiques et sanitaires. Rapport
de l’Enquête Démographique et de Santé en Ethiopie. 2011. Mesure des
Enquêtes démographiques et sanitaires. http://measuredhs.com/pubs/pdf/FR255/FR255.pdf.
Consulté le 5 février 2014.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

CXO Communication pour IHI
Sandy George, 617-413-6126
sandy@cxocommunication.com