Press release

Un séminaire franco-brésilien réunit des intellectuels, dirigeants et chercheurs autour de nouveaux modèles de développement durable

0 0 Donnez votre avis

SAO PAULO et PALMAS, Brésil, June 18 /PRNewswire/ — – À l’occasion de « l’année de la France » au Brésil, le séminaire comptera parmi les intervenants le philosophe Edgar Morin, l’un des plus importants penseurs actuels, et le paléontologue Michel Brunet, qui a découvert le plus ancien fossile humain Des penseurs, chercheurs et représentants

SAO PAULO et PALMAS, Brésil, June 18 /PRNewswire/ —

– À l’occasion de « l’année de la France » au Brésil, le séminaire comptera parmi les intervenants le philosophe Edgar Morin, l’un des plus importants penseurs actuels, et le paléontologue Michel Brunet, qui a découvert le plus ancien fossile humain

Des penseurs, chercheurs et représentants politiques de différents pays s’emploieront à comprendre et tenter d’apporter des solutions aux causes de la crise mondiale actuelle dans toute sa complexité et à proposer de nouveaux modèles de développement durable dans le cadre de leur participation au « Séminaire international sur une crise civilisationnelle : différentes perspectives – Transition du paradigme sur le développement vers les pays de l’hémisphère Sud », organisé du 22 au 24 juin 2009 à l’Universidade Federal do Tocantins de Palmas au Brésil.

Sous l’impulsion de l’Institut International de Recherche de Politique de Civilisation basé en France, le séminaire se tient deux fois par an, une fois dans l’hémisphère Sud et une autre dans l’hémisphère Nord, pour débattre des changements qui bouleversent le monde.

Le choix du Brésil intervient l’année où le pays fête « l’année de la France » et a ainsi ouvert la voie à la participation dans les débats d’illustres universitaires comme le philosophe et historien français de 88 ans Edgar Morin, considéré comme l’un des plus grands penseurs contemporains. Président de l’Institut International de Recherche de Politique de Civilisation et fondateur du séminaire, Edgar Morin partagera le podium avec son compatriote Michel Brunet, paléontologue à qui l’on doit la découverte du plus ancien fossile humain au début du siècle.

Parmi les personnalités de la scène politique brésilienne qui prendront part au séminaire figurent la sénatrice Marina Silva, le sénateur Cristovam Buarque et Marcelo Miranda, gouverneur du Tocantins. Des professeurs des universités de New York, Brasilia et Paris seront invités aux tables rondes, aux côtés de représentants du Chili, de la Colombie, du Venezuela, du Mexique et du Salvador.

Le séminaire est le fruit de partenariats avec les CDS/UnB — le Centre de développement durable, l’Universidade de Brasilia, l’Universidade Federal do Tocantins, la fondation de l’université du Tocantins et existe grâce au soutien du gouvernement du Tocantins. La planification du programme a commencé l’an dernier, lors de la dernière édition en France. Initialement prévu à Brasilia, le séminaire a finalement été organisé dans le Tocantins à l’issue d’un dialogue sur la pertinence de cet état sur la scène scientifique et environnementale brésilienne. « Nous allons attirer des intellectuels et experts du monde entier vers le Tocantins, un état créé il y a tout juste 20 ans mais doté d’un fort potentiel pour l’élaboration et la mise en oeuvre de nouveaux modèles de gestion durable », précise le doyen de l’Universidade Federal do Tocantins Alan Barbiero. « De plus, sa position au centre du Brésil et au coeur de l’Amazonie présente un intérêt particulier en matière de développement durable, tant pour la savane que pour la forêt amazonienne », souligne-t-il.

Le coordinateur du programme de 3e cycle du Centre de développement durable de l’Universidade de Brasilia, Donald Sawyer, souligne en ces termes l’importance d’organiser ce séminaire au Brésil : « Cela permet d’élargir le champ des connaissances jusque-là extrêmement centré sur la France aux pays en développement en général. Nous ouvrons ainsi la voie à un dialogue à double sens sur ce qui peut être fait face aux nouvelles crises auxquelles nous sommes confrontés ».

Comment participer : Lors des éditions précédentes, la manifestation était limitée à un petit nombre de personnes. Cette année, le séminaire sera retransmis dans des auditoriums d’universités en France et au Brésil ainsi que dans des salles de projection dans le reste du Brésil, afin de toucher jusqu’à 90 000 étudiants d’université.

Pour élargir encore davantage la portée des informations communiquées, les débats feront l’objet d’une traduction simultanée dans le cadre de leur diffusion sur Internet. Les internautes pourront poser directement des questions aux intervenants.

Le programme est disponible à l’adresse http://www.distintosolhares.com

SAO PAULO et PALMAS, Brésil, June 18 /PRNewswire/ —

Source : Studio O+SCH