Press release

Une nouvelle phase de développement stratégique pour Transgene

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Nouvelles études cliniques de ses produits d’immunothérapie en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires Nouvelles sources de financement sécurisées à hauteur de 30 millions d’euros Réorganisation de la société finalisée permettant un plan de développement clinique ambitieux STRASBOURG, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Transgene SA (Euronext : TNG) présente aujourd’hui son nouveau plan de

  • Nouvelles études cliniques de ses produits d’immunothérapie en
    combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires
  • Nouvelles sources de financement sécurisées à hauteur de 30
    millions d’euros
  • Réorganisation de la société finalisée permettant un plan de
    développement clinique ambitieux

STRASBOURG, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Transgene SA (Euronext : TNG) présente aujourd’hui son nouveau plan de
développement stratégique et annonce l’obtention de nouveaux
financements ainsi que l’achèvement de son projet de réorganisation.

Stratégie de développement

A l’issue la phase de réorganisation lancée fin juin 2015, Transgene
présente sa stratégie fondée à la fois sur ses atouts distinctifs et
reconnus en immuno-ingénierie des vecteurs viraux et sur son expertise
en développements précliniques et cliniques. Transgene mettra
prioritairement en œuvre des approches combinant ses produits avec
d’autres produits d’immunothérapie parmi lesquels les inhibiteurs des
points de contrôle immunitaire (Immune Checkpoint Inhibitors : ICIs),
une nouvelle classe thérapeutique particulièrement prometteuse pour la
prise en charge des cancers et de certaines maladies infectieuses.

Les résultats obtenus par Transgene en études précliniques, de même que
ceux décrits dans de nombreuses publications scientifiques récentes sur
des approches comparables, démontrent en effet le potentiel et le
bien-fondé de ces approches immunothérapeutiques combinatoires. Le
principe d’une forte interaction entre les immunothérapies basées sur
des vecteurs viraux et les ICIs, notamment, est validé par plusieurs
développements cliniques actuels. En renforçant la réponse immunitaire
par deux modes d’action complémentaires, ces combinaisons devraient
amplifier l’efficacité des traitements.

Transgene entend donc inscrire son action dans ce nouveau paradigme et
bénéficie en cela d’atouts décisifs. Dans cette stratégie de
combinaison, la société peut en effet s’appuyer sur les fondamentaux
technologiques et cliniques solides de ses produits en développement,
qui ont déjà démontré leur efficacité. Combiner ces produits avec des
ICIs, qui ont eux aussi prouvé leur efficacité, devrait favoriser des
synergies dans la prise en charge de certains cancers et maladies
infectieuses et améliorer la qualité de vie des patients.

Transgene a d’ores et déjà engagé des discussions avec des partenaires
cliniques et biopharmaceutiques pour initier cinq essais cliniques de
phase 2 en combinaison avec des ICIs sur ses deux produits les plus
avancés. Les premiers patients devraient être traités dès mi-2016.

Les principaux programmes envisagés de combinaison sont :

  • TG4010 avec un ICI, en première et en seconde lignes dans le
    traitement du cancer bronchique non à petites cellules (non small
    cell lung cancer : NSCLC)
  • Pexa-Vec avec un ICI en première ligne de traitement de
    l’hépato-carcinome cellulaire (HCC), ainsi que dans le traitement
    d’autres tumeurs solides.

En amont de ces développements cliniques, Transgene renforce également
ses capacités de recherche translationnelle au travers de partenariats
scientifiques avec la recherche académique et hospitalière. Ainsi, outre
ses coopérations actuelles avec l’Institut Gustave Roussy et
l’université de Fudan à Shanghai, les collaborations récemment conclues
– avec l’ICM à Paris en neuro-oncologie, le Service Hospitalier Frédéric
Joliot à Orsay en imagerie moléculaire in vivo, et avec
l’Université de Surrey (Royaume Uni) dans le domaine de l’analyse ex
vivo
– visent à développer l’innovation dans le domaine des virus
oncolytiques et à passer plus rapidement du modèle animal préclinique à
la pathologie humaine.

L’ensemble du plan de développement clinique et de recherche sera
détaillé lors de la présentation des résultats annuels début mars.

Nouvelles sources de financement

Pour mener ce nouveau plan stratégique, Transgene bénéficiera de deux
sources de financement, lui permettant d’atteindre de nombreux jalons de
création de valeur dans les deux années à venir :

  • Un prêt de 20 millions d’euros obtenu auprès de la Banque Européenne
    d’Investissement (BEI) dans le cadre du programme IDFF (Infectious
    Diseases Finance Facility
    ). Ce prêt, d’une durée de 5 ans, avec
    remboursement différé du capital et des intérêts à partir de la
    quatrième année, sera versé en deux tranches appelées par la Société.
  • Un engagement de son actionnaire de référence, l’Institut Mérieux,
    d’apporter un financement de l’ordre de 10 millions d’euros, dont les
    conditions et modalités seront précisées ultérieurement, confirmant
    ainsi son appui à la stratégie de la société.

Ces nouveaux financements donnent à la société la possibilité
d’optimiser ses ressources et de les adapter à son programme de
développement.

Nouvelle organisation opérationnelle

Le plan de réorganisation annoncé par la société en juin 2015,
comportant notamment le désengagement et l’externalisation de ses
activités de développement pré-industriel et de bio-production, est en
voie d’achèvement.

Ce plan se traduira par une réduction des effectifs de l’ordre de 50%
par rapport aux effectifs de fin 2014. Son coût est estimé à environ 7,5
millions d’euros et l’impact en trésorerie sera principalement sensible
en 2016. La réduction des coûts de fonctionnement générée par la
réorganisation est estimée à plus de 15 millions d’euros par an dès
cette année. La rationalisation de sa structure de coûts fixes donne à
Transgene plus de moyens et de flexibilité pour déployer son ambitieux
plan de développement notamment en clinique.

Philippe Archinard, Président-directeur général de Transgene a déclaré : «
Transgene a adapté sa structure à sa stratégie et a les moyens, grâce au
soutien de l’Institut Mérieux et l’apport de la BEI, de conduire ses
priorités de développement notamment
autour de nouvelles formes
de combinaisons avec des ICIs. La restructuration redonne de l’agilité à
la société et lui permet, en étant plus active en développement
clinique, d’être un acteur à part entière du nouveau paradigme en
immunothérapie. Nos fondamentaux très solides, la confiance de notre
actionnaire principal et des moyens financiers supplémentaires nous
permettent d’envisager l’avenir avec ambition et optimisme, avec de
nombreux résultats cliniques attendus d’ici fin 2017 ».

À propos de Transgene :

Transgene (Euronext : TNG), qui fait partie de l’Institut Mérieux, est
une société biopharmaceutique qui conçoit et développe des produits
d’immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses.
Ces produits utilisent des vecteurs viraux pour détruire directement ou
indirectement les cellules infectées ou cancéreuses. Transgene a deux
produits principaux en développement clinique : TG4010 dans le cancer
bronchique non à petites cellules et Pexa-Vec dans le cancer du foie. La
Société a également plusieurs autres programmes en recherche et en
développement préclinique et clinique basés sur sa technologie des
vecteurs viraux. Transgene est basée à Strasbourg et a des activités
opérationnelles à Lyon, en Chine et aux États-Unis. Pour plus
d’information, merci de visiter notre site internet www.transgene.fr.

Déclarations prospectives de Transgene :

Ce communiqué de presse contient des informations et/ou déclarations
prospectives de Transgene concernant sa stratégie et ses plans de
développement. Bien que la Société considère que ces informations et
projections sont fondées sur des hypothèses raisonnables, elles peuvent
être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes,
de sorte que les résultats effectifs pourraient différer
significativement de ceux anticipés et pourraient avoir un impact
négatif significatif sur les activités de la Société, ses perspectives,
sa situation financière, ses résultats ou ses développements. Pour une
description des risques et incertitudes de nature à affecter les
résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations
de la Société et ainsi à entraîner une variation par rapport aux
déclarations prospectives, veuillez-vous référer à la section « Facteurs
de Risque » du Document de Référence et de son Actualisation déposés
auprès de l’AMF et disponibles sur les sites Internet de l’AMF (
www.amf-france.org)
et de la Société (
www.transgene.fr).

Contacts

Transgene
Elisabetta Castelli, +33 (0)3 88 27 91 21
Directeur
des Relations Investisseurs
ou
Laurie Doyle, +1 (339) 832 0752
Directeur
des Relations Investisseurs U.S. & Corporate Communications
investorrelations@transgene.fr
ou
Relations
Médias :

IMAGE 7
Estelle Guillot-Tantay, +33 (0)1
53 70 74 95
egt@image7.fr
ou
Laurence
Heilbronn, +33 (0)1 53 70 74 64
lheilbronn@image7.fr