Press release

UNITE HERE: Des travailleurs de la restauration aérienne aux États-Unis assisteront à l’assemblée des actionnaires d’Air France-KLM suite aux refus répétés de plusieurs filiales d’assumer la responsabilité des conditions de travail…

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–UNITE HERE: Des travailleurs de la restauration aérienne aux États-Unis assisteront à l’assemblée des actionnaires d’Air France-KLM suite aux refus répétés de plusieurs filiales d’assumer la responsabilité des conditions de travail chez leur partenaire américain Flying Food Group. Plusieurs représentants du syndicat américain UNITE HERE et une délégation de travailleurs de la restauration aérienne

PARIS–(BUSINESS WIRE)–UNITE HERE: Des travailleurs de la restauration aérienne aux
États-Unis assisteront à l’assemblée des actionnaires d’Air France-KLM

suite aux refus répétés de plusieurs filiales d’assumer la responsabilité
des conditions de travail chez leur partenaire américain Flying Food
Group.

Plusieurs représentants du syndicat américain UNITE HERE et une
délégation de travailleurs de la restauration aérienne aux États-Unis se
rendent à Paris pour exhorter de nouveau la direction d’Air France à
examiner la question du traitement des travailleurs au sein du groupe
Flying Food, un partenaire affilié d’Air France-KLM dans cinq
établissements de restauration aux États-Unis qui fournit également les
repas sur les vols Air France au départ de grands aéroports américains,
dont Los Angeles, New York, Miami, Chicago et San Francisco.

UNITE HERE, le syndicat représentant la majorité des travailleurs
syndiqués de la restauration aérienne aux États-Unis, de même que des
travailleurs du groupe Flying Food venus des États-Unis, assisteront à
l’assembléegénérale annuelle d’Air France-KLM le 21 mai 2015 en qualité
d’actionnaires. Ces travailleurs ont l’intention de demander pourquoi
les filiales d’Air France-KLM ont refusé de répondre aux demandes
d’examen des conditions d’emploi au sein du groupe Flying Food, une
entreprise principalement non syndiquée avec laquelle elles
entretiennent un partenariat financier et opérationnel depuis plus de 25
ans, dont la propriété commune de cinq cuisines aux États-Unis.

Bien qu’Air France-KLM se soit publiquement engagé à veiller au respect
de pratiques professionnelles responsables au sein de ses filiales et
ses fournisseurs et bien que, selon les estimations, au moins 40 % des
effectifs américains de Flying Food soit employés dans des cuisines
codirigées par Air France-KLM et co-marquées avec Servair, la direction
de chacune de ces filiales a rejeté les invitations adressées par UNITE
HERE pour discuter des preuves que nous avons réunies concernant le
non-respect des ordonnances locales en matière de salaire minimum et les
pratiques inférieures aux normes sur le plan de l’hygiène et de la
sécurité dans certaines des installations du groupe Flying Food.

En janvier 2015, neuf employés de Flying Food à Los Angeles ont déposé
un recours collectif contre leur employeur au motif que celui-ci ne leur
versait pas le salaire minimum, affirmant que la société violait de
manière fréquente la législation municipale. UNITE HERE a également
récemment examiné les registres de paie de Flying Food pour le début de
l’année 2015, qui mettent en doute son respect des exigences en matière
de salaire minimum dans sa cuisine de Miami, qui est codirigée et
co-marquée avec Servair, la filiale de restauration d’Air France.

Au cours d’entretiens et d’enquêtes menés auprès de travailleurs non
syndiqués de Flying Food à Los Angeles, une cuisine dont Air France et
KLM sont tous les deux d’importants clients, ainsi que dans deux
établissements opérés conjointement par Flying Food et Servair à Miami
et à Seattle, UNITE HERE a rencontré des travailleurs qui affirment
devoir faire appel aux programmes publics de lutte contre la pauvreté
pour subvenir à leurs besoins alimentaires et sanitaires.

À Los Angeles, les travailleurs se sont également plaints de devoir
faire régulièrement des heures supplémentaires (certains employés
travaillant pendant 12 heures dans des chambres froides), ce qui les
empêche de s’occuper correctement de leur famille et de leurs proches.
D’autres travailleurs ont indiqué qu’ils utilisaient des incinérateurs
et des fours sans porter de masque ou de gants de protection adaptés,
tandis que d’autres encore ont confié qu’ils travaillaient au milieu des
flaques d’eau car les systèmes d’évacuation étaient défaillants.

UNITE HERE s’est initialement mis en relation au début du mois de
février avec Michel Emeyriat et Frederic Gagey, respectivement PDG de
Servair et PDG d’Air France, pour leur faire part de ses préoccupations
concernant les normes d’emploi chez le groupe Flying Food et mettre en
lumière les violations supposées de la loi sur la rémunération dans sa
cuisine de Los Angeles.

Contacts

UNITE HERE
Ashwini Sukthankar, +1-646-725-9924
asukthankar@unitehere.org