Press release

Vicat : Résultats du premier semestre 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PARIS LA DÉFENSE–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Vicat (Paris:VCT): Progression de l’activité à 1,24 milliard d’euros (+2,0% en publié) EBITDA à 203 millions d’euros Performance du 1er trimestre affectée par des conditions météorologiques très défavorables Nette amélioration des tendances au 2ème trimestre Situation financière solide le Groupe Vicat (NYSE Euronext Paris : FR0000031775 – VCT) publie aujourd’hui

PARIS LA DÉFENSE–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Vicat (Paris:VCT):

  • Progression de l’activité à 1,24 milliard d’euros (+2,0% en publié)
  • EBITDA à 203 millions d’euros
  • Performance du 1er trimestre affectée par
    des conditions météorologiques très défavorables
  • Nette amélioration des tendances au 2ème
    trimestre
  • Situation financière solide

le Groupe Vicat (NYSE Euronext Paris : FR0000031775 – VCT) publie
aujourd’hui ses résultats du premier semestre 2015, arrêtés par le
Conseil d’Administration du 31 juillet 2015.

Compte de résultat consolidé simplifié audité :

(en millions d’euros)   30 juin 2015   30 juin 2014   Variation (%)
      Publiée   Á périmètre et taux de change constants
Chiffre d’affaires consolidé 1 243 1 218 +2,0%   -6,1%
EBITDA* 203 208 -2,2% -10,1%
Taux de marge (en %) 16,3 17,1
EBIT** 93 115 -19,2% -25,4%
Taux de marge (en %) 7,5 9,5
Résultat net consolidé 43 56 -23,2% -29,5%
Taux de marge (en %) 3,5 4,6
Résultat net part du groupe 34 51 -33,5% -38,0%
Capacité d’autofinancement   140   144   -2,8%   -11,2%

*L’EBITDA se calcule en sommant l’excédent brut d’exploitation et les
autres produits et charges ordinaires.
**L’EBIT se calcule en
sommant l’EBITDA et les dotations nettes aux amortissements et
provisions ordinaires.

Il est à noter que l’EBITDA 2015 est négativement impacté à hauteur de
-5,1 millions d’euros par un changement de norme comptable (IFRIC 21).
Ainsi, en base pro forma l’EBITDA 2015 s’établit à 208 millions d’euros,
en hausse de +0,2% en base publiée, et en baisse de -7,6% à périmètre et
change constants. L’EBIT et le résultat d’exploitation sont impactés
pour le même montant. L’impact sur le résultat net consolidé est quant à
lui de -3,8 millions d’euros et de -5,0 millions sur la capacité
d’autofinancement.

Dans le cadre de cette publication, Guy Sidos, Président-Directeur
Général a déclaré
:
« Après un premier trimestre peu
représentatif dans un certain nombre de pays compte tenu de la
saisonnalité, et plus particulièrement cette année en raison de
conditions météorologiques sensiblement moins favorables qu’en 2014, les
tendances au deuxième trimestre se sont nettement améliorées tant en
terme de volume d’activité que de génération d’EBITDA.

Confiant
dans la pertinence de son modèle de développement qui allie efficacité
industrielle et financière, le Groupe entend poursuivre sa forte
génération de cash-flows et continuer à réduire son niveau
d’endettement, en s’appuyant sur les investissements réalisés au cours
des dernières années et sur ses fortes positions de marché ».

Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les
variations sont exprimées sur une base annuelle (2015/2014), et à
périmètre et taux de change constants.

1. Compte de résultat semestriel

1.1. Compte de résultat consolidé

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Vicat au premier semestre de
2015 atteint 1 243 millions d’euros, en progression de +2,0% et de -6,1%
à périmètre et taux de change constants par rapport à la même période de
2014.

Sur la période, le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Ciment
a enregistré une baisse de -4,9% (-5,1% en consolidé) à périmètre et
change constants. Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Béton
& Granulats est en retrait de -7,7% (-8,0% en consolidé) à périmètre et
change constants. Enfin, l’activité Autres Produits & Services fléchit
de -8,6% (-5,4% en consolidé) à périmètre et change constants.

La répartition du chiffre d’affaires opérationnel par activité sur ce
premier semestre 2015 fait ressortir une contribution de l’activité
Ciment en légère progression, qui représente 54,8% du chiffre d’affaires
opérationnel contre 53,5% au premier semestre 2014. La contribution de
l’activité Béton & Granulats au chiffre d’affaires opérationnel du
Groupe est en très léger recul, s’établissant à 31,2% contre 31,7% sur
la même période en 2014. Enfin, la contribution de l’activité Autres
Produits & Services s’érode à 14,0% du chiffre d’affaires opérationnel
du groupe contre 14,8% au premier semestre 2014.

L’évolution du chiffre d’affaires du Groupe au cours du premier semestre
2015 résulte essentiellement :

  • d’un effet de change positif de +8,2%, marqué par une dépréciation de
    l’euro vis-à-vis de l’ensemble des monnaies dans lesquelles le Groupe
    intervient ;
  • d’une contraction de l’activité en organique de -6,1%, liée à :

    • une baisse de l’activité en France et sur le reste de l’Europe,
      régions impactées notamment par des conditions météorologiques
      sensiblement moins favorables que l’an passé sur ce début d’année.
      En France, malgré le ralentissement de la tendance baissière au
      deuxième trimestre, le contexte macro-économique et sectoriel
      reste difficile ;
    • un repli du chiffre d’affaires sur la zone Afrique de l’Ouest et
      Moyen-Orient, marqué essentiellement par une évolution de
      l’environnement concurrentiel au Sénégal, et une baisse des prix
      en Egypte compte tenu de la période de ramadan qui cette année est
      venue impacter l’activité sur le mois de juin ;
    • une légère érosion de l’activité en Turquie sur le semestre. Il
      est à noter qu’après un premier trimestre négativement impacté par
      de mauvaises conditions météorologiques, le deuxième trimestre
      s’est inscrit en forte progression.

Ces évolutions n’ont été que partiellement compensées par :

  • une progression toujours soutenue de l’activité aux Etats-Unis, dans
    un environnement macro-économique et sectoriel favorable 
  • une amélioration du chiffre d’affaires au Kazakhstan, soutenue par une
    forte reprise des volumes au deuxième trimestre ;
  • et enfin, une légère progression de l’activité en Inde, marquée par
    une hausse sensible des prix de vente.

Il est important de noter, qu’après un premier trimestre marqué par des
conditions météorologiques difficiles dans un certain nombre de pays,
l’amélioration des tendances, notamment en Suisse, en Turquie, au
Kazakhstan, au Mali, et, mais dans une moindre mesure, en France, s’est
reflétée dans la performance globale du Groupe.

L’EBITDA consolidé du Groupe ressort à 203 millions d’euros soit une
baisse de -2,2%. A périmètre et taux de change constants, le repli est
de -10,1%.

Il est à noter que l’EBITDA 2015 est négativement impacté à hauteur de
-5,1 millions d’euros par un changement de norme comptable (IFRIC 21).
Ainsi, en base pro forma l’EBITDA 2015 s’établit à 208 millions d’euros,
en hausse de +0,2% en base publiée, et en baisse de -7,6% à périmètre et
change constants. Les pays impactés par ce changement de norme sont la
France, à hauteur de -3,4 millions d’euros, l’Afrique de l’Ouest pour
-1,0 millions d’euros, le Kazakhstan et les Etats-Unis à hauteur
respectivement de -0,4 millions d’euros et -0,3 millions d’euros. L’EBIT
et le résultat d’exploitation sont impactés pour le même montant.
L’impact sur le résultat net consolidé est quant à lui de -3,8 millions
d’euros.

Cette baisse de l’EBITDA à périmètre et change constants résulte pour
l’essentiel :

  • d’une baisse importante de la contribution de la France, liée au
    contexte économique toujours difficile mais également à la base de
    comparaison particulièrement défavorable liée aux conditions
    climatiques exceptionnellement clémentes qui avaient caractérisé le
    premier trimestre 2014 ;
  • d’un repli sensible de l’EBITDA en Egypte essentiellement dû au fort
    renchérissement du coût de l’énergie sur la période, et à la baisse
    des prix enregistrée au deuxième trimestre liée au Ramadan intervenu
    cette année en juin. Dans ce contexte, le Groupe poursuit la
    construction de deux broyeurs charbon avec un démarrage toujours prévu
    fin août 2015. Cet accès à un combustible disponible et sensiblement
    moins cher permettra au Groupe d’opérer à partir de cette date dans
    des conditions nettement plus efficientes ;
  • d’une baisse de la contribution de la Suisse à l’EBITDA, affectée par
    une baisse des volumes vendus en raison d’une base de comparaison
    climatique très défavorable au premier trimestre et de la fin de
    grands travaux d’infrastructures intervenue au cours du troisième
    trimestre, mais aussi d’une baisse des prix dans le Ciment suite au
    renchérissement du franc suisse par rapport à l’euro. Il est à noter
    que l’EBITDA s’est fortement amélioré au cours du deuxième trimestre
    réduisant la baisse du premier trimestre de moitié ;
  • d’une contraction de l’EBITDA en Turquie, en raison d’une dégradation
    de la profitabilité dans l’activité Béton Granulats, en partie
    contrebalancée par une amélioration dans l’activité Ciment. Cette
    contraction a été limitée par une forte amélioration au deuxième
    trimestre.

Ces facteurs négatifs ont été en partie compensés par:

  • une très forte progression de l’EBITDA aux Etats-Unis soutenue par une
    solide croissance des volumes et des prix de vente ;
  • une amélioration sensible de la performance économique en Inde compte
    tenu de la stratégie de commercialisation sélective du Groupe mise en
    place dès le second semestre 2014, et qui s’est traduite par une
    remontée sensible des prix de vente, compensant très largement
    l’impact de la baisse des volumes. Sur ces bases, le Groupe a généré
    sur le premier semestre un EBITDA équivalent à l’EBITDA généré sur
    l’ensemble de l’exercice 2014.

Compte tenu de ces éléments, la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires
consolidé s’établit donc à 16,3% du chiffre d’affaires contre 17,1% au
premier semestre 2014. Hors changement de norme comptable, la marge
d’EBITDA est quasi stable à 16,8%.

Il est important de noter, qu’après un premier trimestre peu
représentatif dans un certain nombre de pays compte tenu de la
saisonnalité, et plus particulièrement cette année en raison de
conditions météorologiques sensiblement moins favorables qu’en 2014, la
génération d’EBITDA du Groupe a traduit une nette amélioration des
tendances au cours du deuxième trimestre, notamment en France, aux
Etats-Unis, en Suisse, en Turquie et au Kazakhstan.

L’EBIT s’affiche à 93 millions d’euros contre 115 millions d’euros au
premier semestre 2014. Le recul (-22 millions d’euros) provient d’une
part de la baisse de la profitabilité opérationnelle, mais également
d’une charge accrue de dotations aux amortissements et aux provisions
provenant pour une part importante (-9 millions d’euros) des effets de
change.
La marge d’EBIT sur le chiffre d’affaires consolidé
s’établit quant à elle à 7,5% du chiffre d’affaires contre 9,5% au
premier semestre 2014.

Le résultat financier s’améliore de +6,3% à -27,8 millions d’euros avec
notamment la diminution des coûts de l’endettement financier net du
Groupe.

L’évolution de la charge d’impôt, -12,4% par rapport à l’an passé, à
-24,9 millions d’euros, reflète la baisse du résultat avant impôt et
l’augmentation du montant des retenues à la source affectant les
distributions de dividendes de certaines des filiales étrangères. Hors
ces retenues, le taux d’impôt est stable et s’établit à 31,6% du
résultat avant impôts contre 31,5% au premier semestre 2014.

Le résultat net de l’ensemble consolidé s’élève à 43 millions d’euros en
baisse de -29,5% à périmètre et change constants. Le résultat part du
Groupe fléchit quant à lui de -38,0% à périmètre et change constants, à
34 millions d’euros.

1.2. Compte de résultat du Groupe par zone
géographique

1.2.1. Compte de résultat France

(en millions d’euros)   30 juin 2015   30 juin 2014   Variation (%)
      Publiée   A périmètre et taux de change constants
 
CA consolidé 388 437 -11,1% -11,1%
EBITDA 49 68 -27,5% -27,5%
EBIT   18   42   -56,7%   -56,7%

Le chiffre d’affaires consolidé en France s’établit à 388 millions
d’euros, en baisse de -11,1% à périmètre constant. Ce semestre a été
marqué par un contexte économique toujours difficile mais également par
une base de comparaison particulièrement défavorable liée aux conditions
climatiques exceptionnellement clémentes qui avaient caractérisé le
premier trimestre 2014. L’amélioration progressive des conditions
météorologiques au cours du deuxième trimestre a permis de limiter le
repli sur l’ensemble du semestre, avec un chiffre d’affaires en baisse
de -8,0% sur les trois derniers mois contre -15,0% au premier trimestre.
L’EBITDA recule quant à lui de -27,5%. Hors impact lié à l’application
de la norme IFRIC 21, l’EBITDA s’établit à 52,5 millions d’euros, soit
une baisse de -22,5%.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel
    s’inscrit en retrait de -10,5% sur l’ensemble du semestre (-8,3% en
    consolidé). Il est à noter que le chiffre d’affaires opérationnel
    généré par cette activité au deuxième trimestre est en retrait de
    -7,5% contre -14,1% au premier trimestre. Compte tenu de la base de
    comparaison défavorable liée aux conditions climatiques du premier
    trimestre et de l’environnement macro-économique, les volumes reculent
    de près de -8% sur l’ensemble de la période, avec une baisse de plus
    de -11% au premier trimestre et de -5% sur le deuxième trimestre.
    Quant aux prix de vente, ils reculent très légèrement sur le semestre.
    Compte tenu de ces éléments, le Groupe enregistre dans cette activité
    un recul sensible de son EBITDA de -16,9%.
  • L’activité Béton & Granulats voit son chiffre d’affaires
    opérationnel reculer de -16,1% (-16,5% en consolidé), marqué par un
    retrait sensible des volumes vendus, tant dans le béton (-14%) que
    dans les granulats (-17%). Il est à noter qu’après la très forte
    baisse du chiffre d’affaires opérationnel enregistré au premier
    trimestre dans cette activité (-21,3%), le deuxième trimestre
    enregistre un recul moins sensible (-11,7%). La contraction marquée
    des volumes au cours du semestre résulte là aussi de la faiblesse de
    la demande dans un environnement macro-économique difficile et de
    conditions météorologiques sensiblement moins favorables qu’en 2014.
    Quant aux prix de vente, ceux-ci résistent plutôt bien, n’affichant
    qu’un léger retrait dans le béton et, en revanche, une solide
    progression dans les granulats compte tenu d’une évolution favorable
    du mix produit. Sur ces bases, l’EBITDA généré par cette activité
    affiche un repli marqué de -49,4%.
  • Dans l’activité Autres Produits & Services, le chiffre
    d’affaires consolidé est en baisse de -2,7%. L’EBITDA généré par cette
    activité s’établit à 4 millions d’euros, en retrait de -50,8% par
    rapport au premier semestre 2014.

1.2.2 Compte de résultat Europe (hors France)

(en millions d’euros)   30 juin 2015   30 juin 2014   Variation (%)
      Publiée   A périmètre et taux de change constants
 
CA consolidé 206 203 +1,5% -11,8%
EBITDA 49 47 +4,1% -9,7%
EBIT   28   29   -4,3%   -17,3%

Le chiffre d’affaires au 30 juin 2015 en Europe, hors France, est en
progression de +1,5% en publié, mais fléchit de -11,8% à périmètre et
taux de change constants.

En Suisse, au premier semestre 2015, le chiffre d’affaires
consolidé du Groupe est en progression de +3,2%. A périmètre et taux de
change constants, il recule de -10,7%. Cette forte contraction reflète
la base de comparaison défavorable liée aux conditions météorologiques
exceptionnellement clémentes du premier trimestre 2014 et la fin d’un
certain nombre de grands chantiers intervenue en août 2014. L’EBITDA
généré en Suisse ressort en hausse de +4,1% en base publiée. Ainsi, au
cours de la période, l’évolution favorable du taux de change est venue
compenser la perte de compétitivité de l’économie Suisse ainsi que du
secteur de la construction, résultant de la réévaluation brutale du
franc suisse en début d’année. Il est important de noter que l’EBITDA
généré en Suisse est en forte amélioration sur le deuxième trimestre par
rapport à la même période en 2014.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel
    progresse de +4,1%, mais fléchit de -10,0% à périmètre et taux de
    change constants Le chiffre d’affaires consolidé progresse quant à lui
    de +8,7% et se contracte de -6,0% à périmètre et taux de change
    constant. Il est à noter qu’après une baisse sensible de son chiffre
    d’affaires opérationnel au premier trimestre (-13,8% à périmètre et
    taux de change constant et -1,7% en publié), le chiffre d’affaires
    généré au deuxième trimestre affiche un retrait moins marqué (-6,7% à
    périmètre et change constants et +8,9% en publié). Sur l’ensemble de
    la période, les volumes se sont contractés de plus de -5% affectés par
    une base de comparaison « climatique » très défavorable ainsi que par
    l’achèvement de grands chantiers au cours de l’été 2014. Quant aux
    prix de vente, ceux-ci s’affichent en léger retrait en raison d’une
    pression concurrentielle accrue sur les zones frontalières suite à la
    réévaluation du franc suisse. L’EBITDA généré par cette activité
    ressort ainsi en progression de +13,1% sur l’ensemble du semestre,
    mais se contracte de -2,1% sur la période à périmètre et taux de
    change constants.
  • Dans l’activité Béton & Granulats, le chiffre d’affaires
    opérationnel est stable (-0,5%) mais fléchit de -13,9% à périmètre et
    taux de change constants. Dans cette activité aussi, le deuxième
    trimestre enregistre une meilleure performance qu’au premier
    trimestre, le chiffre d’affaires opérationnel limitant son retrait à
    -7,1% à périmètre et taux de change constants (+8,3% en publié) contre
    -22,4% au premier trimestre
    (-11,4% en publié). Cette baisse
    d’activité sur l’ensemble du semestre résulte d’un recul des volumes
    de béton de près de -15% et de plus de
    -12% dans les granulats.
    Néanmoins, les prix de vente nets départ restent bien orientés compte
    tenu d’un mix clients plus favorable consécutif à la baisse marquée
    des livraisons aux grands chantiers. Dans ce contexte, l’EBITDA généré
    par cette activité recule de -18,4% à périmètre et change constants.
  • L’activité Préfabrication enregistre un fléchissement de son
    chiffre d’affaires consolidé et opérationnel de -10,4% à périmètre et
    change constants essentiellement en raison d’une baisse des ventes de
    traverses ferroviaires suite à la fin du chantier du tunnel du Gothard
    et d’un démarrage plus tardif, mais dynamique, des travaux de
    remplacement et de modernisation des voies. Le Groupe a enregistré
    dans cette activité aussi une amélioration de son chiffre d’affaires
    consolidé au cours du deuxième trimestre, en hausse de +1,3% à
    périmètre et taux de change constants (+17,9% en publié), en regard
    d’une baisse de -27,2% au premier trimestre (-16,9% en publié). Sur
    ces bases, l’EBITDA recule sur la période de -11,5% à périmètre et
    taux de change constants.

En Italie, le chiffre d’affaires consolidé est en repli de -33,3%
en raison d’une contraction marquée des volumes vendus (-30%) sur un
marché domestique toujours très affecté par l’environnement
macro-économique et sectoriel et par la politique commerciale sélective
du Groupe visant à maîtriser le risque de crédit. Dans ce contexte, les
prix de vente sont en légère baisse.Compte tenu de ces éléments,
l’EBITDA est en retrait de -30,9%.

1.2.3 Compte de résultat Etats-Unis

(en millions d’euros)   30 juin 2015   30 juin 2014   Variation (%)
      Publiée   A périmètre et taux de change constants
 
CA consolidé 163 116 +41,2% +15,0%
EBITDA 13 2 +464,5% +359,6%
EBIT   (1)   (9)   +88,4%   +90,6%

L’activité aux États-Unis poursuit son redressement dans un
environnement macro-économique bien orienté et favorable au secteur de
la construction. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires consolidé du
Groupe affiche une progression de +41,2% et de +15,0% à périmètre et
change constants. L’EBITDA s’établit à 13 millions d’euros, une très
forte progression par rapport aux 2 millions d’euros enregistré au
premier semestre 2014. Sur le deuxième trimestre, l’activité du Groupe
dans cette région est restée soutenue, affichant une progression de son
chiffre d’affaires consolidé de +12,8% à périmètre et change constants
(+17,7% au premier trimestre).

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel
    affiche une progression de +22,1% à périmètre et change constants
    (+49,9% en publié). Le chiffre d’affaires consolidé progresse quant à
    lui de +18,8% à périmètre et change constants (+45,9% en publié). Il
    est à noter que la croissance de l’activité sur le deuxième trimestre
    s’est poursuivie avec un chiffre d’affaires opérationnel qui progresse
    de +18,2% à périmètre et taux de change constants, un rythme moins
    soutenu qu’au premier trimestre (+27,6%), en raison d’une base de
    comparaison moins favorable. Les volumes livrés poursuivent leur
    progression (+10%) avec une croissance sensiblement plus soutenue dans
    le Sud-Est (+17%) – tirée notamment par le dynamisme du marché
    d’Atlanta qui avait été fortement impacté par les mauvaises conditions
    météorologiques au début 2014 – qu’en Californie (+4%) impactée cette
    année par un démarrage plus tardif des chantiers directs. Bénéficiant
    pleinement des progressions de prix enregistrées au cours de
    l’exercice 2014 et des hausses annoncées au cours du premier semestre
    2015, les prix sont en augmentation sensible sur l’ensemble des deux
    zones. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA du Groupe généré au cours
    du premier semestre dans cette activité progresse très sensiblement et
    s’établit à près de 10 millions d’euros, un niveau comparable à celui
    enregistré sur l’ensemble de l’exercice 2014 (11 millions d’euros).
  • Dans l’activité Béton, le chiffre d’affaires consolidé et le
    chiffre d’affaires opérationnel progressent tous deux de +13,3% à
    périmètre et taux de change constants (+39,2% en publié). Dans cette
    activité aussi, le deuxième trimestre traduit la reprise de l’activité
    du Groupe dans cette région avec un chiffre d’affaires opérationnel
    qui progresse de +11,7% à périmètre et taux de change constants, même
    si, comme dans l’activité Ciment, à un rythme légèrement moins soutenu
    qu’au premier trimestre (+15,3%). Les volumes progressent de près de
    +10% sur l’ensemble de la zone. S’ils augmentent de façon sensible en
    Californie (+14%), ils sont stables dans le Sud-Est en raison de
    pluies abondantes au deuxième trimestre. Les prix affichent une légère
    progression en Californie, compte tenu d’un environnement
    concurrentiel historiquement plus tendu, mais ils progressent plus
    nettement dans le Sud-Est. Ainsi, l’EBITDA généré par cette activité
    progresse sensiblement (+61,1% en publié et +31,2% à périmètre et
    change constants).

1.2.4 Compte de résultat Asie (Turquie, Inde et Kazakhstan)

(en millions d’euros)   30 juin 2015   30 juin 2014   Variation (%)
      Publiée   A périmètre et taux de change constants
 
CA consolidé 286 254 +12,6% +0,3%
EBITDA 62 45 +37,2% +21,5%
EBIT   36   24   +52,8%   +36,3%

Le chiffre d’affaires s’établit sur l’ensemble de la région à 286
millions d’euros, en nette progression en base publiée (+12,6%) et
stable (+0,3%) à périmètre et taux de change constants.

En Turquie, le chiffre d’affaires s’établit à 111 millions
d’euros, en hausse de +1,3%, mais en baisse de -2,3% à périmètre et taux
de change constants. Si l’activité a été particulièrement perturbée au
premier trimestre par les conditions météorologiques (-16,8% à périmètre
et taux de change constants), elle a enregistré un solide rebond sur le
deuxième trimestre (+7,6% à périmètre et taux de change constants). Sur
ces bases, l’EBITDA généré au premier semestre s’établit à 21 millions
d’euros, en baisse de -7,1% en publié et de -10,4% à périmètre et taux
de change constants.

  • Dans l’activité Ciment, le Groupe a enregistré une très légère
    inflexion de son chiffre d’affaires opérationnel semestriel de -1,2% à
    périmètre et taux de change constants (-2,6% en consolidé). En publié,
    les chiffre d’affaires opérationnel et consolidé progressent de +2,5%
    et de +1,0% respectivement. Après la forte baisse du chiffre
    d’affaires opérationnel enregistrée au cours du premier trimestre
    (-18,5% à périmètre et taux de change constants), l’activité s’est
    solidement reprise au cours du deuxième trimestre (+10,4% à périmètre
    et taux de change constants).

Contacts

Vicat
Contacts Relations Investisseurs :
Stéphane
Bisseuil: T. + 33 1 58 86 86 13
stephane.bisseuil@vicat.fr
ou
Contacts
Presse :

Francois Lesage: +33 1 58 86 86 26
francois.lesage@tbwa-corporate.com

Read full story here