Press release

Vivendi : Résultats du premier trimestre 2016 en ligne avec les attentes

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Forte croissance du streaming et des abonnements pour UMG Situation difficile pour les chaînes Canal+1 en France compensée par les autres activités de Groupe Canal+, notamment à l’international PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News : Vivendi (Paris:VIV) : Note : ce communiqué présente des résultats consolidés non audités, établis selon les normes IFRS, arrêtés par le Directoire de Vivendi

  • Forte croissance du streaming et des abonnements pour UMG
  • Situation difficile pour les chaînes Canal+1
    en France compensée par les autres activités de Groupe Canal+,
    notamment à l’international

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News :

Vivendi (Paris:VIV) :

Note : ce communiqué présente des résultats consolidés non
audités, établis selon les normes IFRS, arrêtés par le Directoire de
Vivendi du 9 mai 2016 et examinés par le Comité d’audit du 10 mai 2016
ainsi que par le Conseil de surveillance de Vivendi du 11 mai 2016.

         

Chiffres clés
du premier trimestre 20162

 

Variation par
rapport à la
même
période
de 2015

 

Variation à change et
périmètre3 constants
par
rapport à
la même période
de 2015

   
  • Chiffre d’affaires
  2 491 M€ NS -1,4 %
             
Données en normes IFRS
  • Résultat opérationnel (EBIT)4

 

968 M€ x 8,3
 
  • Résultat net, part du groupe4
862 M€ x 25,9
             

Données ajustées5

  • Résultat opérationnel courant (ROC)4
228 M€ +4,5 % +9,9 %
 
  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA)4
213 M€ -2,5 % +3,6 %
 
  • Résultat net ajusté4
99 M€ -27,3 %

Hors effet fiscal défavorable de 41M€ lié à la reprise de
provision relative à la résolution du
litige Liberty Media, le
résultat net ajusté
4 s’établit à 140 M€
(+3,1 %)

Trésorerie
  • Trésorerie nette
  +4,8 Mds€ vs. +6,4 Mds€ au 31 décembre 2015
 

Le Conseil de surveillance de Vivendi, qui s’est réuni ce jour sous la
présidence de Vincent Bolloré, a examiné les comptes consolidés du
Groupe pour le premier trimestre 2016, arrêtés par le Directoire le 9
mai 2016.

Le chiffre d’affaires est resté stable à 2,491 milliards d’euros
(-1,4 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier
trimestre 2015). A taux de change et périmètre constants, le résultat
opérationnel courant
(ROC) a augmenté de 9,9 % et le résultat
opérationnel ajusté
de 3,6 % en raison de charges de
restructuration. La progression d’Universal Music Group est générée par
la forte croissance du streaming et des abonnements, tempérée par
la forte baisse des téléchargements. Les bonnes performances des
activités de télévision payante de Groupe Canal+ sont négativement
impactées par l’aggravation des pertes des chaînes Canal+ en France.

Ces dernières sont en effet affectées par un environnement économique
morose, la concurrence accrue d’acteurs nationaux et internationaux et
l’envolée des prix de certains droits de diffusion. Un plan de
transformation majeur a été mis en place au cours des derniers mois pour
restaurer la valeur de l’offre et l’adapter à chaque segment de clients.
Des économies et une maîtrise des coûts ont également été engagées. Par
ailleurs, Groupe Canal+ et beIN Sports ont conclu un accord de
distribution exclusive. Cet accord, qui doit recevoir l’approbation de
l’Autorité de la Concurrence, permettrait à beIN Sports de bénéficier de
la force de la distribution de Canal+ et à l’ensemble des clients des
deux sociétés de disposer d’une offre complète.

Le résultat net ajusté est un bénéfice de 99 millions d’euros, en
baisse de 27,3 %. Celui-ci se serait établi à 140 millions d’euros, en
hausse de 3,1 %, hors un effet fiscal négatif non-récurrent de 41
millions d’euros dû à la reprise de provision résultant de la fin du
litige avec Liberty Media (accord transactionnel conclu en février
2016). Le résultat net ajusté par action s’élève à 0,08 euro, contre
0,10 euro à la même période de 2015.

Le résultat net part du groupe s’est élevé à 862 millions
d’euros, contre 33 millions d’euros au premier trimestre 2015, grâce à
la plus value de 576 millions d’euros avant impôt liée à la cession de
la participation résiduelle dans Activision Blizzard en janvier 2016 et
à la reprise de provision pour 240 millions d’euros relative à la fin du
litige avec Liberty Media. Le résultat net part du groupe par action
s’élève à 0,66 euro, contre 0,02 euro à la même période en 2015.

La trésorerie nette du Groupe au 31 mars 2016 ressort à 4,8
milliards d’euros, à comparer à 6,4 milliards d’euros au 31 décembre
2015. Cet écart provient notamment de la distribution en février d’un
acompte sur dividende ordinaire de 1 euro par action, représentant un
décaissement d’environ 1,32 milliard d’euros.

Un leader mondial des médias et des contenus avec un fort ancrage en
Europe du Sud

Au cours des derniers mois, Vivendi a consolidé ses positions dans la
production et la distribution de contenus en prenant au travers de
Studiocanal des participations dans plusieurs sociétés de production de
fictions en Espagne et au Royaume-Uni (33 % dans Bambu Producciones, 20
% dans Urban Myth Films et 20 % dans SunnyMarchTV). Le Groupe a finalisé
en février 2016 son entrée au capital de Banijay Group, un des plus
grands producteurs et distributeurs mondiaux de programmes télévisuels,
à hauteur de 26,2 %.

Par ailleurs, Vivendi a conclu un accord stratégique et industriel avec
Mediaset, un leader de la télévision gratuite et payante en Italie et en
Espagne. Aux termes de cet accord6, 3,5 % du capital de
Vivendi seront échangés contre 3,5 % du capital de Mediaset et 100 % du
capital de la société de télévision payante Mediaset Premium. Vivendi et
Mediaset vont développer un partenariat international dans la production
et la distribution de programmes audiovisuels et dans la création d’une
plateforme de télévision sur Internet en « over-the-top » (OTT).

En France, Vivendi va prendre une participation minoritaire de 15 % dans
Groupe Fnac7 dans le cadre d’un projet de coopération dans
les domaines culturels.

Vivendi a confirmé sa volonté d’être un actionnaire de long terme de
Telecom Italia dont il détient à ce jour 24,7 % des actions ordinaires.
Investisseur industriel, il entend soutenir le développement de
l’opérateur transalpin en lui apportant son expertise, et accélérer la
distribution de ses contenus. Le Groupe détient par ailleurs 0,95 % de
Telefonica, ce qui lui permettra d’élargir le réseau de distribution de
ses contenus, notamment en Amérique latine.

Une importante production de contenus en mobilité

Le Groupe entend développer son activité dans les nouveaux contenus,
notamment pour le mobile alors que la consommation des formats courts en
mobilité explose.

Via sa filiale Vivendi Content, il a lancé Studio+, la première offre
globale de séries premium pour écrans mobiles. Studio+ va produire des
séries premium exclusives créées spécifiquement pour smartphones
et tablettes ainsi qu’une application dédiée. Dès son lancement, il
proposera en intégralité 25 séries originales. Parmi les régions où il
sera lancé, Studio+ sera proposé dans les prochains mois en Amérique
latine, grâce à Telefonica.

Les jeux vidéo, secteur porteur des contenus

Vivendi a déposé une offre publique d’achat sur Gameloft (franchissement
du seuil de 30 % du capital le 18 février 2016) et a investi dans
Ubisoft (détention au 27 avril 2016 de 17,7 % du capital), deux sociétés
leaders du secteur des jeux vidéo. Ces investissements participent d’une
vision stratégique de convergence opérationnelle entre les contenus et
les plates-formes de Vivendi et les productions des deux sociétés.

Commentaires sur les activités de Vivendi

Universal Music Group

Le chiffre d’affaires d’Universal Music Group (UMG) s’établit à
1 119 millions d’euros, en hausse de 0,6 % à taux de change constants
par rapport au premier trimestre 2015 (+1,9 % en données réelles).

Le chiffre d’affaires de la musique enregistrée progresse de 0,5 % à
taux de change constants grâce à la croissance des revenus liés aux
abonnements et au streaming (+59,7 %) malgré une accélération de la
baisse des ventes de téléchargements numériques et une baisse continue
des ventes physiques.

Le chiffre d’affaires de l’édition musicale augmente de 0,3 % à taux de
change constants, tandis que le chiffre d’affaires du merchandising et
autres activités recule de 6,9 % à taux de change constants en raison du
nombre moins important de tournées de concerts.

Parmi les meilleures ventes de musique enregistrée du premier trimestre
2016 figurent les titres de Justin Bieber et The Weeknd, ainsi que les
nouveaux albums de Rihanna et de l’artiste japonais Tsuyoshi Nagabuchi.

Le résultat opérationnel courant (ROC) d’UMG s’élève à 102 millions
d’euros, en hausse de 18,6 % à taux de change constants par rapport au
premier trimestre 2015 (+15,8 % en données réelles), hors charges de
restructuration, grâce à des coûts opérationnels moins importants en
raison de sorties d’albums moins nombreuses par rapport à la même
période de 2015.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) d’UMG s’établit à 79 millions
d’euros, en légère baisse de 0,2 % à taux de change constants par
rapport au premier trimestre 2015 (-4,0 % en données réelles) : la
croissance du chiffre d’affaires et la réduction des coûts sont
compensées par la hausse des charges de restructuration.

Groupe Canal+

Le chiffre d’affaires de Groupe Canal+ s’élève à 1 328 millions d’euros,
en baisse de 3,1 % par rapport au premier trimestre 2015 (-2,8 % à taux
de change constants). Groupe Canal+ affiche un portefeuille global de
15,4 millions d’abonnements, en hausse de 170 000 en un an, grâce aux
très bonnes performances des activités de télévision payante en Afrique.
En France, les abonnements (avec engagement) continuent de reculer,
s’établissant à 8,276 millions au 31 mars 2016, en baisse de 183 000 sur
trois mois.

Le chiffre d’affaires des activités de télévision payante en France
métropolitaine est notamment impacté par la baisse du parc
d’abonnements, malgré une légère hausse du revenu moyen par abonné. Le
chiffre d’affaires des activités de télévision payante à l’international
progresse grâce à la croissance du parc d’abonnés individuels, notamment
en Afrique où Groupe Canal+ compte 500 000 abonnés supplémentaires par
rapport à fin mars 2015. En février, Canal+ a lancé sur le continent
Africain Iroko+, service de vidéo à la demande sur téléphone mobile
proposant plus de 1 500 heures de vidéo en français.

Le chiffre d’affaires publicitaire des chaînes gratuites, en hausse de
11,5 % par rapport au premier trimestre 2015, bénéficie des bonnes
performances d’audience de D8 et de D17. Fin mars 2016, D8 se classait
de nouveau première chaîne de la TNT avec 5 % de part d’audience sur sa
cible prioritaire des 25-49 ans.

Le chiffre d’affaires de Studiocanal baisse par rapport au premier
trimestre 2015 qui avait notamment bénéficié du succès en salles de Shaun
le Mouton
en Allemagne et de la sortie en vidéo de Paddington
et d’Imitation Games au Royaume-Uni.

Le résultat opérationnel courant (ROC) de Groupe Canal+ progresse de 6,4
% pour s’établir à 164 millions d’euros, contre 154 millions d’euros au
premier trimestre 2015, et le résultat opérationnel ajusté (EBITA)
s’élève à 169 millions d’euros, contre 165 millions d’euros au premier
trimestre 2015. Cette légère croissance est liée au fort développement
des activités de télévision payante à l’international ainsi qu’à des
effets favorables, mais temporaires, de décalages de coûts. Les chaînes
de Canal+ en France accusent une perte opérationnelle ajustée de 59
millions d’euros, contre 50 millions d’euros au premier trimestre 2015.

Vivendi Village

Le chiffre d’affaires de Vivendi Village s’élève à 25 millions d’euros,
en hausse de 2,4 % par rapport au premier trimestre 2015 (-6,9 % à taux
de change et périmètre constants). Plusieurs nouvelles entités ont
rejoint Vivendi Village depuis un an, notamment Le Théâtre de L’Œuvre et
Radionomy. MyBestPro a en particulier enregistré une belle performance
au cours du trimestre.

Sur la même période, Vivendi Village enregistre une perte opérationnelle
courante (ROC) de 4 millions d’euros, liée aux coûts de développement de
nouveaux projets. Vivendi Village a en effet vocation à être un
laboratoire d’idées et un terrain d’expérimentations pour l’ensemble du
Groupe grâce à la souplesse d’organisation propre à de petites
structures.

Avec CanalOlympia, Vivendi Village lance dans les mois à venir un réseau
de salles de cinéma et de spectacles en Afrique centrale et de l’Ouest.
L’ouverture de la première de ces salles interviendra le 14 juin à
Yaoundé au Cameroun.

Plusieurs initiatives ont également été prises à L’Olympia pour élargir
les publics fréquentant la salle de spectacles parisienne, notamment les
concerts « Olympia by Night » se tenant la nuit ou l’organisation d’une
exposition de photos « L’Olympia hier, aujourd’hui et demain » en
journée.

De son côté, Watchever, service de vidéo à la demande par abonnement en
Allemagne, poursuit sa diversification et l’élargissement de son offre
de services. Il développe ainsi l’application mobile qui permettra de
distribuer l’offre de séries premium de Studio+ dans les prochains mois.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport
financier et états financiers condensés non audités du premier trimestre
2016 » qui sera mis en ligne ultérieurement sur le site internet de
Vivendi (www.vivendi.com).

A propos de Vivendi

Groupe industriel intégré dans les médias et les contenus, Vivendi
est présent sur toute la chaîne de valeur qui va de la découverte des
talents à la création, l’édition et la distribution de contenus. Groupe
Canal+ est le numéro un de la télévision payante en France, présent
également en Afrique, en Pologne et au Vietnam. Sa filiale Studiocanal
occupe la première place du cinéma européen en termes de production,
vente et distribution de films et de séries TV. Universal Music Group
est le leader mondial de la musique présent tant dans la musique
enregistrée que l’édition musicale et le merchandising. Il dispose de
plus de 50 labels couvrant tous les genres musicaux. Vivendi Village
rassemble Vivendi Ticketing (billetterie au Royaume-Uni, aux Etats-Unis
et en France), MyBestPro (conseil d’experts), Watchever (vidéo à la
demande par abonnement), Radionomy (audionumérique), L’Olympia (salle de
concerts parisienne), les futures salles de spectacle CanalOlympia en
Afrique et le Théâtre de l’Œuvre à Paris. Avec 3,5 milliards de vidéos
vues par mois, Dailymotion est l’une des plus grandes plateformes
d’agrégation et de diffusion de contenus vidéo au monde. 
www.vivendi.comwww.cultureswithvivendi.com

Avertissement Important

Déclarations prospectives. Le présent communiqué de presse contient
des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux
résultats des opérations, aux métiers, à la stratégie et aux
perspectives de Vivendi, y compris en termes d’impact de certaines
opérations ainsi que de paiement de dividendes et de distributions tout
comme de rachats d’action. Même si Vivendi estime que ces déclarations
prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables, elles ne
constituent pas des garanties quant à la performance future de la
société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des
déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de risques et
d’incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, notamment
les risques liés à l’obtention de l’accord d’autorités de la concurrence
et d’autres autorités réglementaires ainsi que toutes les autres
autorisations qui pourraient être requises dans le cadre de certaines
opérations et les risques décrits dans les documents déposés par Vivendi
auprès de l’Autorité des Marchés Financiers, également disponibles en
langue anglaise sur notre site (
www.vivendi.com).
Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent
obtenir gratuitement copie des documents déposés par Vivendi auprès de
l’Autorité des Marchés Financiers (
www.amf-france.org)
ou directement auprès de Vivendi. Le présent communiqué de presse
contient des informations prospectives qui ne peuvent s’apprécier qu’au
jour de sa diffusion. Vivendi ne prend aucun engagement de compléter,
mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d’une
information nouvelle, d’un évènement futur ou de tout autre raison.

ADR non sponsorisés. Vivendi ne sponsorise pas de programme
d’American Depositary Receipt (ADR) concernant ses actions. Tout
programme d’ADR existant actuellement est « non sponsorisé » et n’a
aucun lien, de quelque nature que ce soit, avec Vivendi. Vivendi décline
toute responsabilité concernant un tel programme.

CONFERENCE ANALYSTES & INVESTISSEURS

Intervenants :
Arnaud de Puyfontaine
Président
du Directoire
Hervé Philippe
Membre du Directoire et
Directeur Financier
Date : mercredi 11 mai 2016
Présentation
à 18h00 heure de Paris – 17h00 heure de Londres – 12h00 heure de New York
Les
journalistes peuvent seulement écouter la conférence.

La
conférence se tient en anglais.

Internet : La conférence
pourra être suivie sur Internet : www.vivendi.com
(audiocast)

Numéros pour la conférence téléphonique
UK + 44 (0) 203 427
19 08
US + 1 646 254 33 88
France + 33 (0) 170 99 42
77
Code d’accès: 8516142
Numéros pour se connecter
au replay

UK + 44 (0) 203 427 0598
US +
1 347 366 9565

France: + 33 (0) 174 20 28 00
Code
d’accès : 8516142

Sur notre site www.vivendi.com
seront disponibles les numéros pour le service de ré-écoute (14 jours),
un service de web cast audio et les « slides » de la présentation.

ANNEXE I

VIVENDI

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

(IFRS, non audité)

       
1er trimestres clos le 31 mars

% de
variation

2016   2015
Chiffre d’affaires 2 491 2 492
Coût des ventes (1 510) (1 510)
Charges administratives et commerciales hors amortissements des
actifs incorporels liés aux regroupements d’entreprises
(747) (757)
Charges de restructuration (21) (7)
Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements
d’entreprises
(55) (98)
Reprise de provision au titre du litige Liberty Media aux Etats-Unis 240
Autres produits 580 1
Autres charges (10) (4)
Résultat opérationnel (EBIT) 968 117 x 8,3
Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence (13) (6)
Coût du financement (8) (5)
Produits perçus des investissements financiers 1 9
Autres produits financiers 6 12
Autres charges financières (13) (18)
Résultat des activités avant impôt 941 109 x 8,7
Impôt sur les résultats (65) (76)
Résultat net des activités poursuivies 876 33 x 27,0
Résultat net des activités cédées ou en cours de cession (1) 17
Résultat net 875 50 x 17,7
Intérêts minoritaires (13) (17)
Résultat net, part du groupe 862 33 x 25,9
dont résultat net des activités poursuivies, part du groupe 863 16 x 52,9
 
Résultat net, part du groupe par action 0,66 0,02
Résultat net, part du groupe dilué par action 0,66 0,02
 

Données en millions d’euros, informations par action en euros.

Nota :

Pour mémoire, GVT, cédé en 2015, est présenté comme une activité cédée
ou en cours de cession en application de la norme IFRS 5. En pratique,
les produits et charges de ce métier ont été traités de la manière
suivante :

  • la contribution de GVT jusqu’à sa cession effective le 28 mai 2015 à
    chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi ainsi que la
    plus-value de cession réalisée sont regroupées sur la ligne « Résultat
    net des activités cédées ou en cours de cession » ;
  • la quote-part de résultat net et la plus-value de cession réalisée
    sont exclues du résultat net ajusté de Vivendi.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport
financier et Etats financiers condensés non audités du premier trimestre
2016 » qui sera mis en ligne ultérieurement sur le site internet de
Vivendi (www.vivendi.fr).

ANNEXE II

VIVENDI

COMPTE DE RESULTAT AJUSTE

(IFRS, non audité)

       
1er trimestres clos le 31 mars

% de
variation

2016   2015
Chiffre d’affaires 2 491 2 492
Résultat opérationnel courant (ROC) 228 218 + 4,5%
Résultat opérationnel ajusté (EBITA) 213 218 – 2,5%
Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence (13) (6)
Coût du financement (8) (5)
Produits perçus des investissements financiers 1 9
Résultat des activités avant impôt ajusté 193 216 – 10,7%
Impôt sur les résultats (78) (61)
Résultat net ajusté avant minoritaires 115 155 – 25,8%
Intérêts minoritaires (16) (19)
Résultat net ajusté 99 136 – 27,3%
 
Résultat net ajusté par action 0,08 0,10
Résultat net ajusté dilué par action 0,08 0,10
 

Données en millions d’euros, informations par action en euros.

La réconciliation du résultat opérationnel (EBIT) au résultat
opérationnel ajusté (EBITA) et au résultat opérationnel courant (ROC),
ainsi que du résultat net, part du groupe au résultat net ajusté est
présentée en annexe IV.

ANNEXE III

VIVENDI

CHIFFRE D’AFFAIRES, RESULTAT OPERATIONNEL COURANT

ET RESULTAT OPERATIONNEL AJUSTE PAR METIER

(IFRS, non audité)

           
1er trimestres clos le 31 mars
(en millions d’euros) 2016   2015  

% de
variation

 

% de
variation à
taux de
change
constants

 

% de
variation à
taux de
change et
périmètre
constants
(a)

Chiffre d’affaires
Universal Music Group 1 119 1 097 +1,9% +0,6% +0,6%
Groupe Canal+ 1 328

1 370

-3,1% -2,8% -2,8%
Vivendi Village 25 25 +2,4% +2,8% -6,9%
Nouvelles Initiatives 30

 

 

 

Eliminations des opérations intersegment (11)

 

 

 

Total Vivendi 2 491 2 492 -0,5% -1,4%
 
Résultat opérationnel courant (ROC)
Universal Music Group 102 88 +15,8% +18,6% +18,6%
Groupe Canal+ 164 154 +6,4% +7,0% +7,0%
Vivendi Village (4) 4 na na na
Nouvelles Initiatives (9)

 

 

 

Corporate (25) (28)

 

 

 

Total Vivendi 228 218 +4,5% +6,2% +9,9%
 
Résultat opérationnel ajusté (EBITA)
Universal Music Group 79 82 -4,0% -0,2% -0,2%
Groupe Canal+ 169 165 +2,7% +3,3% +3,3%
Vivendi Village 4 na na na
Nouvelles Initiatives (10)

 

 

 

Corporate (25) (33)

 

 

 

Total Vivendi 213 218 -2,5% -0,6% +3,6%
 

na : non applicable.

  • Le périmètre constant permet de retraiter les impacts des acquisitions
    de Dailymotion le 30 juin 2015 sur Nouvelles Initiatives et de
    Radionomy le 17 décembre 2015 sur Vivendi Village.

La réconciliation du résultat opérationnel (EBIT) au résultat
opérationnel ajusté (EBITA) et au résultat opérationnel courant (ROC)
est présentée en annexe IV.

ANNEXE IV
VIVENDI
RECONCILIATIONS DES MESURES DU COMPTE DE RESULTAT
A CARACTERE NON STRICTEMENT COMPTABLE
(IFRS, non audité)
 

Le résultat opérationnel courant (ROC), le résultat opérationnel ajusté
(EBITA – adjusted earnings before interest and income taxes)
et le résultat net ajusté (ANI – adjusted net income), mesures à
caractère non strictement comptable, doivent être considérés comme des
informations complémentaires, qui ne peuvent se substituer à toute
mesure des performances opérationnelles et financières du groupe à
caractère strictement comptable et Vivendi considère qu’ils sont des
indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières
du groupe. La Direction de Vivendi utilise le résultat opérationnel
courant, le résultat opérationnel ajusté et le résultat net ajusté dans
un but informatif, de gestion et de planification car ils illustrent
mieux les performances des activités et permettent d’exclure la plupart
des éléments non opérationnels et non récurrents.

   
1er trimestres clos le 31 mars
(en millions d’euros) 2016   2015
Résultat opérationnel (EBIT) (a) 968 117
Ajustements
Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements
d’entreprises
55 98
Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements
d’entreprises (a)
Reprise de provision au titre du litige Liberty Media aux Etats-Unis
(a)
(240)
Autres produits (a) (580) (1)
Autres charges (a) 10 4
Résultat opérationnel ajusté (EBITA) 213 218
Ajustements
Charges de restructuration (a) 21 7
Charges relatives aux rémunérations fondées sur des instruments de
capitaux propres dénoués par émission d’actions
2 2
Autres charges et produits opérationnels non courants (8) (9)
Résultat opérationnel courant (ROC) 228 218
     
1er trimestres clos le 31 mars
(en millions d’euros) 2016 2015
Résultat net, part du groupe (a) 862 33
Ajustements
Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements
d’entreprises
55 98
Reprise de provision au titre du litige Liberty Media aux Etats-Unis
(a)
(240)
Autres produits (a) (580) (1)
Autres charges (a) 10 4
Autres produits financiers (a) (6) (12)
Autres charges financières (a) 13 18
Résultat net des activités cédées ou en cours de cession (a) 1 (17)
Variation de l’actif d’impôt différé lié aux régimes de
l’intégration fiscale de Vivendi SA et du bénéfice mondial consolidé
1 44
Eléments non récurrents de l’impôt 2 2
Impôt sur les ajustements (16) (31)
Intérêts minoritaires sur les ajustements (3) (2)
Résultat net ajusté 99 136
 

Contacts

Médias
Paris
Jean-Louis Erneux
+33 (0) 1 71
71 15 84
Solange Maulini
+33 (0) 1 71 71 11 73
ou
Londres
Tim
Burt (Teneo Strategy)
+44 20 7240 2486
ou
Relations
Investisseurs

Paris
Laurent Mairot
+33 (0) 1
71 71 35 13
Julien Dellys
+33 (0) 1 71 71 13 30

Read full story here