Press release

World-Check protége les clients contre les risques provenant des navires illicites plusieurs mois avant la publication des listes de sanctions du gouvernement

0 0 Donnez votre avis

L’unité de contrôle et de recherche des navires de World-Check a profilé 17 des 27 navires prétendument liés aux programmes nucléaires et de missiles de l’Iran plusieurs mois avant leur inclusion dans les listes du gouvernement publiées le 16 juin 2010. Le fait d’avoir eu connaissance très tôt de ces informations essentielles a aidé les clients de World-Check à éviter les risques associés à leur engagement auprès de ces sociétés et navires.

LONDRES, June 22, 2010 /PRNewswire/ — L’unité de contrôle et de recherche des navires de World-Check a profilé 17 des 27 navires prétendument liés aux programmes nucléaires et de missiles de l’Iran plusieurs mois avant leur inclusion dans les listes du gouvernement publiées le 16 juin 2010. Le fait d’avoir eu connaissance très tôt de ces informations essentielles a aidé les clients de World-Check à éviter les risques associés à leur engagement auprès de ces sociétés et navires.

Le Bureau de contrôle des Avoirs étrangers du Département du Trésor des Etats-Unis (OFAC) a également amendé les noms de 71 des navires figurant précédemment sur la liste, dont 69 des nouveaux noms étaient déjà profilés par World-Check. Les navires sont inclus dans les listes des sanctions pour avoir prétendument aidé l’Iran à trouver des programmes nucléaires et de missiles et à échapper aux sanctions internationales. La nouvelle liste comprend cinq sociétés écran et plus de 90 noms de bateaux.

« Nos chercheurs ont rassemblé et analysé avec succès les navires et les données transactionnelles y afférant depuis 2001 », a expliqué Daniel Peak, le directeur général de World-Check.

« Les données que nous recueillons sur les navires sont uniques parce que non seulement nous profilons les navires frappés d’embargo, mais aussi les navires immatriculés dans des pays et ports sous embargo. Nos services de renseignements mettent l’accent sur tous les navires maritimes apparaissant sur les listes de sanctions et de mesures d’exécution, mais ils suivent également la trace des changements de nom et de pavillon des navires. Nous incluons tous les numéros de l’Organisation maritime internationale (OMI*) et les caractéristiques des navires. Plus important encore, nous relions ces informations aux propriétaires immatriculés et aux autres parties lorsque c’est approprié, et les profils de ces personnes et organisations sont aussi inclus dans notre base de données. »

« Une fois encore, la qualité de nos recherches et notre capacité à alerter très tôt nos clients au sujet des risques qu’ils courent sont prouvées lorsque les listes de sanctions et de surveillance du gouvernement sont publiées. »

Le contrôle des navires est essentiel pour éviter les risques concernant les atteintes à la réputation et la perte de revenus. Le risque direct le plus grave concerne un navire qui a été détourné, volé, pris à bail ou acheté et par la suite immatriculé sur la base de faux renseignements concernant son identité, sa propriété, ses dimensions et caractéristiques. Ces soi-disant « bateaux fantômes » et escroqueries reposent en très grande majorité sur la falsification de documents et des fonctionnaires corrompus, et sur l’exploitation habile d’instruments financiers et juridiques crédibles.

Les risques indirects comprennent l’investissement dans des affaires et partenariats ayant des filiales ou des associés liés à des entreprises maritimes pouvant être impliquées ou associées à des activités immorales ou illicites. La conséquence habituelle est que cela donne lieu à des poursuites judiciaires, à des pertes collatérales et financières, et à des atteintes à la réputation.

A propos de World-Check

Ayant gagné la confiance de plus de 4 500 institutions dans plus de 160 pays, y compris 49 des 50 plus grandes banques du monde, World-Check propose une solution de bout en bout pour évaluer, gérer et remédier aux risques financiers, à ceux concernant la réglementation et les atteintes à la réputation. La base de données mondiale de World-Check des Personnes politiquement exposées (PEP) et des personnes et entités présentant un très grand risque, les rapports de vérification au préalable, la vérification des passeports et les outils d’évaluation des risques d’un pays fournissent les moyens d’aborder la gamme complète de risques sur tous les marchés et dans tous les secteurs. Représentée sur cinq continents, l’équipe internationale de recherche de World-Check surveille les risques émergents dans plus de 50 langues, couvrant plus de 20 pays et territoires dans le monde entier.

Notes :

*Un numéro OMI d’identification de bateau est une chaîne de caractères attribuée par l’Organisation maritime internationale à un bateau pour son identification, de manière à accroître la « sécurité maritime et la prévention de la pollution et pour faciliter la prévention de la fraude maritime. »

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous rendre sur : http://www.world-check.com/

    
    Heather Thompson
    Bureau des Médias World-Check
    E-mail : ht@world-check.com

Source : World-Check