Press release

Xeltis termine la première étude jamais réalisée sur la technologie Endogenous Tissue Growth

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

ZURICH–(BUSINESS WIRE)–Xeltis, une entreprise privée du secteur des dispositifs médicaux dont l’objectif est de transformer les traitements cardiovasculaires, a annoncé aujourd’hui avoir complété avec succès le premier essai clinique de faisabilité jamais réalisé concernant l’Endogenous Tissue Growth (croissance de tissus endogènes) ou ETG. L’ETG est une nouvelle catégorie thérapeutique dont Xeltis est le pionnier, par

ZURICH–(BUSINESS WIRE)–Xeltis,
une entreprise privée du secteur des dispositifs médicaux dont
l’objectif est de transformer les traitements cardiovasculaires, a
annoncé aujourd’hui avoir complété avec succès le premier essai clinique
de faisabilité jamais réalisé concernant l’Endogenous Tissue Growth
(croissance de tissus endogènes) ou ETG.

L’ETG est une nouvelle catégorie thérapeutique dont Xeltis est le
pionnier, par laquelle les chirurgiens utilisent des implants
synthétiques bioabsorbables conçus pour amener le corps à se réparer
lui-même en faisant pousser des tissus naturels de l’intérieur, ne
laissant aucun corps étranger dans l’organisme à mesure de l’absorption
de l’implant.

Dans cette étude, cinq enfants nés avec un seul ventricule cardiaque, au
lieu de deux ventricules sains pompant le sang dans tout le corps, ont
reçu une greffe vasculaire de Xeltis et ont été suivis pendant 12 mois.
L’étude a été menée par le Professeur Leo Bockeria, chirurgien cardiaque
de renom mondial, au Centre Bakoulev de chirurgie cardiovasculaire de
l’Académie russe des sciences médicales de Moscou.

«Les résultats de cette étude sont remarquables. Lors du suivi de
12 mois, tous les paramètres cliniques sont positifs et tous les
marqueurs indiquent que les patients ont développé avec succès leurs
propres vaisseaux sanguins», affirme le Professeur Leo Bockeria. «Cette
première étude de faisabilité nous donne l’espoir que nous serons
bientôt en mesure d’offrir des traitements définitifs uniques pour les
patients nés avec des malformations congénitales. Ceux-ci doivent
actuellement subir des interventions chirurgicales à répétition à mesure
qu’ils vieillissent et sont souvent sous médication à vie.»

Laurent Grandidier, PDG de Xeltis, ajoute: «Le succès de notre premier
essai clinique marque l’avènement d’une véritable révolution dans le
domaine des traitements cardiovasculaires. Nous pensons qu’il sera un
jour possible de remplacer par la technologie de Xeltis une grande
partie des dispositifs cardiovasculaires implantables couramment
utilisés. Ceci permettra une amélioration considérable des résultats
cliniques pour les patients, ainsi qu’une réduction des coûts médicaux
pour les systèmes de santé. Le succès de cet essai clinique est un
premier pas remarquable et prometteur.»

ETG et la technologie exclusive de Xeltis

Dans les normes de soins actuelles, les chirurgiens ou cardiologues
implantent des prothèses permanentes en plastique ou d’origine animale
pour réparer les cœurs ou vaisseaux sanguins endommagés ou malformés. En
raison des limitations de ces matériaux et de leur présence à long terme
dans le corps humain, ces techniques présentent une efficacité limitée,
entraînent de nombreuses complications et requièrent souvent une
médication à vie.

En revanche, les matrices de Xeltis sont conçues pour être biobsorbées
au fur et à mesure de la croissance de nouvelles valves et de nouveaux
vaisseaux, et donc ne laisser aucun corps étranger derrière elles. Les
tissus obtenus par ETG étant ceux du patient, le traitement a le
potentiel d’améliorer considérablement les normes de soins actuelles.

La technologie exclusive de Xeltis est basée sur des travaux récompensés
par un prix Nobel.

À propos de Xeltis

Xeltis est une entreprise européenne du secteur des dispositifs médicaux
dont l’objectif est de transformer les traitements cardiovasculaires. La
société est basée à Zurich, en Suisse, et à Eindhoven, aux Pays-Bas. Ses
investisseurs comprennent Life Sciences Partners, Amsterdam (LSP), Kurma
Partners, Paris (Kurma), VI Partners, Zug (VI) et des actionnaires
privés. Le premier produit de Xeltis sera une valve de remplacement pour
les enfants nés avec une malformation cardiaque congénitale nécessitant
le remplacement de leur valve pulmonaire. À terme, la technologie de
l’entreprise a le potentiel d’être appliquée à une variété de maladies
cardiovasculaires et de populations de patients.

Pour plus d’informations, consultez le site www.xeltis.com

Contacts

Presse:
Danièle Castle
Genevensis Healthcare Communications
Tél.:
+ 41 79 202 6667
E: info@genevensis.com