Prêt d’Union : alias Younited Credit pour investir l’Italie ?

E-paiementEntrepriseMarketing
pret-union-italie
4 2

Dans le cadre de son développement en Europe, Prêt d’Union adopterait la marque Younited Credit, avec l’Italie en première ligne.

Adieu Prêt d’Union, bonjour Younited Credit ?

La plate-forme française de crédits entre particuliers envisagerait un changement de marque dans le cadre de son développement en Europe.

À en croire TechCrunch, elle viserait l’Italie à très court terme, puis l’Espagne dans un horizon plus lointain.

À défaut d’avoir pu obtenir ne serait-ce qu’une confirmation, on a constaté que plusieurs indices vont dans le sens d’une expansion européenne.

En premier lieu, les sites younited-credit.fr et younited-credit.com redirigent vers pret-dunion.fr.

Toujours selon TechCrunch, la redirection inverse pourrait être mis en place dans le courant du mois d’avril, la marque Younited Credit étant vouée à s’imposer, y compris en France.

Agréé successivement par l’ACP et l’AMF en septembre 2011, Prêt d’Union fait aujourd’hui partie des sociétés ambassadrices de la FinTech française, avec 48 millions d’euros levés, dont 31 millions en juillet dernier.

Le bilan 2015, publié début février, fait état de 130 millions d’euros de crédits octroyés sur l’année, contre 76 millions en 2014, pour un volume global de près de 300 millions d’euros traités en 4 ans d’activité.

Plus de 30 000 ménages ont fait appel à Prêt d’Union, avec des crédits d’un montant moyen de 8 100 euros (35 % d’entre eux servant à financer des travaux ou l’achat d’un véhicule d’occasion ; 39 %, des projets d’équipement divers ou des besoins de trésorerie).

Du côté des prêteurs, la plate-forme n’est pas ouverte à tous : il faut demander à être catégorisé comme investisseur professionnel… et donc respecter au moins deux des trois conditions édictées par l’AMF. En l’occurrence, être « actif » sur les marchés boursiers pour compte propre ou pour le compte de tiers ; avoir travaillé au moins un an à un poste lié à la finance d’entreprise, la finance de marché, la banque ou l’assurance ; détenir un patrimoine financier d’au moins 500 000 euros.

Pour les taux de rendement, on peut espérer jusqu’à 9 % brut par an – ce dans le cadre de crédits de maturité à 2, 3, 4 ou 5 ans octroyés à des emprunteurs de catégorie C (davantage d’informations sur la page des questions-réponses investisseurs).

Pourquoi viser plus particulièrement l’Italie ? Le tissu entrepreneurial et les relations avec les banques sont similaires à ce que l’on connaît en France, comme nous le confirmait récemment Unilend (financement participatif de prêts aux TPE/PME).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur