PriceMatch acquis par Priceline : “Comment rendre les prix des chambres d’hôtels plus dynamiques”

E-commerceEntrepriseFusions-acquisitionsMarketingStart-up
pricematch-acquis-priceline-yield-management-hotels

Belle prise pour l’Américain Priceline qui acquiert la start-up française PriceMatch spécialisée dans le yield management hôtelier. On vous explique tout.

PriceMatch, une pépite de la French Tech, passe sous la bannière américaine de Priceline.

Le groupe Internet pionnier américain (Booking.com, Priceline, Kayak…), coté au Nasdaq, vient de s’emparer de la start-up française qui évoluait dans le yield management hôtelier.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Mais, c’est forcément un prix alléchant pour les fondateurs (au nom du six) et les investisseurs (dont Partech). Puisque la start-up était sur le point de boucler une levée de fonds non négligeable (8 millions d’euros)…

A partir d’algorithmes développés en interne qui prend en compte divers critères (heures, prix, contexte jour-nuit, météo, taux de changes…), PriceMatch est en mesure d’établir un système de pricing dynamique pour réserver des chambres. On parle de centaines de milliers de variables mixées en mode big data ou des dizaines de millions de données exploitées et croisées. Un système que l’on connaît pour les billets d’avion…

Sa solution, disponible en mode SaaS, s’adresse d’abord aux revenue managers des hôtels en charge d’optimiser le taux d’occupation des chambres et optimiser les revenus pour les chaînes hôtellières ou établissements indépendants clients.  Elle entre en concurrence directe avec des progiciels de type PMS (property management system).

“Nous travaillerons à présent au sein de l’organisation BookingSuite, la division de Booking.com dédiée à la technologie hôtelière”, précise Arthur Waller, CEO de PriceMatch, dans une contribution blog du jour. “L’objectif est de fournir une offre de logiciels intelligents pour développer le revenu et promouvoir la marque des hôtels.”

Tout en poursuivant : “Au sein de BookingSuite, nous conserverons les valeurs et les objectifs qui sont les nôtres depuis la création de PriceMatch en 2012: des recommandations de prix fiables et des données pertinentes pour permettre aux hôtels de développer leur revenu, une plateforme intelligente et facile à utiliser afin que les managers et revenue managers puissent se concentrer sur la partie stratégique de leur travail.”

 “Les fantastiques ressources de Priceline derrière nous !”

A l’invitation de Salesforce, nous avions pu rencontrer Tancrède Besnard, un des six-cofondateurs* de PriceMatch lors de la dernière édition du Salon des Entrepreneurs (février 2015).

A l’époque, la start-up était calée sur une levée de fonds de 8 millions d’euros à boucler. Sachant qu’elle avait déjà collecté un million d’euros en 2013 auprès de Partech Ventures.

Tout en décortiquant le système de yield management hôtelier mis en place, notre interlocuteur se montrait confiant dans l’avenir : 800 clients (trois quarts en Europe), 80 collaborateurs (dont 50 à Paris dans le Partech Shaker et 30 répartis dans des bureaux d’Amsterdam, Rome, Barcelone, Austin et Singapour).

“Le tarif dépend du nombre de chambres pris en compte par établissement. Le gérant paie un montant fixe chaque mois”, indiquait Tancrède Besnard.

Sachant que l’objectif était de toucher le top 10 des acteurs du secteur. C’est-à-dire les groupes disposant de plus d’un millier d’hôtels dans le monde : on pense à Accor mais aussi à Hilton, Marriott, Starwood ou Best Western (séduit par PriceMatch…).

C’est donc une belle prise pour Priceline. Recontacté par mail dans la journée par ITespresso.fr après l’annonce officielle de l’acquisition, Tancrède Besnard précise : “Une partie de l’équipe, les fondateurs et l’équipe technique, va partir travailler à Amsterdam chez Booking, pour continuer le boulot, avec les fantastiques ressources de Priceline derrière nous. Pour le reste, c’est business as usual !”

La série d’opérations de croissance externe se poursuit chez Priceline. En février, la firme Internet avait acquis la start-up Rocketmiles (réservation de chambres d’hôtels) pour 20 millions de dollars.

L’été dernier, elle avait racheté le service OpenTable (réservation de tables de restaurants) pour un montant de 2,6 milliard de dollars…

*L’équipe co-fondatrice de PriceMatch, qui avait initialement intégrée l’incubateur de Sciences-Po, était constituée de : Arthur Waller, Raphael Theron, Quentin de Metz, Khalid el Guitti, Tancrède Besnard et Felix Blossier (qui a quitté la société il y a 1 an et demi).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur