PrimeSense : l’un des géniteurs de Microsoft Kinect passe sous pavillon Apple

Régulations
apple-primesense-reconnaissance-mouvements

Apple devrait bientôt annoncer l’acquisition d’un spécialiste de la reconnaissance de mouvements : la société israélienne PrimeSense, dont les technologies sont notamment à l’origine du système Microsoft Kinect.

A l’origine des technologies de reconnaissance des mouvements implémentées dans le système Microsoft Kinect, la société israélienne PrimeSense devrait bientôt exercer sous pavillon Apple.

Aucun montant n’a officiellement été communiqué pour ce rachat que le quotidien économique israélien Calcalist, s’appuyant sur les témoignages concordants de sources dites ‘proches du dossier’, évalue à 345 millions de dollars, avec une annonce officielle à venir “dans les deux semaines”.

La rumeur d’un tel rapprochement enflait depuis cet été. Des émissaires d’Apple auraient en l’occurrence été aperçus lors d’une visite rendue au CEO Inon Beracha (ancien de DSP Group et fondateur de Ceragon Networks) dans le siège social de PrimseSense, situé à Tel-Aviv.

“La marque à la Pomme” aurait plus particulièrement lorgné sur le vaste portefeuille technologique de la firme israélienne, qui englobe divers semi-conducteurs et capteurs magnétiques destinés à analyser une scène en trois dimensions.

Les derniers travaux de PrimeSense se sont portés sur la miniaturisation de sa technologie propriétaire, qui occupe désormais moins de volume qu’un crayon de papier.

Elle est capable de décortiquer, dans un champ de 35 cm à 3,5 m, les mouvements, mais aussi la morphologie des utilisateurs, grâce à une intelligence artificielle qui permet par ailleurs de localiser murs et plafond, de différencier des objets comme les meubles…

Ainsi optimisé, cet ensemble est pour l’heure commercialisé dans les secteurs de la vente et de la robotique ou encore de la santé.

Il s’est par ailleurs illustré non seulement à travers Kinect (1re version), mais aussi sur PC via le capteur Asus Xtion ou encore dans des systèmes de vidéoconférence avec tableaux virtuels, voire des simulateurs – par exemple, My Swinguru pour le golf.

Ces technologies pourraient à terme être intégrées dans les terminaux mobiles d’Apple, d’autant plus qu’elles ne nécessitent aucun accessoire supplémentaire et aucun pilote particulier.

Les projets ambitieux prêtés à la firme de Cupertino dans le domaine de la télévision connectée refont également surface aussi sec, avec en point de mire une éventuelle iTV haute définition (4K) qui introduirait de nouveaux modes d’interaction avec l’utilisateur.

Portée par le succès de Kinect et la montée en puissance d’acteurs indépendants comme Leap Motion (qui a récemment signé un accord technologique avec HP), la reconnaissance de mouvements cristallise les ambitions des grands groupes high-tech.

Intel y a récemment mis ses billes en rachetant un spécialiste en la matière : la société israélienne Omek Interactive.

Et les initiatives se multiplient : des chercheurs de l’université de Washington se sont dernièrement distingués en mettant au point WiSee, une technologie basée sur l’analyse des interférences que le corps humain génère dans les ondes Wi-Fi.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Apple ?

Crédit photo : Lemonpink Images – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur