Prixtel révise ses positions dans la bataille du sans engagement

CloudOpérateursRéseaux
prixtel-offre-sans-engagement

Pour accompagner la mutation du marché français des télécoms, Prixtel remodèle son offre sans engagement, qui se rapproche de celle des principaux opérateurs.

Pour s’opposer plus tangiblement à Sosh (Orange), RED (SFR), B&You (Bouygues Telecom) et Free Mobile sur le terrain du low cost, Prixtel redessine son offre sans engagement, qui comprend désormais trois formules en complément au forfait Modulo.

L’opérateur mobile virtuel (MVNO), qui délivre ses services sur le réseau SFR, inscrit ce repositionnement dans un contexte de profonde mutation de la téléphonie mobile française.

L’effet Free Mobile se fait encore ressentir et s’impose comme l’un des moteurs de cette énième offensive, qui fait notamment suite à la déclinaison, au printemps, de l’offre Modulo à destination des possesseurs de tablettes et de clés 3G/4G, avec des formules 100% data.

En entrée de gamme, on trouve désormais un forfait doté de 2 heures d’appels et des SMS illimités vers la France métropolitaine, le tout pour 2 euros TTC par mois.

Soit le même prix – et, de base, les mêmes prestations – que chez Free Mobile… y compris pour la data, facturée 0,05 euro le Mo, mais qui a toutefois la particularité d’être décomptée au Ko et de n’offrir qu’un débit maximal de 7,2 Mbit/s, comme spécifié dans la fiche d’information standardisée.

Une fois le crédit écoulé, les appels en France métropolitaine sont facturés 29 centimes la minute. C’est 35 centimes pour la visio et 10 centimes par texto.

Il existe néanmoins des recharges de 2 heures et de 200 Mo, chacune proposée à 1,99 euro.

Le palier supérieur, à 9,99 euros par mois, se destine essentiellement aux quelque 50% de Français détenteurs d’un mobile et qui, selon l’ARCEP, n’utilisent pas (ou très peu) la data.

Comme chez B&You, les MMS illimités sont inclus, tout comme une petite enveloppe data (30 Mo) bien utile pour amortir les usages dits ‘involontaires’ : ouverture inopinée du navigateur Internet, application qui tente de se connecter, etc.

Mais la filiale de Bouygues Telecom se montre plus généreuse sur les appels, avec les fixes de 55 destinations ainsi que les mobiles aux États-Unis, au Canada et en Chine. Chez Prixtel, les communications dépassant les frontières de l’Hexagone sont hors forfait.

Pour 11,99 euros, RED (de SFR) inclut 50 Mo de données, ainsi que les appels illimités vers l’Amérique du Nord, les départements d’outremer (Mayotte exceptée) et les fixes de 40 destinations.

L’offre de Sosh est moins exhaustive en la matière, mais par rapport à celle de Prixtel, elle propose l’accès illimité à Facebook et Twitter.

prixtel-forfaits-sans-engagement

Mais le forfait qui retient l’attention est bien celui à 19,99 euros par mois avec, outre les SMS/MMS à volonté et 3 Go de données, les appels illimités en France métropolitaine et vers plusieurs destinations à l’international.

En l’occurrence, l’Amérique du Nord (zone 5) et les DOM (zone 2) pour les mobiles ; ces mêmes régions et l’Europe (zone 1) pour les fixes. La première minute n’est divisible que dans ce dernier cas.

Avec ou sans portabilité du numéro, l’expédition de la carte SIM revient à 5 euros. Tout renouvellement est facturé 15 euros.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les opérateurs mobiles ?

Crédit photo : dencg – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur