Processeur : IBM passe le Cell au 65 nanomètres

Mobilité

IBM produit la puce Cell conçue avec Toshiba et Sony avec les dernières
technologies de gravure des processeurs.

IBM a annoncé avoir lancé la production du processeur Cell en technologie 65 nanomètres (nm) dans son usine de East Fishkill dans l’Etat de New York. Jusqu’alors produite en 90 nm, la puce Cell est spécialisée dans les traitements graphiques et de flux vidéo gourmands en bande passante. Le 65 nm est déjà utilisé par Intel et AMD pour leurs produits respectifs.

IBM précise que la réduction de la taille de gravure ne permet pas seulement de réduire la taille physique de la puce mais aussi d’optimiser la consommation électrique et de réduire les coûts pour les constructeurs qui l’intégreraient dans leurs solutions.

Le processeur Cell est notamment le moteur qui équipe la Playstation 3 de Sony. La nouvelle console de jeux débarque en Europe le 23 mars prochain. Mais le processeur vise également des marchés plus professionnels comme les équipements médicaux (simulation d’image), d’ingénierie de conception et autres applications exigeantes en besoins de traitements graphiques.

Une architecture multicoeurs

Conçu en partenariat avec Sony et Toshiba, le Cell est construit autour d’une architecture multi-coeur dotée de grandes capacités de communication afin de répondre immédiatement aux besoins des applications multimédia riches. Le Cell a notamment été sélectionné pour la conception du Roadrunne, un supercalculateur destiné au Département américain de l’Energie et qui doit entrer en fonction en 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur