Processeur : la nouvelle offensive HD d’Intel combinant CPU et GPU

CloudComposantsPoste de travail

CES 2011 : Intel va dévoiler sa gamme nouvelle génération de processeurs 32 nm (Sandy Bridge) dont la performance a été renforcée pour favoriser la consommation de contenus haute définition.

La course à la performance des processeurs, c’est reparti. Intel compte profiter de la vitrine du CES de Las Vegas (6-9 janvier) pour dévoiler officiellement Sandy Bridge, la nouvelle génération de processeurs x86.

En fait, cela correspond à la deuxième vague Intel Core après l’ère Nehalem en restant sur la même finesse de transistors (32 nanomètres).

Selon Silicon.fr, Intel compte améliorer significativement les performances de ses processeurs, notamment pour les notebooks. Un marché également convoité par son rival AMD qui met sur orbite sa gamme Fusion.

Les nouvelles puces bénéficient de l’architecture Bloomfield qu’Intel met au point depuis deux ans. Celle-ci intègre un processeur graphique (GPU, HD 2000 et HD 3000) et un contrôleur mémoire (DDR3 à 1600 MHz) à côté du processeur central (CPU).

La gestion des calculs graphiques reste la principale innovation. Ainsi, la communication entre le CPU, le GPU et la mémoire passe désormais par le bus “Rainbow” qui vise à réduire la latence des échanges.

Principal avantage de cette combinaison : elle permet de jouer à la plupart des jeux vidéo du marché ou de regarder des films en haute définition sans faire appel à une carte graphique dédiée.

Intel démarre la présentation de Sandy Bridge pour les ordinateurs de bureau mais la nouvelle génération sera déclinée pour les serveurs.

Autres nouveautés repérées : la gestion dynamique de la fréquence d’horloge (Turbo Boost) et un nouveau jeu d’instruction (Advance Vector eXtension ou AVX) qui succède à SSE en doublant la largeur des données à 256 bits (128 bits précédemment). Il faudra cependant attendre la sortie du SP1 de Windows 7 pour en bénéficier.

Par ailleurs, Sandy Bridge embarquerait un nouveau système de protection des contenus censés favoriser une diffusion contrôlée des films HD sans craindre une propagation par les réseaux pirates P2P.

Rappelons que huit PC sur dix dans le monde sont équipés de processeurs Intel.

A lire également : The Man Behind ‘Sandy Bridge’ : interview de Ron Friedman, en qualité de Vice-Président et Directeur Général de la branche “Microprocessor and Chipset” chez Intel (via l’espace presse d’Intel, 28/12/10)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur