Processeur : une gravure 22 nm pour IBM

Mobilité

La solution CS d’IBM permettra la production future de circuits en 22 nm.

IBM a dévoilé sa stratégie de production future de puces gravées en 22 nanomètres (nm).

La société adopte une technique appelée CS (Computational Scaling) pour pouvoir fabriquer des circuits de dimensions assez réduites pour alimenter des périphériques plus puissants et à l’efficacité énergétique accrue.

Alors que les puces actuelles comme celles d’Intel sont gravées en 45 nm, les fabricants portent déjà leur regard vers les futures générations de processeurs.

Intel prévoit d’introduire des puces de 32 nm en 2009, mais les fabricants de semi-conducteurs se heurtent à un problème : les techniques de lithographie actuelles ne sont pas adaptées à une technologie de fabrication en 22 nm, à cause de limites physiques fondamentales.

D’après IBM, la solution CS surmonte ces limites par l’utilisation de techniques mathématiques entraînant la modification de la forme des masques et des caractéristiques de la source lumineuse utilisée à chaque niveau d’un circuit intégré.

La société associe directement ce développement à sa stratégie d’informatique en nuage (“cloud computing“), affirmant que ce processus permettra la production de périphériques plus petits, plus puissants et à l’efficacité énergétique accrue.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 18 septembre 2008 et intituléIBM unveils technology for 22 nm chips


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur