Processeurs : vers une pause de la guerre des prix ?

Mobilité

Intel est parvenu à réduire l’écart de prix qui le séparait d’AMD tout en offrant des fréquences plus élevées. Sérieusement concurrencé par le Pentium 4 à 1,7 GHz, AMD tarde à réagir. Certains estiment que le fondeur de Sunnyvale n’a pas les moyens d’une nouvelle guerre de prix pour cause de capacités de production réduites.

Crédité de 21 % environ de part de marché mondial des processeurs pour ordinateurs de bureau, AMD atteindra-t-il les 30 % pour l’année 2001 ? Rien n’est moins sûr, si le fondeur de Sunnyvale ne revoit pas sa grille de tarifs. Les derniers prix d’AMD, datés du 18 avril 2001, proposent le plus puissant des Athlon ? le 1,33 GHz sur un FSB (front side bus à 266 MHz ? à 350 dollars. Soit seulement 2 dollars de moins que le Pentium 4 à 1,7 GHz (voir édition du 23 avril 2001). Et les tarifs des modèles précédents ont parallèlement été revus à la baisse. Le P4 à 1,5 s’acquiert pour 256 dollars et moins de 200 pour les versions 1,4 et 1,3 GHz. L’équivalent économique (à une dizaine de dollars près) des Athlon 1,13 (FSB 266 MHz) et 1 GHz (FSB 200 MHz). Des chutes de prix vertigineuses pour Intel alors que les Athlon 1,33 et 1,3 n’ont pas varié d’un iota depuis leur sortie fin mars.

24 usines pour Intel contre 3 pour AMD

Intel réussi donc à réduire à néant l’écart de 10 à 20 % qu’AMD maintenait jusqu’à présent sur les prix de ses processeurs à fréquences équivalentes. Un effort de la part du fondeur leader d’autant plus efficace qu’AMD ne serait plus en mesure de baisser ses prix en regard de ses capacités de production “réduites”. “Je ne pense pas qu’AMD va suivre Intel”, a ainsi déclaré Kevin Knox, directeur du développement chez AMD, selon des propos repris par notre confrère américain InfoWorld. AMD ne dispose, il est vrai, que de trois usines de fabrication (Austin au Texas, Dresde en Allemagne et Aizu-Wakamatsu au Japon partagée avec Fujitsu) qui lui a permis de produire et vendre 7,3 millions de processeurs (dont 6,5 millions d’Athlon) en 2000. De son côté, Intel lançait, en décembre dernier en Irlande, la construction de sa 24ème usine de fabrication de processeurs.

Pour le moment, AMD n’a annoncé aucune baisse de prix. L’outsider profite peut-être du lent démarrage des ventes du P4 pour mettre en avant ses produits. Mais le ralentissement de la vente d’ordinateurs, et notamment de la course à la puissance, n’améliorera les affaires d’aucun des fondeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur