Processeurs : Fujitsu investit dans une usine de production en 65 nm

Mobilité

Ce nouveau centre de fabrication de galettes de silicium, situé sur le site de Mie au Japon, devrait être opérationnel dès avril 2007.

Fujitsu a annoncé son intention de construire une nouvelle usine de semi-conducteurs qui produira des galettes de silicium (wafers) de 300 mm de diamètre avec un procédé de fabrication en 65 nanomètres (nm). Cette usine sera implantée à Mie au Japon, un site sur lequel Fujitsu possède déjà un centre de production de galettes de 300 mm gravées en 90 nm, opérationnel depuis avril 2005.

Le coût de construction de la nouvelle usine, qui devrait être terminée en avril 2007, s’élèvera à 120 milliards de yens (environ 870 millions d’euros). Fujitsu espère atteindre une capacité de production de 10 000 unités par mois, extensible à 25 000 en fonction des demandes du marché.

Un partenaire d’AMD et de Sun Microsystems

Fujitsu est un fournisseur de technologies de l’information et de communication dont les revenus se sont élevés à 44,5 milliards de dollars sur sa dernière année fiscale. L’entreprise produit des puces de mémoire Flash via sa coentreprise espagnole avec AMD. Fujitsu a également signé un accord de développement et de production avec Sun Microsystems. Les deux sociétés collaborent à la fabrication de la prochaine génération de processeurs Sparc pour serveurs d’entreprises, qui devraient être disponibles au cours de cette année.

La plupart des fabricants de semi-conducteurs utilisent actuellement un procédé de fabrication en 90 nm. Cependant, Intel dispose déjà d’une usine de production en 65 nm et a annoncé son intention d’en construire une en 45 nm aux Etats-Unis (Oregon) et en Israël.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 12 janvier 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur