Processeurs : les MIPS P5600 (Imagination) plus performants que les Core i7 (Intel) ?

ComposantsMobilitéPoste de travail

Imagination fait la promotion du processeur MIPS P5600 (à coeur Warrior), assurant qu’il dépasse le processeur Intel Core i7 au benchmark CoreMark.

En octobre 2013, Imagination Technologies dévoilait son nouveau coeur de processeur baptisé “Warrior“. Depuis, il a été intégré dans le processeur P5600 de la gamme Series 5 “Warrior P-Class”.

Dans une contribution blog, la société high-tech britannique affiche la performance atteinte par rapport à la concurrence.

Le MIPS P5600 peut ainsi se targuer d’un score de 5,6 CoreMark/MHz au benchmark CoreMark. Résultat validé et certifié par le consortium EEMBC (Embedded Microprocessor Benchmark Consortium) à l’origine de CoreMark.

A y regarder de plus près, le test a été réalisé à 20 MHz et lui permet d’obtenir un score brut de 112,10 CoreMark. Ce qui, ramené à des CoreMark par mégahertz, fait bien 5,6 CoreMark/MHz (bench réalisé sur un coeur).

De là à dire qu’il s’agit du “roi de CoreMark” – comme s’en targue Imagination Technologies – il n’y a qu’un pas qui ne peut être franchi.

D’une part, parce que d’autres processeurs font bien mieux que le MIPS P5600. Sur la page Web de CoreMark, on trouve notamment le Tilera TILE-Gx 8072 qui pulvérise les scores des autres puces. Avec son architecture singulière multicoeur en grille baptisée iMesh, il n’a toutefois pas les mêmes applications que le P5600.

Tout comme les Core i d’Intel avec lesquels Imagination Technologies ose pourtant la comparaison : le Core i7-2640M réalise ainsi un score de 5,18 CoreMark/MHz, soit presque 10% de moins que le MIPS P5600.

Mais le benchmark a été réalisé à une fréquence de 2,8 GHz (avec un score brut de 14 513,79 CoreMark), alors que le score de la puce MIPS l’a été à 20 Hz, avant d’être ramené en CoreMark/MHz. On conçoit très bien qu’à 2,8 GHz, d’autres considérations que les propres performances du coeur sont à prendre et vont venir les limiter.

D’autre part, parce que ce dernier vise plus exactement les puces à coeurs ARM. Or, dans la course aux CoreMark/MHz, on trouve les Xilinx XC7Z020 et XC7Z7045 à architecture Cortex-A9 qui se targuent respectivement de scores de 5,92 CoreMark/MHz et 5,93 CoreMark/MHz. On trouve aussi le STM32F756NGH6 de STMicroelectronics basé sur la toute nouvelle architecture Cortex-M7 qui affiche un score de 5,01 CoreMark/MHz.

Dans ce contexte, le P5600 fait tout de même 20% de mieux que son concurrent direct, qui n’est autre que le coeur Cortex-A15 non mentionné directement par Imagination. Avec un score de 9,36 CoreMark/MHz pour deux threads, il est bien l’objet de la comparaison (4,68 CoreMark/MHz pour un thread).

Une nouvelle fois, on voit clairement comment les résultats de benchmark peuvent être interprétés au bon vouloir des constructeurs, même si une normalisation (ici en CoreMark/MHz pour un coeur) permet en théorie de faire des comparaisons.

Il n’en reste pas moins que les coeurs “Warrior” ont de sérieux atouts à faire valoir. Imagination Technologies peut légitimement venir concurrencer les coeurs ARM Cortex-A50 avec ses variantes 64 bits de “Warrior” dans la téléphonie mobile mais aussi dans le domaine des microserveurs.

Ce premier jalon que constitue le P5600 apporte le support de l’architecture SIMD (Single Instruction on Multiple Data) sur 128 bits, ce qui permet d’appliquer une instruction à plusieurs données en parallèle. Cette technique sied parfaitement à des applications de DSP (jeu d’instruction de processeurs de traitement de signal), de traitement de données pour l’imaging ou le multimédia. La virtualisation hardware est également présente ainsi qu’un système complet de sécurité pour répondre aux impératifs de livraison de contenus multimédia.

L’adressage mémoire bénéficie du XPA (Extended Physical Addressing) qui permet à une architecture 32 bits d’accéder jusqu’à 1024 Go (1 To) de mémoire en lieu et place de 4 Go maximum mais aussi de l’adressage virtuel via EVA (Enhanced Physical Addressing).

Jusqu’à 6 coeurs, P5600 sont en mesure de fonctionner de concert dans un cluster avec une parfaite cohérence du partage de cache.

Imagination est de surcroît rompu à l’exploitation sous licence de ses GPU PowerVR au gré de laquelle la société a tissé des partenariats.


Quiz : Connaissez-vous vraiment Intel ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur