Programmation : Google devient moins ambitieux avec Dart

Data-stockage

Le langage de programmation Dart de Google n’intègrera pas directement les navigateurs Internet. Alors qu’il était présenté initialement comme une alternative à JavaScript.

En 2011, Google lançait Dart, un langage de programmation, dans le cadre d’un projet open source.

Offrant des avantages par rapport à JavaScript, il avait pour objectif de le remplacer à terme ou d’en devenir une alternative.

Dart devait même intégrer les navigateurs internet, à commencer par Google Chrome. Une machine virtuelle devait permettre de faire tourner du code Dart au coeur des navigateurs, ce qui aurait permis aux développeurs d’écrire des applications Web directement en Dart.

En novembre 2013, Google publiait même la version 1.0 de son SDK, sortant le langage d’une longue phase de test.

Ce ne sera finalement pas le cas, indique Google dans une contribution de blog, même si le langage de Google était supportée dans une build Dartium spécifique de Chromium.

Lars Bak et Kasper Lund, les deux co-fondateurs du langage, indiquent ainsi : “Afin de faire ce qui est le mieux pour nos utilisateurs et le Web, et pas seulement Google Chrome, nous allons concentrer nos efforts sur la compilation de Dart à JavaScript. Nous avons décidé de ne pas intégrer la machine virtuelle Dart dans Chrome.”

Ce n’est toutefois pas un coup d’arrêt pour Dart puisqu’il sera donc toujours possible d’écrire du code en Dart avant de le compiler en JavaScript.

A cet effet, les développeurs avaient créé un outil baptisé “dart2js” permettant de convertir du code Dart en JavaScript, de sorte qu’il puisse être utilisé par les navigateurs internet.

De plus, au sein de Google, l’équipe Google Ads reste très engagée avec ce langage. ” Nous sommes déterminés à bâtir nos applications Web de prochaine génération avec Dart et un focus renouvelé sur la production optimisée en JavaScript nous aide à fournir de grandes applications à tous avec un navigateur moderne, ” a ainsi annoncé Scott Silver, Vice-Président de l’ingénierie au sein de la division Google Ads.

Google abandonne donc l’idée de faire de Dart une alternative à JavaScript mais entend continuer à le supporter.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur