Projet Ara : Google prévoit une mise en orbite de son téléphone modulaire en 2017

MobilitéSmartphones
6 29

Google a précisé la feuille de route du projet Ara (smartphone modulaire) avec en ligne de mire la commercialisation d’une mouture grand public en 2017.

Google avait initialement prévu de lancer son smartphone modulaire développé dans le cadre du projet Ara à Porto Rico l’an passé afin de tester son accueil.

La firme Internet de Mountain View a finalement dû y renoncer et poursuivre ses efforts de développement.

Le projet Ara est maintenant suffisamment mûr pour que Google précise sa feuille de route.

Les développeurs vont pouvoir mettre la main sur le smartphone modulaire de Google d’ici la fin de l’année. Il s’agira d’une version de test qui sera disponible à partir du quatrième trimestre 2016.

Le grand public devra, lui, patienter jusqu’à l’année prochaine. Il s’agira alors d’une version plus fine.

Le châssis qui joue le rôle d’endosquelette pourra accueillir 6 emplacements destinés à des modules interchangeables. Ils disposeront chacun d’un port au standard UniPro, permettant de faire transiter les données à 11,9 Gbit/s. Parmi les autres spécifications, on apprend que le terminal sera équipé d’un écran de 5,3 pouces.

Vendredi dernier, lors de la conférence Google I/O, Google a fait une démonstration à l’aide d’un prototype et a notamment montré un module d’appareil photo. D’autres modules ont également été évoqués, dont un qui permettra aux diabétiques de mesurer le taux de glucose dans leur sang.

L’occasion également de découvrir la procédure à suivre pour éjecter un module. Un bouton disposé sur le côté droit du terminal affiche tous les modules en cours d’utilisation.

Pour en éjecter un à chaud (c’est-à-dire sans avoir à éteindre le smartphone), précise Recode, il suffit de taper à l’écran sur celui qu’on ne veut plus utiliser. Il est également possible de procéder vocalement d’un simple « Ok Google, éjecte l’appareil photo » par exemple.

Actuellement, 30 personnes au sein de la division ATAP disposent d’un smartphone modulaire Ara, si l’on en croit Wired.

Google a noué des partenariats avec d’autres sociétés (dont Micron, Toshiba, Panasonic, Sony et iHealth) pour développer toute une gamme de modules.

Rappelons que le projet Ara tire son origine dans un concept baptisé Phonebloks (en hollandais) et imaginé par Dave Hakkens, un Néerlandais de 25 ans. Sa vidéo publiée sur YouTube avait fait un tel buzz que Motorola Mobility, alors filiale de Google, s’était emparé de l’idée pour lancer le projet Ara.

Ce dernier a été conservé par Google alors que Lenovo faisait l’acquisition de Motorola Mobility en janvier 2014 pour 2,91 milliards de dollars.

La philosophie soutenue par le projet Ara est d’associer des modules sur un châssis suivant les desiderata de l’utilisateur. Le produit ne demande en effet qu’à être désassemblé par petites touches, ou plutôt modules, pour changer tantôt le stockage, tantôt le module photo…

(Crédit photo : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur