Projet Ara de Google : de nouvelles conférences développeurs en janvier 2015

Mobilité

Le smartphone ultra-personnalisable du projet Ara de Google aura droit à sa seconde conférence développeurs en janvier 2014.

Afin de donner plus d’écho à son projet Ara, Google fixe deux nouvelles dates pour des conférences développeurs baptisées DevCon 2.

L’annonce a été réalisée par l’ATAP (Advanced Technology and Projects group). Pour rappel, cette division chapeaute certains projets avancés de la firme de Mountain View. Anciennement rattachée à Motorola, elle gère ainsi le projet Tango… tout comme le projet Ara, sous la houlette de Regina Dugan (en charge d’ATAP) et de Paul Ermenko (qui dirige ce projet).

L’équipe ATAP désire montrer la dernière mouture (version 0.20) du Ara Module Developers Kit (MDK) et donner des indications sur la commercialisation du premier modèle, attendue dans le courant de 2015. Une démonstration du dernier prototype Ara sera également faite.

La première de ces conférences aura lieu le 14 janvier 2015 au siège de Google (Mountain View), mais aussi simultanément dans ses locaux de New York, Buenos Aires et Londres. Une seconde conférence identique à celle du 14 janvier est programmée pour le 21 janvier à Singapour, mais aussi simultanément à Bangalore, Taipei, Tokyo et Shanghai. Ces deux conférences seront identiques dans leur contenu, l’idée d’en faire deux et de les délocaliser étant d’amener les conférences Ara au plus proche des développeurs.

Les développeurs ont jusqu’au 26 novembre pour s’enregistrer afin d’y assister, les frais d’inscription étant de 25 dollars (200 dollars pour celles de Mountain View et de Singapour).

Pour mémoire, le projet Ara puise son origine dans un concept baptisé Phonebloks (en hollandais) et imaginé par Dave Hakkens, un Néerlandais de 25 ans. Sa vidéo publiée sur YouTube avait fait un tel buzz que Motorola Mobility, alors filiale de Google, s’était emparé de l’idée pour lancer le projet Ara. Ce dernier a été conservé par Google alors que Lenovo faisait l’acquisition de Motorola Mobility en janvier 2014 pour 2,91 milliards de dollars.

La philosophie soutenue par le projet Ara est d’associer des modules sur une base afin d’assembler un smartphone. Un produit qui ne demande qu’à être désassemblé par petites touches, ou plutôt modules, pour changer tantôt le stockage, tantôt le module photo… Le téléphone modulaire est né et s’apparente largement au Personal Computer (PC), dont le principe consiste à le faire évoluer par des changements de cartes ou de composants.

Récemment, on apprenait que les smartphones modulaires du projet Ara tourneraient sous une version customisée d’Android 5.0 « Lollipop ».

Ara peut être qualifié de projet disruptif, tant il promet de bouleverser le marché de la mobilité, avec le potentiel d’entrainer dans son sillage de nombreux secteurs et acteurs. Il porte en lui un incroyable potentiel de personnalisation, le premier pas dans ce sens ayant été le site Moto Maker (outil de personnalisation en ligne très poussé) associé au Moto X.

De quoi bouleverser le cycle actuel de changement des smartphones, qui est de une à deux années, en faisant évoluer son smartphone par petites touches. Un véritable frein à l’obsolescence, en somme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur