Projet Ara : Motorola réinvente le concept du PC pour les smartphones

MobilitéPCPoste de travail

Motorola présente le projet Ara, qui vise à maximiser les capacités de personnalisation matérielle d’un smartphone en permettant à son utilisateur de choisir n’importe quel composant devant équiper l’appareil.

A la manière des PC, le projet Ara, dirigé par Motorola, vise à maximiser la personnalisation matérielle des smartphones.

Concrètement, il s’agirait de laisser aux utilisateurs le choix des composants intégrés dans leur terminal.

Le projet Ara est l’aboutissement d’une année de recherche dans les laboratoires de Motorola, ainsi que d’un voyage appelé le “MAKEwithMOTO“.

Celui-ci a pour objectif d’apporter à des équipes de développeurs et designers le matériel électronique nécessaire à la conception de nouvelles technologies pour smartphones.

« Pendant ce voyage, nous avons vu les premiers signes d’un nouvel écosystème matériel ouvert rendu possible par les avancées en matière de fabrication additive et l’accès aux puissantes capacités de calcul des smartphones modernes“, évoque Motorola dans son communiqué.

Et d’ajouter : “Il s’agit de nouveaux appareils et applications que nous n’aurions jamais pu imaginer à l’intérieur de nos propres laboratoires. »

Concrètement, l’équipe de recherche de la filiale de Google s’est rendu compte que de plus en plus de personnes sont capables de créer des composants électroniques et de nouvelles applications pour nos téléphones mobiles.

« Après le voyage, nous nous sommes demandé comment apporter les bénéfices d’un tel écosystème hardware ouvert à près de 6 milliards de personnes ».

C’est ce raisonnement qui a fait naître le projet Ara.

Celui-ci dissocie les smartphones en deux parties distinctes : l’endosquelette et les modules.

L’endosquelette est la partie inamovible de l’appareil, une sorte de base dans laquelle seraient compris des éléments essentiels au fonctionnement du téléphone (batterie, etc.) ainsi qu’un ensemble de ports permettant l’introduction de modules.

Motorola donne ainsi l’exemple d’une nouvelle batterie, d’un processeur graphique supplémentaire, d’autres écrans, d’un clavier…

Ce concept a déjà été exploré par plusieurs sociétés ou personnalités.

C’est notamment le cas de Dave Hakkens, qui a conçu le système Phonebloks, répondant aux mêmes problématiques de personnalisation matérielle.

Ce dernier a d’ailleurs été approché par Motorola, qui l’a inclus au projet Ara afin de jouir de son expertise et de profiter des idées de la communauté Phonebloks.

projet-ara-motorola-smartphone
Le projet Ara de Motorola se propose de permettre le développement de très nombreux modules complémentaires et de laisser les utilisateurs créer leurs propres smartphones.
Crédit photo : Motorola

——-Quiz——-

Connaissez-vous les phablettes ?

——————–

Crédit photo : Motorola


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur