Projet d’offre d’échange : GoAdv “surpris” par le refus de LeGuide.com

Mobilité

Le conseil d’administration considère l’offre du groupe Internet italien comme hostile. GoAdv maintient son offre en attendant le visa de l’AMF.

La partie ne sera pas facile pour GoAdv qui cherche à acquérir LeGuide.com. Le groupe Internet d’origine italienne, qui exploite un bouquet de portails et qui exploite le search engine marketing, envisage de déposer un projet d’offre d’échange visant les actions de la société française qui guide les internautes dans la sphère du commerce électronique.

Le conseil d’administration de LeGuide.com a réagi en moins de 24 heures : dans un communiqué de presse, il répond à ce projet d’offre, “considérée comme hostile”. Soyons clairs : l’offre est d’emblée rejetée aux conditions actuelles. GoAdv “propose une rémunération pour environ la moitié en titres et la moitié en numéraire, la part du numéraire seul équivalent à 7,50 euros par action LeGuide.com”.

Le conseil d’administration de la société visée estime que l’offre est insuffisante mais “se réserve la possibilité de communiquer à nouveau si ce projet et ses modalités venaient à être confirmés.” Dans son analyse, le conseil d’administration de LeGuide “ne perçoit pas les complémentarités entre les modèles économiques ni les synergies” qui pourraient émaner de ce rapprochement.

Il faut replacer les deux sociétés dans leur contexte boursier : GoAdv et LeGuide.com sont cotés sur le segment Alternext Paris. La société italienne, qui envisage le projet d’offre d’échange, a déposé son dossier devant l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui doit délivrer un visa dans les prochaines semaines.

Un répit que la direction de GoAdv compte utiliser pour convaincre les membres du conseil d’administration d’accepter son offre mais aussi les particuliers actionnaires qui détiennent entre 35 et 45% du capital flottant. GoAdv ne part pas de zéro : depuis décembre 2008, il détient déjà environ 12% du capital de LeGuide.com.

50 millions d’euros sur la table si nécessaire

“Nous avions parlé aux dirigeants de LeGuide.com de cette idée de rapprochement dès le mois de décembre. Nous avions organisé 6 à 7 réunions ensemble. Ils semblaient assez ouverts à cette proposition”, déclare Luca Ascani, Président et co-fondateur de GoAdv. “Nous sommes surpris mais nous maintenons notre offre en attendant le visa de l’AMF.”

Contacté par Vnunet jeudi en fin de journée, Luca Ascani assure qu’il a du mal à cerner les arguments avancés par le conseil d’administration de LeGuide.com. “Au-delà de la question du prix, je ne comprend pas leur réaction sur le manque de synergie industrielle. Car le business est vraiment complémentaire : GoAdv exploite des services Internet autour du voyage, la finance et les petites annonces tandis que LeGuide.com a pris position sur le commerce électronique et la vente de produits culturels”, poursuit Luca Ascani.

Le co-dirigeant se déclare prêt à investir jusqu’à 50 millions d’euros pour réaliser son projet d’acquisition. Mais la prochaine étape reste floue : “Nous n’avons pas encore obtenu de rendez-vous avec la direction de LeGuide.com”.   


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur