Projet Im2Calories : Google veut calculer les calories dans votre assiette

Apps mobilesMobilité
food reporter

Google veut compter les calories présentes dans votre assiette grâce à son projet Im2Calories qui a recours à l’intelligence artificielle.

Google développe actuellement des algorithmes en vue d’analyser une image de nourriture et d’estimer son équivalent en nombre de calories.

Tout un programme ou plutôt tout un ensemble d’algorithmes sophistiqués de deep learning* dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Im2Calories demeure en l’état actuel un projet R&D. Il est possible d’identifier le contenu d’une assiette sur la base d’une photo par exemple. Toutefois, ce n’est pas infaillible. Un menu déroulant permet à l’utilisateur de corriger.

Car la finalité est bien de proposer Im2Calories aux utilisateurs sous forme d’une application mobile. Jason Freidenfelds, porte-parole de Google, précise cependant qu’il n’y a pas encore de feuille de route pour passer en mode développement produit.

Kevin Murphy, expert scientifique (intelligence artificielle, machine learning, data mining…) rattaché à la division Research at Google, a profité du Rework Deep Learning Summit qui s’est tenu la semaine dernière à Boston pour présenter le projet Im2Calories.

En substance, il ne s’agit pas de faire culpabiliser les utilisateurs mais de leur faciliter la tâche durant un régime, indique Popular Science.

Im2Calories est aussi capable d’apprendre en quelque sorte pour progresser au fil du temps. Plus il traite d’images, plus il devient précis dans ses estimations. ” Si cela ne fonctionne que 30% du temps, c’est assez pour que les gens commencent à l’utiliser ; nous allons alors recueillir des données et il fonctionnera mieux au fil du temps,” précise Kevin Murphy.

Si les algorithmes en cours de développement alimentent Im2Calories, ils pourraient aussi être exploités dans d’autres domaines. Ils seraient ainsi en mesure de reconnaître des patterns de circulation pour évaluer la fluidité du trafic automobile.

Google fait le pari de l’intelligence artificielle. La firme de Mountain View a ainsi fait l’acquisition de DeepMind en janvier 2014 et des start-up Vision Factory et Dark Blue Labs issues d’Oxford.

*Deep learning, concept d’intelligence artificiel approfondie, est un simili-réseau de neurones : des milliers de processeurs exécutant un logiciel simulant le fonctionnement du cerveau humain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur