Le projet Tango de Google dans un appareil mobile LG dès 2015

CloudMobilitéOS mobiles

Dans le cadre de la Google I/O 2014, Google vient d’annoncer un partenariat avec LG afin de commercialiser, en 2015 ,un terminal Android équipé de la technologie Tango.

Le projet Tango, basé sur une technologie de captation 3D temps-réel développée par l’équipe ATAP (Advanced Technology and Projects) de Google, devrait être dans les mains des consommateurs d’ici 2015.

Google vient en effet d’annoncer un partenariat avec LG à l’occasion de la conférence développeurs Google I/O. Le constructeur sud-coréen était déjà à l’œuvre pour les deux derniers smartphones de Google estampillés Nexus (Nexus 4 et Nexus 5).

LG va intégrer la technologie du projet Tango dans un smartphone ou une tablette afin de la rendre accessible au grand public. Aucun détail n’a toutefois été donné sur le pourtour de ce partenariat et sur les spécifications du terminal mobile.

Tango permet d’effectuer un scan 3D en temps réel de l’environnement afin de le restituer sur l’écran de l’appareil mobile. Pour ce faire, le terminal mobile est bardé de capteurs (caméras et capteurs de profondeur) qui collectent des centaines de milliers de données par seconde afin de créer en temps réel un modèle 3D de l’environnement.

Les applications vont de la réalisation de vues 3D (d’objets ou bien de pièces) à la réalité augmentée pour le jeu vidéo en passant par l’aide au déplacement (dans un magasin, un bâtiment…). Le projet Tango avait été présenté début 2014 avec un smartphone proposé aux développeurs à quelques centaines d’exemplaires.

Project_Tango_a

Côté logiciel, les équipes de Google ont utilisé les moteurs de rendu Unity et Unreal Engine 4, exploités dans l’industrie du jeu vidéo. Ils se sont également appuyés sur la plate-forme de réalité augmentée Vuforia développée par Qualcomm.

Johnny Lee, le responsable du projet Tango, avait ensuite expliqué qu’une tablette était plus adaptée à cette technologie afin de bénéficier d’une plus grande autonomie et de favoriser la préhension à deux mains sans obstruer les capteurs au dos du terminal. Précisément, début juin 2014, la firme de Mountain View présentait un kit de développement destiné aux développeurs. Celui-ci comprend une tablette 7 pouces animée par le SoC K1 de Nvidia doté de l’architecture Kepler et d’un GPU à 192 unités de traitement Cuda, 4 Go de DRAM, 128 Go de mémoire interne, les capteurs nécessaires à la technologie Tango et supporte le Wi-Fi, la 4G LTE et le Bluetooth Low Energy. La tablette sera proposée aux développeurs pour 1024 dollars.

Alors que Facebook vient d’acquérir Oculus VR, qui développe un casque à réalité virtuelle, et que Sony planche sur un projet similaire avec Morpheus ainsi que Samsung, Google suit une direction différente. Pas de casque pour immerger l’utilisateur dans un environnement 3D, ni de réalité virtuelle, mais une reproduction 3D sur un écran de terminal mobile afin d’épauler avec la réalité augmentée l’utilisateur dans la vie de tous les jours. Reste à savoir si les utilisateurs seront réceptifs à un tel produit, puisqu’il s’agit de déambuler le regard figé sur son terminal mobile. Les Google Glass semblent plus pertinentes d’un point de vue ergonomie pour ajouter cette surcouche d’informations propre à la réalité augmentée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur