Protection des données : Facebook pourrait abuser de sa position dominante en Allemagne

JuridiqueRégulations
facebook
7 4

L’Office fédéral allemand des ententes a ouvert une enquête sur Facebook, le soupçonnant d’utiliser sa position dominante pour limiter la protection des données privées de ses membres.

Ca barde encore pour Facebook outre-Rhin ! L’autorité allemande de la concurrence vient en effet d’ouvrir une enquête contre le réseau social américain, le soupçonnant de mettre à profit sa position dominante pour imposer à ses membres des conditions d’utilisation qui vont à l’encontre de la protection des données privées.

Le Bundeskartellamt, l’Office fédéral des ententes en Allemagne, explique dans un communiqué : « Les entreprises en position dominante sous soumises à des obligations spécifiques. [… Pour les services financés par la publicité, comme Facebook, les données des utilisateurs sont extrêmement importantes. Pour cette raison, l’utilisation de données personnelles doit également être examinée du point de vue de la position dominante qu’occupe l’entreprise, pour s’assurer notamment que les consommateurs sont correctement informés de la nature et de l’ampleur de la collecte des données. »

L’enquête lancée par les autorités allemandes concerne le groupe américain Facebook, sa filiale européenne basée en Irlande et sa filiale allemande, basée à Hambourg.

En France, la CNIL a mis en demeure Facebook, en février dernier, concernant le traitement déloyal des données personnelles de ses utilisateurs.

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés a ainsi constaté « de nombreux manquements à la loi » en matière de contrôle de la confidentialité des données.

Ainsi, le réseau social exploite des cookies pour suivre la navigation des internautes à leur insu sur des sites tiers alors même qu’ils ne disposent pas de compte Facebook.

Autre motif d’accrochage : le consentement non explicite des internautes pour la collecte et le traitement de données plus ou moins sensibles.

« De même, aucune information n’est délivrée aux internautes sur leurs droits et sur l’utilisation qui sera faite de leurs données sur le formulaire d’inscription au service », a précisé la CNIL.

 

Crédit image : endermasali – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur