Protection de la vie privée : un nouvel Observatoire des libertés et du numérique

Régulations
observatoire-libertes-numerique-oln

Sous la houlette de la Ligue des Droits de l’homme, plusieurs associations et syndicats créent l’Observatoire des Libertés et du Numérique. Pour rester vigilant vis-à-vis des empiètements liés à la protection de la vie privée.

Différentes associations et syndicats, préoccupés par la protection des données personnelles, s’unissent autour de l’Observatoire des libertés et du numérique (OLN).

L’actualité demeure secouée par de nombreux scandales de cyber-espionnage (série de révélations d’Edward Snowden, ex-consultant de la NSA, à propos du programme Prism de cyber-écoute massive à l’échelle mondiale). En France, le récent vote de la loi de Programmation militaire et de son tendancieux article 20 sur la cybersurveillance généralisée a aussi fait couler beaucoup d’encre et offusqué de nombreuses organisations Internet professionnelles et associations militantes de défense de la vie privée.

C’est dans ce contexte d’inquiétude généralisée que la LDH, s’allie au Syndicat des avocats de France (SAF), au syndicat de la magistrature (SM), au Centre d’études citoyenneté – informatisation – libertés (CECIL) et le Centre de coordination pour la recherche et l’enseignement en informatique et société (Creis-Terminal), pour créer l’Observatoire des libertés et du numérique.

L’Express rapporte les propos de Maryse Artiguelong de la LDH : “On va être vigilant et on va se mobiliser pour que la vie privée des citoyens soit protégée.”

Cette dernière rappelle toutefois que l’OLN n’a pas vocation à remplacer la CNIL (et on ne voit d’ailleurs pas comment elle pourrait se substituer…). Il va apporter une vision complémentaire, effectuer une “veille technologique et législative” et “sensibiliser les citoyens” sur leurs droits, ainsi qu’à interpeller les pouvoir public et saisir les instruments juridiques quand le besoin s’en fera sentir.

La création de l’OLN a été dévoilée le 28 janvier la veille de la journée internationale de la protection des données personnelles sous la houlette du Conseil de l’Europe. On peut aussi associer cette initiative à la prochaine Safer Internet Day du 11 février prochain,  journée qui a vocation à informer les citoyens européens sur la nécessité de sécuriser les outils Internet et de se montrer vigilant sur les usages sur le Web (notamment vis-à-vis des enfants).

Vidéo de présentation du Safer Internet Day 2014 proposé par la Commission Européenne.

Quiz : Maîtrisez-vous vos informations personnelles sur internet ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur