Proxim cherche à s’étendre sur le 802.11b

Mobilité

Plutôt positionnée sur la norme sans fil 802.11a, la société Proxim vient de racheter la division sans fil d’Agere. Un rachat qui devrait lui permettre d’augmenter ses ventes sur le sans-fil en attendant le décollage du 802.11a.

La société américaine spécialisée sur le marché des solutions de connectivité large bande sans fil annonce le rachat de la division wireless d’Agere pour 65 millions de dollars. Si les deux sociétés sont présentes sur le sans-fil, elles n’ont pas pris tout à fait les mêmes orientations. Alors que la division Wireless Communications and Networking (WC & N) d’Agere s’est positionnée sur le 802.11b, Proxim a choisi quant à lui de parier sur la technologie voisine : le 802.11a.

Le rachat de WC & N devrait permettre à Proxim de dégager des profits plus rapidement sur le marché du sans-fil. Si la norme 802.11a a de réelles qualités tant au niveau de la vitesse de transmission (54 Mbit/s théoriques contre 11 Mbit/s pour le 802.11b) qu’au niveau de la sécurité, elle est encore loin d’être adoptée par les entreprises qui commencent tout juste à découvrir les bienfaits du sans-fil… Il fallait donc à Proxim de quoi assurer son avenir dans le sans-fil en attendant que le 802.11a arrive dans les entreprises. Ce n’est d’ailleurs que récemment que Proxim a obtenu l’homologation pour l’Europe de ses produits de communication compatibles 802.11a.

Même si les deux normes utilisent des bandes de fréquences différentes et ne sont donc pas compatibles (2,4 GHz pour le 802.11b et 5 GHz pour le 802.11a), Proxim envisage d’étendre sa base clients sur le 802.11b afin de les amener, à terme, vers la nouvelle norme. Après avoir brûlé les étapes en misant sur le 802.11a, Proxim semble bel et bien faire machine arrière et attendre que la demande se fasse sur les normes concurrentes du 802.11b.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur