Publication de photos en ligne : la CNIL tire la sonnette d’alarme

Régulations
cnil photo

La dernière étude de la CNIL fait le point sur la publication et la gestion par les internautes des photos sur les réseaux sociaux, qui reste encore une pratique mal maîtrisée.

Plus de 300 millions de photos sont partagés chaque jour en ligne sur les réseaux, selon une étude menée TNS Sofres pour la CNIL* auprès des internautes, « Publication des photos sur Internet : comment partager sans se sur-exposer ? ».

A travers cette étude, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés s’est interrogée sur les comportements, les perceptions, les stratégies des internautes en termes de partage et d’identification des photos sur Internet.

Par les principaux constats, la CNIL souligne que les photos publiés et partagés sur les sites communautaires représentent avant tout un vecteur central du « marketing de soi ».

Ainsi, plus de la moitié des internautes (54%) prennent des photographies d’abord dans le but de les publier. Et plus de 40% des internautes avouent rechercher des photos d’eux ou d’autres personnes via un moteur de recherche.

Cette frénésie entraîne un comportement ambivalent : les internautes sont en effet partagés entre le respect de l’image de l’autre et l’envie de diffuser.

La CNIL souligne ainsi que 74% des internautes demandent l’avis des personnes photographiées avant de publier leur photo  mais seulement 44% le font systématiquement.

En outre, 43% des internautes disent avoir déjà été gênés par une photo d’eux sur Internet.

L’inquiétude de l’exploitation des clichés publiés surgit alors. 73% des internautes s’inquiètent que d’autres personnes puissent utiliser leurs photos ou vidéos, et 75% éprouvent le besoin de mieux protéger leurs photos publiées sur Internet.

Par ailleurs, 60% estiment que les paramètres de visibilité ne leur procurent pas le niveau de confidentialité souhaité.

Un clivage s’opère également nettement selon les générations concernées. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés distingue ainsi trois tranches d’âges.

Les 13-17 ans ressentent, à travers la publication de photos, le besoin de s’exposer et de partager avec ses amis. « Très préoccupés par leur image sur Internet, ils essaient prudemment de contrôler l’accès à leurs photos mais ne connaissent pas encore toutes les possibilités ».

Les 18-24 ans privilégient la liberté de s’exprimer et de publier. Mais « ils ont majoritairement déjà été gênés par une photo d’eux publiée et près d’1/3 disent même qu’une photo d’eux a déjà eu un impact négatif sur leur vie personnelle ».

Quant aux 51 ans et plus, la publication des photos revêt à aspect plus traditionnel et moins compromettantes, qui se partagent en famille.

 

*Cette étude a été réalisée par TNS Sofres pour la CNIL. Les interviews ont été effectuées par Internet du 13 au 20 novembre 2012, sur un échantillon national de 1 554 personnes âgées de 13 ans et plus.

———————————————————————————————————

Quizz : Connaissez-vous bien les services de photos en ligne ?

 

Crédit photo : Copyright Leigh Prather-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur