Publicité ciblée : Criteo dévoile un moteur optimisé

MarketingPublicité
criteo-nouveau-moteur-publicite-ciblee

La nouvelle plateforme publicitaire de retargeting de Criteo est censée “pulvériser les performances précédentes”.

Après trois ans de développement au sein de CriteoLabs, Criteo lance une nouvelle version de son moteur de prédiction et de recommandation. Le fournisseur français de solutions publicitaires ciblée sur Internet, qui a réussi son entrée au Nasdasq dans le courant de l’automne 2013, assure que la nouvelle plateforme, fondée sur des technologies open source comme Hadoop (encensée dans la sphère big data), “pulvérise les performances précédentes”.

Parmi les grandes caractéristiques du nouveau moteur figure la vitesse d’exécution pour répondre aux exigences RTB. Le nouveau moteur est en mesure de traiter “jusqu’à 15 millions de prédictions par seconde et de répondre en 20 millisecondes”.

Grâce à ce modèle optimisé, Criteo est désormais en mesure de stocker au quotidien plus de 20 téraoctets de données dans ses data centers éparpillés sur tous les continents (Europe, Asie, Amérique), notamment celles décrivant les comportements d’achat réels.

Des performances qui permettent d’affiner la pertinence dans les achats d’impression publicitaire en fonction de la probabilité qu’un utilisateur clique sur une publicité, puis qu’il procède à l’achat sur le site de l’annonceur.

Une caractéristique qui va intéresser les 5000 sociétés clientes de Criteo dans le monde. En particulier les annonceurs du monde de l’e-commerce exploitant le moteur Criteo qui cherchent à prendre les meilleures décisions possibles afin d’optimiser la portée et l’efficacité de leurs campagnes marketing et d’augmenter le taux de transformation/conversion (clic aboutissant à une vente).

De son côté, Criteo maintient son modèle économique qui a fait son succès : il achète les bannières au CPM (coût pour mille) et les revend au CPC (coût par clic), s’assurant de confortables marges.

Ces avancées technologiques du moteur Criteo seront automatiquement déployées pour tous les clients dans le monde entier “sans coûts additionnels”, précise la société Internet française.

Les travaux de CriteoLabs sur le moteur Criteo portent sur diverses facettes : prédiction et recommandation d’achat en temps réel, process informatiques basés sur le traitement de gros volumes de données, création et personnalisation de bannière publicitaires dynamiques.

Criteo veut monter en puissance en Russie
Criteo ouvre un bureau à Moscou pour couvrir les marchés sous influence russophone (71 millions d’internautes rien qu’en Russie) et nomme Emin Aliev à la tête de ce nouveau relais. Ce manager est passé auparavant chez Lumata (marketing mobile), Buongiorno (services mobiles) et Mindshare (agence média) pour couvrir le marché russe. En fin d’année 2013, Criteo a également ouvert un bureau en Chine.

Quiz : Connaissez-vous la publicité en ligne ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur